background preloader

École-entreprise : 12 mesures pour développer les relations pour l'orientation et l'insertion professionnelle des jeunes

École-entreprise : 12 mesures pour développer les relations pour l'orientation et l'insertion professionnelle des jeunes
L'Éducation nationale et l’enseignement supérieur ont pour mission de transmettre des connaissances et des compétences aux élèves et notamment celles nécessaires à leur future insertion professionnelle sur le marché du travail. L’École s’y attèle au quotidien par un engagement national fort en faveur de la qualité des formations initiales et par la mise en place des conditions facilitant l’insertion professionnelle, que ce soit dans l’enseignement général, technologique ou professionnel. Pour aller plus loin, Najat Vallaud-Belkacem a annoncé 12 mesures qui s’appuient notamment sur les propositions de la Mission Demontès et les recommandations du CNEE. Le CNEE propose deux guides pratiques pour faciliter la relation école-entreprise Le CNEE met à la disposition des entreprises et des équipes éducatives deux guides pratiques en vue de faciliter la construction partagée d'actions éducatives dans le cadre du parcours Avenir : Pour télécharger les deux guides, consulter le site www.cnee.fr Related:  mpl78

C’est quoi une entreprise libérée ? L’exemple de la biscuiterie Poult Libérée de sa hiérarchie pesante, délivrée de ses contraintes, la biscuiterie Poult a inventé l’entreprise de demain il y a 8 ans déjà... Explications avec Camille Panassié, en charge du management de l’innovation. > L'holacratie ou la mort annoncée des chefs en entreprise En 2007, Poult décide de revoir son organisation. Quel a été l’élément déclencheur ? Plusieurs facteurs expliquent la mutation de Poult. Concrètement, qu’est-ce que cela a changé au niveau de la hiérarchie et de l’organisation ? Sur le site de Montauban, nous avons supprimé, entre autres, l’échelon intermédiaire des « chefs de ligne ». Le comité de direction a également été supprimé en 2010. Comment se déroulent ces séances ? Chaque équipe définit son propre mode de fonctionnement : missions, objectifs, récurrence des réunions, modalités de prise de décision,… Nous partageons les bonnes pratiques, mais chacun est libre de s’organiser comme il le souhaite. Vous avez également supprimé les primes individuelles, pourquoi ?

Capsule outil : Neuroscience et apprentissage : 5 choses à garder à l'esprit Capsule outil : Neuroscience et apprentissage : 5 choses à garder à l'esprit 1) Parler de nos mémoires plutôt que de la mémoire La mémoire est ce qui reste de nos apprentissages. C'est la trace concrète qui en est conservé dans nos réseaux de neurones. La mémoire n'est pas pour autant un concept unifié. Notre cerveau possède différents systèmes de mémoire spécialisés. On a par exemple des circuits nerveux spécialisés dans le souvenir des événements que nous avons vécus durant notre vie passée (mémoire épisodique) qui ne sont pas les mêmes que ceux qui permettent la mémoire du sens des mots, de la fonction des choses, de leur couleur ou de leur odeur (mémoire sémantique). Traditionnellement, les études se sont concentrées sur les mémoires dites explicites, c'est-à-dire celles dont on peut exprimer verbalement le contenu (comme les deux premiers exemples précédents). 2) Répéter au bon moment pour contrer l'oubli La mémoire est " une faculté qui oublie ", et c'est tant mieux !

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! Pour mieux retenir, attendez quelques heures, puis allez courir ! « La cognition incarnée », séance 1 : Survol historique des sciences cognitives et présentation du cours « La cognition incarnée », séance 4 : Plasticité et mémoires : l’inévitable hippocampe « La cognition incarnée », séance 13 : Les formes radicales de la cognition incarnée (se servir du corps et de l’environnement pour penser) La seule présence de votre téléphone intelligent près de vous affecte vos capacités cognitives Nos réseaux cérébraux s’inscrivent dans un gradient « unimodal – multimodal » Andy Clark : une vision unifiée du cerveau-corps-environnement La cognition étendue : externaliser pour mieux penser Une première édition pour l’école d’été en neuroéducation La mémoire sensorielle est cette mémoire automatique, fruit de nos capacités perceptives, s'évanouissant généralement en moins d'une seconde. La mémoire à court terme dépend de l'attention portée aux éléments de la mémoire sensorielle.

Les méthodes agiles/scrum, vers un management plus intelligent? Automatisation des processus, centralisation des données, standardisation des processus, l’arborescence entrepreneuriale a profondément changé ces 10 dernières années. L’économie mondiale a vu naître des nouvelles méthodes, des nouveaux outils et des nouveaux supports. Le domaine du Web et des NTIC, fer de lance de ces transformations, ont profondément changé les entreprises notamment dans leur organisation. L’accumulation d’erreurs au sein du management d’équipe a permis le développement de nouvelles techniques d’organisation et de planification de projet. In fine, ces méthodes sont des modes de développement logiciel légers et adaptables qui permettent de délivrer rapidement le maximum de valeur et de qualité.

Le pari de l’intelligence collective Le meilleur gouvernement est celui qui nous enseigne à nous gouverner nous même. » Goethe Imaginez des communautés de travail autogérées, sans rapport hiérarchique, sans budget centralisé, ou tous les salariés décident de leurs méthodes de travail, de leurs horaires, de leur rémunération et même de leur fiche de poste. Imaginez des structures où les dirigeants sont choisis pour leur humilité et leurs qualités humaines et dont le rôle est d’accroître l’autonomie des groupes de travail et des individus, de développer les espaces de dialogue et d’émulation, de révéler les talents qui résident en chacun de nous. Trop beau pour être vrai, pensez-vous, pourtant ces organisations existent bel et bien. Réussir à faire travailler de concert les individus et leur ego La richesse de ces organisations réside dans le soin apporté à l’apprentissage par chaque personne des comportements coopératifs qui permettent l’intelligence collective. Reinventing organizations.

Que coûte et que rapporte l’entreprise libérée ? La masse salariale augmente, les activités supports se multiplient, mais l’entreprise s’y retrouve. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Isaac Getz (Professeur à l’ESCP Europe) Hyacinthe Dubreuil (1883-1971), le premier auteur français qui, dans les années 1930-1940 a postulé la liberté d’action de l’ouvrier comme le principe fondamental de l’organisation de l’entreprise, aimait citer un grand zoologiste du XIXe siècle : « Toutes les fois qu’un fait nouveau et saisissant se produit dans la science, les gens disent d’abord : Ce n’est pas vrai. Ensuite : C’est contraire à l’ordre et à la religion. Lire aussi Faire confiance est-il vraiment dangereux? Exemple d’évidence : la surperformance des entreprises libérées serait due à une réduction de coûts salariaux, conséquence du départ des cadres et de leur remplacement par des responsables payés à des salaires de non-cadres. Ceci n’a pas beaucoup de sens de point de vue de l’entreprise traditionnelle. Mobilité professionnelle

le but du managment cognitif Bien-être émotionnel au travail et changement organisationnel 1Le concept de bien-être au travail souligne l’importance cruciale de la prévention des risques psychosociaux au travail, risques qui ont des conséquences néfastes pour les salariés, mais aussi pour l’ensemble de la société. Ces problèmes se manifestent sous plusieurs formes : dépression, épuisement professionnel (burn out), détresse psychologique et maladies physiques, problèmes qui ont, bien entendu, des conséquences sur la performance de l’entreprise (Gollac, Bodier, 2011). 2La question de la santé mentale des salariés est devenue un enjeu capital pour les entreprises parce qu’elle a pour corollaire l’augmentation du taux d’absentéisme et la baisse de productivité des salariés concernés (Cooper, 2006). La particularité de notre étude est d’envisager la dimension émotionnelle de ce bien-être dans le contexte particulier d’un changement organisationnel. 2.1 Bien-être et émotions au travail « L’implication de la direction générale et de son conseil d’administration est indispensable.

Interview Pierre Marie Lledo : Neurosciences et apprentissage Interview Pierre Marie Lledo : Neurosciences et apprentissage Pierre Marie Lledo est Directeur de recherche au C.N.R.S, Chef d’unité « Perception et Mémoire » à l’Institut Pasteur, Directeur du laboratoire « Gènes, Synapses et Cognition » du C.N.R.S et Directeur d’Enseignement à l’Institut Pasteur. Sur le même thème 5 neuromythes invalidés par les neurosciences Steeve Masson explique dans cette vidéo qu’il existe beaucoup de fausses croyances sur le cerveau qui sont en fait des neuromythes. 27 mai 2015 Dans "Cognition et Communication" Joël de Rosnay : passons le relais aux jeunes générations ! Joël de Rosnay est docteur ès sciences, chimiste organicien, spécialiste des origines du vivant, écrivain, conseiller de la Présidente d'Universcience, Claudie Haigneré, Président exécutif de Biotics International. 10 juin 2014 Dans "Educavox" Partagez cet article, Choisissez votre Plateforme!

Ne pas opposer bienveillance et exigence L’année électorale qui vient sera chargée en caricatures, fausses bonnes idées et poncifs rétrogrades sur l’école, son fonctionnement, les méthodes pédagogiques... Nous avons souhaité au CRAP-Cahiers pédagogiques nous essayer à déconstruire ces caricatures et ces promesses hasardeuses. Cette rubrique se veut un remède aux simplismes rances et aux mythes miteux. « La bienveillance c’est bien joli, mais il faut les habituer à la société qui n’est pas bienveillante. » Crier « haro » sur la notion de bienveillance est devenu très à la mode chez certains. Selon les tenants de ce point de vue, on voudrait ainsi supprimer les notes pour éviter les « traumatismes », mais du coup, on masquerait les réalités, les échecs, et cela se paierait un jour. Bienveillance et exigence Tout cet argumentaire rate en fait sa cible. Les différents rapports de l’OCDE pointent les insuffisances du système scolaire français en termes de confiance des élèves dans les adultes. Ce qu’en dit Ferdinand Buisson

L'adhocratie pédagogique, les nouvelles voies de la connaissance La question de la transmission de la connaissance et de sa transformation en compétences est revisitée à l'aune des outils pédagogiques à disposition des enseignants et fait l'objet de nombreux articles.Il convient, pour nous, de s'interroger sur l'adéquation du mode de transmission avec le besoin de l'étudiant en termes de niveau d'entrée et de connaissance/compétences attendu au niveau de sortie que cela soit pour une formation courte ou pour l'ensemble d'un cursus. L'adhocratie pédagogique sur le modèle de l'adhocratie managériale La construction pédagogique par briques successives d'apport de savoirs, de savoir-faire et de savoir-être repose sur une alchimie de pratiques que nous nommons l'adhocratie pédagogique. Enseigner repose sur la construction de scénarios, mais s'appuie également sur l'ajustement mutuel nécessairement évolutif. Les outils pédagogiques à la disposition des enseignants et des apprenants se sont multipliés avec l'avènement des technologies web.

Pédagogie différenciée et approche par compétences : un portail wallon montre la voie à suivre* L'article 15 du Décret "Missions" de la Belgique stipule que "chaque établissement d'enseignement permet à chaque élève de progresser à son rythme en pratiquant l'évaluation formative et la pédagogie différenciée". Il consacre de ce fait l'individualisation et la différenciation de l'enseignement à l'opposé du principe du "tant pis pour les canards boîteux" qui oriente l'encadrement pédagogique dans certains contextes. Le projet eCole, financé par la Communauté Française de Belgique et réalisé par le Laboratoire de Soutien à l'Enseignement Télématique (LabSET) de l'Université de Liège en collaboration avec la Haute Ecole Libre Mosane, s'inscrit dans le droit fil de cette législation en ce qu'il met à la disposition des enseignants un portail d'apprentissage et de remédiation pour proposer un parcours individualisé aux élèves du primaire et du premier degré du secondaire. Apprentissage et remédiation en francais et en maths Compétence et autonomie

Droit à l'échec ou à l'erreur : facteur-clé de confiance, de liberté de parole et d'innovation Qui n’a jamais assisté à un comité de direction, à un comité exécutif, voire même à un conseil des ministres ne peut imaginer à quel point la parole y est convenue, chaque mot soupesé. Chacun des participants s’assure avant tout de ne pas dire le mot de trop, celui qui risquerait de le mettre en difficulté vis-à-vis du « chef ». Ne remontent que les « bonnes nouvelles ». Résultat : le dirigeant est souvent le dernier informé de situations délicates qui, faute d’être traitées à temps, se transforment vite en gestion de crise. Ce non-dit se diffuse insidieusement à tous les échelons, jusqu’au plus près du terrain. Accepter le droit à l’échec ou à l’erreur, l’un des sept facteurs-clés de la confiance L’acceptation du droit à l’échec ou à l’erreur constitue l’un des sept principaux facteurs constitutifs d’une culture de confiance, tels que modélisée dans « L’Arbre de confiance ». Les « racines de l’Arbre » influent sur la présence ou l’insuffisance de chacun des sept facteurs de confiance

Related: