background preloader

«La Turquie entre en guerre aux côtés de Daesh»

«La Turquie entre en guerre aux côtés de Daesh»
Plusieurs dirigeants semblent sous le choc, après que les forces aériennes turques ont abattu un avion militaire russe à la frontière turco-syrienne, même si le bombardier n’avait pas violé l’espace aérien de la Turquie, d'après Moscou. «La Turquie est officiellement entrée en guerre aux côtés de l’Etat islamique en abattant sur ordre d’Erdogan un avion russe qui participait aux opérations contre les terroristes islamistes en Syrie», a écrit sur sa page de Facebook Roberto Calderoli, membre dirigeant du parti italien Lega Nord. «Pourquoi est-ce que la Turquie est encore dans l’OTAN après ce qui s’est produit ?», se demande-t-il. «Il y a des soupçons que la Turquie coopère d’une façon informelle avec l’Etat islamique. Etant donné que les forces aériennes russes luttent contre Daesh, cette attaque semble une mesure extrêmement radicale. L’ancien Premier ministre suédois Carl Bildt a précisé que d’abattre un avion était une «réaction dure pour une incursion». Related:  Scoop it Russie avec ElisaLa RUSSIE au secours de la SYRIE

Bachar el-Assad pourrait faire partie d'une période de transition, admet le président turc Erdogan — RT en Français Farouche opposant au président syrien ces dernières années, le président turc Recep Tayyip Erdogan semble changer d'avis en expliquant que le processus de transition en Syrie pourrait se faire avec l'aide de Bachar el-Assad. C'est une preuve du changement de ton global à l'égard de Bachar el-Assad. Le président turc Recep Tayyip Erdogan, qui a toujours été un farouche opposant au président syrien, semble changer son fusil d'épaule et a reconnu aujourd'hui qu'une solution en Syrie pourrait passer par Bachar as-Assad. «Il est possible que ce processus se fasse sans Assad, comme ce processus de transition peut se faire avec lui», a affirmé le président turc. Toutefois, pour lui, le maintien de Bachar el-Assad ne peut être que provisoire. Ces propos confirment toutefois un changement de position assez sérieux de la part de la Turquie envers Bachar el-Assad. Ankara avait jusque là rejeté toute solution politique qui inclurait le président syrien.

2 journalistes témoignent des combats contre le terrorisme international Malgré les inscriptions PRESSE distinctement imprimées sur leurs vêtements, l’équipe de RT a été essuyé des tirs d’armes automatiques à la frontière entre la Turquie et la Syrie. Certains des membres de l’équipe sont légèrement blessés. «Le 23 novembre, des journalistes russes se sont rendus sur les lignes de front de l’armée gouvernementale syrienne dans la région de Dagmachlia où leur voitures ont été prises pour cible», a annoncé le ministère de la Défense russe. «L'ensemble du groupe de journalistes russes est revenu à la base aérienne de Khmeimim près de Lattaquié où les blessés reçoivent une aide médicale», a ajouté le ministère. Le correspondant de RT, Roman Kossarev a subi une commotion cérébrale et son collègue de RT Arabic, Sargon Hadaya a été blessée par des éclats d’obus au dos et à la jambe. «Pour le moment, nos vies sont hors de danger. En savoir plus : Les journalistes de RT témoignent de leur expérience du feu syrien (VIDEO) «Nous étions en route […].

Russie: structures géopolitiques 1 Situation géographique 2 Brèves données historiques Le système politique de la Russie a connu depuis 1990 un double bouleversement important. D'une part, le Parti communiste, qui était au pouvoir depuis 1917, d'abord au sein de la République socialiste fédérative soviétique de Russie (RSFSR) et ensuite au sein de l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS), a cessé d'être le parti dirigeant. Simultanément, les constitutions dites «socialistes» ont changé de nature. Le 25 décembre 1991, la Russie est devenue un État souverain à la suite de l'éclatement de l'URSS. Toutefois, le président et le Congrès se révélèrent en conflit tant sur la politique économique que sur la conception de l'organisation du pouvoir. Il ne faut pas oublier que la Russie avait toujours formé dans les faits un État fortement centralisé. Aujourd'hui, le Kremlin semble en état de reprendre en main le contrôle des régions et à limiter l'emprise des gouverneurs locaux. 3 Une fédération de 86 «sujets»

Video Of Dead Russian Pilot A few hours ago, Turkey decided that it would be a good idea to shoot down a Russian Su-24 near the Syrian border. It was the first time in nearly 60 years that a NATO member has shot down a Russian warplane. There are competing accounts as to what led to the “incident”: Russia: “So far, we have not heard the reason for the crash of our attack aircraft from the Defense Ministry. Here's the official statement from the Russian Defense Ministry (note they say it was shot down from the ground): Today an aircraft from the Russian air group in the Syrian Arab Republic crashed on the territory of Syria supposedly shot down from the ground. So, as The Kremlin contemplates how best to respond to what is quite clearly the most serious escalation to date in Syria’s multi-sided, five-year civil war, the search is on for the two Russian pilots who ejected as the plane went down. But the search for the two men may be a lost cause. AP says the pilot was dead before he hit the ground.

Les alliés des Américains en Syrie: leurs performances honteuses sont parfaitement explicables Note de Dmitry Orlov L'échec américain récent pour former et équiper des forces anti-Assad en Syrie n'est pas un incident isolé. C'est un symptôme d'un problème systémique. Cet article, paru récemment dans la presse russe, explique pourquoi. Par Yevgeny Krutikov – Le 29 septembre 2015 – Source Vzglyad via Club Orlov Le scandale autour de la 30e Division, mise sur pied et entraînée par des formateurs américains pour la guerre contre Assad, et qui s’est immédiatement rendue au front islamiste al-Nosra dès que ses membres ont franchi la frontière turque, résonne maintenant tout autour de la planète. Rappelons nous que le résultat final est que le Front al-Nosra (une branche d’al-Qaïda) a reçu des armes, de l’équipement et quelques pickups des États-Unis. Problèmes avec les services secrets et la psychologie L’image d’un agent de la CIA décidant qui choisir comme allié au Moyen-Orient a été indûment exagérée par Hollywood. Tout cela est directement lié à l’affaire décrite. Problèmes physiques

La même ribambelle en 2014 Sosyal paylaşım sitesi Facebook’taki sayfasında, Türkmenler ile birlikte savaş kıyafetli ve elinde silah ile çekilmiş fotoğraflarını paylaşan Alparslan Çelik’in babası Ramazan Çelik, oğlu ile gurur duyduğunu belirterek, "Gerekirse ben de gitmeye hazırım" dedi. 1994-1999 ve 2004-2009 yılları arasında 10 yıl Keban Belediye Başkanlığı yapan MHP’li Ramazan Çelik, oğlunun kendi bilgisi dahilinde Irak’a gittiğini söyledi. Çelik, "40 yıldır Türk ulusu olarak, Bayrak, Turan ülküsü ile yoğrulduk. O da benim oğlum ve 32 yaşında bir insan. Orada kardeşlerimiz darda, vatan, bayrak ve kardeşlik için ölmeyeceksek ne için öleceğiz? Oğlum bana, ’baba ben gidiyorum’ dedi. MHP’li Ramazan Çelik, 3’ü kız, 1’i erkek olmak üzere 4 çocuk babası olduğunu ifade ederek, oğlunun bu davranışı nedeniyle kendisiyle gurur duyduğunu kaydetti.

Russie-Géorgie: les enjeux du conflit en 7 points 1. Quels facteurs ont pu décider Mikheïl Saakachvili à intervenir brusquement en Ossétie du Sud? Depuis le début de son mandat, il cherche à reprendre le contrôle de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie au nom de l'intégrité de la Géorgie. Il a voulu internationaliser la crise ossète pour changer de cadre de résolution du conflit. Il a misé sur l'Ossétie du Sud, dont la valeur stratégique est plus faible que celle de l'Abkhazie, et d'après certaines sources il pensait que la Russie ne bougerait pas. 2. La Russie a brutalement répondu à une "agression" de la Géorgie contre les Ossètes, naturalisés russes, pour la "punir" et humilier son armée. 3. 4. La Russie a mis trois siècles à conquérir le Caucase. 5. Les Etats-Unis cherchent à élargir leur influence sur la périphérie de la Russie. 6. Non. 7. Le Caucase du Sud a pour le moins gagné en visibilité, et tout recours à la force dans les autres conflits régionaux semble exclu ou très risqué dans la crise du Haut-Karabagh.

Le 25/03/2014 Erdogan attaquait déjà la NORD-SYRIE En effet, 5000 combattants jihadistes soutenus par des unités de l’armée turque se sont lancés dans une attaque contre Kessab, la petite ville à majorité arménienne située à 65 kms au nord de Lattaquié. Le silence assourdissant des médias occidentaux est étonnant. Quand, dans la foulée, ils parlent des jihadistes qui souhaitent attaquer la France, là, ils se dédouanent toujours. Bassam Tahhan Après un bombardement intensif aux missiles et aux mortiers dès les premières heures du jour, les jihadistes bénéficiant du soutien logistique de l’armée turc ont tenté d’investir différents points de passage entre les deux pays. Cette agression vient juste après les victoires de l’armée syrienne sur les différents fronts et avec la tenue du sommet arabe au Koweit. Les chrétiens d’orient n’intéressent pas l’Elysée. Enregistré il y a deux jours, cet entretien du professeur Bassam Tahhan sur la radio francophone iranienne en dit long sur ces meurtriers… Ecoutez: Like this: J'aime chargement…

Russie – Union européenne : quelles stratégies en matière (...) - Russie APRES l’effondrement de l’URSS en 1991, la Fédération de Russie doit faire face à une crise économique sans pareil. Son produit intérieur brut (PIB) s’effondre, ses dettes augmentent et ses capitaux sont en fuite [1]. Pourtant, quinze ans plus tard, ses indicateurs économiques sont « au vert » et les prises de participation dans les entreprises de l’Union européenne sont régulières. Un renversement de situation qui mérite intérêt. D’abord, il s’agit de comprendre comment la situation économique s’est assainie et le rôle important qu’a joué Vladimir Poutine à compter de son accession au pouvoir, en 2000. Dans le même temps, l’Union européenne a tout de suite exprimé son intérêt pour la Fédération de Russie. Première partie Après des années 1990 particulièrement difficiles, la Russie affiche jusqu’en 2008 une reprise économique insolente. L’Union européenne (UE) est la première visée par la stratégie d’investissements de la Russie. 1.1. La reprise économique de la Russie 1.2. 2.1. 2.2.

Su-24 russe abattu Un avion russe Su-24 s'est écrasé en Syrie près de la frontière turque, visiblement après avoir été abattu depuis le sol, a annoncé mardi le ministère russe de la Défense. (voir vidéo) L'avion de combat Su-24 abattu par l'aviation turque appartient à l'armée russe mais n'a jamais quitté l'espace aérien syrien, a annoncé mardi le ministère russe de la Défense alors que la Turquie prétend que l'appareil a violé son espace aérien. L'avion s'est écrasé dans l'extrême nord-ouest du territoire syrien, à l'ouest de la ville d'Idleb, théâtre depuis plusieurs jours de violents combats entre l'armée syrienne et des groupes takfiristes. "Aujourd'hui, sur le territoire syrien, à cause de tirs présumés venus du sol, un avion Su-24 appartenant aux forces aériennes russes déployés en Syrie, s'est écrasé", a déclaré le ministère dans un communiqué, ajoutant qu'il "se trouvait exclusivement dans l'espace aérien syrien" et que le sort des deux pilotes restait "à définir". Un pilote tué Réaction du Kremlin

URSS-Russie, 1991-2011 : quels héritages stratégiques à l’égard de (...) - Russie AVEC des modalités différentes, les années Gorbatchev (1985-1991) comme les années Poutine (2000 - ) ont le même objectif majeur : l’ancrage à la sphère occidentale et plus particulièrement ouest-européenne. À l’époque soviétique la manœuvre passe par le développement d’un rideau de fumée via la glasnost pour multiplier l’endettement extérieur tout en organisant la fuite des capitaux. Depuis le début du XXIe siècle, la Russie poutinienne utilise les hydrocarbures et ses investissements pour se remettre en position de force à l’égard des pays membres de l’Union européenne. Dans les deux cas, il s’agit bien d’ancrer la zone russe à la sphère de modernité et de prospérité de l’Europe de l’Ouest. I. Au milieu des années 1980, le Secrétaire général du Parti communiste d’Union soviétique, Mikhaïl Gorbatchev (1985-1991), doit faire face à une crise systémique à laquelle il tente d’apporter une réponse stratégique. II. Copyright 2011-Verluise Plus Table des matières : 1. [8] Cf. [9] Cf. [11] Cf.

Média français : Circulez il n'y a rien à voir GUERRE EN SYRIE. Après la chute d'un avion russe abattu par la Turquie, deux experts en géopolitique analysent pour leParisien.fr les conséquences de l'incident. Selon Yves Boyer et Didier Billion, Ankara et Moscou n'ont aucun intérêt à entrer en conflit. Propos recueillis par Sébastian Compagnon | 24 Nov. 2015, 17h17 | MAJ : 24 Nov. 2015, 20h22 Vive tension cette semaine entre Russes et Turcs. Les deux membres d’équipage sont parvenus à s'éjecter avant le crash. Alors que le conflit syrien s'enlise depuis 2011, quelles conséquences militaires et géopolitiques cet incident peut-il avoir ? Les Turcs ont abattu un avion russe dans la zone frontalière avec la Syrie. Yves Boyer. Le bombardement des minorités turcophones de Syrie par les Russes est-il un facteur d’explication ? Y.B. (capture écran Haberturk TV) Comment expliquer l’opposition entre la Russie et le Turquie dans le conflit syrien ? Y.B. Comment décririez-vous la relation entre Erdogan et Poutine? Y.B. VIDEO. VIDEO.

Premier bilan militaire et géopolitique de l’intervention russe en Syrie Général (2S) Jean-Bernard Pinatel, Fondateur du Groupe Permanent d’Évaluations de Situations (GPES), puis directeur du Service d’Information et de Relations Publiques des Armées (SIRPA, devenu DICOD) et, après une reconversion dans l’industrie où il a occupé des postes de direction générale, il est actuellement consultant en géostratégie de l’innovation et des risques pour les directions de recherche et de développement. ♦ L’intervention de la Russie en Syrie est l’expression d’une stratégie cohérente qui s’appuie sur des composantes historiques, culturelles, religieuses et civilisationnelles. Elle a été rendue acceptable aux yeux de l’opinion internationale par l’émotion suscitée par la barbarie des exécutions perpétrées par Daesh et la destruction du patrimoine historique de Palmyre. Elle vient à point nommé pour pallier l’inefficacité de la stratégie américaine qui n’a pas réussi à stopper la progression de Daech en Irak et en Syrie malgré 15 mois de frappes aériennes. 2/. 3/. Notes :

Que va faire Paris après avoir chanté la Marseillaise et manifesté dans les rues pour dénoncer la "tyranie" syrienne sur les "rebelles" de l'ASL ? by epc Nov 24

Related: