background preloader

Apiculture populaire - Warre

Apiculture populaire - Warre
Bienvenue ! Ce site a pour vocation de promouvoir la ruche et l'apiculture populaire. C'est-à-dire une apiculture praticable par tout le monde, une apiculture d'amateur où le plaisir de produire son propre miel, et de le partager avec sa famille et ses amis, passe avant les préoccupations de quantité et de rentabilité. Les mots clefs de l'apiculture populaire sont simplicité, qualité et plaisir. - La simplicité vient de la technique de conduite du rucher qui est une mise en application des méthodes décrites par l'abbé Warré dans son livre « l'apiculture pour tous ».

http://apiculture-populaire.com/

Related:  Rucheselhoussaine

Le mondes des abeilles : une ruche chez soi Dossiers Jardinature Le monde des abeilles Une ruche chez soi WikiWarré Ce Wiki est dédié à la promotion de l'apiculture en utilisant la ruche Warré. Cette ruche est dite écologique ; dans le respect des comportements naturels de l'abeille (tout en restant pratique pour l'apiculteur). Dans la lignée de l'Abbé Warré, WikiWarré se veut une encyclopédie libre, gratuite et collaborative que chacun peut améliorer et ainsi contribuer à la base de connaissances sur l'apiculture Warré et la ruche Warré en général. Vous pourrez ainsi écrire toutes vos connaissances apicoles, vos "petits trucs et astuces", vos méthodes de conduite... ! Émile Warré, philosophie et genèse de la ruche "populaire".

Apiculture Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Rucher Cadre recouvert d'abeilles, extrait d'une ruche par un apiculteur. L'apiculture est une branche de l’agriculture qui consiste à l’élevage d’abeilles à miel pour exploiter les produits de la ruche, principalement du miel. L’apiculteur doit procurer au rucher un abri, des soins, et veiller sur son environnement. Pratiquée sur tous les continents, cette activité diffère selon les variétés d’abeilles, le climat et le niveau de développement économique. Syndrome d'effondrement des colonies d'abeilles Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir CCD. Le syndrome d'effondrement des colonies d'abeilles (en anglais, « Colony Collapse Disorder » : CCD) est le nom donné au phénomène de mortalité anormale et récurrente des colonies d'abeilles domestiques qui touche les élevages de souche européenne, notamment en France et dans le reste de l'Europe, depuis 1998[1],[2], et aux États-Unis, à partir de l'hiver 2006-2007[3]. Ce phénomène affecte par contrecoup la production apicole dans une grande partie du monde où cette espèce a été introduite. Aux États-Unis il fut d'abord appelé « syndrome de disparition des abeilles » ou bien « Fall-Dwindle Disease » (maladie du déclin automnal des abeilles)[4], avant d'être renommé CCD.

Abeille en danger et disparition abeilles - Abeille Sentinelle En France, depuis une trentaine d’années, les populations d’abeilles diminuent. Ce phénomène touche d’autres pays d’Europe, l’Amérique du Nord et l’Asie. Cette surmortalité alarmante s’est accélérée depuis le milieu des années 1990, des ruchers entiers ont été dévastés en quelques années. Les causes de ce désastre ? L’usage intensif de produits phytosanitaires, qui intoxiquent les abeilles, favorise en diminuant les défenses immunitaires les infections parasitaires, dont le redoutable varroa. 18 - Climatisation de la ruche Dimanche 29 août 2010 7 29 /08 /Août /2010 10:30 Pour que le couvain puisse arriver à terme et donner naissance à une jeune abeille : Il faut qu’il soit maintenu à une température de l’ordre de 35°c. On a vu à l’article 1 comment les abeilles font en hiver pour maintenir cette température malgré le froid.

Le biotope du Noisetier - le pollen de l'hiver. Le Noisetier, Corylus Avellana, Le Noisetier est un arbuste à noix rustique, les célèbres et délicieuses noisettes. Il résiste jusqu'à -28°C. Origine: Rusticité: L’Association - Société Centrale d'Apiculture La Société Centrale d’Apiculture (S.C.A.) a été créée il y a plus de 150 ans pour contribuer à la survie de l’Abeille, en luttant contre les pratiques apicoles ancestrales (étouffage) qui conduisaient pratiquement à détruire les colonies fortes et donc à favoriser la pérennité des souches génétiquement les plus faibles. Reconnue d’utilité publique en Mars 1900, la S.C.A. a fortement contribué à l’interdiction de ces pratiques au début du XXe siècle. Organisatrice de plusieurs expositions et congrès, elle est à l’origine de la création de nombreux groupements apicoles. La S.C.A. qui s’est donné pour objectif la diffusion des connaissances scientifiques et leur vulgarisation, n’a jamais cessé sa mission de formation des adultes au Rucher École du Jardin du Luxembourg et plus récemment, des enfants au Rucher Pédagogique du Parc Georges Brassens.

Apis mellifera Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'abeille européenne, l’avette ou la mouche à miel (Apis mellifera) est une abeille à miel domestique originaire d'Europe. Elle est considérée comme semi-domestique. C'est une des abeilles élevées à grande échelle pour produire du miel. Description[modifier | modifier le code] Abeille domestique, face ventrale FNOSAD - Fédération Nationale des Organisations Sanitaires Apicoles Départementales Historique de la FNOSAD Le 31 mars 1966 naissait la FNOSAD. Ce sigle désignait une nouvelle organisation du monde apicole français : la Fédération Nationale des Organisations Sanitaires Apicoles Départementales. Ruche Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Intérieur d'une ruche artificielle. En apiculture, la ruche est l’unité de vie construite par l’apiculteur pour accueillir une colonie d’une des deux espèces d'abeilles domestiquées (apis mellifera ou apis cerana).

En librairie : guide des plantes mellifères Un nouveau livre très intéressant va trouver sa place dans les bibliothèques des apiculteurs. Edité par Delachaux et Niestlé, ce guide présente 200 plantes facilement repérables dans notre environnement. Guide des plantes mellifères Préparons déjà la miellée de printemps Le concept «Hiver, période de repos » est quasi général chez les apiculteurs. Non seulement ils le pensent pour les abeilles, mais aussi pour eux-mêmes. Or il n’en est rien, comme nous allons le voir. Sur un cycle annuel, certaines périodes posent de gros problèmes à la survie de certains animaux, en particulier des insectes, période hivernale dans la zone tempérée, périodes de fortes chaleurs, de grande sécheresse en zones tropicales ou subtropicales. Les problèmes rencontrés sont de deux ordres : comment résister aux intempéries et comment subvenir à un manque de nourriture ? Pour résister aux intempéries, il fallait, soit trouver un refuge au microclimat acceptable, soit gagner une région plus clémente, c’est-à-dire faire une migration, soit encore disposer d’un organisme capable de résister aux rigueurs du climat.

Related:  Sites apiculteurs WarréWarré