background preloader

Israël reconnaît avoir des réseaux d’'espionnage en France pour fomenter des troubles

Israël reconnaît avoir des réseaux d’'espionnage en France pour fomenter des troubles
L’ancien directeur du renseignement militaire israélien, le général Amos Yadlin, a révélé que les agents israéliens opèrent dans un certain nombre de pays européens, notamment la France, les Pays-BAS et la belgique, des pays où ils sont actifs.'Intervenant sur la chaîne de télévision israélienne Channel Seven, il a affirmé que la Division du renseignement militaire a établi des réseaux de collecte d’informations en France et en Belgique qui sont en mesure d’avoir une influence positive ou négative sur les scènes politiques, économiques et sociales de ces pays.Le général à la retraite n’a pas donné de détails sur la nature exacte de ces réseaux, mais il a dit que des agents israéliens sont les plus actifs en France, où ils ont été mis en place depuis 1979. Yadlin est l’actuel chef de l’Institut d’études de sécurité nationale à l’Université de Tel Aviv et entretient encore des liens étroits avec la sécurité et les autorités politiques de l’Etat hébreu. A lire: Related:  Géopolit. - Conflits V

Udo Ulfkotte : le Mossad a alimenté les révoltes dans les banlieues (Partie 2) - Dernières infos - Société - La Voix de la Russie Udo Ulfkotte écrit des livres qui ne sont pas souhaités par le pouvoir en Allemagne comme par le Ministère de l'intérieur, car la population ne doit pas être informée de l'état réel du pays. Alors qu'en France nous vivons une prise de conscience sur l'islam, Udo Ulfkotte explique que le Mossad a aussi sa part de responsabilité ou pédagogique dans la conscience collective des Français sur ce terrain. La France est, comme l'Allemagne, une colonie et un pays ayant perdu sa souveraineté, le joujou de puissances étrangères. Pour Udo Ulfkotte, l'avenir est sombre et les habitants, surtout des grandes agglomérations, seront forcément touchés par la guerre civile. LVdlR : L’islam, une arme au service des globalistes et du monde de la finance ? Udo Ulfkotte : Les Etats Unis et les Saoudiens n'utilisent pas l'islam uniquement en Allemagne mais dans le monde entier pour déstabiliser des Etats et pour que ces Etats soient occupés avec eux-mêmes. Udo Ulfkotte : Stop !

De Minsk à Manille On imagine aisément les gouttes de sueur perler au front des stratèges américains... Un immense bloc commercial de Minsk à Manille, rêve gaullien, Europe en moins, enfermée qu'elle est dans le carcan eurocratique de l'empire. Ce projet fou, cauchemar du pauvre MacKinder, fera évidemment face à certaines difficultés : méfiance traditionnelle de l'Inde vis-à-vis de la Chine, même si les relations se sont franchement réchauffées depuis deux ans ; concurrence du "trans-pacifique" des Etats-Unis qui feront tout pour écarter certains pays de l'ASEAN du projet eurasiatique. Mais la proposition de Poutine relayée par Medvedev est tout sauf une chimère. L'OCS ne cesse de gagner en importance, se transformant doucement mais sûrement en véritable bloc militaro-économico-politique. D'ailleurs, lors de ce même sommet de Zhengzhou, le Premier ministre chinois a évoqué l'état d'avancement des discussions pour faire de l'alliance une zone de libre-échange.

La 11ème conférence de presse de Vladimir Poutine en six points clés Vladimir Poutine est célèbres pour ses petites phrases saignantes. RT France revient sur ses meilleurs réponses faites devant 1 400 journalistes réunis à Moscou pour sa conférence de presse annuelle. Sur le scandal de FIFA «Stepp Blatter a fait beaucoup pour le football mondial et pour la coopération entre les pays et les peuples, c’est pourquoi il a besoin de la reconnaissance la plus haute.» Voilà à qui on doit donner le Prix de Nobel de Paix Sur les candidats aux élections présidentielles aux Etats-Unis «N’importe quelle personne qui recevra la confiance des Etats-Unis, peut compter sur le fait que nous travaillerons avec elle. C’est une personnalité brillante et talentueuse, ça c’est certain Sur le conflit en Ukraine «Nous n'avons jamais dit qu'il n'y avait pas en Ukraine de personnes chargées de questions militaires, mais cela ne signifie pas qu'il y ait des troupes régulières russes en Ukraine.» Sur la base militaire russe en Syrie Si on a besoin d’attraper quelqu’un, nous l’attraperons

Vers où va-t-on ?: La Russie débat d’une alternative financière orthodoxe non orthodoxe Article original de F. William Engdahl, publié le 22 Novembre 2015 sur le site journal-neoTraduit par le blog Un important débat est en cours en Russie depuis l’imposition des sanctions financières occidentales aux banques et aux sociétés russes en 2014. Il fait suite à une proposition présentée par le Patriarcat de Moscou de l’Église orthodoxe. La proposition, qui ressemble à bien des égards aux modèles bancaires islamiques sans intérêts, a été dévoilée la première fois en décembre 2014, face à la profondeur de la crise du rouble et au prix du pétrole en chute libre. Depuis août, l’idée a reçu un énorme coup de pouce avec l’approbation de la Chambre de commerce et d’industrie de Russie. Elle pourrait changer l’histoire pour le meilleur selon ce qui en sera fait et où elle conduit. Les sanctions américaines concentrent l’attention En 2014, beaucoup de choses ont changé en Russie. Proposition orthodoxe non-orthodoxe Les propositions de Glaziev F.

Guerre des devises Est-ce le retour du rouble d’or ? Si oui, l’or est sur le point de faire un retour spectaculaire sur la scène monétaire mondiale pour la première fois depuis que Washington a unilatéralement déchiré le traité de Bretton Woods en août 1971 Par F.William Engdahl – Le 8 décembre 2015 – Source Russia Insider Depuis quelque temps, la Chine et la Fédération de Russie ont compris, comme d’autres nations, que le rôle du dollar comme principale monnaie de réserve du monde est leur talon d’Achille économique. Le budget de l’état russe dépend fortement des profits en dollars venant des exportations de pétrole. Cela change doucement. Le renminbi dans les réserves russes Le 27 novembre, la Banque centrale de Russie a annoncé qu’elle incluait le renminbi chinois dans ses réserves officielles pour la première fois. Le yuan a d’abord commencé à être négocié, en tant que devise, à la Bourse de Moscou en 2010, même s’il n’est pas encore totalement convertible. Le rouble d’or arrive Un Hegemon en faillite F.

Aux prolégomènes du terrorisme, par Karim MOHSEN IRIB- Le phénomène, dit «terrorisme islamiste», est devenu le fléau d'un début de troisième millénaire calamiteux. Le qualificatif a été vite donné au nouveau barbarisme, taxé, à tort, de «terrorisme islamiste». La Russie, éternelle victime d’une guerre qui ne dit pas son nom Comment la Russie a-t-elle pu, en seulement 20 ans, sans guerres ni autres troubles, passer du stade de semi-colonie à celui de dirigeant mondial reconnu, à égalité avec les plus importants ? Par Rostislav Ichtchenko – le 10 décembre 2015 – Source thesaker.is Les stratèges en chambre, qui croient sincèrement qu’une attaque nucléaire massive est la solution universelle à tout problème international (même le plus brûlant, proche de la confrontation militaire), sont malheureux de la position modérée du gouvernement russe dans la crise avec la Turquie. Ils jugent même insuffisante la participation de l’armée russe dans le conflit syrien. Ils sont aussi mécontents des activités de Moscou sur le front ukrainien. Pourtant, pour une raison quelconque, personne ne pose une question simple. Pourquoi maintenant À la fin des années 1990, la Russie était un pays au niveau du Tiers Monde, économiquement et financièrement. Le facteur clé dans ce travail est le temps. Le sain conservatisme des diplomates

Le best of de la 11e conférence de presse de Vladimir Poutine Jeudi 17 décembre, le président russe Vladimir Poutine a donné sa 11e conférence de presse annuelle face à un nombre record de 1 390 journalistes russes et étrangers. Crise économique, Ukraine, Syrie, pétrole, famille… Le Courrier de Russie a sélectionné les déclarations les plus marquantes de ce marathon médiatique. Vladimir Poutine a répondu aux questions des journalistes pendant 3h07. Sur la crise économique L’estimation du prix du baril de Brent à 50 dollars que nous avons faite pour le budget 2016 était trop optimiste : il est à combien aujourd’hui, déjà ? Sur le bilan de l’année 2015 On observe, depuis le deuxième trimestre de cette année, des signes de stabilisation de l’activité des affaires. L’agriculture connaît également une dynamique positive, avec une croissance de pas moins de 3 %. Malgré les difficultés, le complexe énergétique poursuit son développement. Sur la Turquie Ce qu’ont fait les autorités turques n’est pas simplement inamical, c’est un acte hostile, ennemi.

USA: 4 millions de dollars pour renverser le président bolivien International URL courte Selon M. Vold, WikiLeaks a mis en ligne plus de 14.000 documents faisant mention de la Bolivie. "Les dépêches de WikiLeaks révèlent les ingérences des Etats-Unis en Bolivie et le soutien qu'ils ont apporté aux groupes d'opposition au moment où ces derniers préparaient des actes de violence en vue de nuire au gouvernement d'Evo Morales", écrit l'agence Prensa Latina, citant le journaliste d'investigation Erik Vold. Selon ce dernier, Washington était au courant des plans ourdis par ces groupes terroristes, mais il n'a rien fait pour les dévoiler. © Sputnik. D'après WikiLeaks, l'USAID a versé 4 millions de dollars (3,59 millions d'euros) au mouvement séparatiste de la région pour l'aider à déstabiliser le pouvoir du président bolivien. Les dépêches secrètes publiées par WikiLeaks attestent que les Etats-Unis ne se seraient pas opposés à un assassinat du président Morales.

"Sans moteurs russes, les fusées américaines resteront clouées au sol" International URL courte Le Pentagone compte persuader le Congrès américain de ne pas renoncer immédiatement à acheter des moteurs de fusées russes de type RD-180. M.Greaves a rappelé qu'initialement, Washington comptait renoncer aux propulseurs russes d'ici 2019, date à laquelle les militaires américains prévoient mettre en service "au moins deux systèmes de lancement compétitifs" capables de placer en orbite leurs satellites. Selon Samuel Greaves, les moteurs américains existants ne conviennent pas aux fusées mises à la disposition de l'armée. "Dans le cas le plus extrême, nous serons contraints de changer de moteurs. "Si nous ne sommes pas autorisés à employer RD-180, les fusées resteront au sol", a-t-il reconnu. Les moteurs-fusées RD-180 sont fabriqués par la société Energomach W.P. Le 3 juin, le Pentagone a lancé un concours pour la création d'un équivalent américain des RD-180.

Related: