background preloader

Nekuia

Nekuia
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Chant XI de l’Odyssée[modifier | modifier le code] Au chant X (504-514), Circé avait conseillé à Ulysse de laisser Borée, le vent du nord, guider son navire au-delà de l'Océan jusqu'au bois sacré de Perséphone boisé de saules stériles. Elle indique ensuite à Ulysse d'arrêter son vaisseau à la confluence des fleuves infernaux que sont le Pyriphlégéthon, le Cocyte, le Styx et l'Achéron. Elle lui expose ensuite le rituel sacrificiel qu'il accomplira au chant suivant. Au début du chant XI, Ulysse et ses compagnons quittent le palais de Circé à Aiaia en embarquant un troupeau de bélier. Une ombre se détache de la foule, il s'agit d'Elpénor, un compagnon d'Ulysse, laissé sans sépulture à Aiaia. À ce stade de son récit, Ulysse fait une pause ; Arété, Alkinoos et les Phéaciens qui l'écoutent échangent des commentaires élogieux à son sujet, puis Alkinoos invite Ulysse à poursuivre son récit. La Nekuia dans l'art antique[modifier | modifier le code]

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nekuia

Related:  MythologieCatabasecatabase

Catabase (littérature) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Catabase. La catabase (du grec ancien κατάϐασις / katábasis, « descente, action de descendre ») est un motif récurrent des épopées grecques, traitant de la descente du héros dans le monde souterrain, les Enfers. C'est l'une des épreuves qualificatives les plus décisives de l'initiation et de la formation du héros épique. "La catabase est la descente de l'esprit, soit imaginaire, soit rituelle (ex. : descendre à la grotte d'Éleusis), soit spirituelle" ; elle a lieu "soit en enfer (ex. : Orphée descendant chercher Eurydice aux Enfers) soit au royaume des morts (ex. : Jésus, selon Matthieu, XXVII), soit à l'intérieur de la Terre (ex. : l'antre de Trophonios) ; le but est nécromantique (acquérir des savoirs ou pouvoirs par les morts), ou chamanique (extase, guérison, recherche des âmes, etc.) ou initiatique (revenir à l'origine ou à 'l'intérieur') ou symbolique" (Pierre A.

Ulysse aux enfers - Le mythe d'Orphée Tout comme Hercule, Enée, Thésée et même Orphée, Ulysse est lui aussi descendu aux enfers. Après avoir passé toute une année chez la magicienne Circé, Ulysse décide de rentrer à Ithaque. Celle-ci lui annonce qu'il doit tout d'abord aller interroger l'âme du devin Tirésias aux enfers. Sur les indications de Circé, Ulysse prend la mer, et se laisse guider par le vent durant une journée. La nekyia d'Ulysse - Odyssée, chant XI - Traduction de Leconte de Lisle (1867) Ulysse évoque les morts chez les Cimmériens - Traduction de Leconte de Lisle (1867) Contrairement à ce qui s'écrit très souvent, le déplacement d'Ulysse aux Enfers ne constitue pas une descente dans l'Hadès (une catabase), mais un voyage horizontal au-delà de l'Océan, au pays des Cimmériens. Là, Ulysse effectue une nécromancie : il fait monter les morts jusqu'à lui. Le passage consacré à Tantale, Sisyphe et autres damnés du Tartare, impossible à justifier dans une nécromancie, semble constituer une interpolation postérieure. Etant arrivés à la mer, nous traînâmes d'abord notre nef à la mer divine.

les Enfers : catabases et topographie les Erinnyes (cratère d'Apulie ca. 400 ante Christum, exposé au musée du Land de Bade, à Karlsruhe, R.F.A) Proserpine, par F.G. ROSSETTI (Londres, Tate Gallery) Orphée et Eurydice Orphée avait reçu de sa mère le don merveilleux de la musique, alors les dieux lui avaient fait cadeau d'une lyre. Depuis, il jouait de l'instrument au gré de ses envies ou de sa mélancolie, pour le plus grand plaisir des êtres qui l'entouraient.Le poète n'avait aucun ennemi, pas même les bêtes féroces : charmées, elles finissaient toujours par s'étendre à ses pieds. Bien sûr, aucune jeune fille ne pouvait résister aux notes tendres et apaisantes que faisait naître Orphée, mais aucune ne trouvait grâce à ses yeux, jusqu'au jour où il rencontra l'envoûtante Eurydice. Leur amour était si profond et si pur qu'ils décidèrent très rapidement de se marier. Mais ce bonheur fut de courte durée…

Le mythe de la descente aux enfers ou la métaphore d'un voyage spirituel - Du mythe au symbole Catabase, descente aux enfers, on parle d’une descente physique ou de l’esprit, ou imaginaire, ou rituelle ou spirituelle. Ce voyage qu’il ait lieu en enfer, au royaume des morts à des buts : acquérir des pouvoirs, trouver des réponses à des interrogations existentielles, fuir la réalité pour chercher un ailleurs … Le mythe de la descente aux enfers est un thème constant dans la littérature, un motif récurrent dans les mythologies. Toutes mythologies traitent du thème de la descente dans le monde souterrain du héros : le lieu apparait comme une épreuve qualificative et décisive dans la formation du héros épique, c’est un rite d’initiation. La croyance en un lieu où se prolonge l’existence de tous les humains après leur mort est très ancienne. Dans la mythologie grecque le royaume d’Hadès accueille tous les hommes après leur mort, mais ceux qui ont outragé les Dieux sont soumis à des châtiments éternels.

Orphée Poète musicien des légendes de Thrace, fils du roi Œagre. Par son chant il devint le maître des créatures, charmant les animaux, les plantes, et les pierres même. Après la mort de son épouse, Eurydice, il alla la réclamer aux Enfers, et Hadès se laissa fléchir. Mais, sur le chemin du retour, Orphée se retourna malgré l'interdiction qui lui en avait été faite, et Eurydice disparut à jamais. Il fut foudroyé par Zeus ou, suivant une autre tradition, mis en pièces par les Ménades. On lui attribuait l'invention de la lyre et des rituels divinatoires et magiques. (→ orphisme.)

Résumé détaillé d'Eldorado - Eldorado de Laurent Gaudé Laurent Gaudé publie en 2006, un livre intitulé « L’eldorado » reprenant un sujet très actuel qui fait souvent polémique, l’immigration. Ce résumé retrace les grands moments de ce roman qui a rencontré un grand succès notamment chez les jeunes lecteurs. Chapitre 1 : L’ombre de Catane La catabase : Tolkien et la tradition antique Introduction n emploie généralement le terme catabase pour désigner de façon technique l'un des motifs les plus récurrents des mythes et de la littérature antiques : la descente effectuée par un héros dans les entrailles de la terre, vers le royaume des Morts. Quatre personnages illustres ont ainsi foulé le sol des Enfers : Le poète Orphée qui, avec la permission de Zeus, emprunta les souterrains infernaux pour y retrouver sa compagne, la nymphe Eurydice, terrassée par une piqûre de vipère. Héraclès, dont la dernière épreuve consista à capturer Cerbère, le célèbre molosse tricéphale qui gardait la porte des Enfers.

Thésée Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Héros fondateur, à l'instar de Persée ou Héraclès, Thésée est vénéré par les Ioniens et est considéré par les Athéniens comme leur grand réformateur : roi mythique d'Athènes, il est rendu responsable de l'unification politique de l'Attique sous la domination athénienne[1]. Son règne marque aussi une période de paix avec les Thessaliens et les Béotiens[2]. En tant que roi unificateur, Thésée est censé avoir construit et occupé un palais de la forteresse de l'Acropole, qui peut avoir été semblable au palais excavé de Mycènes. Le géographe Pausanias rapporte qu'après le synœcisme, Thésée a établi un culte de l'Aphrodite Pandémos (« de tout le peuple ») et Péitho sur le versant sud de l'Acropole.

je ne te vois pas dans la salle by manonatomique Dec 7

Related: