background preloader

Des notes ou des couleurs ?

Des notes ou des couleurs ?
Cette année, j’ai récupéré une classe de lycée évaluée par compétences. Dans un monde où les chiffres servent de repères, on en parle de plus en plus, et j’ai dû m’approprier cette nouvelle façon d’évaluer sans mettre de note chiffrée. Bon, ce n’est pas difficile car en sciences, on évalue depuis longtemps des méthodes et des savoir-faire sans passer par la sacro-sainte valeur chiffrée, parfois jugée dévalorisante. L’idée générale est donc de ne plus donner à l’élève de note chiffrée, mais d’apprécier la maîtrise de son travail ou des tâches qu’il réalise. Évaluer une compétence nécessite donc de prendre en compte simultanément des connaissances (savoir), des aptitudes (mettre en œuvre) et des attitudes (se comporter face au travail demandé). C’est une évaluation globale d’actions permettant de réaliser une tâche plus ou moins complexe, et de ce fait, une simple note est peu représentative de sa maîtrise. Il est, je pense, essentiel que l’élève sache « à quelle sauce il est mangé ».

http://www.lepetitjournaldesprofs.com/des-notes-ou-des-couleurs/

Related:  L'évaluationEvaluation 2

Travailler sans note : en cours d'acquisition Dans mon nouveau collège d’adoption (ou de mutation, comme on veut), il n’y a pas de notes en sixième. « Même pas peur ! » : avec ou sans note l’important est d’évaluer les compétences. C’est ce que je fais depuis déjà longtemps pour tous les élèves du collège où, en SVT, j’évalue 5 compétences différentes : restituer, s’informer, communiquer, raisonner et réaliser. Qu’il y ait des notes ou pas, cela ne doit pas changer grand-chose… Enfin, pas si simple !

Rosa-Parks précurseur d'une autre évaluation - 10/09/2015 L’académie d’Orléans-Tours teste, avec des chercheurs universitaires, une nouvelle forme d’évaluation. Le collège Rosa-Parks fait partie du dispositif. Les élèves de troisième du collège Rosa-Parks ont quelque chose que les autres collégiens n'ont pas : la fin des sueurs froides quand arrive le bulletin scolaire à la maison. Désormais, plus question de réduire le travail d'un élève à une simple note. Les compétences acquises doivent aussi être inscrites noir sur blanc, même si elles ne se traduisent pas toujours par un beau résultat sur la copie. « Les notes ne disparaissent pas, car elles restent un repère pour les familles et les troisièmes en ont besoin pour valider leur brevet, rassure Philippe Niemec, principal du collège Rosa-Parks.

« La note est un système totalement archaïque » Comme il l’annonce dans le titre de son ouvrage "Libérons l’école des notes" (Éd. Belin Le Pommier), Anthony Van de Kerkhove propose la généralisation d’une évaluation par compétences. Cet agrégé d’éducation physique nous présente ses arguments. Anthony Van de Kerkhove Charles Hadji : Evaluer pour réussir ? Peut-on désamorcer le débat sur l'évaluation ? C'est le pari tenté par Charles Hadji. Loin des débats fumeux sur la réforme de l'évaluation ou la défense des notes, son livre colle au terrain mais en revenant sans cesse aux finalités de l'évaluation. Livret scolaire unique numérique : quelle évaluation de la vie scolaire ? La lecture du projet d’arrêté fixant le contenu du livret scolaire de l’école élémentaire et du collège[1] ne manque pas d’intérêt. On y découvre, par exemple, que la vie scolaire commence au cycle 4 (à partir de la 5e, donc), puisque, pour les cycles un et deux, le livret scolaire unique numérique ne prévoit pas d’entrée relative à la vie scolaire. On découvre aussi que la vie scolaire apparaît comme le huitième et dernier item des bilans périodiques de l’évaluation des acquis scolaires de colégiens de ce cycle. Le texte du projet d’arrêté touchant à la vie scolaire est ainsi libellé : « des éléments d’appréciation portant sur la vie scolaire : assiduité, ponctualité ; respect du règlement intérieur ; participation à la vie de l’établissement.

“Evaluer par compétences” = “Evaluer par Items ou objectifs” ? 12novembre2011 Par Arnaud Durand Cela fait 5 ans, maintenant que j'ai entendu parler d'évaluation par compétences : "pas de note et plus de sens!" Primaire et collège : le décret sur l’évaluation paru au JO du 3 janvier Le décret du 31 décembre 2015 relatif à l’évaluation des élèves a été publié au journal officiel du 3 janvier. Ce texte, qui prône « l’évaluation positive », est applicable à partir de la rentrée 2016. © Richard Villalon – Fotolia.com Le décret n° 2015-1929 du 31 décembre 2015, qui précise les nouvelles modalités d’évaluation des élèves au primaire et au collège, est paru au Journal officiel du 3 janvier 2016. Finissons-en avec la querelle de la notation LE MONDE | • Mis à jour le | Par Charles Hadji (Professeur émérite à l’université Grenoble-Alpes, sciences de l’éducation) On a parfois l’impression que la question de l’évaluation est devenue l’objet d’une véritable guerre de religion. D’un côté, la secte des « rigoureux », qui ne jurent que par l’excellence et par l’exigence.

L'indispensable subjectivité de l'évaluation Antipodes, n°156, avril 2002, 26-34 / GERARD, F.-M. / 2002 Télécharger la publication Evaluation : Nouveau brevet, nouveau livret scolaire, nouveaux bulletins Adieu le brevet délivré sur examen, adieu le LPC ! La nouvelle année s'ouvre pour l'Education nationale par la publication des textes officiels sur l'évaluation des élèves. Le ministère impose le point d'équilibre atteint à la mi octobre entre partisans des disciplines et des compétences. Les nouveaux bulletins renvoient prioritairement aux bonnes vieilles disciplines. L'évaluation utilise un niveau de maitrise à l'école ou une note au collège.

Related: