background preloader

Construire son e reputation sur twitter

Construire son e reputation sur twitter

http://fr.slideshare.net/JCDblog/construire-son-e-reputation-sur-twitter

Related:  id numIdentité numériquecatalixIdentité Numérique

5 tests faciles pour voir tout ce que Google sait sur vous Google vous connaît mieux que certains de vos proches, et ce grâce aux traces que laissent vos actions sur ordinateur ou sur smartphone, collectées par défaut. Et si vous ne nous croyez pas, vous n'avez qu'à vérifier en 5 étapes ce que le géant du web sait sur vous (pour cela, il vous faudra sans doute vous connecter à votre compte Google) : 1. Scroogled - enGooglés : une nouvelle de Cory Doctorow « Qu'on me donne six lignes écrites de la main du plus honnête homme,j'y trouverai de quoi le faire pendre » Cardinal Richelieu Greg atterrit à l'aéroport international de San Francisco à 20 heures, mais il était minuit passé quand arriva son tour aux services de douane. Il était descendu de première classe, doré comme un pti't Lu, mal rasé, détendu après un mois à la plage de Cabo (3 jours de plongée par semaine, les autres consacrés à draguer les étudiantes françaises). Quand il avait quitté la ville un mois plus tôt, il était une ruine ventripotente aux épaules affaissées.

Big Data : pourquoi nos métadonnées sont-elles plus personnelles que nos empreintes digitales A l’occasion du colloque « la politique des données personnelles : Big Data ou contrôle individuel « organisé par l’Institut des systèmes complexes et l’Ecole normale supérieure de Lyon qui se tenait le 21 novembre dernier, Yves-Alexandre de Montjoye (@yvesalexandre) était venu présenter ses travaux, et à travers lui, ceux du MediaLab sur ce sujet (Cf. « D’autres outils et règles pour mieux contrôler les données » ). Yves-Alexandre de Montjoye est doctorant au MIT. Il travaille au laboratoire de dynamique humaine du Media Lab, aux côtés de Sandy Pentland, dont nous avons plusieurs fois fait part des travaux. Nos données de déplacements sont encore plus personnelles que nos empreintes digitales Marc L*** Mis en ligne le mercredi 7 janvier 2009 ; mis à jour le mardi 28 avril 2009. Bon annniversaire, Marc. Le 5 décembre 2008, tu fêteras tes vingt-neuf ans. Tu permets qu’on se tutoie, Marc ?

Identité numérique et e-réputation Depuis quelques mois de nouveau mots, de nouveaux concepts font leur apparition sur la toile.. Il est parfois dure de différencier les mots, les notions, d’avoir une opinion. Pour ma part, je tenterais de donner mon point de vue quant à la . Ces deux notions sont pour moi différentes mais complémentaires.. Je vais dans un premier temps vous exposer mon point de vue concernant chacune de ces notions séparément: Cette dernière en partie, ou totalement par la personne concernée.

De l'identité numérique à la présence numérique : quelles notions à aborder Voilà maintenant plusieurs années que j’aborde l’identité numérique avec les élèves. C’est dans le projet de l’établissement de les sensibiliser à ces notions d’identité numérique, et de dangers et dérives du net. Mes séances sont complétées par l’intervention de l’Adjudant Aznar, gendarme spécialiste en cybercriminalité Il insiste auprès des élèves sur la vigilance qui doit être de mise autour de leurs publications sur Internet, ainsi que sur toutes les questions de paramétrages de Facebook, en partant de cas concrets rencontrés dans le cadre de ses missions.

Surveillance : pour une autre politique des algorithmes «Lorsque les algorithmes sont devenus capables de détecter des comportements d’achat en ligne, je n’ai rien dit car je n’achetais que très peu en ligne. Lorsqu’ils ont détecté des comportements terroristes, je n’ai rien dit car je n’étais pas terroriste. Lorsqu’ils ont détecté des comportements de joueurs compulsifs je n’ai rien dit car je n’étais pas un joueur compulsif. Lorsqu’ils ont détecté l’ensemble de mes comportements, il ne restait plus personne pour protester.» Voilà où nous en sommes aujourd’hui, c’est-à-dire en 2015. Séquences pédagogiques : culture numérique en AP Gaëlle Sogliuzzo, professeur-documentaliste en lycée à la Cité Scolaire Beaumont (Redon, 35) a conçu un portfolio très intéressant de séquences et expérimentations pédagogiques sur la culture de l’information et des médias. Cet enseignant propose une approche participative de l’éducation au numérique avec 2 axes de travail formalisés. Pour chaque séquence, un ensemble de documents pédagogiques en libre accès : document de préparation de séance, fiches et documents élèves, exercices et corrigés et documents de synthèse.

 Internet responsable 13e édition du Safer Internet Day 2016 : agir pour un meilleur Internet Rendez-vous incontournable en matière d’éducation au numérique et d’e-sécurité, célébré dans plus de 110 pays dans le monde entier, le Safer Internet Day est un événement mondial organisé tous les ans par le réseau européen Insafe / Inhope pour la Commission européenne, afin de promouvoir un meilleur Internet pour les jeunes. En France, le Safer Internet Day est organisé par Internet Sans Crainte, le programme national de sensibilisation aux usages responsables du numérique opéré par Tralalere.

Diffuser ses résultats de veille La diffusion des résultats d’une veille est, contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, l’un des exercices les plus complexes du processus de veille. Il existe effectivement de nombreuses manières de diffuser l’information et le choix parmi ces manières dépendra des compétences du veilleur (un consultant et un analyste se chargeront d’analyser l’information pour en tirer des recommandations stratégiques, un documentaliste la collectera et éventuellement la triera), mais également des exigences de son/ses client(s) interne(s)/externe(s). Si ces derniers n’ont aucune connaissance sur les manières de diffuser l’information récoltée, il est important de pouvoir leur présenter un éventail des solutions potentielles:

Comment disparaître d’Internet sans laisser aucune trace ? Voici la marche à suivre Disparaître d’Internet après des mois, voire des années, d’utilisation n’est pas chose aisée. Entre les profils que vous avez créé sur de grands réseaux sociaux et ceux sur de plus petits sites, il est difficile de s’y retrouver pour tout supprimer ! Voici quelques conseils qui vous montrent la marche à suivre pour disparaître de la toile. Dans un premier temps, le mieux est de s’intéresser aux réseaux les plus connus et que vous utilisez le plus… En général, il s’agit du quatuor : Facebook, Twitter, LinkedIn et Google+. Ce sont les quatre réseaux qui sont amenés à avoir le plus grand nombre d’informations vous concernant et donc ceux-là même où vous trouver se révèle être le plus facile. 1.

Identité numérique et e-réputation : Une brochure pour comprendre et agir (CIJ Aquitaine) Le Centre Régional Information Jeunesse Aquitaine a publié en janvier 2015 une plaquette d’information à destination des 16-25 ans baptisée E-réputation : Identité numérique. Dossier identité numérique Ce dossier en 6 volets librement téléchargeable (en pdf) offre une définition de ce qu’est la e-réputation (ou réputation en ligne) et de son impact dans la vie réelle pour aider les jeunes à mieux maîtriser leur identité numérique. Droit à l'image et photo de rue : partie 1 La photo de rue est un domaine où l’on entend souvent des choses très contradictoires sur ce qu’il est permis ou non de faire. Selon Bernard Jolivalt*, arpenteur photographique des rues depuis 1967, les années 1990 ont importé des États-Unis une culture procédurière qui a fait beaucoup de tort à cette pratique. Les années 2000 et la prolifération des appareils photo numériques n’ont fait qu’accentuer la méfiance voire l’agressivité des passants à l’encontre des photographes, amateurs et professionnels.

Promouvoir l'identité d'un jeune professionnel enthousiaste par la maîtrise de ses traces : scénario du jeu de rôle et missions en classe de seconde Voici le dispositif qui est central dans le cours que je donne sur les traces en seconde. Après avoir travaillé la notion de trace dans un environnement physique puis dans un environnement numérique, on va désormais demander aux élèves de produire des traces intentionnelles en utilisant des outils google : gmail, gdrive, le moteur, g+. La conclusion expliquera ce choix que je ne justifie pas pour l’instant. Ces traces doivent permettre de produire le profil d’un jeune professionnel, entre 18 et 25 ans qui devra faire partager son enthousiasme pour son métier. La construction de ce profil par les traces doit se faire entre deux écueils forts : une orthographe et une syntaxe irréprochable (quoi qu’on en dise, c’est un critère discriminant). Et une cohérence du profil (Directeur de Dior à 25 ans, c’est un peu juste) alliée à la difficulté de ne pas se vanter et de savoir rester à sa place.

Related: