background preloader

Sensibilisation au chapitre : Chanson PIB Développement Durable

Sensibilisation au chapitre : Chanson PIB Développement Durable

http://www.youtube.com/watch?v=iM_WUUIP1O8

Related:  TES1 2019-2020Théorie économique et environnement

La criminalité en col blanc: La mafia du CO2 (cliquez pour accéder au podcast) En 2005, afin de lutter contre le réchauffement climatique, l'Union européenne met en place une bourse d'échange de quotas d'émissions de CO2, principal gaz à effet de serre. Mais dès 2008, un système de fraude à la TVA sur ces quotas se met en place, détournant entre 5 et 10 milliards d'euros... Nous entamons aujourd’hui une nouvelle série sur les affaires économiques et à la criminalité en col blanc. Une semaine qui commence par ce que l’on a appelé l’affaire des quotas carbone...

Le Nobel d'économie veut réconcilier écologie et économie Le timing n'est pas anodin : quelques heures après la remise du rapport des experts du GIEC sur les mesures à engager d'urgence pour limiter le réchauffement climatique, le prix Nobel d'économie est allé à deux Américains précurseurs dans le domaine de la croissance verte : William Nordhaus, 77 ans, professeur à l'université de Yale, et Paul Romer, 62 ans, enseignant à la Stern school of business de l'université de New York. Les deux lauréats "ont mis au point des méthodes qui répondent à des défis parmi les plus fondamentaux et pressants de notre temps : conjuguer croissance durable à long terme de l’économie mondiale et bien-être de la planète", écrit l'Académie royale des sciences de Suède, qui les a choisis. Le prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel, plus communément appelé "Nobel d'économie", est "toujours un geste politique", analyse Jean-Charles Hourcade, économiste et spécialiste du sujet. La célèbre revue Science a empoigné la controverse.

Comment mesure t'on la croissance économique ? Pour mesurer la croissance économique, on se sert du taux de produit réel global appelé taux de PIB. Le PIB (produit intérieur brut) est l'ensemble de la production réalisée sur l'étendue d'un territoire donné quelqu'en soit la nationalité des producteurs. Il correspond à la somme de la valeur ajoutée d'un pays. La croissance - Exercice à trous est l'accroissement durable de la production globale d'une économie. C'est donc un phénomène que l'on peut mesurer. C'est aussi un phénomène . En effet, une augmentation brutale et sans lendemain de la production nationale ne correspond pas à la croissance économique, il ne faut donc pas confondre croissance et , l'expansion caractérisant une augmentation de la production sur . Les facteurs de la croissance sont nombreux : augmentation de la population active et amélioration de sa qualification, accroissement du capital technique et son perfectionnement, progrès technique.

"Mobilité sociale des femmes" article alternatives économiques Nouveaux regards sur la mobilité sociale. A prendre en compte, à lire, vient corriger certaines limites des tables de mobilité, (cliquez pour accéder) Enfin ! Après onze ans de silence, l’Insee a (très discrètement) publié l’été dernier des données sur la mobilité sociale française en 2014-2015. L’occasion de constater qu’il ne s’est pas passé grand-chose dans l’intervalle, et même depuis maintenant quarante ans. Un peu moins d’un quart des personnes âgées de 30 à 59 ans en 2014-2015 ont connu une mobilité ascendante par rapport à leur père, elles sont presque autant à connaître un déclassement (21,7 %) et un tiers sont restées dans la même catégorie sociale. 47 % des fils de cadres sont eux-mêmes cadres, ce qui n’est le cas que de 10 % des fils d’ouvriers. Symétriquement, parmi ces derniers, près de la moitié restent ouvriers (ce qui n’est le destin que de 10 % des fils de cadres).

La tragédie des communs était un mythe La propriété commune d’une ressource conduit nécessairement à la ruine de celle-ci, concluait en 1968 un biologiste dans la revue Science. Son article, « La tragédie des communs », a façonné les raisonnements économiques et politiques de ces dernières décennies. L’historien Fabien Locher nous expose les enjeux de ce débat et en souligne les limites dans le cadre d’une pensée de l’environnement. Ce Point de Vue fait partie du Top 10 des articles les plus lus sur notre site cette année. Une fois par mois, retrouvez sur notre site les Inédits du CNRS, des analyses scientifiques originales publiées en partenariat avec Libération. Décembre 1968 : le biologiste américain Garrett Hardin (1915-2003) publie l’un des articles les plus influents de l’histoire de la pensée environnementale1.

Entretien avec Camille Peugny : Le nouveau visage des classes sociales Camille Peugny est Maître de conférences en sociologie à l'Université Paris 8 et chercheur au CRESPPA (Centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris). Spécialiste de la stratification sociale et des inégalités, ses recherches portent sur la mobilité sociale et les inégalités entre les générations (Le déclassement, Grasset, 2009), la reproduction sociale (Le destin au berceau. Inégalités et reproduction sociale, Seuil, 2013), le rapport au politique des classes populaires. Il travaille actuellement sur les transformations des classes populaires et mène une enquête de terrain auprès de femmes de ménage employées par une grande entreprise de services à la personne. Lors du 7ème congrès de l'AFS en juillet dernier, il a participé à une table ronde intitulée "À quoi bon parler encore de classes sociales ?". Télécharger l'entretien en version pdf.

La fable de la « tragédie des biens communs » - Les SES au Grand Air C’est l’histoire d’une fable : formulée par Garrett Hardin en 1968, elle raconte l’histoire de biens communs qui, n’appartenant à personne (car non-excluables) et pouvant être appropriés (car rivaux), sont condamnés à être surexploités suite au calcul égoïste d’humains désirant consommer sans retenue ces biens afin de maximiser leur satisfaction et leur gain. La morale est simple : laisser un bien commun en libre accès, il finira nécessairement par être détruit par la rationalité humaine. Ce qui conduit Hardin à parler de « tragédie des biens communs ». Pour y faire face, Hardin suggère d’instaurer des droits de propriété privée ou publique donnant à des individus ou à l’Etat la responsabilité de définir le mode de gestion de ces biens communs afin d’éviter leur destruction. C’est cette fable tragique que mettent en question deux chercheurs français, Pierre Dardot (philosophe) et Christian Laval (sociologue), dans un ouvrage récent (Commun.

Non, l’ascenseur social n’est pas en panne! Il y a deux ans et demi, je publiais dans Telos un article sous ce même titre, fondé sur les données de l’INSEE issues des enquêtes Formation et qualification professionnelle (FQP), une des principales sources sur la mobilité sociale en France. Or l’INSEE vient de publier les premiers résultats de la dernière enquête FQP réalisée en 2014-2015[1]. Ils justifient pleinement, à partir de données récentes, le titre que je donnais au papier de 2016, « l’ascenseur social n’est pas en panne ». Il me semble donc utile de revenir sur ces résultats, tant l’idée fausse qu’il n’y a plus de mobilité sociale en France (ou seulement du déclassement) est ancrée dans l’opinion (et malheureusement propagée bien souvent par les médias, voire par certains intellectuels). Une forte mobilité sociale en France Qui s’explique de moins en moins par les transformations de l’économie

William Nordhaus, Paul Romer, Nobel d’économie 2018 Le Nobel d'économie 2018 a été décerné à William Nordhaus et Paul Romer pour avoir intégré, respectivement, le changement climatique et le changement technologique dans l'analyse macroéconomique de long terme". Qu'est-ce que cela veut dire? Les économistes raisonnent souvent à l'aide de modèles. un modèle, en économie comme dans toutes les autres sciences, est une représentation simplifiée de la réalité utilisée pour mieux la comprendre. Un modèle peut être compris comme une carte géographique : elle représente la réalité de manière schématique, en simplifiant certains éléments, en décrivant d'autres.

Related: