background preloader

Scandale : Ils n’ont jamais été préfets, mais ils en touchent la retraite

Scandale : Ils n’ont jamais été préfets, mais ils en touchent la retraite
C’est un scandale français, un de ces abus qui alimentent la rancœur des citoyens contre les politiques. Un de ces arrangements entre amis que l’on cache soigneusement au citoyen, mais qui coûte cher au contribuable. Certains de nos hommes politiques et certains hauts fonctionnaires ont été nommés préfets par nos présidents de la République successifs, ils bénéficient d’avantages liés à cette fonction… mais ils n’en ont jamais exercé la moindre fonction. Tous deux indiquent, sur le site informatique de l’Assemblée nationale, la même profession : préfet. Quel intérêt de nommer un préfet fantôme ? Retraites dorées D’ici quelques années, lorsqu’ils décideront d’abandonner leurs mandats, ces deux parlementaires pourront cumuler la totalité de leurs retraites de préfet, de parlementaire et d’élu local ! En juin 2007, à une question de l’hebdomadaire L’Express lui demandant quel était son principal défaut, Michel Delebarre avait répondu : « Je veux tout. » Tout, il l’aura bientôt. Related:  Gaspillage argent publicMoralisation de la vie politique

Matches truqués : « La même ampleur que le piratage de la musique sur Internet » Alors qu'en Angleterre six personnes ont été arrêtées dans le cadre d'un coup de filet contre un réseau qui achetait des rencontres de football, Icône de liens externes le journaliste Declan Hill, auteur du bestseller Comment truquer Icône de liens externes un match de foot ? (2008), revient avec un nouvel ouvrage : Le Guide pour truquer un match de football (The Insider's Guide to Match-Fixing in Football). est devenue un phénomène aussi incontrôlable que le piratage sur Internet. Qu'avez-vous Icône de liens externes découvert de plus depuis la parution de votre premier livre en 2008 ? Declan Hill : J'ai remarqué que les gens parlaient de ce phénomène sans vraiment savoir ce qu'il en était. que les joueurs de moins de 25 ans sont très rarement achetés. , ces joueurs ne sont pas traités comme des professionnels. un jour, ça ne veut pas dire que vous êtes forcément corruptible mais, en tout cas, vous réagiriez différemment. Est-ce que le système de corruption a évolué sous une autre forme ? , Hongrie

Tous au service du nouvel ordre mondial… Nous sommes le 6 novembre et depuis le 31 octobre dernier, je me creuse les méninges pour tenter de démêler l’arnaque et le piège dans lesquels les nouveaux maîtres du monde entendent nous faire plonger ! J’ai tenté de réunir un maximum de liens et de preuves afin de vous démontrer les interactions entre le monde de la finance et celui de la politique. Ma théorie de la conspiration sur le dos des peuples repose sur le dernier « scoop » de Papandreou ! Car j’affirme que l’on nous fait peur afin de nous obliger à plier et à accepter le plan de rigueur qui va être mis en place dans toute l’Europe, alors que c’est l’inverse qui se produit sous nos yeux : Les pleutres politiciens et les avides financiers ne sont obsédés que par une chose : SE REFAIRE UNE SANTE FINANCIÈRE SUR LE DOS DU PLUS GRAND NOMBRE ! Vous ne trouvez pas étrange que tous les gouvernants d’Europe se plient à cette dictature ? Prenez tout votre temps et bonne lecture ! Bien entendu, tout commentaire sera bienvenu. Tout est là.

Les gaspillages des collectivités locales Nous nous trouvons devant un nouveau et dramatique scandale d’État qui touche des milliers de collectivités. Par Michel de Poncins Depuis peu, des emprunts toxiques contractés par un grand nombre de collectivités ont fait irruption dans le paysage médiatique. Le département de la Seine-Saint-Denis, la ville d’Angoulême, celle d’Argenteuil et bien d’autres s’avouent gravement touchés. L’une des raisons de cette situation détestable est la possibilité et le désir de s’endetter. Nous nous trouvons devant un nouveau et dramatique scandale d’État qui touche des milliers de collectivités. Une pyramide d’élus La France compte à peu près 600 000 élus. Parmi les 600 000, se trouvent de 5 à 10 000 super-privilégiés. Dans ce contexte, les gaspillages sont innombrables. Les mécanismes automatiques des gaspillages Ce ne sont que des exemples ponctuels mais tous les citoyens en connaissent d’autres dans toutes les régions. L’État se vante de supprimer un fonctionnaire sur deux.

Bourrer les urnes, comment ça marche? La politique ne manque pas de verbes pour dépeindre ses bassesses. On peut trahir, se renier, copiner ou corrompre. Mais la base de tout, dans le dictionnaire des actes minables de la vie publique, consiste à truquer. Et la technique la plus élémentaire s'écrit ainsi: bourrer une urne. Derrière cette expression à la Audiard, qui est à la politique ce que le cocufiage est à la relation amoureuse, des centaines de scrutins de tous enjeux, de tous pays. Ou plutôt, pour commencer, suivre le compte rendu de la séance du 26 novembre de la commission nationale des recours de l'UMP (dont la réputation n'est plus à faire, grâce à son acronyme Conare). En Côte-d'Or, le procès-verbal du vote n'indique ni le nombre d'électeurs, ni le nombre de signatures d'électeurs, ni le nombre de procurations. "Quand l'assesseur va pisser ou déjeuner..." Tricher en présence d'un contrôleur est possible: il suffit d'être de mèche avec le responsable du bureau de vote.

Le livre qui évoque les "affaires" du 92 Les Hauts-de-Seine, département le plus corrompu de France? Dans 92 Connection, à paraître vendredi (Nouveau monde éditions), deux spécialistes de la lutte anticorruption font l'inventaire des affaires politico-financières qui ont agité ces quarante dernières années le deuxième département le plus riche du pays. Et en plein cœur de la Sarkozie, l'ombre de l'ancien président plane tout au long de l'ouvrage. Marchés truqués, emplois et salaires fictifs, fraude et évasion fiscale, clientélisme, arnaques, montages financiers… Noël Pons, ancien fonctionnaire à la Direction générale des impôts, et Jean-Paul Philippe, ancien responsable de la brigade anticorruption de la police judiciaire, dressent un constat sans nuances. Dans leur livre, l'intérêt général ne semble pas être la première préoccupation d'une "oligarchie" qui s'est accaparée tous les niveaux de pouvoir d'un département, présenté ici comme un "laboratoire" où sont testées toutes "les manipulations possibles".

Pourquoi les banques entrent en guerre contre l Espagne: incroyable gâchis, et le pire est à venir à cause de la corruption des élites Pourquoi le témoignage de Danielle Mitterrand est-il si important? Parce qu'on a la preuve (supplémentaire), par quelqu'un du Système, que les politiciens ne sont que des marionnettes. D'une manière générale, on illusionne les peuples sur un pouvoir qu'il n'a pas. La démocratie est même devenue la nouvelle religion des Etats-Unis, qu'ils ont exportée partout, en cachant soigneusement qu'ils tiraient les ficelles, derrière, via de multiples officines. Et si, par malheur, un dirigeant arrive et ne joue pas le jeu, il lui arrive un « problème ». Aujourd'hui, personne ne contredira ce qui devient une évidence : les choses ne vont pas très bien ! En tout cas, en quelques trimestres, les gouvernements des économies européennes chancelantes sont remplacés les uns après les autres. Bilan de la situation espagnole Les Espagnols s'attendent à des coupes budgétaires notamment dans l'éducation et les retraites.

Un député dénonce la gabegie des ministères, chiffres à l’appui A l’occasion de la sortie en librairie de son livre « L’argent de l’Etat un député mène l’enquête », René Dosière, qui s’est fait une spécialité d’éplucher les comptes de l’Elysée et des ministères, a une nouvelle fois taclé leurs dépenses de fonctionnement. L’ouvrage fourmille d’anecdotes pour évoquer ces dépenses superflues. Un exemple ? Lors de l’aménagement de l’avion présidentiel, sur lequel la Cour des comptes s’est penchée, Nicolas Sarkozy aurait demandé un four à grillades, raconte René Dosière. « Coût du four : 75.000 euros. Devant la presse, René Dosière a aussi tenu à démontrer que les dépenses de l’Elysée étaient aujourd’hui beaucoup plus élevées que sous l’ère Chirac. Si comme à son habitude René Dosière étrille le budget de l’Elysée, il est encore plus dur avec les ministres dont le « train de vie est excessif ». « Il est scandaleux que les membres de cabinets ministériels s’excluent des efforts de rigueur qu’ils imposent aux Français », poursuit-il.

Faut-il mettre en place un arbitrage vidéo à l'Assemblée nationale ? A l'Assemblée nationale, en pleine séance, le capitaine des députés UMP demande un arbitrage vidéo. A plusieurs reprises, Christian Jacob a accusé ses opposants socialistes d'avoir triché à l'heure de voter. Une méthode que ne conteste pas Christophe Sirugue, député socialiste et vice-président de l'Assemblée nationale, admettait avoir constaté "ce type de pratiques", qu’il juge "déplorables", tant à droite qu’à gauche, alors qu'il présidait la séance. Résultat, le président des députés UMP a demandé ce que Michel Platini a toujours refusé pour le football : il souhaite que le président de l'Assemblée nationale saisisse le bureau du Palais-Bourbon pour visionner les images et constater ce qu'il qualifie de fraude. Christian Jacob a tiré à plusieurs reprises en ce sens : Contactée par le Lab, la présidence de l'Assemblée nationale n'a pour l'instant pas reçu de courrier officiel pour demander ce visionnage des images. Et comme le patron des députés UMP, il demande un arbitrage vidéo :

Assemblée: la déontologue veut sabrer l'indemnité des députés cumulards La déontologue de l'Assemblée nationale a proposé mercredi de réduire de 40% l'indemnité de frais de mandat (IRFM) de certains députés cumulards, et d'obliger les élus à déclarer leur appartenance à un club parlementaire, "outil de lobbying pur" à ses yeux. Le président de l'Assemblée Claude Bartolone (PS) va avec le bureau, où siègent des représentants de l'ensemble des groupes politiques, décider des suites à donner à ses propositions "dans les semaines qui viennent", selon Noëlle Lenoir, nommée déontologue il y a un an. Cette ancienne ministre et ex-membre du Conseil constitutionnel a assuré avoir travaillé "en toute indépendance". La fonction de déontologue à l'Assemblée, qui consiste à scruter d'éventuels conflits d'intérêts des députés et à les conseiller, au besoin à alerter le bureau en cas de manquement, est encore jeune puisqu'elle remonte à 2011. A propos de l'IRFM, "une des missions les plus sensibles" qui lui avaient été confiées dans le cadre de son rapport annuel, M.

Related:  FranceGEO-POL