background preloader

David Bowie - Blackstar

David Bowie - Blackstar

http://www.youtube.com/watch?v=kszLwBaC4Sw

Related:  David Bowie...Bowie DavidDB3

Poprock(s) Histoire. Par où commencer ? Ou, plus exactement, par où commencer en étant bien compris sur l’intention même d’une chronique consacrée à un chanteur mort iconisé de son vivant, celui d’une époque hors époques et au-del à des époques, en tant que genre à lui tout seul et héraut de ce paradis perdu qui s’appelle encore aujourd’hui l’après-68, planté vers la fin d’un siècle maudit ? Par où commencer, oui, en reconnaissant toutefois que certains morts amènent dans leur sépulcre, par l’émotion de leur disparition, la brutalité d’une fin qui nous concerne directement, comme si une part de nous-mêmes pénétrait dans un crépuscule d’autant plus intime qu’il côtoie des névroses partagées ? Même si les déferlements médiatiques hors normes charrient toujours un soupçon de doute : David Bowie est de ceux-là. Bien sûr, d’autres morts méritent toute notre sollicitude, parfois plus, d’ailleurs.

Mort de David Bowie Le chanteur star mondial David Bowie est décédé aujourd'hui à l'age de 69 ans. L'artiste était un sorcier noir de la cabale satanique, il venait tout juste d'achever son oeuvre par la sortie de son album Black Star, ou étoile noire en français. La version officielle est que le chanteur combattait secrètement un cancer mortel depuis environ 18 mois et que cet album était un cadeau d'adieu pour ses fans. La version occulte serait plutôt que David Bowie a été sacrifié rituellement après avoir réalisé une oeuvre particulièrement sombre visant à mener le plus d'âmes possible vers le satanisme. Son dernier titre est intitulé Lazarus, et on y voit l'artiste se vanter d'être "la haut", "au paradis". Dans l'évangile selon saint Jean, Lazare est un personnage qui est mort avant l'arrivée de Jésus à Béthanie et ressuscité par lui 4 jours après.

Forces occultes, exorcisme, OVNIs... - David Bowie et le paranormal La science-fiction et le paranormal tiennent une grande place dans l’oeuvre de David Bowie. Il y a bien sûr son personnage de Ziggy Stardust, messager de l’apocalypse d’une civilisation extraterrestre, sa chanson « Life on Mars » sur l’album « Hunky Dory » , le personnage d’alien égaré sur terre qu’il incarne dans « L’homme qui venait d’ailleurs » de Nicolas Roeg ou encore le roi des gobelins dans « Labyrinthe » de Jim Henson. Mais ces thématiques ne sont pas qu’une composante esthétique. David Bowie leur vouait un intérêt profond, voire une fascination, au risque, la drogue aidant, de s'y perdre

David Bowie par Mick Rock - Rolling Stone Il est surnommé « The Man Who shot the 70’s ». Aussi charismatique que les musiciens qu’il a fréquenté et capturé dans ses images puissantes – Syd Barrett, David Bowie, Lou Reed, Iggy Pop, Debby Harry, les Sex Pistols ou, plus récemment, Pharrell Williams et Snoop Dogg -, Mick Rock n’a pas de rivaux. Il est le seul à avoir fixé sur pellicule l’aube, le coucher du soleil et les rayons cosmiques de Ziggy Stardust. Le seul dont Bowie a dit : « Il me voit de la même façon dont je me vois. » En septembre, et avec la complicité de son ami David, Mick Rock publie chez TASCHEN The Rise of David Bowie 1972-1973, un magnifique ouvrage gorgé de clichés historiques, souvent inédits.

Mort de David Bowie : 11 histoires insolites que vous ignorez peut-être sur le chanteur par Laetitia Limmois , Camille Kaelblen Costumes loufoques, alter ego extravagants et univers musical hors du commun. Sur scène comme dans sa vie, David Bowie pulvérise la norme. David Bowie, du cinéma aux arts plastiques - Europe Sa mère Margaret avait travaillé comme ouvreuse de cinéma. Sa première femme, Angela Barnett, était une actrice américaine. Aujourd’hui, son fils Duncan Jones a repris le flambeau en devenant réalisateur. Du début jusqu’à la fin de sa vie, David Bowie a été très proche de l’univers cinématographique. Tout commence deux ans avant son succès planétaire Space Oddity.

David Bowie Is : Notre dossier exceptionnel sur l’expo DAVID BOWIE IS – Philharmonie de Paris (du 3 mars au 31 mai) Après Londres, Toronto et Chicago, l’exposition ‘‘David Bowie is’’ s’installe à la Philharmonie de Paris pour trois mois. L’occasion idéale de revivre la trajectoire unique de cette insaisissable icône pop. Artiste iconoclaste par excellence, David Bowie ne pouvait décemment pas entrer au musée par la petite porte. Ici, pas de dépoussiérage poussif ni d’idolâtrie de pacotille qui sent la mise en bière. Non, ‘‘David Bowie is’’ est avant tout une ode pétaradante à la pop culture, soit un décorum de glamour, de décadence et, évidemment, d’évolution des mœurs à travers le prisme de l’art.

David Bowie. Dans le kaléidoscope d’un visionnaire rock et chic David Bowie est un mutant. Un artiste aux multiples visages qui n’a cessé de se transformer pour se réinventer. L’exposition « David Bowie is » montre ainsi toutes les facettes du chanteur qui, adolescent, passe ses journées dans le quartier branché de Soho à Londres. David Robert Jones, son vrai nom, tente de percer le milieu musical avec son premier groupe The Kon-rads, affichant un look sage d’étudiant anglais des années 1960, costume étroit et cravate. Conçue par le Victoria & Albert museum à Londres, l’exposition retrace le parcours du chanteur né le 8 janvier 1947 à Brixton, quartier sud-londonien.

Related: