background preloader

Espace Pédagogique - évaluer autrement en évoluant

Espace Pédagogique - évaluer autrement en évoluant
En fin d'année, l'équipe pédagogique de la sixième A du collège Claude-Debussy a dressé le bilan de l'innovation pédagogique qu'ils avaient menée. Ils ont constaté que professeurs et élèves s'étaient investis et engagés dans le projet "Temps forts". L'évaluation par compétences a donc constitué un espace propice au développement d'une relation de confiance entre les élèves et leurs sept enseignants. Mais de quoi s'agit-il ? À la découverte du premier Temps fort Dès la deuxième semaine de cours, une classe toute nouvelle au collège a connu deux jours marquants lors de son premier Temps fort. Un projet de classe Ces deux jours constituent donc le début de ce projet spécifique fondé sur l'évaluation par compétences du socle commun. En vert, orange et rouge La mise en place de ce projet se fonde sur la liaison entre école et collège. Un socle commun de réflexion Évaluation Un projet en gestation Toutefois, certaines interrogations persistent parmi les enseignants. 1. Related:  Evaluations

Évaluer différemment… C’est possible? Sébastien Stasse, enseignant de 1re et 2e secondaire en sciences à l’école Alex Monoogian de Montréal a réalisé la vidéo Évaluer différemment. Son but? Faire réfléchir sur les pratiques évaluatives en enseignement : serait-il possible de faire en sorte qu’elles soutiennent aussi l’apprentissage individuel? Tous les enseignants doivent évaluer leurs élèves, c’est un fait. Un modèle normatif ne permet pas à chaque élève de s’améliorer, mais plutôt d’être comparé aux autres, bref, il n’est pas centré sur l’apprentissage individuel. « Et si les enseignants disposaient d’instruments permettant d’améliorer leur enseignement et l’apprentissage individuel plutôt que d’instruments mettant en valeur les différences individuelles, se questionne M. « Pourquoi ne pas faire cohabiter les deux types d’évaluation? Depuis une quinzaine d’années, M. À travers les années, il a pu observer certains changements, notamment chez ses élèves. « Les élèves apprennent à voir les choses autrement. Si M.

Le Sphérier : les hiérarchies d’autonomies – FlipMusicLab.fr Complétant l’article précédent, voilà les 4 tableaux de hiérarchies d’autonomies. Au pluriel car j’ai pensé plusieurs types d’autonomie, surtout au niveau des catégories « chef-d’oeuvre » qui indiquent un dépassement de mon attendu. Il y a 4 domaines dans les textes officiels et j’en ai rajouté un, volontairement non décrit puisqu’inconnu de moi, afin d’inclure le concept « d’erreur artistique » qui ne m’évoque rien de cohérent dans la discipline que j’enseigne, à part un oubli/ incompréhension de paramètre dans la réalisation d’un attendu, ce qui est inclus dans les autres tableaux de hiérarchie puisqu’ils seront validés et colorés en fonction de la validation des compétences s’y rapportant. Pour le reste, les cercles se remplissent ou pas en fonction de la validation ou non de la compétence associée au domaine concerné, en fonction aussi du type d’outil utilisé (rappel : un « outil » est un document/vidéo/programme/texte etc qui sert de support méthodologique).

Notes et compétences, quelle équation ? C'est une question qui agite la salle des profs, à l'heure de la mise en oeuvre du socle commun. J'émets l'hypothèse de l'incompatibilité. La note sur 20 permet, à travers l'exemple de la dictée, de sanctionner les fautes. Si l'on se penche sur les moyennes (obtenues par de savants calculs coefficientés), ce "réel" est biaisé. Ces constantes s'expliquent par des mécanismes protecteurs de la part du professeur, obnubilés tant par la réussite des élèves, que par la moyenne que l'on présente en conseil de classe. La moyenne d'un élève n'a de valeur que mise en rapport aux autres élèves de la classe. La norme "réelle" instituée est en soit un renoncement. Ce système pervertit les apprentissages, notre coeur de métier. La logique du socle commun et du travail par compétences est d'un autre ordre paradigmique, qui efface une partie des effets pervers de système de notation. Aussi la double-évaluation est-elle, dans le cadre du système institué, à éviter.

Définition Apprentissage par projet ou apprentissage du projet ? Cela fait quelques temps que les étudiants de 2ème année de BTS sont en projet et que je ne suis pas satisfait par la façon dont se déroule cette activité. En parcourant des documents repérés il y a un an à peu près (delicious m’a aidé à retrouver la date), je suis tombé sur cette grille d’analyse globale d’un projet qu’il est intéressant de compléter par la grille de vérification pour la planification d’un projet pour expliciter les différents critères. Je me permets de reprendre les grandes lignes de la première pour présenter le cadre général des projets qui sont planifiés dans notre BTS. 1 – Le projet est initié par un élément déclencheur qui pique l’intérêt et la curiosité (ex : question, situation problème) Pas du tout ! 2 – Le projet comporte un produit final qui fera l’objet d’une communication Oui. 3 – Le projet comprend 3 temps : préparation, réalisation, intégration 4 – Le projet permet des apprentissages signifiants en lien avec la réalité Oui ! Très peu. Bilan des courses

Consultez les ressources sur l'évaluation des élèves | Conférence nationale sur l’évaluation des élèves Vous trouverez dans cette rubrique une documentation pour alimenter la réflexion sur l’évaluation des élèves : liste d’ouvrages, bibliographies, articles scientifiques, rapports, etc. Cette rubrique sera enrichie au fur et à mesure de l’avancée des débats. Généralités Question 1 : comment l’évaluation peut-elle être au service des apprentissages des élèves et participer à leurs progrès ? Question 2 : comment rendre compte aux familles des progrès des élèves ? Question 3 : quelle place et quelle forme de la notation dans l’évaluation des élèves ? Question 4 : quels doivent être les moments de l’évaluation dans les parcours des élèves ? Question 5 : comment mobiliser les évaluations dans la détermination des parcours des élèves, leurs choix d’orientation et les procédures d’affectation ? Généralités L’évaluation des élèves doit être au service de leurs apprentissages. Recherche Evaluer pour (mieux) apprendre, Dossier de veille de l'IFE, Septembre 2014 Consulter le document Rapports et études

L’évaluation, plus juste et plus efficace : comment faire Un livre pour faire évoluer les pratiques en terme d’évaluation des élèves. Entre retours d’expérience et analyse profonde du sujet, il offre une lecture stimulante et salutaire pour aborder cette question d’actualité difficile. Questions aux auteurs. Cette publication semble arriver à point nommé, alors que le ministre insiste sur l’importance d’une évaluation « positive », tout en étant très prudent sur un éventuel abandon de la notation chiffrée… Effectivement, il parait dans une actualité foisonnante : celle des déclarations ministérielles sur la nécessité d’une évaluation « positive », « bienveillante », avec la mise en place d’un groupe de travail national sur le sujet qui devra rendre des conclusions très rapidement, nous dit-on ; celle, aussi, du terrain, où on voit se multiplier les recherches d‘alternatives à un système de notation obsolète. Vous insistez sur l’inefficacité du système traditionnel de notation. Florence Castincaud et Jean-Michel Zakhartchouk Sur la librairie

L’évaluation positive et bienveillante est consubstantielle de la pédagogie Florence ROBINE, rectrice de l’académie de Créteil, a été nommée directrice générale de l’enseignement scolaire (DGESCO) au ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, lors du Conseil des ministres le mercredi 7 mai. C’est la première fois qu’une femme est nommée à ce poste. Normalienne et agrégée de sciences physiques, âgée de 55 ans, Florence Robine est devenue inspectrice générale en 2004. Jusqu’à cette nomination comme DGESCO, elle était rectrice de l’académie de Créteil, après avoir exercé cette responsabilité en Guyane, puis à Rouen. C’est par ce communiqué de presse que le Ministère de l’Education Nationale a annoncé la nomination de Florence ROBINE à la DGESCO, en remplacement de Jean-Paul DELAHAYE, démissionnaire qui avait été nommé par le précédent ministre, Vincent PEILLON. Il s’agit bien là de « directives opérationnelles » qui touchent directement l’acte pédagogique et l’accompagnement éducatif avec quatre grands axes : Claude TRAN

Les ceintures de compétences C’est dans les tuyaux depuis un moment, et c’est la suite logique de l’évolution de mon système d’évaluation autogérée : aujourd’hui je vous parle de ceintures de compétences. Le bilan de ce qui a déjà été fait Pour commencer remettons en contexte le pourquoi de ce système. La vocation première de mes plans de travail c’est (je vous le donne en 1000) la différenciation. Je pars du principe que tous les enfants avancent à des rythmes différents. Les plans de travail permettaient de gérer cette hétérogénéité sur les périodes. – Les ajustements des PDT ordinaires et la création de parcours spécifiques sont très chronophages D’où la nécessité d’un référentiel commun à tous. Et quitte à créer un référentiel commun, autant le faire sur les 2 ans que je garde mes élèves. Ce dispositif, il est emprunté à la pédagogie institutionnelle. Le principe c’est de prendre l’élève là où il en est et d’avancer un pas après l’autre. Alors, concrètement, ça marche comment ? Et au quotidien ? Les objectifs :

Améliorer les processus d’évaluation grâce aux TICE - Thèse L’idée en elle-même ne semble pas si révolutionnaire de prime abord. Depuis l’irruption des TIC en général et des environnements (ou espaces, c’est selon) numériques de travail (ENT) en particulier, dans le monde de l’éducation et de la formation, les méthodes d’évaluation ne cessent d’évoluer. Ou tout simplement de se diversifier. Mais, qu’elles soient formatives ou sommatives, les débats sur la pertinence des évaluations en éducation semblent sans fin. Autant de questions auxquelles l’irruption des TICE dans le monde de l’éducation et de l’enseignement, ne semble pas avoir apporté de réponses. De la place des évaluations dans une formation En commençant par dresser un état de l’art de la recherche dans le domaine de l’évaluation, l’auteur met en lumière les spécificités et différences existant entre les principaux types d’évaluation, notamment l’évaluation formative et l’évaluation sommative. Mais quid des TICE et comment peuvent-elles améliorer la qualité d’une évaluation ?

Evaluer par compétences en collège REP : Rencontre avec Vincent Cano Passer des notes à l'évaluation par compétences c'est changer le métier. C'est ce qu'explique Vincent Cano, professeur d'EPS au collège REP Jean Renoir de Boulogne-Billancourt (92). Il présente le travail réalisé par l’équipe pédagogique et qui va bien au-delà de l'évaluation... Le choix effectué par le collège se répercute dans bien des domaines. C'est aussi changer de regard sur l'élève, penser son enseignement en terme de citoyenneté, changer le calendrier scolaire, penser son rapport aux parents. Le collège Jean Renoir compte deux "classes compétences". Au collège, depuis 3 ans, nous avons deux classes de ce type, une 6ème et une de 5ème, animée par deux équipes pédagogiques. Ces classes se singularisent par trois choix opérés l’équipe pédagogique. Enfin, nous avons décidé de repenser le découpage temporel de l’année dans l’intérêt des élèves. Pourquoi avoir choisi cette organisation pour vos élèves ? Les parents d’élèves ont-ils un rôle à jouer selon vous ? Qu’avez-vous constaté ?

Evaluer positivement dans la classe : La méthode PIPADI Et si on pratiquait l'évaluation positive pour les enseignants ? C'est une des questions posées à Pierre Cieutat, professeur des écoles à Montpellier, qui pratique l'évaluation positive avec la méthode PIPADI (Parcours Individualisé et Différencié des Apprentissages et Pédagogie Institutionnelle) (1). Un système d'évaluation complexe mais qui socialise les élèves. Comment définissez-vous en quelques mots l’évaluation positive ? PIDAPI (Parcours Individualisé et Différencié des Apprentissages et Pédagogie Institutionnelle). C’est la possibilité de donner de la valeur à un travail en indiquant ce qui est juste ou non et en ne retenant - ne notant dans le sens d’écrire - que ce qui est réussi. Que répondez-vous à ceux qui considèrent que le PIDAPI est une usine à gaz, une organisation relativement rigide qui atténue la créativité et l’innovation d’un enseignant ? L’outil est complexe. C’est ici qu’intervient PIDAPI comme outil de suivi. L’évaluation positive est individualisée. Le tétra'aide

Journée de l'innovation 2014 - Vers une évaluation positive L'évaluation positive Mieux évaluer pour mieux apprendre ? Des centaines d'équipes s'engagent explicitement dans un changement de conception et des pratiques de l'évaluation plus accompagnantes, plus étayantes, plus valorisantes qui donnent pour objectif d'aider à construire les apprentissages des élèves. Vers une évaluation positive Collège Gérard Philipe, 79010 Niort.Académie de Poitiers, Atelier Canopé de Chasseneuil. Echanger, mutualiser Evaluation des acquis des élèves, avec ou sans notes Constante macabre et EPCC33 contributeursCe groupe est ouvert à tous les professionnels de l'éducation nationale qui souhaitent mutualiser leur expérience sur l'EPCC (enseignement par contrat de confiance). Focus sur les équipes RESPIRE au lycée : suspendre la notation pour travailler et évaluer autrementLycée de Vincendo, Saint-JosephAcadémie de la Réunion Évaluation non chiffrée en classe de 6ème Collège Jules Ferry, Douai, Académie de Lille Pour aller plus loin Eléments de cadrage institutionnel

Super initiative ! peut on avoir accès aux annexes ? il semble que la page soit introuvable ..... Merci by alacarriere Jan 22

Related: