background preloader

Who Killed the Electric Car?

Who Killed the Electric Car?
Related:  films

Docu - Revenge of the Electric Car - Home Solutions Locales pour un Désordre Global Vap-Drome The Revolution Will Not Be Televised The Revolution Will Not Be Televised (a.k.a. Chavez: Inside the Coup) is a 2002 documentary about the April 2002 Venezuelan coup attempt which briefly deposed Venezuelan President Hugo Chávez. A television crew from Ireland's Radio Telifís Éireann happened to be recording a documentary about Chávez during the events of April 11, 2002. Shifting focus, they followed the events as they occurred. During their filming, the crew recorded images of the events that they say contradict explanations given by Chávez opposition, the private media, the US State Department, and then White House Press Secretary Ari Fleischer. The documentary says that the coup was the result of a conspiracy between various old guard and anti-Chávez factions within Venezuela and the United States. Watch the full documentary now

Docu - Who Killed the Electric Car? After a premiere at the Sundance Film Festival, it was released theatrically by Sony Pictures Classics in June, 2006 and then on DVD by Sony Pictures Home Entertainment on November 14, 2006. During an interview with CBS News, director Chris Paine announced that he had started a new documentary about electric cars with a working title of Who Saved the Electric Car?,[2] later renamed Revenge of the Electric Car, which had its world premiere at the 2011 Tribeca Film Festival on Earth Day, April 22, 2011.[3] Topics addressed[edit] The film deals with the history of the electric car, its modern development, and commercialization. The film details the California Air Resources Board's reversal of the mandate after relentless pressure and suits from automobile manufacturers, continual pressure from the oil industry, orchestrated hype over a future hydrogen car, and finally the George W. Interviews[edit] Production[edit] The suspects[edit] US consumers[edit] Batteries[edit] Oil companies[edit]

Le Monde selon Monsanto Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Monde selon Monsanto (sous-titré De la dioxine aux OGM, une multinationale qui vous veut du bien) est un film documentaire réalisé par Marie-Monique Robin au sujet de la multinationale américaine Monsanto et des produits fabriqués et commercialisés par cette compagnie au cours de son histoire, des PCB aux OGM en passant par l'agent orange, l'hormone de croissance bovine, ou l'herbicide Roundup. Ce documentaire est une coproduction germano-canado-française : Arte France, Image et Compagnie, Productions Thalie, Office national du film du Canada, WDR. Il dure 108 minutes et a été diffusé pour la première fois sur Arte le en première partie de soirée, dans le cadre d'une soirée thématique avec la présence de José Bové, du chercheur Christian Vélot et de la députée européenne allemande Renate Sommer. Synopsis[modifier | modifier le code] Le film documentaire montre le déroulement d'une enquête qui met en cause la multinationale Monsanto.

Je découvre des modes de gouvernance novateurs Retrouver sa souveraineté et reconstruire le pouvoir du collectif, cela peut commencer par repenser la structure et les modes de fonctionnement de nos organisations pour venir bousculer nos codes hiérarchiques. Des alternatives à nos modèles de gouvernance, telles que l’holacratie ou la sociocratie, permettent de décentraliser le pouvoir et de transformer les relations humaines. Le forum ouvert, les jeux coopératifs, le world-café, le cercle, l'élection sans candidat… sont autant d’autres outils qui encouragent l’émergence de l’intelligence collective et renforcent l’esprit de coopération. Chacun peut s’en emparer pour l’adapter au mieux à son environnement professionnel ou privé. L'holacratie L'holacratie (origine grecque "holos" : une entité qui est à la fois un tout et une partie d’un tout ; "kratos" : pouvoir) entend donner le pouvoir de gouvernance à l’organisation elle-même plutôt qu’aux egos de ses membres, en s'appuyant sur le potentiel collectif de l’organisation. Le cercle

The Corporation Film: Welcome RevengeElectric (revengeelectric) sur Twitter La Guerre du Viêt Nam - Images inconnues Ces films, tournés sur le vif, sont des éléments bruts, de formidables documents tournés en couleur par des cameramen de l’armée américaine, ponctués par des images tournées en noir et blanc par les Vietcongs et l’armée nord-vietnamienne, toutes « capturées » par les Américains sur « l’ennemi ». Ces images nous racontent cette guerre de l’intérieur et rendent intelligible et visible ce conflit, à travers des hommes et des femmes des deux camps, militaires et civils, qui y ont été impliqués. Cette histoire, c’est avant tout une aventure et une épreuve humaines. Et ces documents violents, drôles, cruels, surprenants, insolites, d’une remarquable qualité technique révèlent ce que fut cette guerre au quotidien. Parce que les cameramen de l’armée filmaient tout, sans pudeur, sans voyeurisme ni complaisance, avec l’émotion du combattant et le talent du cinéaste : les combats et l’arrière, l’angoisse et l’espoir, les moments de tension, ceux de détente…

Mobilités - Sécurité - Direction territoriale Centre Est Le CETE de Lyon conçoit, évalue et met en œuvre des politiques de déplacements durables et sûres. Il intervient de l’identification des besoins des territoires à l’exploitation des réseaux et des services de transports Mobilités "Mobilités et développement des territoires" Les politiques de déplacements sont des outils essentiels de l’aménagement et du développement des territoires. Sécurité des déplacements "Réduire à moins de 3000 le nombre de tués sur les routes" Le CETE de Lyon, à travers son champ d’action « sécurité des déplacements », participe concrètement à l’objectif de réduction « à moins de 3000 » du nombre de tués d’ici 2012. EVEN THE RAIN La Peugeot EX1 s’offre un nouveau record à Nürburgring Alors qu’elle était déjà détentrice de plusieurs records d’accélération, la Peugeot EX1, qui se présente comme une sportive électrique expérimentale du constructeur Peugeot, vient tout juste d’en ajouter une autre à son palmarès. Ce bolide s’est tout récemment attaqué à la boucle nord du mythique circuit Nüburgring, circuit ou elle a été sacrée voiture électrique la plus rapide n’y ayant jamais tourné. Avec un temps de 9 min et 1.3 sec, le prototype électrique de Peugeot démontre une fois de plus que la mobilité électrique peut facilement s’associer aux sports mécaniques. Lors de sa présentation durant le Salon de l’Automobile de Paris l’an dernier, l’EX1 avait créé un véritable engouement du côté des spécialistes de la mobilité électrique tant au niveau de son apparence qu’à celui de ses performances. Malgré le fait que l’EX1 possédait déjà plusieurs records à son actif, plusieurs personnes laissaient entendre que ce dernier n’avait jamais été vraiment confronté à un tracé exigeant.

Related: