background preloader

Pourquoi "Le Labyrinthe" ?

Pourquoi "Le Labyrinthe" ?
(J. D. Morrison) Au naturel la pensée papillonne, digresse, saute du coq à l'âne, revient sur ses pas, piétine, chahute, entrevoit l'avenir et se remémore le passé dans un même magma actuel (actuel, non pas présent), s'emmêle, se retrouve, s'attarde à une anecdote ou un bon mot, paît en estives, s'élance tout à coup comme l'éclair, dans une succession baroque de ralentis et d'accélérés, se plaît à telle (m/n)otion jusqu'à la délectation sans bien savoir au juste pourquoi celle-ci plutôt qu'une autre qu'elle esquive, ce jour-ci plus que de coutume. Sa structure ordinaire : la ramification "fractale", cette forme paradoxale infinie se déployant in concreto à l'intérieur d'un espace fini ; ainsi le pourtour d'une feuille de fougère, la multitude d'alvéoles pulmonaires, la barrière de corail, l'éponge. La réflexion revient des conclusions ainsi atteintes en rêvassant, au hasard de ces méandres (ou aux méandres du hasard). La droite raison sort d'une épreuve de forge. Related:  berglace

Le brin d'herbe - Blog philosophique et politique Léviathan (Thomas Hobbes) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le frontispice du « Leviathan » est l'œuvre du graveur Abraham Bosse. Hobbes discute la thèse d'un contrat social (au profit de celui de « pacte social ») et de règles venant d'un souverain. Outre cet argument, la première partie développe, de façon plus large, une anthropologie ainsi qu'une théorie du langage, conçu sous une forme expressive [1]. Le dernier chapitre (1, 16, « De la personne ») élabore une théorie de la représentation et de la personne morale en s'inspirant à la fois de l'étymologie du terme (persona, ou masque) et d'une théorie de l'acteur au théâtre. Dès lors, chaque individu étant présupposé rationnel, et poursuivant en priorité son propre intérêt, il en ressort que les hommes souhaitent naturellement sortir de cet état de nature mortifère, où personne ne peut gagner. La troisième partie est consacrée à la religion chrétienne. Léviathan, traduction Gérard Mairet Paris, Gallimard, 2000, coll. Léviathan.

- PhiloLog » La perfectibilité. Rousseau. « Mais quand les difficultés qui environnent toutes ces questions laisseraient quelque lieu de disputer sur cette différence de l'homme et de l'animal, il y a une autre qualité très spécifique qui les distingue, et sur laquelle il ne peut y avoir de contestation, c'est la faculté de se perfectionner ; faculté qui à l'aide des circonstances développe toutes les autres et réside parmi nous tant dans l'espèce que dans l'individu, au lieu qu'un animal est au bout de quelques mois, ce qu'il sera toute sa vie et son espèce au bout de mille ans, ce qu'elle était la première année de ces mille ans. Pourquoi l'homme seul est-il sujet à devenir imbécile ? N'est-ce point qu'il retourne ainsi dans son état primitif, et que, tandis que la bête, qui n'a rien acquis n'a rien non plus à perdre, reste toujours avec son instinct, l'homme, reperdant par la vieillesse ou d'autres accidents tout ce que sa perfectibilité lui avait fait acquérir, retombe ainsi plus bas que la bête même ? Introduction :

Méditation Après vous avoir chaleureusement recommandé de lire ou de relire "Un ermitage dans la neige" , le livre sur la vie de Tenzin Palmo voici un extrait tout simple, et si important : "Quand on veut se détendre, on allume généralement la télévision, on sort et en prend un verre. Mais cela ne nous procure pas un vrai repos. Les gens prétendent qu'ils n'ont pas le temps de méditer. La méditation ne consiste pas simplement à s'asseoir dans une grotte pendant 12 ans. La transformation de l'esprit et du coeur ne peut s'opérer si on se contente de s'asseoir et de méditer sans intégrer le dharma dans notre vie quotidienne." page 228 et 229 Vicki Mackenzie Un ermitage dans la neige NIL éditions

» Le travail. Le travail a une triple dimension : cosmologique, sociologique et humaniste. Voyons ce qu'il faut entendre par là. A) Le travail est un acte qui de prime abord se passe entre l'homme et la nature » Marx. Si, comme le décrit le mythe de l'Âge d'or ou de l'Eden, la nature était un jardin des délices où le lait et le miel coulaient à flots, l'homme n'aurait pas besoin de mobiliser son énergie pour lui arracher les produits utiles à sa vie. Il vivrait dans une harmonie paisible avec son milieu, étranger au manque, à la peine, à la peur. Car la nature est si peu bienveillante, si peu terre d'abondance et l'homme y est si peu chez lui qu'il est condamné à travailler pour produire ses conditions d'existence. Avant de considérer le travail sous une forme qui n'appartient qu'à l'homme, Marx s'arrête « à cet aspect primordial du travail » concernant aussi bien l'animal que l'homme. Et cette nouvelle donne est conçue comme une vocation. Le travail ne met pas en rapport que l'homme et la nature.

Philosophie, religion, science et conscience - Dieu, Platon, Darwin et l'avenir » Nature et civilisation. Freud. « L'homme n'est pas cet être débonnaire, au cœur assoiffé d'amour dont on nous dit qu'il se défend quand on l'attaque mais un être, au contraire qui doit porter au compte de ses données instinctives une bonne somme d'agressivité. Pour lui, par conséquent, le prochain n'est pas seulement un auxiliaire et un objet sexuel possibles mais aussi un objet de tentation. L'homme est en effet tenté de satisfaire son besoin d'agression aux dépens de son prochain, d'exploiter son travail sans dédommagements, de l'utiliser sexuellement sans son consentement, de s'approprier ses biens, de l'humilier, de lui infliger des souffrances, de le martyriser et de le tuer... Cette tendance à l'agression, que nous pouvons déceler en nous-même et dont nous supposons à bon droit l'existence chez autrui, constitue le facteur principal de perturbation dans nos rapports avec notre prochain ; c'est elle qui impose à la civilisation tant d'efforts. Introduction : Développement : 2) Agressivité et civilisation.

30 choses que vous devez commencer à faire pour vous-même Marc et Angel sont les auteurs de « 1000 petites choses que les gens heureux réussissent à faire différemment. Voici leur liste incroyable de 30 choses qu’il faut commencer à faire pour vous-même. N’hésitez pas à visiter leur site pour avoir des conseils et des astuces pour avoir plus d’inspiration dans votre vie (site en anglais). 1) Passez du temps avec les bonnes personnes. Ces personnes avec qui vous aimez être, qui vous aiment aussi et qui apprécient qui vous êtes, et qui vous encouragent à vous améliorer de façon intéressante et saine. 2) Affrontez vos problèmes de face. 3) Commencez à être honnête avec vous-même.Soyez honnête avec tout ce qui est juste et bien, ainsi qu’avec tout ce qui doit être changé. 4) Faites de votre propre bonheur une priorité. 5) Soyez vous-même, véritablement, fièrement. 6) Vivez au présent. 7) Apprenez les leçons de vos erreurs. 8) Soyez plus poli avec vous-même. 9) Profitez des choses que vous avez déjà. 10) Créez votre propre bonheur. Crédits:

Alain Badiou, la démocratie doit être inventé, elle est au stade embryonnaire Notre ligne éditoriale est de vous montrer que Nous vous présentons un philosophe qui fait le même constat que nous. Pour la sortie de son Livre la Démocratie de Platon, : « Nous ne vivons pas en démocratie, mais en oligarchie ». Extrait de « Avant Premières » du 01-02-2012. Nous vous recommandons cette interview intéressante d’un philosophe qui critique l’état de notre démocratie. Toutefois, il ne parviens pas à glisser la solution possible qui est le tirage au sort en complément ou en substitution de l’élection au suffrage universelle qui repose sur une compétition sponsorisée ou seul les favoris des riches, des influents et des médias ont une chance de réussir. Nous vous proposons donc de découvrir le tirage au sort longuement réfléchie par Etienne Chouard sur cette autre vidéo. Articles a voir aussi: Le mythe de la démocratie made in France Les Think tanks, ou comment imposer ses idées sans passer par la démocratie

Henri Bergson Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Henri-Louis Bergson Philosophe Occidental Époque moderne Biographie[modifier | modifier le code] Henri Bergson, normalien, avec une vie assez discrète de professeur de philosophie honoré à la carrière internationale reconnue, a également joué un rôle intellectuel et a eu une influence dans la conception de la Société des Nations. Jeunesse et formation[modifier | modifier le code] Henri Bergson est né à Paris, rue Lamartine. Le professeur[modifier | modifier le code] Essai sur les données immédiates de la conscience (Thèse, 1889) Quid Aristoteles de loco senserit (Thèse, 1889) Bergson dédicaça l'Essai à Jules Lachelier, alors ministre de l’instruction publique, qui était un fervent défenseur de Félix Ravaisson, et l’auteur d’un ouvrage philosophique Du Fondement de l'induction paru en 1871 (Lachelier était né en 1832, Ravaisson en 1813 et ils furent tous deux professeurs à l’École normale supérieure). Le philosophe[modifier | modifier le code]

Trois lettres de Henri Bergson à Gilles Deleuze C’est sans commentaire particulier que nous présentons ici le texte de trois lettres autographes inédites adressées par Henri Bergson au jeune Gilles Deleuze. Ces documents d’une densité exceptionnelle sont une contribution importante à la compréhension de la méthode philosophique de Bergson, mais ils témoignent tout autant du rôle qu’a pu jouer celle-ci dans la genèse de la pensée deleuzienne. Nous devons aux responsables du fonds Henri Bergson de l’Oxford Philosophical League l’aimable autorisation de les reproduire : qu’ils en soient vivement remerciés. Elie DURING Villa Montmorency, 18 Avenue des Tilleuls, Auteuil-Paris [sans date] Cher Monsieur, Je ne voulais pas vous remercier pour l’aimable envoi de votre ouvrage avant d’avoir trouvé le temps de le lire. Concernant l’usage du concept d’intuition, vous m’avez fort bien compris. Enfin, disais-je, le temps est réel. J’ai été tout particulièrement sensible aux passages que vous consacrez à L’Évolution créatrice. Cher ami,

SFP - Société française de philosophie Images libres Pour ajouter des images à vos documents, vous devez vous assurer que les images que vous choisissez soient gratuites et libres de droit. A-t-on le droit d’utiliser les images fournies avec un logiciel (Word, Publisher, logiciel de clips Art, etc.) ? La réponse est oui à condition d’avoir une copie légale de ces logiciels. Pour vous aider dans votre recherche, voici des liens vers des sites où les images sont libérées de leur droit d’auteur et sont gratuites. Pour en connaître davantage sur le sujet, consultez l’excellent dossier du Carrefour Éducation 20 sites d’images libres de droit Moufle.net Ce site rassemble des dessins sur des thèmes variés. Banque d’images en univers social Images libres en science Fotosearch Photo libre Ces photos sont totalement gratuites et libres de droit, toutefois elles ne peuvent être revendues ou utilisées dans un quelconque support à des fins commerciales. Banque d’Images Libres du RÉCIT MST Flickr

Related: