background preloader

L’école est entrée dans l’ère numérique, la preuve !

L’école est entrée dans l’ère numérique, la preuve !
L’automne nous apporte, année après année, les résultats de l’enquête dite « Baromètre du numérique 2015 » du Credoc. La presse s’en est fait très largement l’écho et n’a pas manqué l’occasion de repérer les évolutions majeures qui touchent au plus profond les comportements des Français en matière de numérique. Centrée sur les usages — en haut lieu, on considère que chaque Français est un usager consommateur avant d’être un citoyen acteur —, cette nouvelle enquête questionne aussi bien sûr le nombre et la nature des équipements. Plus d’un Français sur deux possède aujourd’hui un « smartphone » Le Crédoc s’intéresse ensuite logiquement au taux d’équipement en fonction de l’âge. Ainsi, les jeunes, entre 12 et 17 ans, sont massivement équipés de téléphones, pour 93 % d’entre eux, ce taux atteignant 98 % entre 18 et 24 ans. On jette un œil sur les règlements intérieurs des lycées et des collèges Lycée Jean-Vilar de Meaux (Seine-et-Marne) : Lycée Louis-Modeste-Leroy de Rouen (Seine maritime) :

http://www.culture-numerique.fr/?p=4307

Related:  BYOD - un sujet de controverseOutils nomadesAutresIdées-Réflexion

Bruno Devauchelle : Le numérique, c'est pas un cadeau de Noël pour les élèves ? Avec l'arrivée des fêtes de fin d'année, la tendance cadeau utile et en même temps cadeau qui plait, la tablette, le smartphone, l'ordinateur portable sont de bons objets qui, contrairement aux drones et autres objets connectés, serviront au moins à leurs études. C'est ainsi que parents et grands-parents envisagent depuis de nombreuses années le fameux cadeau numérique de Noël. Du côté des enseignants, voici une fameuse opportunité qui se présente. Et si les jeunes utilisaient leur ordinateur pour faire du travail scolaire.

Le partage des tablettes en classe : une solution économique et pédagogique? Au-delà de participer à réduire les coûts d’acquisition du matériel scolaire, il semblerait que le partage des outils technologiques serait bénéfique sur le plan des apprentissages. Dans les dernières années, plusieurs établissements de différents pays ont voulu ou veulent munir chaque élève d’une tablette. C’est le cas notamment au Québec, en France et dans de nombreux autres pays, notamment par l’entreprise du projet One Laptop Per Child. Plusieurs de ces projets sont toutefois confrontés à des contraintes financières et logistiques qui les empêchent souvent soit de démarrer, soit de se maintenir. À Los Angeles, en Californie, le projet de fournir un iPad à tous les élèves d’un district scolaire a tourné au vinaigre pour des raisons à la fois économiques, logistiques et pédagogiques.

13 trucs de gestion de classe qui instaurent le respect. Quand vient le temps de gérer sa classe, on a souvent l’habitude d’instaurer un système d’émulation ou des règles et de supporter toutes ces règles par des punitions. Très vite, on apprend que ça fonctionne (du moins partiellement !), mais ça a le vicieux défaut de devoir demander une vigilance constante de la part de l’adulte en plus de miner considérablement l’apprentissage de l’autonomie de la part des élèves. De plus, ça réduit les comportements qu’on veut voir disparaître, sans toutefois les enrayer définitivement. Résultat : On s’épuise et on s’endort en réfléchissant sur comment on pourra mieux contrôler le lendemain… Il y a d’autres voies ( ?), moins visibles et surtout moins bruyantes (faisant partie du gain de l’autonomie de la pédagogie 3.0),mais combien plus payantes sur le long terme!

Une tendance «irréversible» Au collégial et à l’universitaire, le sac d’école a été remplacé par la tablette tactile ou le portable ; c’est devenu la norme. Au primaire et au secondaire, une enquête conduite auprès de 6057 élèves et de 302 enseignants dans 18 écoles du Québec révèle que les technologies de l’information (TI) sont bien en selle et gagnent sans cesse du terrain : là comme ailleurs, l’envahisseur est intraitable et s’installe irréversiblement. Pour le meilleur ou pour le pire ? Thierry Karsenti, titulaire de la Chaire de recherche sur les technologies en éducation et professeur à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal, est l’auteur de cette recherche, qui est une sorte de work in progress et dont le rapport porte le titre : L’iPad à l’école : usages, avantages et défis. Qu’en est-il de la présence des TI dans le système d’éducation québécois, selon les résultats de son travail ?

Tablettes tactiles et mathématiques Mise en situation problème, pour « manipuler » les courbes de fonctions polynômes de degré 2. Vincent Bernigole, professeur au lycée Descartes d’Antony (92), expérimente l’usage pédagogique des tablettes tactiles en cours de mathématiques. Du 15 mai à la fin juin 2013, dix-huit tablettes iPad ont été prêtées au lycée Descartes pour mettre en place une expérimentation de l’utilisation de ces tablettes en mathématiques. Pour cela, l’application TI-Nspire™ a été installée sur les tablettes. Plusieurs séances ont été organisées avec plusieurs scénarii possibles : classe entière avec une tablette pour deux élèves, demi-groupes avec quelques tablettes pour projection des résultats avec un vidéo projecteur, petits groupes d’accompagnement personnalisé avec une tablette par élève. Les séances se sont déroulées dans des classes de seconde et de terminale S.

Professionnels de l’éducation et de la santé 8h30-9h00 : accueil 9h10 : Introduction de la journée : Régine Sirota (Université de Paris Descartes) ; Jeanne Guiet-Silvain et Séverine Parayre 9h30-10h20 : Conférence de Georges Vigarello (EHESS, Centre Edgar Morin) : L’éducation à la santé entre hier et aujourd’hui 10h30-12h30 : L’éducation en santé par les professionnels de l'éducation Modératrices : Sophie Lerner-Sei (Université de Paris Descartes) et Aleksandra Pawlowska (Université de Strasbourg) 40 minutes : Questions-Discussion Le ministère de l’Éducation assigné en justice pour son partenariat avec Microsoft La convention de « partenariat » liant le ministère de l’Éducation nationale et Microsoft sera bientôt débattue devant la justice. Le collectif EduNathon, pour qui il s’agit en réalité d’un marché public déguisé, a déposé aujourd’hui un référé auprès du tribunal de grande instance de Paris. Une audience est prévue pour le 8 septembre.

BYOD : les secteurs les plus concernés à l’avenir Nous le savons depuis longtemps, le BYOD s’infiltre partout, y compris dans les entreprises qui n’ont aucune politique de BYOD, et même chez celles qui l’interdisent ! Il faut dire que les employés sont parfois « farceurs » et n’en font qu’à leur tête. Mais si l’on souhaite réellement développer cette pratique, mieux vaut s’y préparer et pourquoi pas en faire sa priorité. Dans son Global CIO Survey: 2014-2015, la société CSC s’est penchée sur le sujet. Elle a ainsi demandé à des acteurs de divers secteurs et industries si le BYOD sera important voire très important pour eux lors des douze prochains mois. Sans surprise, le secteur public / gouvernemental est le moins enclin à pousser le BYOD (à 47 %), ce qui confirme d’anciennes études sur le sujet.

La tablette fait son entrée à l'école ... Une frénésie justifiée ? Nous assistons actuellement à une frénésie mondiale autour de l'usage de la tablette à l'école. Selon le journal Le Monde, en matière d'équipement des écoles, les établissements américains ont déjà dépensé 5 milliards de dollars. La Grande-Bretagne, elle, a dépensé 194 millions de livres (226 millions d'euros) pour offrir 300 000 machines à ses élèves (1). De son côté, le District scolaire de Los Angeles, a signé un contrat de 30 millions de dollars avec Apple pour équiper 47 de ses écoles primaires d’iPad cet automne (2). Depuis cette rentrée scolaire, la Thaïlande (3) a doté chaque élève d'un ordinateur à l'entrée du CP et un million d'enfants sont équipés d'une ardoise tactile qui est devenue l'instrument de base du cartable de l'écolier.

Les usages vidéo des jeunes : quels intérêts pédagogiques par Séraphin Alava Professeur en Sciences de l’éducation – Université Toulouse Jean-Jaurès UMR Education, Formation, Travail, Savoirs Le Professeur Alava conduit des recherches sur le lien entre les pratiques numériques des jeunes et leurs pratiques scolaires. Au moment où les enseignements scolaires et les plateformes en ligne utilisent de plus en plus le support vidéo (Mooc), il semble nécessaire de faire le point sur les apports de la recherche en matière d’utilisation de la vidéo en éducation. A travers une analyse critique des recherches européennes sur les utilisations des médias et images numériques à vocation pédagogique, l’article étudie l'évolution des pratiques vidéastes des jeunes et s'intéresse aux pratiques pédagogiques induites par cette évolution à travers les usages des nouveaux écrans connectés. Introduction Les jeunes sont des habitants assidus de ce cyberespace où les langages se recontextualisent et où le rapport aux médias et aux images est transformé.

MOOC Apprendre et faire apprendre FOAD Un MOOC consacré aux modèles d’apprentissage et d’enseignement. Ce MOOC à deux voix a été conçu par Christian Depover (Université de Mons) et Bernadette Noël (Université Catholique de Louvain) avec le soutien de l’équipe scientifique et technique du Département des sciences et de la technologie de l’éducation de l’Université de Mons. Le MOOC « apprendre et faire apprendre » bénéficie du soutien technique et scientifique de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) par l’intermédiaire de son Institut de la Francophonie pour l’Ingénierie de la connaissance et la formation à distance (IFIC).

Related: