background preloader

Cuba

Cuba
République de Cuba República de Cuba (es) Devançant Hispaniola en superficie, Cuba est toutefois derrière en nombre d'habitants : c'est ainsi la deuxième île la plus peuplée des Caraïbes avec près de 11 253 000 habitants. L'île a été une colonie espagnole de 1492 à 1898 puis un Territoire des États-Unis d'Amérique jusqu'au 20 mai 1902. Cuba est membre de l'Alliance bolivarienne pour les Amériques (ALBA) depuis la Déclaration conjointe signée par Hugo Chávez et Fidel Castro le 14 décembre 2004 à La Havane. Étymologie[modifier | modifier le code] Le premier document qui comporte le nom de Cuba est la carte de Juan de la Cosa, dessinée dans la première moitié de l'année 1500. Histoire[modifier | modifier le code] Premier voyage de Christophe Colomb. Préhistoire[modifier | modifier le code] Histoire pré-coloniale[modifier | modifier le code] Cuba était peuplée d'Amérindiens : les Ciboneys et les Taïnos. Histoire coloniale[modifier | modifier le code] Carte britannique de 1680. Cuba a pour codes : Related:  ESPAGNOLCultural Differences

Cuba 1 Situation générale La république de Cuba constitue un pays insulaire des Grandes Antilles, situé au sud des États-Unis (Floride) et à l’est du Mexique, à 77 km à l’ouest d’Haïti (ou île d'Hispaniola) et à 140 km au nord de la Jamaïque (voir la carte des Antilles). Celle-ci est dotée de terrains d'aviation et d'installations étendues servant à l'approvisionnement, à la réparation des unités américaines, mais aussi à la formation des nouvelles troupes. C'est la principale base navale des États-Unis dans les Antilles. La base militaire de Guantánamo (USA) C'est au cours de la guerre hispano-américaine (1898) que les États-Unis ont pris et fortifié une grande partie du port de la baie et l'ont utilisé comme mouillage pour leurs bâtiments de guerre. En 1934, l'accord a été remplacé par un traité qui réaffirmait le droit des États-Unis de louer le site de la base à Cuba. Malgré ses propos, il est probable que des dizaines d’hommes y seront toujours enfermés lorsque M. 3 Données historiques

Porto Rico Étymologie[modifier | modifier le code] « Puerto Rico » est le nom en langue espagnole mais également en anglais américain (« Porto Rico » étant l'ancienne dénomination dans le monde anglophone). Dans les années 2000, le nom espagnol « Puerto Rico » est devenu le seul nom officiel en usage sur l'île pour désigner le territoire. Le nom anglais de « Porto Rico » est en phase d'obsolescence rapide (il est maintenant désuet aux États-Unis). Les Portoricains appellent souvent leur île « Boriquén », dérivé de « Borikén », son nom indigène taïno qui signifie « Terre du vaillant seigneur »[4],[5],[6]. Histoire[modifier | modifier le code] Ère précolombienne[modifier | modifier le code] L'histoire de l'archipel de Porto Rico avant l'arrivée de Christophe Colomb est mal connue. Les premiers habitants dont on ait une trace étaient des Ortoiroides[7], pêcheurs et chasseurs, ils avaient développé une poterie primitive mais pas l'agriculture, on les classe dans la période archaïque.

Leonardo Padura Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Fuentes. Leonardo Padura Fuentes (2008). Œuvres principales Leonardo Padura Fuentes, né le à La Havane, est un journaliste, scénariste et écrivain cubain, auteur de roman policier. Biographie[modifier | modifier le code] Fils d'un commerçant devenu chauffeur de bus après la révolution cubaine, il fait des études supérieures en littérature hispano-américaine et décroche une licence avant de rédiger une thèse sur Inca Garcilaso de la Vega. Il entre comme journaliste au supplément dominical du journal Juventud Rebelde et signe des critiques littéraires, ainsi que des articles de fond. Leonardo Padura reçoit le prix Roger-Caillois en 2011[4]. En 2015, il reçoit le prix Princesse des Asturies[5]. Œuvre[modifier | modifier le code] Romans[modifier | modifier le code] Série Mario Conde[modifier | modifier le code] Autres romans[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Littérature cubaine

Martinique La Martinique (Matinik ou Matnik en créole martiniquais[1]), appelée Madinina par les amérindiens[2] et aussi surnommée « l’île aux fleurs »[3],[4], est une île située dans la (ou les) Caraïbe(s) et plus précisément dans l'archipel des petites Antilles. C’est une région insulaire française et un département français (son code Insee est le 972), elle est administrée dans le cadre d'une collectivité territoriale unique dirigée par l'assemblée de Martinique. C'est également une région ultrapériphérique de l'union européenne. Elle est aussi membre de l’OECS (Organisation des États de la Caraïbe orientale). On prête généralement la découverte de la Martinique par les européens à Christophe Colomb le 15 juin 1502, au cours de son quatrième voyage vers les « Indes ». Elle est peuplée de 383 911 habitants au 1er janvier 2014[19]. Géographie[modifier | modifier le code] Topographie[modifier | modifier le code] Carte topographique de la Martinique. Côte au vent[modifier | modifier le code] La 4G/4G+

Ejercicios de español Iran République islamique d'Iran جمهوری اسلامی ايران / Jomhuriye Eslâmiye Irân (fa) Toponymie[modifier | modifier le code] Le toponyme Iran, qui signifie « royaume des Aryens »[4], d'usage natif depuis l'ère sassanide, est officiellement adopté le 21 mars 1935 pour l'usage international[5]. Auparavant, le pays était connu en Occident sous le nom de Perse. Les noms « Perse » et « Iran » sont souvent utilisés indifféremment dans le contexte culturel, bien que le terme « Iran » demeure utilisé officiellement dans le contexte politique[6]. Le mot Iran a une racine aussi ancienne que les langues indo-européennes. Géographie[modifier | modifier le code] Géographie physique[modifier | modifier le code] Carte physique de l’Iran. Le réseau hydrographique compte peu de cours d'eau importants. Zones climatiques de l'Iran : Île Hormoz dans le golfe Persique. Environnement[modifier | modifier le code] Forêt en Gilan (Caspienne). Biotopes d’Iran : Utilisation du territoire[modifier | modifier le code] — Firdawsi

Espagnol - Banques outils Site créé par et pour les professeurs d'espagnol langue étrangère. On y recueille tout ce qui est en relation avec l'enseignement de l'espagnol et qui puisse être utile au professeur. A découvrir absolument ! En este portal se puede encontrar un poco de todo : canciones, trailers, reportajes, anuncios, vocabulario, gramática, cultura... ¡ Una joya que vale la pena descubrir ! Ce site offre propose une "boîte à outils" TIC (tutoriels et modes d'emploi des outils TIC), ainsi que des rubriques disciplinaires (allemand, anglais, espagnol et chinois) passant en revue les principaux logiciels d'enseignement, sites ressources et podcasts pour chaque matière Gilles GALLOIS Interlocuteur TIC - Langues Vivantes Académie de la Réunion

Cameroun Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. République du Cameroun Republic of Cameroon (en) République du Cameroun (fr) Le Cameroun (prononcé en français : [kamʁun])[4], en forme longue la République du Cameroun, en anglais Republic of Cameroon, est un pays d'Afrique centrale et occidentale, situé entre le Nigéria à l'ouest, le Tchad au nord, la République centrafricaine à l'est, le Gabon, la Guinée équatoriale et la République du Congo au sud et le golfe de Guinée au sud-ouest. Avant la période coloniale, les habitants ne formaient pas un seul groupe homogène et présentaient plusieurs formes d’organisation sociale allant de royaumes structurés à des ethnies nomades. Le Cameroun est aujourd’hui membre de droit de l'Organisation internationale de la francophonie, ainsi que du Commonwealth. Le Cameroun est surnommé « l’Afrique en miniature »[5] en raison de sa diversité climatologique, géographique, humaine, culturelle. Histoire[modifier | modifier le code] Image satellite du Cameroun.

Related: