background preloader

Parodies de théories du complot (Lionel Vighier)

Parodies de théories du complot (Lionel Vighier)
Au collège Pablo Picasso à Montesson, dans les Yvelines, une classe de 3ème forme la classe médias. Pas d’heure dédiée au projet : chaque enseignant est libre d'adopter un angle médiatique pour peu qu’il éclaire un aspect du programme ou développe une compétence précise chez les élèves. Quelques exemples d’activités ainsi menées : revues de presse, reportages sur le terrain, comptes rendus de cours sous forme journalistique, recherches sur les théories du complot, réalisation de fausses vidéos conspirationnistes, participation à une « journée du direct », travail interdisciplinaire autour des algorithmes et de l’identité numérique … Ainsi, témoigne Lionel Vighier, les élèves travaillent autrement notions et compétences en les reliant au monde contemporain et en se plaçant dans une situation concrète de création et de publication. Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est la « classe médias » ? En pratique, comment le dispositif fonctionne-t-il ? Le dispositif n'est pas figé. Related:  Théories du complot

Charlie Hebdo : qui sont ces sites qui vous parlent de complot ? (Rue89, janvier 2016) La « complots-sphère » française est constituée d’une myriade de sites et de blogs. Toutes les tendances sont représentées. Certaines adresses sont antisémites, d’autres versent dans l’occultisme. Au moins deux communautés Contacté par Rue89, Guilhem Fouetillou, cofondateur de Linkfluence, société spécialisée dans l'analyse du Web social, insiste sur le fait qu'il faut distinguer deux communautés, poreuses mais aux stratégies différentes : les « alter-info », qui réécrivent l'histoire ; les sites de la « ré-information », tels que Fdesouche, qui se contentent de mettre en relief des faits divers en estimant que ceux-ci parlent d'eux-mêmes. Souvent, ces sites se pompent des articles ou des bouts de texte. La liste ci-dessous est loin d’être exhaustive. Au sommaire : Media-presse-info « Il fallait mettre un coup d’arrêt à tout ça » Capture d’écran de la page d’accueil de Media-presse-info La présentation est propre, quasi professionnelle. Les signatures sont des pseudonymes. Depuis l’attentat

Complots et conspirationnisme : pédagogie différenciée en éducation civique Cette séquence a été présentée lors des animations collège pour les bassins d’Antony, de Vanves et d’Argenteuil-Gennevilliers. Elle a été réalisée dans la semaine qui a suivi les attentats de janvier contre Charlie Hebdo et l’HyperCacher de la Porte de Vincennes. Elle se veut une tentative de réponse aux diverses théories du complot que les événements ont fait naître, dans les heures qui ont suivi leur déroulement, relayées et amplifiées sur les réseaux sociaux. Cette séquence a trois objectifs : faire réfléchir les élèves sur la notion même de "théorie du complot" ; réaliser des chroniques radiophoniques ; mettre en œuvre une pédagogie différenciée. Vous trouverez en PJ une présentation détaillée de la séquence, les textes destinés aux élèves et et trois exemples de chroniques enregistrées. Pour aller plus loin :

Théories du complot: le remède pédagogique du professeur Ronan Cherel Photo: Antonin Moreau Enseignant d’Histoire-Géographie au collège, Ronan Cherel a été pris par surprise lorsqu'aux lendemains des attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes, certains de ses élèves ont commencé à tenir des propos conspirationnistes. Depuis, il a intégré dans son cours tout un programme dédié à l’éducation aux médias et à l’information. Comme aux lendemains des attentats de janvier, des dizaines d’images défilent à la télévision et sur Internet depuis vendredi 13 novembre. Depuis vendredi 13 novembre, et pendant plusieurs jours encore, ces mêmes jeunes se posent de nouveau une avalanche de questions. «Comme d’habitude, le complot judéo-maçonnique Illuminati » «(Les détenus) m’ont dit: “Tout ça, on le sait bien, c’est comme d’habitude le complot judéo-maçonnique Illuminati. Ronan Cherel n’a pas été le seul enseignant en France à avoir eu avec ses élèves des discussions sur les théories du complot en ligne.

Séances proposées pour la semaine de la presse 2015 Il faudra noter qu'il ne s'agit que de propositions de séances, elles n'ont encore pas été réalisées. Ces séances sont prévues pour être modulables : en demi-groupe par l'enseignant documentaliste ou en classe entière par l'enseignant de discipline (et/ou l'enseignant documentaliste), en 1 à 3h, et adaptables à plusieurs niveaux. Séance : Les croquis de presse après l'évènement Séance basée sur différents croquis de presse réalisés à la suite de l'attentat 1 : Définition d'un dessin de presse Il doit faire RIRE REAGIR REFLECHIR (On peut montrer ici 3 autres dessins de presse, qui ont fait le choix de privilégier un seul aspect, demander à un élève qui « ne l'aime pas » d'expliquer pourquoi). 2 : L'analyse des dessins de presse Comment font ils RIRE REAGIR REFLECHIR ? Il s'agit ici, seul, en groupe ou à l'oral en classe entière, de relier chaque dessin de presse aux procédés spécifiques qui font rire, réagir, réfléchir : Séance : Les photographies de Une le lendemain de l'évènement Pour identifier

Dix principes de la mécanique conspirationniste, par Benoît Bréville (Le Monde diplomatique, juin 2015) 1. Ne jamais parler de complot « Dans cette Révolution française, tout, jusqu’à ses forfaits les plus épouvantables, tout a été prévu, médité, combiné, résolu, statué ; tout a été (…) mené par des hommes qui avaient seuls le fil des conspirations longtemps ourdies dans les sociétés secrètes, et qui ont su choisir et hâter les moments propices au complot. » A la fin du XVIIIe siècle, quand l’abbé Augustin de Barruel écrit ces lignes, ceux qui voient des complots partout avancent à visage découvert. Ils parlent de conspiration, de société secrète, de combine. Aujourd’hui, le vocabulaire a changé. « Je crois que ce mot-là [complot] n’est jamais employé dans mon livre. 2. « Disons-le tout net : je ne crois pas à la version officielle que les médias nous présentent en boucle ad nauseam », s’enorgueillit un contributeur de Médias-Presse-Info (1). 3. Le pouvoir de séduction de ces théories réside également dans leur apparence scientifique et rationnelle. 4. La cote de popularité de M. 5. 6.

EMI : Pour combattre le complotisme Inscrite dans la loi d’orientation de 2013, l’Education aux Médias et à l’Information (EMI) est appelée à devenir une finalité essentielle de l’Ecole : cherchant à favoriser conscience critique, maîtrise des outils, usages responsables, elle constitue un plein apprentissage de la citoyenneté. Parmi les compétences à développer, il y a sans aucun doute l’intelligence des fausses informations, des rumeurs, des théories du complot … qui font des ravages, en particulier chez les jeunes, conduisant certains à remettre en cause l’attentat du 11 septembre ou celui contre Charlie-Hebdo. Certaines ressources peuvent nous y aider. France TV Education met en ligne plusieurs vidéos analysant mécanismes et diffusions des théories du complot. « La Fabrique du web » propose un démontage des manipulations de Dieudonné ou un « kit de détection des foutaises ». Jean-Michel Le Baut Sur La Fabrique du Web « Kit de détection des foutaises » Analyses en vidéo Parodie de vidéo complotiste

De la méfiance à la défiance : analyse informationnelle du mythe du complot (2008, OLD) Abstract : The myth of conspiracy becomes an object of study for information and communication fields and particulary for researchers in information literacy. Conspirationnists theses find opportunities for dissemination with the web and some phenomena can contribute to its success as informational behaviour like mistrust against the media and distrust against traditional authorities. We want to show in this article the existence of deceptive appearances between informational skills of conspiracy's theorists and those used in information literacy. Résumé : Le mythe du complot devient un objet d'études pour les sciences de l'information et de la communication et notamment pour les chercheurs en information-documentation (information literacy) qui cherchent à mettre en place une culture de l'information.

[Expérience, 3e] Lionel Vighier : La pédagogie contre les théories du complot Les jeunes seraient particulièrement sensibles aux théories du complot qui se diffusent sur internet : comment l’Ecole peut-elle construire un esprit critique suffisamment armé pour résister aux mensonges et manipulations ? Lionel Vighier, professeur de français au collège Pablo Picasso à Montesson dans les Yvelines, a choisi de prendre par les cornes le taureau du conspirationnisme: ses troisièmes ont mené des recherches en ligne sur les théories du complot, en ont démonté les mécanismes de raisonnement et de rhétorique, ont réalisé à leur tour des vidéos conspirationnistes sur le mode de la parodie, « excellent exercice de mise à distance et en même temps de création ». Le projet développe des compétences autour de l’argumentation, en particulier de la persuasion : il constitue aussi un remarquable exemple d’éducation à la citoyenneté numérique. Avec un scoop : « Les preuves sont accablantes : les profs sont en réalité des vampires ! Au final, quel bilan tirez-vous de l’expérience ?

Théories du complot : notre société est-elle devenue parano ? (Sciences humaines, fév 2016) Attentat fomenté par les services secrets, coup monté des medias, manigance des «ennemis de l’islam»… Le 7 janvier 2015, les théories conspirationnistes censées élucider l’attentat contre Charlie Hebdo n’ont mis que quelques heures à se répandre sur internet. Comment reconnaître et lutter contre ces explications fantasques ? Le 7 janvier 2015, deux hommes, Chérif et Saïd Kouachi, pénètrent dans les locaux parisiens du journal satirique Charlie Hebdo où ils assassinent froidement onze personnes, parmi lesquelles les dessinateurs Cabu, Charb, Wolinsky, Honoré et Tignous. Ils prennent ensuite la fuite à bord d’une Citroën C3 noire, rapidemment abandonnée rue de Meaux, dans le 19e arrondissement. Dans certaines vidéos prises juste après l’attaque, la voiture utilisée par les frères Kouachi semblent être dotée de rétroviseurs blancs. Or, sur les photos du véhicule retrouvé quelques minutes plus tard, les rétroviseurs sont de couleur noire. Qu'est-ce qu'une théorie du complot ? G. T. J.

Comment aider les élèves à mieux s'informer? (Rue des Ecoles, nov 2015) Gérald Bronner ; Iannis Roder L. Jennepin © Radio France Ecouter les élèves et parler avec eux des attentats du 13 novembre, c'était la mission confiée par la Ministre de l’éducation aux enseignants cette semaine Une mission d’éducation et une mission citoyenne – comme le rappelait Ange Ansour, professeur des écoles, invitée de Rue des écoles dimanche dernier : l’enseignant doit réinventer son rôle. Il lui faudrait aujourd'hui prendre acte d'une lourde responsabilité : faire vivre le lien républicain. Au téléphone : Cécile Henriques, de l'association Citoyenneté possible L'actualité de l'éducation avec Marie-Caroline Missir, de l'Etudiant.fret La chronique de Libie Cousteau, grand reporter à l'Express

Les théories du complot sont peu plausibles: une équation le prouve (Slate, janvier 2016) Temps de lecture: 2 min — Repéré sur PLOS ONE, Vocativ On se demande parfois comment les projets maléfiques des méchants de films d’action peuvent rester secrets si longtemps avec autant d’employés qui s’affairent dans des bases hyper secrètes. N’y a-t-il pas un risque qu’au moins l’un d’eux parle de son travail après un verre de trop et ne ruine la conspiration? David Robert Grimes, physicien à Oxford, vient justement de publier un article scientifique qui démontre qu’il est improbable qu’un grand complot impliquant des milliers de personnes reste secret pendant des décennies. Car la probabilité d’une fuite majeure augmente avec le temps et le nombre de personnes impliquées dans le secret. Le scandale de Tuskegee dans l’Alabama a connu une longévité bien supérieure; jusque dans les années 1960, des chercheurs ont intentionnellement laissé des patients noirs infectés de la syphilis pour observer la progression de la maladie. Le site Vocativ présente cette courbe du complot. Probabilités

Les théories du complot sur Charlie Hebdo Après l'attentat contre Charlie Hebdo, des internautes ont remis en cause le récit de l'attaque, en faisant croire qu'on vous cacherait la vérité. C'est ce qu'on appelle les théories du "complot" : on chercherait à vous manipuler. La preuve ? Certains internautes pensent avoir repéré des incohérences dans le récit de l'attaque contre le journal. Un photomontage censé prouver qu'on ne sait pas tout sur l'attaque contre Charlie Hebdo et qu'on chercherait à vous cacher la vérité a circulé sur Twitter et Facebook. Ce photomontage est censé montrer les "incohérences" du scénario de l'attentat contre Charlie. Les rétroviseurs ont-ils vraiment changé de couleur ? Premier élément qui prouverait que cette histoire est bizarre : les rétroviseurs du véhicule des tueurs auraient changé de couleur. Problème : quelques minutes après l'attaque, CNN a filmé la voiture abandonnée et quand on observe les rétroviseurs, on remarque qu'ils sont... de couleur noire. En clair, selon la lumière et...

Lutter contre le conspirationnisme, une tâche ingrate mais nécessaire. (Reichstadt, fév 2016) Image d'illustration d'un homme sur son ordinateur (RAFE SWAN/CULTURA CREATIVE). "Les complots existent". C’est l’un des truismes les plus récurrents qu’en guise d’objection on oppose à ceux qui entreprennent de lutter contre les théories du complot. Le conspirationnisme divertit des vraies menaces Étrange objection si l’on y réfléchit bien car personne n’a jamais nié l’existence des complots ; elle ne poserait aucun problème si elle n’avait trop souvent servi à escamoter l’émergence d’un nouveau révisionnisme dont internet a, de l’avis de tous les experts, accéléré et accru dans des proportions inédites les possibilités de diffusion. Bien sûr, la notion de "théorie du complot" est critiquable, à commencer par le fait qu’elle n’a rien d’une "théorie" au sens scientifique du terme. Les uns jalonnent l’histoire de l’humanité et ne tardent généralement pas à être découverts après leur mise en œuvre. Un discours qui gagne aussi l’élite française "Douter de tout pour ne plus douter du tout"

Related: