background preloader

Chercher à reconnaître un champignon : reconnaissance visuelle du champignon parmi 494 fiches descriptives

Chercher à reconnaître un champignon : reconnaissance visuelle du champignon parmi 494 fiches descriptives
Reconnaissance visuelle des champignons En savoir plus : biologie, biotopes et dangers Couleur du chapeau : Chapeaux blancs Chapeaux bruns Jaunes à orangés Couleurs diverses Formes diverses, lichens et myxomycètes Classification : familles et espèces Toxiques et Comestibles Index alphabétique des espèces Lexique des termes usités en mycologie Retour à l'index

http://mycorance.free.fr/valchamp/champig2.htm

Related:  champignons

FRANCAIS >>> LATINS Noms Français >>> Noms Latins en rouge les espèces vénéneuses, à rejeter, ou inconsommables Agaric auguste Agaricus augustus Voir Agaric des bois - Agaricus silvicola Voir Agaric champêtre Agaricus campestris Voir LES CHAMPIGNONS EN VIDEO Les Champignons en Vidéo Vous trouverez ci-dessous près de 300 vidéos, provenant des 5 continents, de champignons parmi les plus communs et les plus recherchés. Certaines d'entre elles sont superbes mais la palme revient à Jean-Pierre de Champimaginatis pour la qualité de ses vidéos et l'excellence de ses commentaires et à Kudlacek 2882 pour ses accompagnements musicaux. Merci à eux et aux dizaines d'autres passioné(e)s qui ont réalisé ces vidéos. Truffe Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : truffe, sur le Wiktionnaire

La Truffe · è molto goloso La truffe (Tuber) est un genre de champignon comestible de la famille des Tuberaceae. La truffe se développe dans le sol (1 à 15 cm de profondeur) au pied d’arbres truffiers (chêne et noisetiers principalement). La truffe naît au printemps, grossit à partir de mi-août et arrive à maturité après plusieurs mois (200 à 290 jours) pour être « cavée » (ramassée) à l’aide de chiens, cochons ou mouches.

LES RUSSULES Généralités C’est un vaste groupe d’environ 350 espèces dont le chapeau est généralement vivement coloré, il partage avec les Lactaires le fait d’avoir une chair granuleuse qui casse comme un bâtonnet de craie ou un morceau de sucre, mais ne laisse pas écouler de lait (latex). Les Russules sont assez méconnues des mycologues amateurs, pourtant aucune d’elles n’est toxique. Un grand nombre est inconsommable en raison de son âcreté, de son amertume, de son goût poivré ou de son odeur désagréable. Certaines sont de bons ou d’excellents comestibles. C’est un groupe relativement facile à identifier grâce à l’aspect trapu du champignon, à sa chair granuleuse, à son pied généralement blanc et aux couleurs vives de son chapeau.

calendrier.html Samedi 26 mars : Conférence de Raymond Durand : «Paysages et plantes du Jura», à 10H00 au Centre culturel Jodon de Villemandeur. Entrée gratuite. Repas possible à la Taverne de l’écluse à Cepoy, prix 25 € par personne, réserver auprès de la secrétaire, 01 64 29 53 22, avant le 10 mars. Samedi 2 avril : Assemblée générale de l’AMBL, à 15H00, à la maison des associations de Nogent-sur-Vernisson, avenue Tribout. L’AG sera suivie d’un pot de l’amitié. Samedi 16 avril : Sortie botanique et mycologique de la journée, à l’Arboretum des Barres, à Nogent-sur-Vernisson, dirigée par Michel Deniau et Raymond Durand.

LES DIFFERENTES ESPECES Découverte du monde merveilleux des Champignons avec une approche personnelle de la Mycologie - Partage d'une passion Catégories Tags Contactez l'auteur Recette risotto aux cèpes Le risotto aux cèpes est un plat automnal classique qui a un goût délicieux grâce à la présence des cèpes, dont la chair ne devient pas noire après avoir été coupée et qui conservent le même parfum après la cuisson. Ingrédients pour 4 personnes Riz – Carnaroli ou Arborio 320 gAil – 1 gousseBouillon de légumes - 1,5 lBeurre – 60 gOignon – 1 petit jauneHuile d’olive vierge extra – 2 cuillères à soupeParmesan – 50 g râpéPoivre noir – à moudreCèpes – 400 gPersil – haché 2 cuillères à soupeSel

Initiation à la mycologie: Microscopie Initiation à la microscopie Introduction Si le microscope ne doit pas être considéré comme une panacée, mais simplement comme un élément parmi d’autres dans la détermination, il n’en est pas moins vrai qu’il constitue un outil indispensable pour l’étude de certains genres (Inocybes, Russules par exemple) et qu’il permet au débutant de faire des progrès rapides. Croire que le microscope est réservé aux mycologues confirmés est une erreur; je pense même que le microscope est plus nécessaire au débutant! il permet de se forger une image plus complète d’un genre ou d’un sous-genre (spores bosselées et cystides de certains Inocybes, spores verruqueuses des Russules, cuticule celluleuse des Bolbitiées par exemple) et comprendre pourquoi certains genres qui se ressemblent sont séparés.

Les champignons de Sept-Iles Les espèces sont classées en 10 grands groupes. La clé suivante Clé des groupes et sous-groupes permet de leur accéder, de même que la liste ci-dessous. 1. Familles d'agarics (champignons à lames)2. Chanterelles (fausses lames constituées de replis de la surface)3. Initiation à la mycologie: Principales confusions Principales confusions à éviter Introduction Avec la diversité des caractères des champignons, et leur potentiel de variations, il faut avouer que les confusions entre espèces sont relativement faciles. Les possibilités de confusion seront bien entendu plus ou moins importantes selon le degré de connaissances du mycologue. Dans le présent propos nous laisserons de côté les confusions à caractère purement scientifique entre tel ou tel Inocybe par exemple, pour nous limiter à celles pouvant menacer la santé d'un éventuel mycophage (et éventuellement engager la responsabilité du déterminateur). Signalons à ce sujet que le champignon est du point de vue diététique de très faible valeur nutritive, étant constitué de près de 90% d'eau et de digestibilité douteuse !

Les champignons toxiques ( partie 9ème sur 9) - Le blog de NIMBUS LES CHAMPIGNONS TOXIQUES ….. ( partie 9 / 9) (du genre Psylocybe, Ramaria, Ramicola, Russula, Sarcospharea, Scleroderma, Scutiger, Stropharia, Tricholoma et Ustilago) La Société Mycologique de France a édité une liste à priori non exhaustive, comportant 256 espèces toxiques regroupées en 41 genres dont certains très connus et d’autres un peu moins. Les genres concernés sont : Agaricus, Agrocybe, Amanita, Boletus, Chlorophyllum, Clitocybe, Collybia, Conocybe, Copelandia, Coprinus, Cortinarius, Cystolepiota, Entoloma, Galerina, Gyroporus, Hebeloma, Hygrocybe, Inocybe, Lactarius, Lepiota, Lepista, Leucoagaricus, Lyophyllum, Macrolepiota, Mycena, Omphalotus, Paneolus, Paxillus, Pholiotina, Psylocybe, Ramaria, Ramicola, Russula, Sarcospharea, Scleroderma, Scutiger, Stropharia, Tricholoma et Ustilago.

Où et quand trouver des morilles ? Photo:Nature Snooper Important : Avant-propos concernant la cueillette des morilles Tout d’abord, souvenez-vous que les morilles contiennent des substances toxiques qui sont thermolabiles, c’est-à-dire qui disparaissent à la cuisson. Veillez donc toujours à bien cuire vos morilles pendant au moins 15 minutes avant de les consommer. La dessiccation des morilles permettra aussi d’éliminer ces substances et rendre ainsi vos morilles propre à la consommation.

Related: