background preloader

Paul Cézanne

Paul Cézanne
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour l’article homophone, voir Sézanne. Paul Cézanne Biographie[modifier | modifier le code] Autoportrait (1875), huile sur toile, 66 x 55 cm, collection particulière Sa résidence du Jas de Bouffan (1878), huile sur toile, 52.5 x 56 cm, collection particulière Portrait d'Achille Emperaire (vers 1868), huile sur toile, 197 x 120 cm, Musée d'Orsay, Paris Enfance et origines de la famille Cézanne[modifier | modifier le code] Débuts dans la carrière de peintre[modifier | modifier le code] Paul Cézanne fréquente le collège Bourbon (devenu lycée Mignet), où il se lie d'amitié avec Émile Zola. En 1862, il abandonne la carrière juridique et s'établit à Paris. La liaison cachée avec Hortense[modifier | modifier le code] Durant l'année 1869, il rencontre Hortense Fiquet avec qui il aura un fils en janvier 1872. Auvers-sur-Oise[modifier | modifier le code] Brouille avec Émile Zola[modifier | modifier le code] Son œuvre[modifier | modifier le code]

Montagne Sainte-Victoire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Victoire. La Sainte-Victoire depuis le sud-est. La montagne Sainte-Victoire (en occitan provençal : Mont Venturi selon la norme classique ou Mount Ventùri selon la norme mistralienne) est un massif calcaire du Sud de la France, dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Toponymie[modifier | modifier le code] Elle est sanctifiée au Moyen Âge par les Chrétiens pour devenir la Sainte-Venture. Géographie[modifier | modifier le code] Topographie[modifier | modifier le code] Les D 10 et D 17 (Route Cézanne)[2] sont les principales routes qui permettent de longer le massif. Le pic des Mouches vu depuis la face sud Le massif culmine au pic des Mouches (1 011 m pour l'IGN)[3], près de l'extrémité est de la chaîne, et non pas à la Croix de Provence (946 m pour l'IGN) proche de l'extrémité ouest et visible d'Aix. 6 525 ha du massif de la Sainte Victoire sont classés depuis 1983. Hydrographie[modifier | modifier le code]

prodige Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire. Français[modifier | modifier le wikicode] Étymologie[modifier | modifier le wikicode] latin prodigium (« prodige »). Nom commun[modifier | modifier le wikicode] prodige /prɔ.diʒ/ masculin Événement surprenant qui arrive contre le cours ordinaire des choses. Dérivés[modifier | modifier le wikicode] prodigieux Traductions[modifier | modifier le wikicode] Prononciation[modifier | modifier le wikicode] /prɔ.diʒ/ Voir aussi[modifier | modifier le wikicode] prodige sur Wikipédia prodige sur Wikiquote Références[modifier | modifier le wikicode] Tout ou partie de cet article est extrait du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, 1932-1935 (prodige), mais l’article a pu être modifié depuis.

Des Hommes Remarquables Picasso Balthus Giacometti" James Lord Claude Monet Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Monet. Claude Monet Claude Monet par Nadar en 1899 Œuvres réputées Claude Monet ( à Paris – (à 86 ans) à Giverny), est un peintre français, l’un des fondateurs du mouvement impressionniste, peintre de paysages et de portraits. Né à Paris, il grandit au Havre et est particulièrement assidu au dessin. En 1876, il rencontre Ernest Hoschedé, un mécène qui va rapidement faire faillite. À partir de 1890, Monet se consacre à des séries de peintures, c'est-à-dire qu'il peint le même motif à différentes heures de la journée, à diverses saisons. Monet peint devant le modèle sur l'intégralité de sa toile dès les premières ébauches, il retouche ensuite de nombreuses fois jusqu'à ce que le résultat le satisfasse. D'un caractère parfois difficile, prompt à la colère comme au découragement, Claude Monet est un grand travailleur qui n'hésite pas à défier la météo pour pratiquer sa passion. Signature de Claude Monet. Biographie

Émile Zola Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Émile Zola Autoportrait au béret, Émile Zola, 1902. Œuvres principales Compléments Sa vie et son œuvre ont fait l'objet de nombreuses études historiques. Biographie Enfance et adolescence provençale (1840 - 1858) Émile Zola enfant avec ses parents vers 1845. Les créanciers poursuivent alors la société du canal. Émilie Aubert, sa mère, totalement démunie, s'occupe de l'orphelin avec sa grand-mère, Henriette Aubert. Au collège à Aix-en-Provence, il se lie d'amitié avec Jean-Baptistin Baille[N 2],[5] et surtout Paul Cézanne qui reste son ami proche jusqu'en 1886. Dès sa prime jeunesse, Émile Zola est passionné par la littérature. Vie de bohème (1858 - 1862) Émile Zola quitte Aix en 1858 et rejoint sa mère à Paris, pour y vivre dans de modestes conditions, espérant trouver le succès. Émile Zola est recalé par deux fois au baccalauréat ès sciences en 1859. Le premier amour de Zola, dont il s'est entiché pendant l'hiver 1860-1861, s'appelle Berthe[8]. .

comis Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire. Latin[modifier | modifier le wikicode] Étymologie[modifier | modifier le wikicode] Lewis et Short [1] renvoient à concinnus. Adjectif[modifier | modifier le wikicode] cōmis Affable, aimable, gentil, amène. comis dominus, Cicéron. maître affable.come ingenium, Nep. caractère bienveillant.comis erga aliquem, Cicéron ; comis alicui, Tacite ; comis in aliquem, Horace. gentil envers quelqu'un.comes libelli, Horace. de jolis volumes. Synonymes[modifier | modifier le wikicode] lepidus Dérivés[modifier | modifier le wikicode] cōmitās, douceur, bonté, politesse, amabilité.cōmiter, gentiment, avec bienveillance. Références[modifier | modifier le wikicode] [1] Charlton T.

"Paul Cezanne" Gustave Geffroy Bedroom in Arles, 1888 L'Œuvre (Émile Zola) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir L'Œuvre. Claude Lantier est le fils de Gervaise Macquart et d’Auguste Lantier (voir L'Assommoir, roman où l’on apprend qu’il a été amené à l’âge de huit ans à Plassans par un vieux monsieur séduit par la qualité de ses dessins). Il apparaît aussi dans Le Ventre de Paris. Il est ici l’ami d’enfance du romancier Sandoz, personnage dans lequel Zola a mis beaucoup de lui-même. Le roman est aussi une histoire d’amour et d’amitié. Margaret Armbrust-Seibert, « Victorine Meurent, prototype d’Irma Bécot dans L’Œuvre », Les Cahiers naturalistes, 1992, no 38 (66), p. 113-22.Patrick Brady, « La Théorie du chaos et L’Œuvre : peinture, structure, thématique », Les Cahiers naturalistes, 1992, no 38 (66), p. 105-12.

mirus Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire. Français[modifier | modifier le wikicode] Étymologie[modifier | modifier le wikicode] Antonomase de Mirus, marque de fours à bois du 19e siècle. Nom commun[modifier | modifier le wikicode] mirus /mi.ʁys/ masculin (Rare) Appareil de chauffage, poële. Anagrammes[modifier | modifier le wikicode] muris Espéranto[modifier | modifier le wikicode] Forme de verbe[modifier | modifier le wikicode] mirus /miɾus/ Conditionnel de miri. Latin[modifier | modifier le wikicode] Étymologie[modifier | modifier le wikicode] Julius Pokorny le rattache à l’indo-européen commun *(s)mei- [1] (« rire, surprise ») qui donne comis (« plaisant ») en latin, smáyatē en sanscrit, μεῖδος, meidos en grec ancien, smile en anglais, smát se (« se rire de… ») en tchèque. Pour l’évolution du sens, voyez, en français celle de marrant de « drôle » vers « inquiétant, étonnant ». Adjectif[modifier | modifier le wikicode] mīrus

"De Cézanne à Picasso, mes portraits" Ambroise Vollard

Related: