background preloader

Une liberté attaquée par l’ennemi et restreinte par l’Etat

Une liberté attaquée par l’ennemi et restreinte par l’Etat
Je suis à Paris et je suis passée boulevard Beaumarchais, près du lieu de la tuerie de vendredi soir. J’avais dîné à dix minutes d’une autre cible. Tous ceux que je connais sont sains et saufs, mais beaucoup de gens que je ne connais pas sont morts, ou traumatisés, ou en deuil. C’est choquant et horrible. Aujourd’hui, il y avait du monde dans les rues l’après-midi, mais personne le soir. Et ce matin, c’était très calme. D’après les débats qui ont eu lieu à la télévision publique immédiatement après les événements, il semble clair que «l’état d’urgence», bien que temporaire, annonce un Etat sécuritaire renforcé. Et pourtant, tout bouffon qu’il est, c’est lui le chef des armées maintenant. On reproche aux commentateurs qui cherchent à faire la distinction entre les diverses communautés musulmanes et les multiples opinions politiques d’ergoter sur des nuances (1). Le deuil semble strictement limité au cadre national. (1) En français dans le texte.

http://www.liberation.fr/france/2015/11/19/une-liberte-attaquee-par-l-ennemi-et-restreinte-par-l-etat_1414769

Related:  Intersectionalité 4Restriction des libertés individuellesTerrorismeAttentats 13nov

Etat d'Urgence - Ce qui va changer... "On doit parfois restreindre nos libertés pour assurer la sécurité des Français" Manuel Valls, le 16 novembre 2015 Suite aux événements tragiques du 13 novembre dernier, j'ai pu constater 2 choses : Les Français ont relevé la tête et ont affirmé d'une seule voix qu'ils ne céderaient pas devant la menace terroriste.Le gouvernement et les députés ont profité du chaos ambiant pour passer toutes les lois sécuritaires qu'ils rêvent de passer depuis des années, au détriment de la constitution et des Français. Du coup, j'ai lu pas mal de trucs sur ce qui est en train de se passer et comme c'est très embrouillé, je me suis dit que j'allais vous faire une petite liste de ce qui va concrètement changer.

La France se tromperait-elle d'ennemis? Depuis les massacres du 13 novembre dernier, le gouvernement français semble agir d'une façon chaotique qui pourrait à moyen-terme se révéler très dangereuse. Et il n'est pas le seul, comme on l'a vu avec la Grande-Bretagne et bientôt l'Allemagne. Comme si devant l'expression d'une extrême violence, on n'avait de recours possible qu'une autre violence, démultipliée, multiforme, du type Tuez-les tous, Dieu saura reconnaître les siens, célèbre remarque de l'abbé Amalric quand il lança l'assaut contre les hérétiques de Béziers en 1204. Dans l'ivresse de réagir de façon à la fois précipitée et musclée histoire de rassurer une population paniquée, on a omis de poser les questions de base, à savoir 'Pourquoi?' décliné sur toutes les formes possibles.

Comprendre la violence sexiste à l’ère du néolibéralisme Commençons par cette scène : un homme blanc nu poursuit, dans les couloirs d’un hôtel hors-de-prix situé à Manhattan, une femme noire sous-payée, demandeuse d’asile, dans le but de la forcer à avoir une relation sexuelle avec lui. L’homme, vous l’aurez compris, est alors le directeur du Fonds Monétaire International (FMI), et l’homme politique français, Dominique Strauss-Kahn. La femme, qui a alors 33 ans, est bien Nafissatou Diallo, femme de chambre de l’hôtel où résidait Strauss-Kahn, et qui cherche alors asile aux États-Unis loin de sa Guinée natale, une ancienne colonie française. Marcel Gauchet : « Le fondamentalisme islamique est le signe paradoxal de la sortie du religieux » LE MONDE | • Mis à jour le | Propos recueillis par Nicolas Truong (Propos recueillis par) Le philosophe et historien Marcel Gauchet revient sur les origines de la violence terroriste. Comment penser les attaques du 13 novembre et ce déferlement de haine ? Marcel Gauchet. Cette violence terroriste nous est spontanément impensable parce qu’elle n’entre pas dans nos grilles de lecture habituelles. Nous savons bien sûr que c’est au nom de l’islamisme que les tueurs agissent, mais notre idée de la religion est tellement éloignée de pareille conduite que nous ne prenons pas cette motivation au sérieux.

Attentats de Paris - Aider les enfants et les adolescents à comprendre 16 novembre 2015 Pour vous aider à échanger avec vos enfants à propos des attentats du 13 novembre, qui nous ont tous saisis, les rédactions de nos magazines vous proposent des documents à télécharger gratuitement. Ils vous permettront d’expliquer ces évènements dramatiques à de jeunes enfants, à des collégiens ou à des lycéens, avec des mots adaptés à chaque âge. Parents, éducateurs et enseignants, n’hésitez pas à partager ces ressources pour accompagner tous les enfants. Femmes et pauvreté : données statistiques En France, comme dans la majorité des pays européens, le taux de pauvreté des femmes est légèrement supérieur à celui des hommes: 13,8% des femmes sont concernées contre 12,2% des hommes en 2008. Ce seuil de pauvreté correspondait en 2010 à 964 euros mensuels pour une personne seule. La moitié des personnes concernées vivent avec moins de 781 euros par mois. On peut étudier cette situation selon deux axes : - La pauvreté monétaire renvoie aux ressources du ménage. En 2010, la pauvreté monétaire touchait 14 % des personnes vivant en France soit 14,5% de femmes et 13% d’hommes.

Etat d'urgence : des syndicats de journalistes alertent sur la liberté d’expression Le Syndicat des avocats de France, avait déjà alerté que « porter atteinte aux libertés pour lutter contre le terrorisme, c'était précisément faire le jeu des terroristes ». C’est ce que rappelle aujourd’hui le syndicat des journalistes SNJ-CGT qui craint plus que jamais que la liberté d’expression des journalistes soit entravée par la mise en place pour une longue période ( 3 mois à partir du 26 novembre ) des mesures prévues par l’état d’urgence, ajoutant que « la loi sur le renseignement, votée cet été, était déjà un nouveau pas dans la surveillance généralisée des citoyens et des journalistes. » Une crainte partagée par le Syndicat National des Journalistes ( SNJ ) pour qui « le légitime souci de sécurité ne doit pas justifier des mesures inutiles et dangereuses pour le citoyen et la démocratie, notamment en matière de liberté d’expression et d’information ». lls peuvent interdire la circulation des personnes ou des véhicules dans certains lieux et à certaines heures.

Les drones nourrissent le terrorisme, disent d'ex-opérateurs de drones américains Jeudi 19 novembre 2015 18h49 Photo : Rich-Joseph Facun / Reuters Quatre anciens opérateurs de drones américains disent que ces appareils militaires propagent la haine et nourrissent le terrorisme. Le programme de drones mis en place par l'administration américaine actuelle et ses prédécesseures est « l'un des moteurs les plus dévastateurs qui alimente le terrorisme et déstabilise le monde », écrivent les quatre anciens militaires, dans une lettre publiée par le site britannique The Guardian et adressée au président américain Barack Obama et à d'autres responsables. Ils demandent à l'administration américaine de reconsidérer son approche. « Nous sommes d'anciens membres de la Force de l'air.

Quels mots pour parler des attentats avec les enfants, à l’école ou à la maison ? France Info junior s’est rendu dans une classe de CM1-CM2 à Paris pour écouter et répondre aux questions des élèves, de retour à l’école après les attentats meurtriers de vendredi. Claude Halmos, psychanalyste spécialiste des enfants, répond à leurs questions. Il est 8 heures passées dans le nord-est de Paris, l'école du quartier a son allure de lundi matin : des cartables à roulettes qui se frayent un chemin, des parents avec poussettes qui déposent leurs plus grands, le brouhaha de cour de récré. Femmes de flics violents, sacrifiées au nom de la réputation de l’institution « Une femme battue qui appelle le 911 a deux chances sur cinq » de tomber sur un homme qui, chez lui, est auteur de violences domestiques. « De quel côté pensez-vous qu’il penchera ? » Alex Roslin, journaliste d’investigation, publie une impressionnante enquête réalisée outre-Atlantique : Police Wife, The Secret Epidemic of Police Domestic Violence. Accompagnée du témoignage fort et bouleversant d’une ex-femme de flic violent, Susanna Hope, cette enquête très documentée découvre un tabou scandaleux : les représentants des forces de l’ordre sont à la fois plus couramment violents dans l’intimité et bien plus protégés que les autres hommes violents. « Les membres de la Gendarmerie Royale du Canada sont punis plus sévèrement pour avoir menti ou volé quelque chose que pour de la violence conjugale », confie Alex Roslin.

Une bataille déjà perdue ?, par Philippe Leymarie (Les blogs du Diplo, 20 novembre 2015) « Vos guerres, nos morts »… Submergés par l’émotion, accablés par le chagrin, transportés parfois par la colère et la révolte contre l’injustice : nous avons été tout cela, ces jours-ci, à l’évocation du sort de ces cent vingt-neuf jeunes hommes et femmes exécutés au hasard, dans des lieux de convivialité, de ces centaines de traumatisés dans leurs corps et leurs âmes, par le malheur de leurs proches. « Les attentats de vendredi ont visé le fait de profiter de la vie, en allant voir un match, boire un verre, écouter de la musique », constate la neuropsychologue Sylvie Chokron. « Le risque est de voir se développer dans l’inconscient la peur de la vie » (2). Quelque chose n’a pas marché Lire « Ebriété guerrière », La valise diplomatique, 17 novembre 2015.La population a-t-elle été assez protégée ?

Terrorisme, insurrection ou résistance : cartographier et nommer « l'internationale djihadiste » Depuis la fin des années 1990, on a vu naître et se développer des mouvements islamistes fondamentalistes transnationaux sans vraiment pouvoir en faire une cartographie plus précise que d’indiquer de vagues localisations géographiques où ces groupes opéraient, ou encore les lieux des attentats qui leur étaient attribués. Ces mouvements qui semblaient disparates et agir indépendamment les uns des autres, à l’exception d’Al-Qaida, se sont structurés petit à petit, tout au long des années 2000, et surtout après le début des révoltes arabes en 2011. Ils se sont transformés en organisations politiques, idéologiques et militaires, qui commencent à tisser entre elles des liens étroits. Depuis 2013, elles ont même entrepris de se « territorialiser » - avec plus ou moins de succès (certaines tentatives de territorialisation sont « contrariées » par des interventions militaires occidentales). Cette toute première approche ignorait tout de ce qui se passait au sud du Sahara.

Le plus grand frein à la carrière des femmes n'est pas d'avoir des enfants, c'est d'avoir un mari qui ne coopère pas Plusieurs études récentes rappellent que contrairement aux hommes, les femmes sont pénalisées au travail (en termes de salaire et de progression de carrière) lorsqu'elles ont des enfants. Mais une étude à paraître dans la Harvard Business Review montre que plus encore qu'avoir des enfants, le facteur déterminant est de savoir si une femme est dans un couple où la carrière du mari passe systématiquement avant la sienne. Trois chercheuses en sociologie et en business, Robin Ely, Pamela Stone et Colleen Ammerman, ont interrogé plus de 25.000 diplômés de la prestigieuse Harvard Business School. Projets du président de la République : l’état d’urgence en permanence ? On ne peut qu’être inquiet des projets du président de la République. La logique de guerre qu’il a mise en avant conduit à modifier en profondeur plusieurs aspects de l’Etat de droit : qu’il s’agisse de la Constitution, de la procédure pénale ou des règles de la nationalité, ou d’autres encore. Ces mesures, loin d’être limitées dans le temps, vont s’inscrire dans la durée comme l’actuel état d’urgence qui va être prorogé pour trois mois, soit au moins jusqu’au mois de février 2016, sans qu’on en comprenne la raison. Le peu de précisions apportées par le président de la République quant au contenu exact des réformes envisagées et la rapidité avec laquelle le Parlement est sommé de les entériner atteste que le pouvoir exécutif entend imposer sa vision d’une démocratie où ce dernier l’emporte sur les autres pouvoirs et sur les libertés individuelles.

Related: