background preloader

Jeremy Rifkin : une nouvelle conscience pour un monde en crise

Jeremy Rifkin : une nouvelle conscience pour un monde en crise
Quels que soient nos efforts intellectuels face aux défis d’une mondialisation accélérée, nous ne sommes pas à la hauteur : l’espèce humaine semble incapable de concentrer vraiment ses ressources mentales collectives pour "penser globalement et agir localement". Dans son livre le plus ambitieux à ce jour, l’auteur montre que cette déconnexion entre notre vision pour la planète et notre aptitude à la concrétiser s’explique par l’état actuel de la conscience humaine. Nos cerveaux, nos structures mentales, nous prédisposent à une façon de ressentir, de penser et d’agir dans le monde qui n’est plus adaptée aux nouveaux contextes que nous nous sommes créés. L’humanité, soutient Rifkin, se trouve à l’aube d’une étape cruciale. Tout indique que les anciennes formes de consciences religieuses ou rationnalistes, soumises à trop forte pression, deviennent dépassées et même dangereuses dans leurs efforts pour piloter un monde qui leur échappe de plus en plus. La Troisième Révolution industrielle Related:  Jeremy Rifkin - Empathie/prospective/énergie

2020 Foresight: Predictions for the Next Decade | ParisTech Review What can we look forward to in 2020? Commercial space travel, predicts technology writer and investor Esther Dyson. Big advances against cancer, says Michael S. But don’t pack your bags for the moon right yet. At the same time, however, the world does change and often more dramatically and more quickly than anyone ever dreamed. Even the more ostensibly rational world of technology tends to yield multiple surprises. Right or wrong, here’s what Dyson, Tomczyk, and Rifkin expect we may see by 2020—and why. A Look Ahead Asked for her wildest prediction for 2020, Dyson painted a picture of widespread commercial space travel and the exploitation of space for commercial use. Wharton’s Tomczyk also believes that space travel is closer than people realize. By the next decade, much better treatments will have been developed for cancer, too, Tomczyk predicts. Rifkin dates the history of our immediate future to 1979, when per capita oil reserves peaked.

Jeremy Rifkin : « Partageons l'énergie comme l'information » | Rue89 Eco L’Américain, pour qui on est entré dans la « civilisation de l’empathie », donne une leçon de modernité à Sarkozy, chantre du nucléaire. « Une nouvelle conscience pour un monde en crise », sous-titre : « La Civilisation de l’empathie », qui vient de paraître en français (Les Liens qui Libèrent, 29 euros) fera-t-il date ? Si l’on en croit le devenir des précédents essais du président de la Fondation pour les tendances économiques, c’est probable. Depuis les années 70, celui qui fait profession de conseiller des grands de ce monde assène quelques vérités, qui lui valent d’être critiqué. en 1977 dans « Who should play God ? Venu à Paris pour parler de l’émergence d’une nouvelle civilisation, Jeremy Rifkin, conseiller de la gauche américaine et européenne, a cet art d’annoncer les catastrophes à coup de données précises et de sourires malicieux. La couverture de « Une nouvelle conscience pour un monde en crise » de Jeremy Rifkin. Pour faire simple, sa thèse est la suivante :

La Troisième révolution industrielle sera-t-elle démocratique ? - Idées A quoi ressemblera notre paysage énergétique en 2050 ? La commission chargée de répondre à cette question remettait aujourd’hui son rapport au ministre de l’Industrie, Eric Besson. Un rapport qui valide la stratégie française en faveur du nucléaire civil Modèle en totale contradiction avec la voie proposée par un de nos invités du soir : Jérémy Rifkin. Pour cet économiste américain, le nucléaire n’a pas d’avenir. Jeremy Rifkin et Luc Ferry Mastrangelo Reino (pour J.Rifkin) © Alors quoi ressemblera le monde selon Jérémy Rifkin ? Avec ce système, finies les grandes multinationales hyper centralisées : le capitalisme sera latéral, coopératif. Une nouvelle conscience pour un monde en crise, le nouvel ouvrage de Jeremy Rifkin TerreTv est une webTv spécialisée sur les thématiques environnementales et éditée par Science Frontières Production SA. Elle est née le 15 février 2007, avec le soutien de l’Ademe, du Cnes, du MEEDDAT, de l’IRD, et de l’association Science Frontières. TerreTv est un outil écologique, en cohérence avec le message qu'elle diffuse. TerreTv s'adresse au grand public, grâce à sa démarche de vulgarisation scientifique et de sensibilisation aux questions environnementales. TerreTv propose une diversité de programmes : débats, reportages, JT, documentaires, conférences, sketchs, courts et longs métrages, bandes-annonces, entretiens... TerreTv assure une qualité d'image pour tout le monde. TerreTv est une initiative de Jean-Yves Casgha, rédacteur en chef de l’émission Rayon X sur France 2, journaliste et animateur de l’émission Microméga sur RFI et président-fondateur du Festival Science Frontières. Infos pratiques :

"La troisième révolution industrielle", de Jeremy Rifkin Certes, le nouvel opus de l'économiste Jeremy Rifkin n'apporte pas de nouveauté renversante, par rapport à ses précédents essais, notamment L'Age de l'accès (La Découverte, 2005), ou L'Economie hydrogène (La Découverte, 2002), des best-sellers. Son principal mérite est de présenter de façon particulièrement claire et stimulante les défis auxquels nous sommes confrontés, en ce début de XXIe siècle, et de proposer également des solutions. Nous vivons la fin d'une époque ; celle d'une économie fondée sur les énergies fossiles ; mais aussi, celle du travail à temps plein, du capitalisme patrimonial, de l'organisation pyramidale des entreprises, et de la gestion exclusivement marchande du monde. Sans que nous nous en apercevions, nous sommes déjà entrés dans une troisième révolution industrielle ; celle-ci va bouleverser nos façons de vivre, de travailler, de consommer. Telle est, en substance, la thèse de l'économiste américain, qui affirme, après d'autres : "L'humanité est à un carrefour."

Jeremy Rifkin : "le nucléaire est mort" "Je préside un groupe de 120 des plus grandes entreprises du monde dans le domaine de l'informatique, des transports, de la logistique, de l'énergie, de la distribution d'électricité, de la construction [...], ces sociétés savent que le nucléaire est mort" dit Jeremy Rifkin. Dans une interview exceptionnelle réalisée par Terre.tv, Rifkin, essayiste, spécialiste de prospective économique de réputation mondiale, fondateur et président de la Fondation pour les tendances économiques (Foundation on Economic Trends) explique pourquoi en 5 arguments factuels. Quatre autres interviews de Jeremy Rifkin seront diffusées sur Terre.tv très prochainement. Rifkin considère la technologie comme "totalement dépassée, d'un autre siècle". Les arguments de Jeremy Rifkin résumés : 1) il faudrait construire 1500 réacteurs nucléaires dans les 25 ans, à coups de milliers de milliards de dollars pour avoir un effet sur les émissions de gaz à effet de serres.

Jeremy Rifkin : « Il est l’heure de payer l’addition de l’entropie » XEnvoyer cet article par e-mail Jeremy Rifkin : « Il est l’heure de payer l’addition de l’entropie » Nouveau ! Pas le temps de lire cet article ? Fermer La révolution des réseaux sociaux Internet, générateurs d’empathie appliquée au défi énergétique, décryptée par un grand débusqueur de tendances Les facteurs économiques ou sociaux ne suffisent pas à expliquer les difficultés que traverse périodiquement l’humanité. Mais l’on ne peut réduire l’histoire à une telle succession de faits dramatiques, estime l’économiste. L’espèce humaine est parmi les plus récentes sur la planète. On se situe vraisemblablement au début de la fin de la révolution industrielle et de la mondialisation reposant sur les énergies fossiles. L’impasse Donc, chaque fois que nous essaierons de faire croître l’économie au même rythme qu’avant 2008, les prix de l’énergie recommenceront à augmenter, entraînant à leur suite tous les autres prix et le mouvement retombera comme un soufflé. Par Jacques Secondi

The Empathic Civilization | Jeremy Rifkin La politique autrement, par Jeremy Rifkin Déjà Ministre de l'Ecologie entre avril 1992 et mars 1993, Ségolène Royal reprend les rênes de ce ministère, désormais élargi au développement durable et à la Transition énergétique. De son précédent passage au ministère de l'Ecologie, on retiendra 3 mesures : la loi sur le traitement et le recyclage des déchets de 1992, la loi de lutte contre le bruit, ainsi que la loi sur la « reconquête des paysages », obligeant à la prise en compte des paysages dans les permis de construire. Aujourd'hui, de nouveaux dossiers, plutôt épineux, attendent la nouvelle ministre : Gaz de schiste, nucléaire ou Notre-Dame-des-Landes, quelles sont les positions de la nouvelle ministre sur ces sujets ? 1er sujet sensible, le nucléaire. Pendant la primaire socialiste en 2011, Ségolène Royal souhaitait ramener le nucléaire « à une énergie d'appoint». Autre projet sensible, celui de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. A Bure, le nucléaire touche le fond

Une nouvelle civilisation, par Jacques Robin LE nouveau livre de Jeremy Rifkin, L’Age de l’accès, succède à deux précédents ouvrages d’intérêt - La Fin du travail et Le Siècle biotech. Comme à l’habitude, l’apport factuel sur le sujet traité est inégalable. « Le rôle de la propriété est en train de subir une transformation radicale », telle est la phrase d’ouverture. L’auteur poursuit : « L’économie capitaliste est fondée sur l’idée même d’échanges de droits de propriété sur un marché. Il montre comment tout devient service par l’émergence d’une économie qui transforme les biens de toute nature et le temps humain en marchandises. Taille de l’article complet : 695 mots. Vous êtes abonné(e) ? Connectez-vous pour accéder en ligne aux articles du journal. Vous n'êtes pas abonné(e) ? Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site. Accès sans abonnement

Nous avons à nouveau un futur - Blogs InternetActu.net Le prospectiviste Jeremy Rifkin (Wikipédia, @jeremyrifkin), directeur de la Fondation des tendances économiques est un penseur important de notre modernité. Nombre de ses livres se sont révélés prophétiques comme La fin du travail (1996) ou L’âge de l’accès (2000). Son dernier livre, la Troisième révolution industrielle (voir également le site dédié), est certainement l’un de ses plus ambitieux, car il nous livre – rien de moins – qu’un futur de rechange par rapport à celui qu’on abandonne. La seconde révolution industrielle (1880-2006) n’est plus notre futur Rifkin dresse un double constat. L’autre constat repose bien sûr sur les conséquences dramatiques qu’a engendrées cette seconde révolution industrielle sur la santé de notre biosphère. Rifkin tient un propos véhément. Image : Coucher de soleil sur un champ pétrolier, photographié par Fábio Pinheiro. Notre futur, c’est d’appliquer le modèle distribué de l’internet à l’énergie – et à la société tout entière 1. 2. 3. 4. 5.

Non, Jeremy Rifkin n'est pas le sauveur de la planète Il se pourrait que ce billet et les deux suivants, consacrés à une critique de la « Troisième Révolution Industrielle » (TRI) de Jeremy Rifkin, suscitent des controverses, y compris de la part de lecteurs proches des analyses de ce blog. J’assume, et je souhaite qu’on en discute. Je n’ai lu que des comptes-rendus et réactions favorables ou enthousiastes à ce livre. Serais-je le seul à voir dans la TRI, au-delà de points de convergence évidents et anciens, une impasse pour la transition écologique et sociale ? Les remarques qui suivent ne concernent que la TRI, et pas les ouvrages antérieurs de Rifkin, depuis son premier livre sur le brevetage du vivant (1977), puis Entropy en 1980 (postface de Georgescu-Roegen), ou son best-seller La fin du travail (1995, préface de Michel Rocard pour la traduction française en 1996). Comme exemple de Rifkinmania de gauche, voir cet article de février 2012, « Jérémy Rifkin éclaire la gauche française ». Cet auteur prolifique a beaucoup d’atouts.

Related: