background preloader

Trembl@y #5 : la classe inversée en débat (with images) · speigne

Trembl@y #5 : la classe inversée en débat (with images) · speigne

https://storify.com/speigne/la-classe-inversee-en-debat

Related:  expériencesTransformer le collègeFaire cours, gérer la classe

Classe inversée, agilité et différenciation Il est facile de confondre diriger et contrôler. Les choses se feront soit de manière stricte, avec des contraintes fortes ou encore il sera davantage question d'accompagnement, sans caractère obligatoire. La classe est un lieu particulier, qui mérite qu'on s'attarde un peu avant de prendre la décision de changer de pédagogie. Une manière originale d'enseigner Il en va des classes comme des équipes de travail en entreprise : chaque participant est différent, veut être reconnu comme tel et préfère que l'on s'adapte à lui plutôt que l'inverse. Ceci est encore renforcé dans une classe, car chaque élève apprend à son rythme et que si on impose une manière de travailler par la coercition, alors le déroulement du cours sera loin de l'idéal.

Les Mémos du Louvain learning Lab | agenda | répertoires | bibliothèques | offres d'emploi | plan d'accès | urgence | | mon bureau | s'identifier | Louvain Learning Lab > UCL > L'Université > Organisation de l'UCL > Services généraux > Administration de l'enseignement et de la formation (ADEF) > Les services de l'ADEF et entités associées > Louvain Learning Lab > Les Mémos du Louvain learning Lab | éditeur responsable : LLL | secrétariat : Brigitte Kerpelt | vie privée | règlements |

Secrets de profs : « Faire autorité passe par la sécurité que l’enseignant apporte à ses élèves » Julio Gascon est directeur d’une école REP (réseau d’éducation prioritaire) du 18e arrondissement de Paris. Enseignant depuis 30 ans, il n’hésite pas à jouer un peu la comédie en classe pour inciter ses élèves à l’enthousiasme. Julio Gascon © Flavien Prioreau

Il faut renverser la «classe inversée» ! Le numérique est-il seulement un outil ou dépasse-t-il ce cadre-là ? Transforme-t-il notre manière d’apprendre et de penser ? Doit-il nous amener à changer de pédagogie ? du gazouillis aux dégueulis... Les enseignants sont de plus en plus nombreux sur Twitter et sur les réseaux sociaux d’une manière générale. Mais la manière dont ces réseaux évoluent, les comportements et les idées qui s’y expriment ont de quoi inquiéter. La séquence autour de la réforme du Collège qui n’en finit pas a exacerbé l’agressivité et donne une image inquiétante de notre profession. Les tweets (gazouillis en anglais) donnent une musique de moins en moins agréable... Ce billet de blog est d’abord un sincère coup de gueule et un appel à la raison. Même si je crains qu’il soit, comme les autres, interprété avec malveillance, fasse l’objet de moqueries et ne convainque que les convaincus…

Enseigner plus explicitement : l'essentiel en quatre pages Ce que dit le prescrit Le référentiel de l'Éducation prioritaire (« enseigner plus explicitement les compétences que l’école requiert pour assurer la maitrise du socle commun »), comme les programmes 2015 des cycles 2, 3 et 4, avec de nombreuses occurrences du terme «explicite», s’accordent sur la nécessité « d’enseigner plus explicitement ». Nombre de modalités sont recommandées au fil des pages : expliciter des techniques, des pratiques, des attentes, des règles, des stratégies, des démarches, des savoir-faire, des implicites dans la compréhension des textes, des connaissances préalables aux apprentissages... Autant d’ambitions à confronter aux contraintes des situations de classe… Mais quelle en est la genèse conceptuelle ?

L'agilité au service de l'école Le management agile au service de l’école : Avec l’introduction du numérique les frontières spatiales et temporelles de la classe ont changé. Faire le choix du numérique, c’est entrer dans un écosystème d’apprentissage qui demande une forme de lâché-prise pour l’enseignant. A tous les bisounours Je suis un « bisounours ». Mais je ne suis pas seul ! A vrai dire, nous sommes nombreux à être ainsi taxés. La raison ? Notre vision optimiste de notre métier et de nos élèves. L’AP en classe entière… impossible ? Voilà un des arguments préférés du moment : il est impossible de faire de l’AP en classe entière (tout en affirmant par ailleurs “on le fait déjà” ; on n’est plus à une contradiction près). Levons plusieurs malentendus et (parce qu’on n’est pas obligé d’attendre le grand soir pour commencer à avancer et que les établissements peuvent faire le choix d’utiliser les marges ailleurs), explorons cette idée d’impossibilité supposée d’AP en classe entière. → Il existe des heures de marge qui peuvent être utilisées en AP pour alléger la gestion du groupe-classe.

Related: