background preloader

La Liste rouge des espèces menacées en France

La Liste rouge des espèces menacées en France
Pour préserver la diversité de la faune et de la flore, il est important de connaître la situation précise de chaque espèce, de surveiller l’évolution des menaces et d’identifier les priorités d’actions : c’est l’objectif de la Liste rouge nationale des espèces menacées. © Fabrice Croset Etablie conformément aux critères internationaux de l’UICN, la Liste rouge nationale dresse un bilan objectif du degré de menace pesant sur les espèces en métropole et en outre-mer. Elle permet de déterminer le risque de disparition de notre territoire des espèces végétales et animales qui s’y reproduisent en milieu naturel ou qui y sont régulièrement présentes. La Liste rouge des espèces menacées en France est réalisée par le Comité français de l’UICN et le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN/SPN). L’état des lieux se décline en chapitres taxonomiques (mammifères, plantes vasculaires, crustacés, libellules…) et géographiques (métropole, Guadeloupe, Réunion, Nouvelle-Calédonie…). Outre-mer : Related:  sciences naturelles

La Liste rouge mondiale des espèces menacées La Liste rouge de l’UICN est un indicateur privilégié pour suivre l’état de la biodiversité dans le monde. Grâce à cet état des lieux, on sait aujourd’hui qu’une espèce de mammifères sur quatre, un oiseau sur huit, plus d’un amphibien sur trois et un tiers des espèces de conifères sont menacés d’extinction mondiale. Qu’est-ce que la Liste rouge ? La Liste rouge de l’UICN constitue l’inventaire mondial le plus complet de l’état de conservation global des espèces végétales et animales. Elle s’appuie sur une série de critères précis pour évaluer le risque d’extinction de milliers d’espèces et de sous-espèces. Ces critères s’appliquent à toutes les espèces et à toutes les parties du monde. Fondée sur une solide base scientifique, la Liste rouge de l’UICN est reconnue comme l’outil de référence le plus fiable sur l’état de la diversité biologique spécifique. La Liste rouge permet de répondre à des questions essentielles, telles que : • Dans quelle mesure telle espèce est-elle menacée ?

Accueil - www.atlas-ornitho.fr Eau et biodiversité Natura 2000 Le réseau Natura 2000 est un ensemble de sites naturels européens, terrestres et marins, identifiés pour la rareté ou la fragilité des espèces sauvages, animales ou végétales, et de leurs habitats. Natura 2000 concilie préservation de la nature et préoccupations socio-économiques. Natura 2000 en quelques chiffres Natura 2000 en Europe Les sites Natura 2000 recouvrent le territoire de l’Union européenne à hauteur de 18,40% 5 491 sites classés en tant que zone de protection spéciale pour les oiseaux (ZPS) 22 594 sites classés en tant que zones spéciales de conservation (ZSC) 27 308 sites (terrestres et/ou marins) 26 410 sites terrestres soit 787 767 km2 2960 sites marins soit 251 565 km2 Directive Habitat-Faune-Flore Types d’habitats naturels : 233 Espèce animale : 1 563 Espèces végétales : 966Directive oiseaux Espèce oiseaux : 617 Source baromètre N 2000/CE – décembre 2014 Natura 2000 en France 1 758 Sites terrestres en France Directive Habitat, faune, flore Directive oiseaux

MONDE : La biodiversité La biodiversité, c'est la diversité du vivant sur notre planète. Cette diversité englobe tous les processus, les modes de vie ou les fonctions qui conduisent à maintenir un organisme à l'état de vie. Parler de biodiversité, c'est parler des plantes, des animaux, des champignons, des bactéries, mais aussi des virus, des gènes… C'est aussi parler de toutes les relations qui existent entre les organismes vivants et entre ces organismes et leurs milieux de vie. Les humains appartiennent à une espèce et font donc partie à part entière de la chaîne de la biodiversité. Pour bien prendre conscience de l'ampleur de la biodiversité, il faut en comprendre les différents niveaux : > Tout d'abord, la biodiversité, c'est la multiplicité des milieux de vie, du plus petit au plus grand des organismes, des océans… au contenu des cellules, en passant par la mare au fond de son jardin. Source : biodiversite2010.fr

La biodiversité : un concept récent La biodiversité, contraction de biologique et de diversité, c’est tout le tissu vivant de notre planète. Étudier la biodiversité, c’est chercher à mieux comprendre les liens et les interactions existant entre les espèces et avec leurs milieux de vie. 21 décembre 2010 (mis à jour le 25 janvier 2016) La biodiversité est un concept apparu dans les années 1980. Biodiversité : une idée complexe mais indispensable L’usage du mot biodiversité est relativement récent mais la biodiversité est, elle, très ancienne puisqu’elle est le résultat de la longue histoire de la terre et de l’évolution du monde vivant qui s’étale sur plusieurs milliards d’années. La biodiversité est le tissu vivant de notre planète. La notion même de biodiversité est complexe car elle comprend trois niveaux interdépendants : En savoir plus Le concept de « diversité biologique » est apparu dans les écrits de Thomas Lovejoy, biologiste américain, en 1980. A voir

Vigie-Nature École Un réseau délèves qui fait avancer la science Présentation Déclinaison dédiée aux scolaires du programme de sciences participatives Vigie-Nature, Vigie-Nature École permet aux enseignants de sensibiliser les élèves à la biodiversité tout en participant à un véritable programme de recherche. Participer à Vigie-Nature École Retrouvez sur le site tous les observatoires de la biodiversité Vigie-Nature École ! Lire aussi sur le blog : Observer la biodiversité [ © G.Lois ]

Observatoire des oiseaux des jardins Observer les oiseaux tout près de chez soi ! L’Observatoire des oiseaux des jardins est un observatoire pour apprendre à reconnaître les oiseaux et les compter dans son jardin, dans un parc public ou même sur son balcon ! Tout en prenant plaisir à observer la nature, les participants prendront part à un programme de recherche visant à étudier les effets du climat, de l’urbanisation et de l’agriculture sur la biodiversité. En participant, les observateurs aideront directement les scientifiques à comprendre quand et pourquoi les oiseaux visitent les jardins. Oiseaux des jardins est un observatoire de Vigie-Nature, mise en place par Le Muséum national d’Histoire naturelle et la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux). A lire aussi sur le blog : Des oiseaux dans 8117 jardins Troglodyte mignon [© F.Cahez/LPO]

Histoire biodiversité Cyril Langlois UFR Sciences de la Terre et de la Mer, Univ. Bordeaux 1 Olivier Dequincey ENS Lyon / DGESCO Résumé Analyses de grandes bases de données de fossiles à l'aide d'outils mathématiques, statistiques et informatiques récents. L'un des principaux thèmes de la paléontologie est l'étude de l'histoire de la biodiversité au cours des temps géologiques, au moins au cours des derniers 540 Ma qui constituent le Phanérozoïque. Mais ces banques de données s'enrichissent au fil du temps, à mesure des découvertes. Deux articles parus pendant l'été 2008, portant sur des sujets a priori assez différents — la biodiversité des Dinosauriens au cours du Crétacé et la biodiversité marine sur l'ensemble du Phanérozoïque — illustrent tout deux comment l'amélioration des bases de données et l'utilisation de techniques d'analyse statistique modernes permettent de re-vérifier de précédents résultats et de remettre en question certaines conclusions plus anciennes. La première de ces études, par Graeme T.

Outline of earth science The following outline is provided as an overview of and topical guide to earth science: Earth's spheres[edit] The Earth's spheres are the many "spheres" into which the planet Earth is divided. The four most often recognized are the atmosphere, the biosphere, the hydrosphere and the geosphere. As a whole, the system is sometimes referred to as an ecosphere. Listed roughly from outermost to innermost the named spheres of the Earth are: Branches of earth science[edit] Geology[edit] Geography[edit] Soil science[edit] Atmospheric science[edit] Oceanography[edit] Glaciology[edit] Glaciology Geoinformatics[edit] History of earth science[edit] Main article: History of earth science; see also History of geology Earth science topics[edit] Main article: List of earth science topics See also[edit] List of geoscience organizations References[edit] External links[edit]

Camera Lucida - Missions Printemps Missions Printemps est la plus grande enquête de sciences participatives sur le printemps 2012. 12 missions à réaliser pour aider les scientifiques à comprendre les effets du changement sur la flore et la faune. L'opération s'est déroulée entre février et juin 2012 sur le site d'ARTE en collaboration avec le CNRS et Universcience. Du 28/02/2012 au 01/05/2012 Pour cette première mission, rendez-vous sous terre ! Découvrir les vers de terre au printemps. Urbanisation en hausse, agriculture intensive, usage de pesticides, réchauffement climatique... Le grand recensement des vers de terre : Une seule carte de la répartition des vers de terre a été réalisée à ce jour dans l’histoire de France. Les conditions idéales de la mission « vers de terre » : Quand : de janvier à mars (avril pour les zones enneigées ou humides), lors de la période d’activité maximale pour les vers de terre. Météo : température entre 6 et 10°C. Moment de la journée : De préférence le matin, par temps couvert. Daniel Cluzeau :

Les espèces des jardins: Recensement des oiseaux de jardin Toutes ces 70 espèces ont été observées au moins 10 fois lors des précédentes éditions de «Devine, qui vient manger chez nous aujourd'hui ?». Par défaut, elles sont présentées par ordre décroissant de fréquence (chiffres moyens basés sur les éditions précédentes de «Devine, qui vient manger chez nous aujourd'hui ?»). Vous n'observerez jamais toutes ces espèces le même jour dans votre jardin. Tout dépend de sa localisation (certaines espèces ne seront pas visibles en ville et d'autres ne sont présentes que dans certaines régions), de sa taille, de la végétation présente et de l'année (certaines espèces sont plus abondantes certaines années). Plus votre jardin est naturel et diversifié, plus vous pourrez y rencontrer d'espèces.

activités humaines menace faune et flore De nombreuses causes, directes ou plus insidieuses, sont à l’origine de l’érosion de la biodiversité. L’augmentation de la population humaine et de la consommation des ressources a entraîné la destruction des milieux naturels et la surexploitation de nombreuses espèces sauvages. À cela s’ajoutent aujourd’hui les conséquences de la pollution, du réchauffement de la planète et de l’introduction par l’homme d’espèces exotiques envahissantes. La dégradation des milieux naturels Les barrages gènent la reproduction des poissons migrateurs, comme le saumon © C. La cause majeure d’érosion de la biodiversité est la transformation de l’usage des terres par les activités humaines, et donc la destruction, la dégradation, l’altération ou la fragmentation des habitats de nombreuses espèces animales et végétales. La pollution des sols, de l’eau et de l’atmosphère accentue la dégradation des milieux naturels et affecte directement certaines espèces. La surexploitation des espèces © P. © G. © S. © T. © C.

Related: