background preloader

6- Responsabilité sociale de l'entreprise : Transdev

6- Responsabilité sociale de l'entreprise : Transdev
Adoptée en 2010 par 93% des pays membres de l'ONU, la norme internationale ISO 26000 définit la responsabilité sociétale (RS) des entreprises du secteur privé et des organisations du secteur public. Il s'agit d'un outil pour se positionner, s'évaluer et progresser dans la voie du développement durable. Développer la culture RSE Dans tous les pays, nous avons fait du respect des règles de la diversité une priorité. Pour aller plus loin, en 2011, une feuille de route « Responsabilité sociale de l'entreprise » (RSE) a été élaborée.Inspirée par la nouvelle norme ISO 26000, elle a pour objectif de créer une entreprise responsable dans toutes ses pratiques, internes et externes, et dans tous les champs du développement durable - depuis les relations au travail jusqu'aux impacts sur la société, l'économie et l'environnement. Porter la voix de la mobilité durable Priorité à la diversité Cet engagement s'exprime en France par la signature de la Charte de la diversité.

http://www.transdev.com/fr/un-groupe-responsable/rse.htm

Related:  TD Responsabilité Sociale des EntreprisesclarasageDECOUVERTE : LA RESPONASABILITE SOCIALE DE L'ENTREPRISERSEPDE CHU

5- Étude OVI : le transport routier sous l’influence variable de la RSE Majoritairement, les flottes publiques ou privées de transport de marchandises ont intégré la "contrainte environnementale" dans leurs exploitations et investissements. Mais elles passent à l’acte avec des moyens divers, voire innovants, et dans une perspective plus ou moins lointaine. C’est ce qui ressort de l’enquête de l’Observatoire du Véhicule Industriel (OVI), publiée le 29 juin 2015. Elle a été réalisée auprès d’utilisateurs de véhicules industriels, avec un focus sur les initiatives mises en place en matière de Responsabilité Sociale et Environnementale (RSE). Engagement sous la contrainte, par intérêt ou par opportunité ?

7- Stratégies RSE: Bâtir une feuille de route RSE La majorité des grandes entreprises se sont engagées de manière formelle dans une démarche de responsabilité sociétale. Cependant, un nombre important d’entre elles n’ont pas encore fait l’effort de se doter d’une stratégie RSE structurée. Je détaille dans ce billet ma vision de ce à quoi peut ressembler une « feuille de route RSE » qui décline les engagements et les priorités d’une entreprise. Un telle feuille de route a pour avantage d’exposer clairement les priorités RSE de l’entreprise assurant l’appropriation des sujets en interne (condition importante pour mobiliser les décideurs) et une visibilité optimale en externe.

2- Qu’est-ce-que la responsabilité sociétale des entreprises ? Lexique de la responsabilité sociétale des entreprises (source INSEE - octobre 2012) La charte de la diversité en entreprise : depuis son lancement en octobre 2004, elle incite les entreprises à garantir la promotion et le respect de la diversité dans leurs effectifs. En la signant, ces entreprises s’engagent à lutter contre toute forme de discrimination et à mettre en place une démarche en faveur de la diversité. L’écoconception correspond à l’intégration des aspects environnementaux dans la conception ou la re-conception de produits. Il s’agit de prendre en compte les exigences environnementales sur le produit : réglementation, image de marque… ainsi que les conséquences environnementales du produit : consommations de ressources, émissions atmosphériques, production de déchets, valorisation du produit en fin de vie… Les exigences et les conséquences doivent être envisagées sur tout le cycle de vie du produit. En effet, il s’agit d’obtenir une performance globale.

ferrero Le Groupe Ferrero estime qu’il a un rôle important à jouer dans la mutation durable du secteur de l’huile de palme, au profit de l’environnement et des communautés qui vivent et travaillent dans les pays producteurs de cette huile. Nous sommes membres de la RSPO (Table Ronde pour une Huile de Palme durable) depuis 2005. A travers un plan assorti d’un calendrier précis, accessible au public, nous avons travaillé en étroite collaboration avec nos fournisseurs, pour mettre en oeuvre un programme d’approvisionnement responsable en huile de palme. Celui-ci exige que l’huile de palme soit traçable selon un circuit de production et d’acheminement propres dit « ségrégé » selon les standards de la RSPO.

RSE : Une dimension Sociale ou Sociétale Le concept de RSE est apparu dans les années 50 aux Etats-Unis dans la littérature consacrée aux entreprises sous le nom de Corporate Social Responsibility. Par la suite il fait l’objet d’une élaboration théorique par des chercheurs francophones qui traduisent le terme en Responsabilité Sociale des Entreprises. En 2002, le sommet de la Terre de Johannesburg met cette notion sur le devant de la scène, et l’année suivante la Commission Européenne publie une définition : il s’agit d’un « concept dans lequel les entreprises intègrent les préoccupations sociales, environnementales, et économiques dans leurs activités et dans leurs interactions avec leurs parties prenantes sur une base volontaire ». En 2006 l’AFNOR, membre de l’Organisme International de Normalisation, signe la Norme ISO 26000 et décide de changer la traduction de Corporate Social Responsibility en Responsabilité Sociétale de l’Entreprise.

Un engagement éthique réciproque-L’Oréal Groupe En adoptant un comportement éthique à l’égard de ses fournisseurs, L’Oréal inscrit sa responsabilité au cœur du processus d’achats, en accord avec ses valeurs d’intégrité, de respect mutuel et d’excellence. C’est ainsi par exemple que le groupe veille à un traitement équitable de ses fournisseurs devant les appels d’offres. Référencés sur des critères objectifs, ceux-ci s’engagent à leur tour à respecter les valeurs de L’Oréal. A l’intention des 600 acheteurs professionnels et 10 000 collaborateurs de L’Oréal impliqués dans des décisions d’achats, les Directions des Achats et de l’Ethique ont rédigé ensemble un guide « Nos Achats Au Quotidien ». Ce document décline les principes inscrits dans la Charte Ethique du groupe.

Sondage - RSE : les salariés encouragent les entreprises à faire plus Les dirigeants parlent beaucoup de la responsabilité sociétale des entreprises. Mais agissent peu, si l’on en croit un sondage Viavoice. Les salariés se disent pourtant prêts à s'impliquer davantage. Voilà bientôt 20 ans que le concept de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est en vogue dans les milieux patronaux. Et pourtant, les dirigeants peinent encore à passer aux actes, d’après les résultats d’un sondage Viavoice réalisé pour Ekodev, Des Enjeux et des hommes et Mindded.

RSE. Lucie : un label pour les entreprises responsables La RSE, c’est quoi ? La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est définie par la Commission Européenne comme étant « la responsabilité des entreprises vis-à-vis des effets qu’elles exercent sur la société ». Que ce soit sur l’environnement, le social, l’économie… 4 acteurs internes pour votre démarche RSE – RSE-Pro Entreprises, ONG, gouvernements, les acteurs de la RSE sont nombreux et connus. Mais en interne, comment mettre en place une démarche RSE, et avec quels acteurs ? Voici une présentation de 4 acteurs internes pour votre démarche RSE. Les parties prenantes d’une démarche RSE sont « tous les individus et éléments constitutifs qui contribuent de façon volontaire ou non à la capacité de la firme à créer de la valeur, qui en sont les principaux bénéficiaires et/ou en supportent les risques » selon Post, Preston et Sachs (2002).

Histoire de Bel'm, premier fabricant français de portes d'entrée Fabricant français de portes d'entrée (Alu, Mixte (Alu/Bois), Bois et Acier), nous avons à cœur de vous proposer une offre variée (plus de 220 modèles), alliant confort, design, sécurité, performances thermiques et acoustique. Spécialiste de la porte d'entrée et du sur-mesure. François Guérin vous raconte Bel'm François Guérin, Directeur général de Bel'm, vous raconte l'histoire d'une “passion partagée sur ce beau produit” sur Business Info.

Related: