background preloader

Valeur perçue

Valeur perçue
Ecrit par B.Bathelot, mis à jour le . Glossaires : Comportement consommateur | Etudes / Consommateur | Marque / produit | Prix / marges / coûts La valeur perçue correspond à la valeur que revêt un produit ou service dans l’esprit du consommateur. La valeur perçue n’a pas de lien direct avec la valeur réelle ou coût de fabrication. La prise en compte de la valeur perçue est très importante pour la politique de fixation du prix, notamment dans des situations de monopole liées à l’innovation. La perception de la valeur peut être évidemment fortement influencée par la publicité. Voir également : qualité perçue et valeur d’usage. Un exemple intéressant d’étude de la relation entre discours publicitaire prix / valeur et valeur perçue dans le secteur automobile. Related:  T3C7 - Comment la gest° d’une org° contribue-t-elle à la créat°

Notoriété de marque Ecrit par B.Bathelot, mis à jour le . Glossaires : Efficacité / mediaplanning | Marque | Marque / produit | Publicité média La notoriété mesure pour une marque le fait d’être connue par les consommateurs. La notoriété d’une marque se mesure généralement par : – la notoriété spontanée– la notoriété assistée– la notoriété top of mind Les études de notoriété peuvent être faites pour établir un diagnostic sur la marque ou pour mesurer les effets d’une campagne de publicité. Le gain de notoriété est généraleent un des objectifs principaux de la publicité. Un exemple d’étude d’impact de la publicité TV sur la notoriété :

Qualité perçue Ecrit par B.Bathelot, mis à jour le . Glossaires : Comportement consommateur | Etudes / Consommateur | Fidélisation / CRM /CRC | Marque / produit | Prix / marges / coûts La qualité perçue désigne le niveau de qualité d’un produit ou service tel qu’il est perçu par le consommateur de manière plus ou moins subjective. On distingue généralement la qualité perçue et la qualité objective d’un produit ou service qui est généralement mesurée par des études, normes ou tests. La qualité perçue désigne généralement la qualité perçue par le consommateur avant l’achat et l’utilisation du produit ou service. La qualité perçue peut s’apprécier pour le produit dans son ensemble ou pour des qualités ou caractéristiques particulières. Voir également : valeur perçue Des exemples de qualités perçues pour des produits (ici désignées sous le terme de valeurs perçues entendues au sens général) :

Management : Les 4 Temps du Management Qu'est-ce que la Valeur ? Qu'est-ce qui n'a pas de prix ? avec Patrick Viveret Comment se construit la valeur perçue par le client | Cherclient Comment se construit la relation entre clients et fournisseurs Les différentes formes de valeur Lorsque l’on fait un rapide inventaire de ce que recouvre l’acception « valeur », on lui trouve au moins trois champs d’applications : Les différentes formes de valeur Lorsque l’on fait un rapide inventaire de ce que recouvre l’acception « valeur », on lui trouve au moins trois champs d’applications : Celui de l’efficience économique, entretenu autour d’un discours axé sur la valeur financière. l’EVA (Economic Value Added), la création de valeur pour l’actionnaire… Ce sont des notions qui ont été beaucoup développées, et certaines depuis longtemps, par les financiers. La valeur pour atteindre le client-definitions Avant d’aborder le monde de la relation client dans sa complexité, il faut se donner les outils de lecture appropriés. On distingue dans la boussole : La motivation ARGENT Elle se traduit pour le client par les questions « COMBIEN CA RAPPORTE ? a) L’objet de la fourniture Illustration

Satisfaction client Ecrit par B.Bathelot, mis à jour le . Glossaires : Fidélisation / CRM /CRC La satisfaction client est généralement considérée comme le pilier de la fidélisation. Cependant, la relation satisfaction / fidélisation est complexe et loin d’être linéaire selon les domaines d’activités. Un client peut être satisfait et infidèle ou au contraire insatisfait et fidèle (en général à cause de barrières à la sortie ou switching cost). De même, la relation entre la satisfaction et la qualité perçue ou servie peut être très complexe. Les critères ou composantes de la satisfaction client mesurée peuvent être nombreux et variables selon les secteurs d’activités. La satisfaction client est couramment mesurée à l’aide d’un baromètre de satisfaction clients ou à l’aide du Net Promoter Score. Pour plus de détails sur les composantes de la satisfaction, voir modèle de Kano. Des exemple de mesure de la contribution d’items à la satisfaction client : Source Images : Solution Ipsos Satisfactor

La valeur sociale est-elle une valeur professionnelle ? Par Frédéric Fougerat - Focus RH On ne recrute pas de la même manière, et avec les mêmes critères, un chef cuisinier, un designer, un dircom, une responsable RSE, le patron d’une école de sculpture ou d’une boutique de fleurs, une éditorialiste, une graphiste ou un entraîneur. Pourtant, toutes ces fonctions, malgré leur diversité, ont un trait commun : la nécessité de communiquer, et donc la capacité de savoir le faire. C’est la nature même de leur activité : le dircom doit toucher ses cibles; l’éditorialiste doit intéresser son audience; le commerçant doit séduire et fidéliser sa clientèle; l’entraîneur doit interagir avec son public autant qu’avec les médias… Tous manient le verbe et l’image, utilisent la communication et devraient savoir utiliser habilement l’ensemble des médias, y compris les plus réactifs : les réseaux sociaux. Une nouvelle valeur professionnelle Pour toutes ces catégories professionnelles, la valeur sociale représente désormais une nouvelle valeur professionnelle. Qui est concerné ?

Le compte de résultat Le compte de résultat est le baromètre de l’activité d’une entreprise en un exercice comptable. Voici de manière très simplifiée, la structure du compte de résultat d’une entreprise. Un résultat peut en cacher un autre ! Le compte de résultat regroupe sur un an l’ensemble des enrichissements et des appauvrissements. Le résultat d’exploitation retrace l’activité courante de l’entreprise. La valeur ajoutée (VA) = A – B C’est une expression de la valeur qu’ajoute l’entreprise aux consommations qu’elle se procure auprès d’agents économiques qui lui sont extérieurs. L’excédent brut d’exploitation (EBE)= VA + subventions d’exploitation – impôts et taxes - Charges de personne Il correspond au flux de trésorerie que pourra générer l’exploitation courante de l’entreprise lorsque tous les produits correspondants auront été encaissés et lorsque toutes les charges correspondantes auront été payées. Le résultat financier est la différence entre les produits et les charges financières.

Optimiser la valeur perçue par le client Actimel, produit laitier de Danone, est perçu comme bienfaisant pour l'organisme. C'est pourquoi le consommateur est prêt à payer le prix fort : plus de 5 euros le litre ! L'étude de la perception de la valeur du produit réserve parfois des surprises. Un fabricant de litière pour chat dont les ventes stagnaient voulait baisser ses prix de 20 %. Les spécialistes de modélisation des prix et des ventes chez Ipsos Novaction & Vantis lui ont déconseillé. « Même en baissant les prix de 20 %, il n'aurait pas déclenché de ventes supplémentaires, car les non-clients percevaient la marque comme encore trop chère, explique Jérôme Simulin. Nous lui avons recommandé au contraire d'augmenter ses prix de 10 %. Les salades McDo deux fois plus chères qu'un Big Mac Mc Donald's vend ses salades en France entre 5,60 et 6,20 euros contre 2,50 euros le Big Mac. > 120 % plus cher

Un autre modèle économique : la logique de la valeur ajoutée Quelle façon de compter est-il préférable d'adopter pour mobiliser les énergies, assurer la prospérité et le développement de l’entreprise, contribuer à la croissance et l’emploi : celle fondée sur la logique du résultat ? ou celle fondée sur la logique de la valeur ajoutée, source du résultat ? La logique du résultat est celle d’un groupe de personnes, les associés ou les actionnaires, qui procurent à une société (SA, Sarl, Scop…) les capitaux propres qui lui sont nécessaires, espérant en retour en retirer un profit. Le résultat fait l'objet d'une répartition entre réinvestissement dans la société et dividendes versés : si la priorité est accordée au développement économique, la part réinvestissement sera la plus importante, voire la totalité du résultat ; si la priorité est accordée à la création de valeur pour l'actionnaire (somme des dividendes versés et de l'accroissement de la valeur des actions), la part dividendes sera alors privilégiée. Par définition : Généralisons.

Gestion des stocks : tout savoir sur la gestion des stocks Écrit par les experts Ooreka Bien gérer ses stocks pour augmenter son chiffre d'affaires Toute entreprise, quelle que soit son activité, doit veiller à assurer une bonne gestion des stocks, ainsi qu'une efficacité dans la rotation des stocks et la gestion des approvisionnements pour être performante et éviter le sur-stockage. Gestion des stocks : définitions Plusieurs notions doivent être définies. Stock Avant de parler de gestion des stocks, il faut commencer par définir le stock. des biens : achetés ; fabriqués, ou en cours de fabrication ; destinés à la vente ; défectueux, destinés à être réparés ; des éléments de biens ; des matières premières. Stockage Le stockage est le placement intelligent des stocks afin de pouvoir retrouver facilement un ou des produits précis. garantir le maintien de la marchandise en bon état ; optimiser l'espace ; assurer la sécurité des salariés. Un bon stockage permet de connaître à tout moment la quantité de marchandise disponible et mise à la vente. Ouvert

DRH, quelle est la Valeur Ajoutée Sociale de votre entreprise ? Pour un investisseur, le retour sur investissement (TRI) attendu se mesure essentiellement à travers l’analyse des bilans financiers. Quel serait aujourd’hui l’indicateur différenciant qui permettrait à des financiers qui ne connaissent pas une entreprise de décider d’y investir ? Tous les grands comptes ont dans leur bilan annuel un volet « social » qui regroupe les informations sur la qualité de vie dans l’entreprise et tout ce qui touche aux Ressources Humaines. Le climat social, la gestion des accidents, la gestion des syndicats, le budget alloué à la formation, la politique de recrutement, la diversité hommes-femmes, l’intégration des handicaps et des minorités, sont autant d’indicateurs différenciateurs qui apparaissent dans ces bilans mais qui ne sont pas quantifiés ni quantifiables… Restait à élaborer une solution pour établir un réel indicateur de la Valeur Ajoutée Sociale d’une entreprise, qui soit un véritable outil d’aide à la prise de décision pour les investisseurs.

Les 4 méthodes de gestion de stock Étant donné son impact notable sur la trésorerie de l’entreprise, la gestion des stocks a été longuement étudiée afin de déterminer les méthodes qui permettent de l’adapter, au mieux, aux besoins de l’entreprise. Définition du stock Les stocks permettent de maîtriser les flux et de réguler les consommations. Une bonne gestion du stock se traduit par la disponibilité immédiate lors d'un besoin de : matièresmarchandisesproduits intermédiairesproduits finisdiverses fournitures. Que risque-t-on en cas de mauvaise gestion des stocks? Le surstockage Il se traduit par des coûts importants (logistique par exemple) et par un risque d'obsolescence. Le sous-stockage Il peut se traduire par un arrêt de la production, un article non-disponible lors d'une vente, ... À cet égard, on a pu démontrer qu’une bonne gestion des stocks s’appuie sur deux facteurs principaux : la date de la commande et la quantité commandée. Les 4 méthodes de gestion des stocks La méthode de réapprovisionnement

Related: