background preloader

H. Jenkins : La narration transmedia

H. Jenkins : La narration transmedia

http://etude.fanfiction.free.fr/jenkins_storytelling.php

Related:  RéflexionsStorytelling

Définition, lexique, focus Accueil > Comprendre la fanfiction > Recherche Accueil Raconter des histoires « Storytelling » dans ou hors la salle de classe Les outils numériques avec la technologie donnent aux élèves la possibilité de raconter des histoires à travers la voix, textes, images, audio et vidéo. Les histoires numériques permettent aux élèves de prendre une série linéaire d’événements et de les transformer en une expérience multidimensionnelle. Encourager à communiquer, collaborer, rechercher ainsi que d’ajouter des médias dans le processus de création. De nombreux outils existent pour créer ces projets – à la fois des logiciels et matériel – et chacun d’entre eux permettent aux élèves d’acquérir une compréhension plus profonde de l’histoire à mesure qu’ils explorent la manière la plus efficace de raconter cela. (Diaporama et Logiciels de montage vidéos)

Introduction L’organisation des connaissances est un champ actif d’activités, d’étude et de recherche, au sein du vaste territoire couvert par les sciences de l’information. Le chercheur américain Joseph Tennis le décrit très généralement comme ce domaine d’étude et de pratique qui s’intéresse à la conception, à l’examen et à la critique des processus d’organisation et de représentation des documents que la société juge utiles de préserver [1] Texte original : « KO, for my purposes, is the field... [1] . Très fortement lié à la tradition bibliothéconomique d’indexation et de classification des contenus documentaires, le domaine de l’organisation des connaissances fut investi d’abord par les bibliothécaires, documentalistes, archivistes et autres professionnels de la représentation et du repérage des documents. Lors des colloques internationaux et nationaux qui portent sur l’organisation des connaissances généralement, ou sur l’une ou l’autre de ses facettes, cette diversité enrichit les échanges.

Narration transmedia : le nouvel horizon des créateurs d'univers ? Voici quelques réflexions sur la notion d’univers narratif transmedia. Plus qu’un nouveau vocable, il nous semble que ce processus relativement récent permet d’unifier, dans le cadre de la création de nouvelles œuvres (série, BD, héros, jeux…), de nombreux usages qui, superposés au cours du temps, sont venus se fracasser et se contredire sur le mur des nouvelles technologies et de la crise de la consommation. Remettre la qualité de l’univers narratif au centre de la promotion et de la technologie, en intégrant le “consommateur”, ses habitudes diverses et son implication plus ou moins forte dans cet univers nous semble être un cadre à la fois réaliste et enthousiasmant pour imaginer les mondes de demain. N’hésitez pas à commenter, réagir et proposer d’autres pistes et d’autres exemples pour creuser ensemble cette thématique.

Transmédia (2/2) : le marketing de l’attention La convergence des outils et des technologies conduit-elle à la convergence des contenus ou à leur divergence ? C’est peut-être ainsi qu’on pourrait résumer l’enjeu qui sous-tend la question du transmédia, sujet coeur des Masterclass internationales du Transmédia qui se tenaient à Marseille la semaine dernière. Après avoir observé ce qu’est le transmédia, intéressons-nous à ces enjeux. Le transmédia : entre narration augmentée et logiques immersives Les industries de la télévision et du cinéma se sont emparées des stratégies de production transmédias, en y voyant un moyen de promouvoir leurs contenus narratifs et d’attirer plus de publics vers leur franchise. Dans un environnement de plus en plus concurrentiel et connecté, la stratégie transmédias représente un moyen de lancer une franchise ou de fidéliser un public à un univers. La promotion de franchise grâce aux stratégies transmédias, même si elle place ce phénomène dans une perspective marketing, n’est pas sans intérêt.

Transmédia (1/2) : la convergence des contenus On a longtemps pensé la convergence numérique comme la « fusion » d’appareils jusque-là très différents : le téléphone, la télévision, l’ordinateur et la chaîne hi-fi ne faisant plus qu’un, fédérés par l’internet. Même si, au final, on a plus souvent constaté une divergence qu’une convergence : la multiplicité des terminaux induisant une multiplicité d’usages. La connexion de tout avec tout conduit plutôt à une complexification qu’à une rationalisation, expliquait déjà Daniel Kaplan en 2006.

Compte-rendu du colloque Digital Life Lab « La participation des amateurs dans l’univers numérique » Compte-rendu du colloque Digital Life Lab (Institut Télécom) “La participation des amateurs dans l’univers numérique” La Cantine, Paris, 18 mars 2011. par Francesca Musiani La prolifération des plateformes participatives sur Internet suscite une implication toujours plus grande des amateurs dans la production ou la réappropriation de contenus médiatiques qui circulent et s’échangent sur le Web (textes, photos, vidéos, fichiers musicaux, logiciels, etc.) Ce colloque, organisé par le Digital Life Lab (Institut Télécom) à la Cantine le 18 mars 2011, a eu pour objectif de réfléchir aux enjeux sociaux, organisationnels et culturels suscités par la profusion de ces nombreuses pratiques amateurs dans l’univers numérique. “Les amateurs sont souvent des passionnés à l’égard d’une activité qui occupe une grande partie de leur temps libre. Antoine Hennion – Attachements : corps, collectifs, dispositifs

L'expérience immersive du deep media Les publics s’impliquant de plus en plus, Frank Rose note que la frontière entre production et réception, auteur et récepteur, se brouille de plus en plus. Avant l’introduction des nouvelles technologies, les médias étaient linéaires et unilatéraux, le public était un simple consommateur dans cette équation. Aujourd’hui, les fans veulent participer à l’élaboration de l’histoire, tout en demandant aux producteurs de construire une histoire cohérente. Frank Rose a mené un entretien avec Damon Lindelof et Carlton Cuse, les producteurs de Lost, dans lequel on apprend que Niki et Paulo, deux personnages apparus lors de la saison 3, ont été tués à la demande des fans qui les détestaient. L’auteur montre également comment les fans de Mad Men se sont appropriés les personnages principaux de la série en créant des comptes Twitter pour poursuivre la narration, et comment AMC, qui diffuse la série, n’a pas apprécié ce geste, invoquant les problèmes de droits d’auteur.

POM+F : le storytelling propre au transmédia Mercredi 1er décembre, s'est tenue la seconde conférence du cycle POM+F. Elle avait pour thème «le storytelling propre au transmédia » Le Storytelling est l'application de procédés narratifs dans la technique de communication pour renforcer l'adhésion du public au fond du discours. Il consiste à essayer de faire émerger au sein des organisations ou du public une ou plusieurs histoires à fort pouvoir de séduction et de conviction. Ces histoires, qui peuvent être réduites à des anecdotes ou étendues à des discours entiers, servent de vecteurs pour faire passer des messages plus complexes et qui sont transmis avec plus d’efficacité, selon le principe que pour parler à la tête, il faut souvent d’abord toucher le coeur. (plus de détails -ou pas- sur wikipedia)

Related: