background preloader

Scandale : Ils n’ont jamais été préfets, mais ils en touchent la retraite

Scandale : Ils n’ont jamais été préfets, mais ils en touchent la retraite
C’est un scandale français, un de ces abus qui alimentent la rancœur des citoyens contre les politiques. Un de ces arrangements entre amis que l’on cache soigneusement au citoyen, mais qui coûte cher au contribuable. Certains de nos hommes politiques et certains hauts fonctionnaires ont été nommés préfets par nos présidents de la République successifs, ils bénéficient d’avantages liés à cette fonction… mais ils n’en ont jamais exercé la moindre fonction. Tous deux indiquent, sur le site informatique de l’Assemblée nationale, la même profession : préfet. Quel intérêt de nommer un préfet fantôme ? Retraites dorées D’ici quelques années, lorsqu’ils décideront d’abandonner leurs mandats, ces deux parlementaires pourront cumuler la totalité de leurs retraites de préfet, de parlementaire et d’élu local ! En juin 2007, à une question de l’hebdomadaire L’Express lui demandant quel était son principal défaut, Michel Delebarre avait répondu : « Je veux tout. » Tout, il l’aura bientôt. Related:  Moralisation de la vie politique

Le livre qui évoque les "affaires" du 92 Les Hauts-de-Seine, département le plus corrompu de France? Dans 92 Connection, à paraître vendredi (Nouveau monde éditions), deux spécialistes de la lutte anticorruption font l'inventaire des affaires politico-financières qui ont agité ces quarante dernières années le deuxième département le plus riche du pays. Et en plein cœur de la Sarkozie, l'ombre de l'ancien président plane tout au long de l'ouvrage. Marchés truqués, emplois et salaires fictifs, fraude et évasion fiscale, clientélisme, arnaques, montages financiers… Noël Pons, ancien fonctionnaire à la Direction générale des impôts, et Jean-Paul Philippe, ancien responsable de la brigade anticorruption de la police judiciaire, dressent un constat sans nuances. Dans leur livre, l'intérêt général ne semble pas être la première préoccupation d'une "oligarchie" qui s'est accaparée tous les niveaux de pouvoir d'un département, présenté ici comme un "laboratoire" où sont testées toutes "les manipulations possibles".

L’impôt des riches, l’impôt des pauvres : l’évitement du contrôle fiscal par les classes dominantes. Entretien avec Alexis Spire L'affaire Cahuzac n'est pas seulement un puissant révélateur de la collusion entre direction de l'Etat et milieux d'affaires. Elle traduit également ce "relâchement du contrôle sur les classes dominantes" dont parle Alexis Spire dans son dernier livre : Faibles et puissants devant l'impôt (Raisons d'agir, 2012). Pour Contretemps, celui-ci revient sur les principaux résultats de son enquête. Alexis Spire, chercheur au CNRS, est un spécialiste de la sociologie de l’Etat et des administrations. En lien avec la crise de 2007 mais aussi avec plusieurs « affaires » médiatiques (Bettencourt, Depardieu, etc.), la question de la fiscalité et notamment de la contribution des plus riches à l’impôt s’est de nouveau invitée dans le débat public. Les modalités du contrôle de l’impôt ont connu une véritable révolution depuis les années 1970 : pour le dire vite, on est passé d’un contrôle à la gomme et au crayon à une mise en réseau systématique de toutes les données dont dispose l’administration.

Assemblée: la déontologue veut sabrer l'indemnité des députés cumulards La déontologue de l'Assemblée nationale a proposé mercredi de réduire de 40% l'indemnité de frais de mandat (IRFM) de certains députés cumulards, et d'obliger les élus à déclarer leur appartenance à un club parlementaire, "outil de lobbying pur" à ses yeux. Le président de l'Assemblée Claude Bartolone (PS) va avec le bureau, où siègent des représentants de l'ensemble des groupes politiques, décider des suites à donner à ses propositions "dans les semaines qui viennent", selon Noëlle Lenoir, nommée déontologue il y a un an. Cette ancienne ministre et ex-membre du Conseil constitutionnel a assuré avoir travaillé "en toute indépendance". La fonction de déontologue à l'Assemblée, qui consiste à scruter d'éventuels conflits d'intérêts des députés et à les conseiller, au besoin à alerter le bureau en cas de manquement, est encore jeune puisqu'elle remonte à 2011. A propos de l'IRFM, "une des missions les plus sensibles" qui lui avaient été confiées dans le cadre de son rapport annuel, M.

Offshore Leaks : citoyens, ne vous réjouissez pas trop vite... -- Caleb IRRI Il y a l’affaire Cahuzac. Et il y a l’affaire « offshore leaks ». Et puis il y a aussi l’amnistie fiscale dont les parlementaires Français (et leurs « amis ») vont sans doute profiter bientôt, unis comme un seul homme. Car ce n’est peut-être pas pour rien que le calendrier des événements est si serré, et qui expliquerait pourquoi monsieur Cahuzac a « tout (?) balancé » juste avant les révélations du « offshoreleaks » : il savait que son nom allait sortir, car cela fait un moment déjà que les journalistes travaillent sur ces listes (12 ou 15 mois je crois). Mais si les journalistes étaient au courant et que monsieur Cahuzac l’était aussi, alors tout le gouvernement savait inévitablement. Mais nous aussi, les citoyens, nous savons tous que nos politiques sont complices de ce genres d’activités : ce sont eux qui les légalisent, qui les protègent, et qui n’ont jamais rien fait pour les faire supprimer (contrairement à ce qui a été dit). Le chaos engendré par un bankrun ? Caleb Irri

Le poids des lobbies, l'impact des conflits d'intérêts sur la décision publique : petite revue de presse Sommaire de cet article Le contenu de cette page est entièrement constitué d’extraits non modifiés des articles de presse mentionnés. Corruption, lobbying, lanceur d’alerte : que prévoit la loi Sapin 2 ? 16 février 2016, Europe 1, Le ministre des Finances a bouclé son projet de loi. Tour d’horizon des principales mesures. Si la France est la sixième puissance économique mondiale, elle n’est que 23e du dernier Corruption Perceptions Index élaboré par l’ONG Transparence Internationale. Vers une agence nationale de lutte contre la corruption. Sa mission sera notamment de vérifier que les entreprises s’adaptent à la création d’un nouveau délit : le délit de corruption d’un agent public à l’étranger. Le texte prévoit par ailleurs l’instauration d’une procédure de "transaction pénale", sur le modèle du Deferred Prosecution Agreement (DPA) américain. Obliger les lobbys à jouer cartes sur table. Les groupes d’influence vont en outre devoir s’adapter à une nouvelle donne. 500 000 signatures

Hollande : «une lutte implacable contre les dérives de l'argent, de la cupidité et de la finance occulte» Le président de la République a détaillé, mercredi 10 avril, les mesures pour la moralisation de la vie politique qui seront présentées en Conseil des ministres le 24 avril avant d'être soumise au Parlement. Transparence de la vie politique, lutte contre la fraude et la corruption, publication de la liste des paradis fiscaux, Newsring vous propose un tour d'horizon des principales annonces de François Hollande. Transparence de la vie politique Le président de la République a annoncé la création d'une Haute autorité indépendante. Celle-ci «contrôlera les déclarations de patrilmoine et d'intérêts du gouvernement, des parlementaires et des responsables des exécutifs locaux» a-t-il déclaré. Cette Haute autorité étudiera les déclarations de chaque ministre à leur arrivée et à leur départ. François Hollande a confirmé la publication des déclarations des membres du gouvernement, cabinets ministériels compris, dès lundi 15 avril. Lutte contre les paradis fiscaux

Delevoye : « Nous avons deux France : celle qui croît à toute vitesse, et celle qui disparaît » Street art de l’artiste Banksy « Parce qu’elle sait que ça va mal« , la société adapte ses comportements et s’organise en réseaux. Rares sont les élites qui saisissent ce monde en marche : totalement dépassées par le numérique, « elles ne soupçonnent pas la lame de fond sociétale qui se forme », souligne la journaliste Laure Belot dans cet article. Comment les aider à comprendre cette nouvelle culture et s’adapter ? A suivre vos prises de parole, on vous sent non seulement en phase avec la société actuelle, mais aussi serein avec le monde qui vient. Le président du Conseil économique, social et environnemental, Jean-Paul Delevoye, à l’Elysée à Paris, le 21 mars 2011. | AFP/LIONEL BONAVENTURE Voilà une question que je ne me suis jamais posée… Mes parents ont divorcé quand j’avais 14-15 ans. A bien réfléchir me vient aussi à l’esprit l’époque où j’étais pensionnaire au collège de la Providence à Amiens. Est-ce le courage qui manque le plus en politique ? J’ai les mêmes interrogations.

Moralisation de la vie politique: les bonnes pratiques en Europe A travers l'Europe, les personnalités politiques sont généralement tenues de déclarer patrimoine et revenus dès qu'elles accèdent à des responsabilités, mais les contrôles exercés varient, comme la tolérance de l'opinion publique. - Pays dans lesquels les personnalités politiques déclarent leur patrimoine et qui ont une tolérance zéro : En SUEDE et en NORVEGE, les revenus et la fortune de tous les citoyens relèvent du domaine public et sont consultables sur Internet. Les médias s'épanchent largement sur la richesse des responsables politiques, lesquels n'ont jamais été surpris dans l'histoire récente avec des comptes à l'étranger. En FINLANDE, les revenus de tous les citoyens relèvent également du domaine public. Au DANEMARK, les membres du gouvernement et leurs conjoints doivent déclarer leur revenus et patrimoine mais les élus ne sont tenus de le faire que si leur parti l'exige. En BULGARIE, le contrôle est exercé par des commissions de contrôle parlementaire et dans les ministères.

Transparence, groupes parlementaires, lobbying, ça avance | Les cuisines de l’assemblée Ce matin ont été diffusée les déclarations d’intérêts des parlementaires. Nul doute qu’elles seront abondamment commentées sur plusieurs aspects (qui ont été souvent évoqués ici). Le plus étonnant sont peut-être les déclarations d’intérêts de cette poignée de députés comme Jean-François Copé ou François Fillon qui décuplent leur salaire en faisant de vagues activités de conseil. Il serait intéressant de leur demander quels étaient leurs clients qui les payaient si bien. Et aussi s’étonner enfin qu’ils ne fassent presque pas de travail parlementaire, ce pour quoi ils ont été pourtant élus. D’autres conflits d’intérêts sont problématiques : peut-on être membre de la commission des affaires culturelles, qui gère l’audiovisuel, tout en restant directeur des relations institutionnelles de Skyrock ? Libération consacre aussi un long article aux collaborateurs familiaux. Au niveau des informations inscrites, cela pêche un peu.

Hollande annonce une haute autorité indépendante pour contrôler les déclarations de patrimoine des ministres et des élus Par Francetv info Mis à jour le , publié le Partager Quelques jours après le scandale Cahuzac, le président de la République a annoncé une batterie de mesures, mercredi 10 avril, pour "moraliser la vie politique". Des propositions qui seront traduites dans un projet de loi, présenté le 24 avril en Conseil des ministres. 1Une "haute autorité de la transparence" créée François Hollande a annoncé la création d'une haute autorité de la transparence "totalement indépendante", pour contrôler les déclarations de patrimoine et d'intérêt des membres du gouvernement, des parlementaires, des membres du Conseil constitutionnel, des hauts représentants de l'Etat, des principaux responsables des exécutifs locaux, des responsables des principales entreprises publiques, ou encore des collaborateurs des cabinets ministériels et de la présidence de la République. Pour effectuer ce contrôle, la haute autorité "disposera des services fiscaux, et se verra attribuer un pouvoir d’injonction".

Related: