background preloader

Le purin d'ortie peut être commercialisé, mais selon une recette spécifique

Le purin d'ortie peut être commercialisé, mais selon une recette spécifique

EnR : les six propositions du Syndicat des Energies Renouvelables pour 2012 "Pour assurer leur développement, qui doit représenter au moins 23 % du mix énergétique français en 2020, la France doit confirmer les engagements du Grenelle de l’environnement grâce à des dispositions législatives et réglementaires plus volontaires, plus simples et plus stables que celles que nous connaissons aujourd’hui" précise encore le SER. Ce syndicat qui regroupe plus de 550 adhérents et représente un chiffre d’affaires de 10 milliards d’euros et plus de 80 000 emplois tenait ce matin une conférence de presse pour notamment faire le point sur le développement des EN-R en France et présenter les six principaux axes de son livre blanc conçu pour aider les candidats aux élections présidentielles de 2012 à prendre leurs décisions en connaissance de cause. Les Energies Renouvelables à court terme (2020) et à long terme (2050 et au-delà) : une nécessité Dans le monde Par ailleurs toutes les études du GIEC confirment l’impact des gaz à effet de serre (GES) sur le climat. En France

LE BAMBOU DANS LA CONSTRUCTION Ou l’acier vert, une filière soutenable… C’est à partir d’une étude réalisée par Sébastien FONLUPT intitulée « Le bambou dans la construction » que nous avons commencé à réfléchir à son utilisation pour incarner avec encore plus de ferveur, le concept de Micro propriété Solidaire .A partir de ce jour nous avons imaginé comment une communauté du sud-est Asiatique cultivant le bambou, le traitant et réalisant des kits de constructions pouvait collaborer avec une communauté villageoise en Afrique, pour l’aider à réaliser son projet de développement (Villages Vacances Solidaire )? Si l’idée d’une « internationale des pauvres » semble saugrenue, créer une vraie solidarité entre deux groupes humains démunis pour qu’ils se sentent appartenir à une communauté économique et écologique est un vrai challenge. Les matériaux de construction étaient jusqu’alors généralement choisis pour leur fonctionnalité, leurs caractéristiques techniques et leur coût. Propriété de « l’acier vert » Le bambou est un matériau hautement écologique

Les Sables d'Olonne en mode développement durable - Les Rencontres Cap'Com Depuis 2010, la Ville des Sables d'Olonne ne se limite pas à la promotion du développement durable ni à l'utilisation des supports qui respectent l'environnement. Avec son opération « des sacs naissent des bâches », les Sables d'Olonne conjuguent recyclage et insertion sociale... ... en récupèrant après usage kakémonos et autres banderolles en toile PVC et en les cèdant gratuitement à une association d'insertion pour fabriquer des sacs à main. Ces créations sont vendues ensuite sur les marchés de métiers d'art pour financer les activités de l'association. La Ville des Sables d'Olonne a été primée pour cette opération au Grand Prix Cap'Com 2010 dans la catégorie « faire évoluer les comportements ». Venez découvrir d'autres bonnes pratiques et idées lors des ateliers des 3e Rencontres nationales Communication & développement durable

Le développement durable bourgeonne dans les programmes | Acteurs Publics - Informations, analyses, commentaires sur le fonctionnement de la vie publique Programmes scolaires, initiatives locales : l’éducation au développement durable est une réalité depuis 2004. Mais beaucoup reste à faire, d’après les syndicats. “L’éducation au développement durable fait partie intégrante de la formation des élèves dans l’ensemble des écoles et des établissements scolaires.” Telle est la volonté affichée du ministère de l’Éducation nationale, matérialisée dès 2004 par un plan triennal, renouvelé en 2007. Tous les niveaux sont concernés. Jardin bio en maternelle Un enthousiasme qui doit toutefois être nuancé : faire évoluer les programmes prend du temps. S’il doit donc encore compléter sa copie en matière de programmes, le ministère peut déjà se satisfaire de la réussite des “projets d’établissement”, particulièrement développés dans les écoles maternelles et primaires. Sylvain Henry Au programme des classes de seconde“Nourrir les hommes” : croissance des populations, sécurité alimentaire, agricultures durables.

Pierre Rabhi : "Vivre sobrement, c'est une forme de libération" LE MONDE pour Le Monde.fr | • Mis à jour le Béa : J'ai déjà entendu parler de vous mais n'ai lu aucun de vos ouvrages. Qu'appelez-vous "la sobriété heureuse", que défendez-vous ? Pierre Rabhi : Cela fait quand même une cinquantaine d'années que je suis en protestation, en quelque sorte, contre un monde et une modernité en particulier qui a cessé de donner de l'importance à la nature et à l'être humain pour donner de l'importance à l'argent, au lucre. La vision qui s'est instaurée, surtout à partir des préceptes de la modernité, a donné à l'être humain démiurge une sorte de pouvoir qui a fait qu'il a instauré un principe qui l'a de plus en plus séparé de la nature, avec une sorte de "hors-sol" appliqué à l'humain et une subordination du vivant. Nous sommes dans la civilisation de la combustion énergétique, de l'accélération du temps par la thermodynamique, et d'une espèce de rupture grave par rapport à la réalité vivante. Celle-ci est de ce fait dans l'indigence. Donc je ne juge pas.

Aides aux énergies renouvelables: Pays de la Loire, Corse et Lorraine en tête La compilation par Consoneo des aides de collectivités aux particuliers voulant s’équiper en énergie renouvelable ou améliorer leur isolation fait ressortir des disparités importantes. Le site Consoneo, « portail des énergies renouvelables et des économies d’énergie », a regroupé l’ensemble des aides et subventions aux énergies renouvelables dans une base de données accessible sur son site. Le site a compilé ces aides locales, et conclut de son étude que l’on compte en France 3.320 aides des conseils régionaux, des conseils généraux, des communes et des communautés de communes. Le montant moyen est de 748 euros par projet, mais il y a de nettes disparités géographiques. Consoneo classe en tête les Pays de la Loire pour le montant des aides et subventions potentiellement octroyées aux particuliers (125 aides en tout) par la région et d’autres collectivités. En Lorraine, des collectivités présentes pour toutes les énergies L’Ile-de-France arrive en 4ème place. Source: Consoneo

4 emplois détruits par emploi vert créé Une nouvelle étude confirme ce que d’autres avaient montré : un emploi vert créé détruit en fait 3,7 emplois autres. Par Richard North, depuis le Royaume-Uni. Une étude sur l’énergie renouvelable en Écosse nous informe maintenant que, pour chaque emploi créé dans le secteur des énergies alternatives, presque 4 emplois sont perdus dans le reste de l’économie. C’est une nouvelle étude intitulée « Le jeu en vaut-il la chandelle ? La chandelle économique du Royaume-Uni est en train de se faire souffler par le vent de l’éolien. L’étude conclut que « la politique consistant à promouvoir les énergies renouvelables a un coût d’opportunité direct de 10.000 emplois perdus en 2009-2010, dont 1.900 en Écosse ». Ça pourrait être encore pire, je suppose… ils pourraient être en train de produire des camionnettes électriques. Lire aussi : Vous allumerez la lumière quand il y aura du courant Si les renouvelables étaient un voiture

Le prospectus qui chiffonne la toile écolo Après la campagne Zéro Prospectus lancée par E. Leclerc en Septembre 2010, c’est au tour des principaux distributeurs de prospectus, via l’Observatoire du Hors Média (OHM) de relancer la polémique sur l’usage du papier à des fins commerciales. En cause cette fois-ci ? Un dépliant de 4 pages distribué en 13 millions d’exemplaires « pour en finir avec les idées reçues » et démontrer que l’on ne pourrait vivre dans un monde « sans amour et zéro papier ? I love Prospectus Le moins que l’on puisse dire, c’est que les arguments avancés n’ont pas convaincus les blogueurs écolos. Blogueurs froissés Certains blogueurs ayant reçu l’annonce dans leur boîte aux lettres sont surpris et s’interrogent. « S’ils l’avaient joué avec humour, cela aurait pu passer. Mathdav sur Timoleon « pense quand même qu’on doit dire à nos enfants de ne pas abuser du papier. Arguments pliés Un débat brûlant Une chose est sûre : la récurrence de ce débat est symptomatique de la complexité de notre société en transition.

100% d’énergies renouvelables à La Réunion, c’est pas pour demain… » Article 33,7% d’énergie « propres » à la Réunion en 2011, c’est bien. 100%, c’est un bel objectif, mais c’est pas gagné ! Mis en avant une décennie durant par l’ancien président communiste de cette région d’outre-mer, Paul Vergès, la conversion totale de l’île aux énergies renouvelables souffre des décisions prises en métropole.. Totalement alimentée par l’énergie hydraulique il y a 30 ans, la Réunion a aujourd’hui exploité toutes les ressources. Pour compléter sa panoplie, elle mise désormais sur la bagasse (sous-produit de la canne à sucre) et autres produits agricoles pour alimenter des centrales à biomasse. Pour les nouveaux projets, la DCNS et GDF Suez planchent sur la production d’électricité à partir des différentiels de température entre eaux profondes et eaux de surface ou l’alimentation des circuits de climatisation par la mer. Quant à l’horizon du photovoltaïque, qui représentait le plus grand espoir du secteur, il s’est violemment assombri. Source : Les Echos.

Bientôt des « casques verts » du changement climatique à l’ONU Les scientifiques ont depuis longtemps prédit le déclenchement de conflits, dans les années à venir, du fait du changement climatique. Cette semaine, c’était au tour du Conseil de sécurité de l’ONU, dans le cadre d’une réunion spéciale sur le climat, d’examiner très sérieusement la nécessité et la pertinence de l’intervention des Nations unies dans les violences notamment causées par l’augmentation du niveau des mers et la raréfaction des ressources. D’ici la fin du siècle, selon les scénarios du Giec, les températures devraient ainsi augmenter de 2 à 4° C, le niveau des mers monter de 20 à 60 cm, 200 millions de personnes pourraient être déplacées et les inondations, tempêtes, sécheresses et autres catastrophes devraient se multiplier, provoquant de facto des conflits environnementaux. L’idée de peindre des casques bleus en vert divise toutefois au sein des Nations unies, rapporte le Guardian. La question des casques verts n’a au final pas été tranchée. Photo : TORSTEN BLACKWOOD / AFP

Related: