background preloader

20 Outils gratuits de Surveillance des médias sociaux

20 Outils gratuits de Surveillance des médias sociaux
Nous vous proposons une sélection d’outils gratuits, simples d’utilisation et puissants « selon nous » qui vous permettront de surveiller ce qui se dit sur vous ou votre sujet de prédilection sur les plateformes de médias sociaux. Addict-o-matic : Consulte plusieurs moteurs de recherche (Google, Yahoo, Bing…) et plusieurs réseaux sociaux (Flickr, Yahoo, Bloglines). Les résultats sont affichés sous forme de widget par source. Dommage, il n’y a pas possibilité de définir des alertes!! Ice Rocket : Outil performant qui donne les résultats en temps réel. Son plus est de suivre les tendances de notre recherche et de les présenter sous forme de graphe. Back Type : Permet la surveillance des commentaires sur les blogs, réseaux sociaux… en temps réel. SamePoint : Remonte des informations sur les blogs et réseaux sociaux. YackTrack : en se basant sur l’URL d’un billet donné, cet outil permet de traquer les commentaires émis dans les médias sociaux. Joongel : méta moteur semblable à Who’sTalkin.

http://digitalreputationblog.com/2009/09/28/20-outils-de-surveillance/

Related:  e-reputatione-ReputationC.M tools

Outils gratuits de surveillance de sa réputation sur Internet (2/2) Ce billet fait suite au précédent billet : Outils gratuits de surveillance de sa réputation sur Internet (1/2) . Ci-dessous une liste d’outils de gestion et de surveillance de la réputation en ligne. Searchles USA (Searchles, Inc) Les nettoyeurs du Net - M Magazine Martine Aubry est "alcoolique et lesbienne", son mari "l'avocat des islamistes", Carla Bruni flirte avec Benjamin Biolay, la banque HSBC impose des taux d'intérêt exorbitants aux étudiants... Calomnieuses ou véridiques, publiques ou privées, sur le Web, les informations qui fâchent collent à la peau. Pour nous en débarrasser, une nouvelle profession est née. On les appelle les "nettoyeurs". Ils sont tout autant veilleurs, arrangeurs et maquilleurs d'image. Maîtres en art de paraître sur le Net.

La boîte à outils idéale du Community Manager Quels sont les outils indispensables à un Community manager efficace ? Voici une liste participative non exhaustive qui répond à trois grandes problématiques : veille, production, diffusion. Il vous faut un bon agrégateur de flux RSS pour surveiller l’occurrence des mots-clés de la marque, du site dont vous avez la charge. Vous pouvez intégrer les flux de Google actualité, de Google Blogs, de Twitter, de Delicious, Slideshare… Comment évaluer un outil de surveillance des médias sociaux ? Dans la suite des publications consacrées à la surveillance des médias sociaux , j’aborde dans ce billet la question du choix d’un outil de veille et les éléments à prendre en compte pour une telle prise de décision. Rappelons que l’objectif de toute démarche de surveillance des médias sociaux est de collecter, analyser, comprendre et répondre aux conversations en ligne qui concernent les marques, les produits, les avis de consommateurs et « les réputations » d’une entreprise. Catégories des applications de surveillance des médias sociaux

Tom Liacas : « Entreprises, humanisez vos communications ! » #reputationwar Lors de l’excellente conférence Reputation War qui s’est tenue le 11 janvier à Paris, j’ai eu l’opportunité de rencontrer Tom Liacas, un expert chevronné en matière d’activisme sur le terrain et sur le Web. Aujourd’hui co-fondateur et directeur général de l’agence #engagementlabs qui conseille des sociétés, Tom a longtemps été un militant qui a ferraillé contre les projets de certaines entreprises et institutions au Canada, son pays natal. Tom a eu l’extrême gentillesse de m’accorder quelques instants pour évoquer les entreprises face aux mobilisations de consommateurs et/ou de citoyens. Entretien exclusif pour le Blog du Communicant 2.0. Fort d’un cursus inédit et expérimenté, Tom Liacas est un stratège rompu aux techniques du militantisme qui guide désormais des entreprises du classement Fortune 500 dans les méandres digitaux et réels de l’agit-prop impulsé par des ONG, des associations de défense et des groupes activistes. Mini-bio express

Club E-réputation: réflexions, échanges et actions à suivre autour de l’e-réputation Le 26 octobre dernier, nous avons eu, lors de la soirée de lancement du Club E-réputation, l’immense plaisir d’échanger avec des professionnels qui sont venus à notre rencontre désireux d’en savoir plus sur le club e-réputation, ses fondements ainsi que ses objectifs. Lors de cette soirée, les membres fondateurs ont réaffirmé les fondements du club e-réputation à savoir: - être une plateforme de réflexions, d’échanges et d’actions des professionnels de l’e-réputation - être un pont entre les décideurs en entreprise/institution… et des métiers de l’e-réputation afin de les aider à comprendre et appréhender leur environnement numérique.

Quels critères pour choisir une plateforme de veille d'opinion L'e-réputation, et plus particulièrement la veille d'opinion qui l'accompagne, sont devenues un marché florissant ces deux dernières années. L'une des particularités de ce nouveau marché est l'apparition de plateformes de veille d'opinion. Contrairement à des outils propriétaires de veille professionnelle (c'est à dire directement installés sur l'ordinateur du client et entièrement configurable par lui), la veille d'opinion liée à la gestion de l'e-réputation d'une marque est souvent réalisée à partir de plateformes accessibles en ligne.

Etude de cas : Comment reprendre le contrôle de son E-reputation Cet article a été publié il y a 2 ans 8 mois 29 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Début 2012, la société Securitas Direct, leader européen de la télésurveillance, est encore peu présente sur le web et ses seules prises de parole se résument à des communiqués de presse diffusés en ligne. Pourtant, ses clients, prospects et voir même concurrents sont présents et de plus en plus actifs sur les forums, blogs et réseaux sociaux, postant des messages portant souvent atteinte à son e-réputation. En première page de Google des liens renvoient vers des avis négatifs postés sur des forums à fort trafic.

10 outils d'analyse de média gratuits: maîtriser sa e-reputation La réputation en ligne fait actuellement couler beaucoup d'encre, toutes les classes sociales présentes sur internet sont touchées et nombre s'en préoccupent. Peut-on défendre sa réputation en ligne soi-même, analyser les influences diverses? Tout le monde n'a cependant pas les moyens de financer un cabinet spécialisé, un expert en gestion de la réputation pour suivre les diverses influences. Il existe pourtant des outils simples, d'autres un peu moins, mais dans tous les cas, gratuits ou très abordables, qui pourront permettre la gestion personnelle de son image, de sa marque ou encore de son entreprise.

Alerte aux faux avis de consommateurs en plein essor sur Internet Deux internautes sur trois font confiance aux avis postés par d'autres internautes lorsqu'ils surfent sur des sites de voyages et de sorties ou d'autres sites de produits ou services ouverts aux consommateurs, selon le Credoc. Une confiance sur laquelle les agences de marketing capitalisent depuis longtemps. La pratique déjà bien rodée dans le monde anglo-saxon provoque certains dérapages. L'an dernier, aux États-Unis, a ainsi éclaté l'affaire d'une société représentant des dizaines de développeurs d'applications iPhone: Reverb Communications employait une équipe de stagiaires pour écrire des critiques positives sur les applications de ses clients, en se faisant passer pour des utilisateurs lambda dans les discussions de l'App Store. Le mois dernier, un historien britannique reconnu, Orlando Figes, a été condamné à payer dommages et intérêts à deux de ses "rivaux".

Wikipédia: quels apports à l'e-réputation et au community management Wikpédia fête cette année ses 10 ans d'existence. Elément essentiel à prendre en compte lors d'une stratégie de gestion de la réputation, de part sa visibilité mais aussi son « degré de fiabilité » aux yeux des internautes, Wikipédia est aussi une bonne école de community management. Pour faire le point sur les bonnes pratiques wikipédiennes et leurs apports aux méthodes de community management, voici une interview d'Adrienne Alix, présidente de l'association Wikimédia en France et community manager pour Discounteo. Adrienne est wikipédienne depuis 5 ans, présidente de l'association Wikimédia France, mais aussi (et là est tout l'intérêt) community manager pour un site de e-commerce. L'idée de cette petite interview est donc d'essayer de mettre en parallèle l'apport de la pratique intensive de Wikipédia (au niveau de la création d'articles, de la modération, etc.) aux méthodes de gestion de communautés et de la réputation en ligne.

Comment bien gérer sa e-réputation ? Internet est un livre ouvert. Tout ce que nous disons et faisons peut-être vu et lu par des milliers de personnes et peut grandement influencer la façon dont les autres nous perçoivent. Les entreprises l’ont bien compris et leur image sur le web est devenue un véritable enjeu avec l’avènement des réseaux sociaux. Web : Tourisme : alerte aux faux avis de vacanciers sur le Net 78 % des internautes suivent le jugement d'un autre usager pour choisir leur séjour. «Un hôtel de rêve, un accueil chaleureux et à deux pas du centre-ville!» Publié anonymement, ce jugement enthousiaste figure en bonne place dans la rubrique «avis des clients» d'un site spécialisé de séjours touristiques.

E-reputation : dix erreurs à éviter Pour veiller à son e-réputation, Digimind, agence spécialisée en la matière (110 salariés à Paris, Boston, Rabat, Singapour, plus de 200 clients, CA : NC), relève dix erreurs que l'entreprise doit éviter. Très souvent, ces erreurs sont provoquées par des croyances qui ont la peau dure. " L'e-réputation d'une marque doit faire l'objet d'une stratégie pilotée et coordonnée au plus haut niveau de l'entreprise ", explique Christophe Asselin, expert e-réputation chez Digimind, qui sera présent au Salon Emarketing 2013. Si les paroles s'envolent, les écrits restent... et le média social passe par l'écriture. " Il est vrai que la plupart des grandes crises restent marginales, poursuit Christophe Asselin. Mais, la conservation sur Internet d'articles et de conversations peut nuire à certains aspects de la réputation

Related: