background preloader

Comment engager les salariés de l'entreprise dans le e-learning ?

Comment engager les salariés de l'entreprise dans le e-learning ?
Se poser la question de l’engagement, signifie qu’on s’applique, avec méthode, à suivre cet engagement régulièrement, à travers des chiffres qui reflètent le niveau d’engagement, et à prendre les actions d'améliorations correspondantes. De nombreux chiffres permettent de suivre l’engagement : le plus simple à mettre en place est le NPS, c’est-à-dire le Net Promoter Score. C’est une métrique classique du web qui consiste à demander : « Sur une échelle de 0 à 10, à quel point recommanderiez-vous à vos collaborateurs l’utilisation du e-learning ? ». On considère que ceux qui répondent 9 ou 10 sont des promoteurs, ceux qui répondent en dessous de 6 des insatisfaits. S’il y a 60% de personnes qui sont entre 9 et 10, et 40% en dessous de 6, le NPS sera de 60% - 40% = 20%. Le second point est l’ergonomie. Enfin, ma troisième recommandation est de se pencher sur les chiffres d’usage en définissant des objectifs, et idéalement des funnels de conversion relatifs à ces objectifs.

http://www.e-learning-letter.com/info_article_dossier/m/1001/21/comment-engager-les-salaries-de-l-entreprise-dans-le-e-learning.html

Related:  Evaluer un dispositif, un cours, une formation, ...valbon42Pédagogie en face à face et à distanceQualité des Formations en Ligne

Une grille d'analyse de la qualité des cours en ligne Produire de beaux cours est une obsession légitime de tout établissement de formation. Qu'il soit présentiel ou en ligne, tous désirent offrir les meilleurs parcours, les plus pertinents et qui répondent aux besoins des apprenants. Le problème est qu'il est difficile parfois de s'évaluer. Aux États-Unis, les établissements offrant des cours en ligne peuvent compter sur une organisation à but non lucratif qui a été formé dans le Maryland pour proposer une grille d'analyse qui est de plus en plus adoptée dans les écoles et lieux de formation en Amérique du Nord.

Le modèle 70.20.10 en pratique, grâce aux nouvelles plateformes LMS Avez-vous constaté une montée en puissance du "modèle 70.20.10" chez vos clients à l’international, en France ? Olivier Ghezi : Le modèle 70.20.10 met en évidence le poids respectif des différents modes d’apprentissage (10% pour l’apprentissage formel, 20% au travers des interactions sociales et 70% par la pratique et l’expérience) et la nécessité pour les responsables formation de fournir à leurs apprenants des environnements et outils qui couvrent bien plus que le traditionnel apprentissage formel qui pourtant concentre encore près de 80% des budgets et efforts. Cette prise de conscience, que ce soit en France ou dans la plupart des pays évolués, ne date pas d’hier, mais jusqu’à l’arrivée des dernières évolutions technologiques et en particulier du Social Learning, il n’y avait que peu de moyens d’adresser ce besoin. Peut-on considérer que les solutions Saba visent à faciliter la mise en oeuvre de ce modèle par les responsables formation-RH et dans les métiers ?

Cerveau et pédagogie : Des principes réellement soutenus par la science En seconde partie de sa présentation lors du symposium « La persévérance scolaire – Ce que la neuroscience peut nous enseigner », organisé par l’Association canadienne d’éducation (ACE) », le Dr Steve Masson a énoncé des principes neurologiques aux réelles retombées positives en éducation. Après avoir secoué les conceptions et défait les neuromythes en éducation (voir notre article d’hier), Steve Masson a énuméré des principes pédagogiques en lien avec le fonctionnement du cerveau qui, pour leur part, sont effectivement soutenus par la science. Activer ses neurones de façon régulière Le premier se nomme « l’activation neuronale répétée ». « Lorsqu’on apprend, le cerveau change », résume le chercheur, en faisant référence à la plasticité du cerveau. Il illustre le tout avec l’analogie de la forêt. « Si on emprunte souvent le même sentier dans la forêt, un chemin se développe et on y circule plus facilement. Étudier plus souvent, moins longtemps

2014-935 du 20 août 2014 relatif aux formations ouvertes ou à distance Au chapitre III du titre V du livre III de la sixième partie du code du travail, après l'article R. 6353-2, sont insérés deux articles ainsi rédigés : « Art. D. 6353-3.-Les moyens d'organisation, d'accompagnement ou d'assistance, pédagogique et technique, mis à disposition du stagiaire qui suit une séquence de formation ouverte ou à distance, qui doivent être précisés dans le programme mentionné à l'article L. 6353-1, comprennent notamment : « 1° Les compétences et qualifications des personnes chargées d'assister le bénéficiaire de la formation ; « 2° Les modalités techniques selon lesquelles le stagiaire est accompagné ou assisté, les périodes et les lieux mis à sa disposition pour s'entretenir avec les personnes chargées de l'assister ou les moyens dont il dispose pour contacter ces personnes ; « 3° Les délais dans lesquels les personnes en charge de son suivi sont tenues de l'assister en vue du bon déroulement de l'action, lorsque cette aide n'est pas apportée de manière immédiate.

Pour en finir avec les questions sur l'évaluation des formations Rencontre avec l’un des spécialistes du management de la formation, passionné de GRH et de nouvelles technologies : Jonathan Pottiez. Directeur Produit et Innovation de Formaeva et docteur en sciences de gestion, il est l’auteur du récent ouvrage L’évaluation de la formation – Piloter et maximiser l’efficacité des formations paru aux éditions Dunod. Management de la formation : Jonathan, les responsables formation éprouvent fréquemment des difficultés à impliquer les managers dans l’évaluation de la formation de leurs collaborateurs. Que faut-il améliorer pour les aider dans cette activité ? Jonathan Pottiez : l’évaluation de la formation n’est pas tant une question « technique » (comment évaluer ?) qu’un changement organisationnel et culturel à conduire.

Comment l'Université Thales use de l'évaluation des formations L’Université de Thales est selon vous un "Learning Hub" ? Jean-Roch Houllier : Le principe du "learning Hub" s’ancre dans l’idée-force que l’Université de Thales est au cœur du développement des hommes et des femmes du groupe Thales, acteur clé de sa transformation et de la performance au travers de la mise en œuvre de programmes de formation à forte valeur ajoutée. Ces programmes concernent toutes les familles professionnelles et métiers, chaque fois conçus en fonction de leur besoin d’évolution et de développement. L’Université de Thales accompagne le plan de transformation du Groupe pour les 10 prochaines années et y contribue tout particulièrement en se focalisant sur deux axes "Going Global" et "Going Digital". Le présentiel a-t-il disparu avec le fort développement du Digital Learning à l’Université de Thales ? Jean-Roch Houllier : L’Université de Thales utilise le "Digital learning" depuis 2009.

Les compétences, un moyen de repenser les apprentissages ? Télécharger le support de la présentation La conférence est organisée en trois parties. Chaque partie est constituée d'une présentation de JT et d'un temps d'échanges. Partie 1 : Des raisons incitant à privilégier des formations axées sur le développement de compétences 00:09:05 minutes (cf diapo 3) Partie 2 : Les changements pédagogiques induits par les compétences : 57:39:05 minutes (cf diapo 22) learn-on-line.be - Les rôles du formateur en ligne - Ressources_Formateurs - Formateurs « Un enseignement en ligne efficace et productif est une composante essentielle d'un projet et processus d’eLearning positif, à dimension humaine et financièrement abordable. Indépendamment du degré de sophistication technologique, les apprenants en ligne ne souhaitent pas se passer de leurs encadrants humains. » (Salmon, 2002) La présence d’un tutorat est indispensable en eLearning !

Evaluation de la formation - limites modèle de Kirkpatrick Le père du fameux modèle d’évaluation en entreprise en 4 niveaux vient de disparaître. Les experts du monde de la formation lui ont rendu hommage, à juste titre. Sans remettre en cause les apports de ce modèle (simplicité, effet mobilisateur des acteurs de la formation…), reconnaissons qu’il n’épuise pas le sujet de l’évaluation en entreprise. Pratiques de l'évaluation de la formation : où en sont les entreprises ? D’abord les enjeux de l’évaluation. Deux d’entre eux se détachent nettement : améliorer la qualité des offres et du dispositif de formation (75,9%) et s’assurer que formation et besoins en compétences sont bien alignés (69,8%) ; deux enjeux étroitement liés, le second conditionnant logiquement l’amélioration des services offerts par le département formation. Au contraire l’optimisation des coûts de formation par une meilleure individualisation remporte peu de suffrages (25,9%) : les responsables formation ne croient pas que l’individualisation permette de réduire les coûts… On les comprend, bien que ce soit une des promesses canoniques du e-learning ! La Réforme de la formation professionnelle aura-t-elle un impact sur les pratiques d’évaluation ?

Tunisie pour la Création de Projets et Idées : ......Lets Work Together: Géométrie, e-tutorat & FOAD par Jean Vanderspelden Lien vers source Article Origine : Jean Vanderspelden – Consultant ITG - jean.vanderspelden@free.frLe triangle Tout formateur, tout tuteur, à un moment ou à un autre, a été amené à travailler sur le fameux «Triangle» pédagogique. En 1988, Jean Houssaye (1), son concepteur, propose cette figure géométrique pour éclairer les liens entre théorie et pratique de l’éducation scolaire. Il définit l’acte pédagogique comme l’espace délimité entre trois sommets.

Related: