background preloader

Le scandale de la coopération internationale entre les services de renseignement commence à sortir ...

Le scandale de la coopération internationale entre les services de renseignement commence à sortir ...
Controverses autour de la coopération internationale entre les services de renseignement Les attaques du 13 novembre dans la capitale française mettent au jour la mauvaise coordination entre ces services. Ce qui a permis à plusieurs terroristes de franchir les frontières, jusqu’à la France Cinq jours après les attentats qui ont secoué Paris et tué 129 personnes, de nombreuses questions demeurent autour de la coordination des services de renseignements. Le carnage du vendredi 13 novembre soulève des interrogations sur la capacité des systèmes antiterroristes français à prévoir et à empêcher les attaques sur son sol. Pourquoi les terroristes n’étaient-ils pas mieux suivi ? 1/ Première accusée, la Belgique. Selon RFI, l’instabilité du système politique de la Belgique, un pays resté sans gouvernement pendant plus d’un an, a empêché une coopération durable. Une autre source cruciale ne transmet plus d’information à la France : la Syrie. Lire la suite de cet article sur FranceTV info

http://news360x.fr/le-scandale-de-la-cooperation-internationale-entre-les-services-de-renseignement-commence-a-sortir/

Related:  CES FOUS QUI NOUS GOUVERNENT OCT et NOV 2015 .:: 7 ::.POLITIQUE ÉTRANGÈRE 1SECURITÉ NATIONALE 1

Prorogation de l'état d'urgence : la Quadrature du Net «documente le désastre» Alors que l’Assemblée nationale a quasiment à l’unanimité voté le projet de loi sur la refonte de l’état d’urgence, la Quadrature du Net s’inquiète de la portée de ce texte qui, selon elle, menace les libertés fondamentales des Français. L’association, qui s’est déjà distinguée par sa farouche opposition à la loi dite «de renseignement» votée après les attentats de janvier, estime que «la classe politique dans son ensemble se désavoue elle-même en répondant par la restriction générale des libertés publiques à une attaque sans précédent contre nos libertés». Pour la Quadrature du Net, la prorogation de l’état d’urgence vise à «s'affranchir du principe de séparation des pouvoirs », affirmant que nombre de perquisitions administratives depuis sa mise en place n’avaient pas de lien avec le terrorisme, rejoignant par là le scepticisme du Syndicat de la magistrature, qui craint l’émergence d’un Etat policier.

Mauvais temps pour le président Erdoğan, par Thierry Meyssan En une semaine les affaires du président Erdogan se sont considérablement assombries. En premier lieu, le soupçon plane sur sa responsabilité dans les attentats de Paris et de Bruxelles. Dans le premier cas, la Turquie aurait tenté d’exercer un chantage sur le président Hollande à propos de son engagement non-tenu de l’aider à « régler » la « question kurde ». On se souvient qu’au début 2011, les ministres des Affaires étrangères français et turc, Alain Juppé et Ahmed Davutoğlu, avaient signé un Traité secret fixant les conditions des guerres à livrer contre la Libye et contre la Syrie. Or, l’une des clauses de ce traité prévoyait le soutien de la France à un règlement de la « question kurde » qui ne porte pas atteinte à « l’intégrité territoriale de la Turquie ». En d’autres termes, il s’agissait de créer un nouvel État, à cheval sur l’Irak et la Syrie, pour pouvoir y expulser les Kurdes turcs.

Les attentats de Paris auraient été coordonnés en temps réel depuis la Belgique Selon les informations du journal Le Monde les trois commandos terroristes auraient été conduit depuis la Belgique. Les enquêteurs parlent d’une «triple coordination » pour les attentats de Paris du 13 novembre dernier qui ont fait 130 morts. A l’arrivée des terroristes devant le Bataclan, ce vendredi 13 novembre, l’un d’entre eux envoie un SMS «on est parti, on commence» avant de se débarrasser du téléphone dans une poubelle. C’est en Belgique que le destinataire de ce texto a été localisé par les enquêteurs au moment de l’attaque.

Hillary Clinton veut mettre le paquet sur la Syrie La favorite de la primaire démocrate a pris ses distances par rapport à Barack Obama. Alors que le président se montre prudent, Hillary Clinton a appelé à intensifier les frappes aériennes et surtout, à envoyer des troupes au sol. Une terrible série d’attentats à Paris. De quoi vous scinder deux camps chez les démocrates. Alors que Barack Obama se montre hésitant sur la suite des événements, Hillary Clinton a montré les crocs. Dans un discours prononcé jeudi sur la politique étrangère, elle a appelé ouvertement à un renforcement des frappes aériennes en Syrie et à un déploiement de troupes au sol.

Paris accueille le monde pour relancer le processus de paix... sans israéliens ni palestiniens Vendredi 3 juin s’ouvre à Paris une conférence pour un nouveau souffle aux négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens. Des délégations d’une trentaine de pays seront présentes. Mais pas les principaux intéressés. L’heure est au pessimisme. Avant même le début de la réunion internationale organisée par la France pour relancer le processus de paix israélo-palestinien, le ministre des Affaires étrangères de l’Etat hébreu a prévenu : la démarche «échouera». C’est dans un contexte de relations tendues entre Paris et Israël que prend place cette énième tentative de faire s’asseoir Israéliens et Palestiniens à la table des négociations.

Faire ses bagages sans précipitation Plus de 1.600 agressions de pompiers en 2014. Quelques-unes de plus en Corse il y a quelques jours. Et le peuple en est réduit, devant l’incurie du pouvoir politique, à faire la police et la justice, quitte à se faire justice. Nous en sommes là. On nomme ici ou là ce type d’intervention pogrom ou ratonnade. Un ancien haut responsable de la DGSE : "Schengen est une passoire" La présence aux portes de Paris, où il est soupçonné d’avoir organisé le massacre du 13 novembre, du djihadiste belge Abdelhamid Abaaoud, tué mercredi dans un raid policier, révèle des défaillances majeures dans le système de contrôle aux frontières de Schengen, estiment des experts. D’autant que le jeune homme, condamné, recherché, omniprésent dans des vidéos de propagande du groupe État islamique (EI) tournées en Syrie, s’était déjà vanté, dans Dabiq, le magazine en ligne de l’EI, de s’être rendu en Belgique cet hiver pour y monter une opération qui a avorté après un raid de la police belge, puis d’être rentré en Syrie sans être repéré. « Il faut l’admettre, Schengen est une passoire », assure un ancien haut responsable de la DGSE, qui demande à ne pas être identifié. « Ce gars, avec un CV et des antécédents pareils, où qu’il soit entré dans Schengen cela aurait dû provoquer un drapeau rouge. Source

Résolution au Sénat: «François Hollande est au service d'intérêts qui ne sont pas ceux des Français» Malgré les résolutions adoptées à l'Assemblée nationale et au Sénat, le sénateur David Rachline craint que François Hollande ne néglige les intérêts français et européens en s'entêtant à sanctionner la Russie. RT France : Pourquoi vous êtes-vous prononcé pour la résolution ? Ce genre de sanctions ne sert à rien, si ce n’est à pénaliser l’agriculture française David Rachline (D. R.) : J’ai demandé à ce que l’intégralité des sanctions à l’égard de la Fédération de Russie soit levée parce que je considère que c’est absolument dramatique sur le plan économique d’abord pour les Français, pour les agriculteurs français, pour tous ceux qui sont pénalisés par ces sanctions, et que, de surcroit, cela ne faisait strictement rien avancer. On le voit bien, rien n'a évolué à la faveur de ces sanctions donc il faut utiliser les armes diplomatiques si c’était nécessaire, mais certainement pas ce genre de sanctions qui ne servent à rien, si ce n’est à pénaliser l’agriculture française.

Sécurité - Formation : Afflux de recrues prévu dans les écoles de gendarmerie pour 2016 En 2008, dans le cadre des réductions des effectifs et de la Révision générale des politiques publiques (RGPP), il a été décidé de fermer les écoles de gendarmerie de Châtellerault, du Mans, de Libourne et de Montargis. Seulement, après les attentats de janvier et de novembre, le gouvernement a décidé d’augmenter à nouveau les effectifs des gendarmes, ce qui se traduira, en 2016, par la création de 1.763 postes supplémentaires, essentiellement au sein de la gendarmerie mobile. Mais ce n’est pas le tout de créer des postes : il faut aussi penser à former ces nouvelles recrues. Et cela peut poser un problème car, comme le relève le mensuel L’Essor, la Gendarmerie ne compte plus que 4 écoles pour assurer la formation initiale de ses sous-officiers ainsi que celle de ses gendarmes adjoints volontaires. Résultat : il va falloir pousser les murs pour faire de la place. Des questions peuvent se poser sur les conditions dans lesquelles ces recrues seront formées….

François Hollande, ou l'art de récupérer sa propre incurie Stratège minable mais brillant tacticien, notre Président s’est trompé sur tout et tout le temps. Il n’est parvenu à donner de l’importance à la France que dans la mesure où elle est victime, et victime de son incurie. En attendant, il essaie d’utiliser les conséquences de ses fautes pour se refaire une santé en politique intérieure.

Viriginia Raggi et Sadiq Khan : le deux poids deux mesures d'Anne Hidalgo fait rire les internautes La maire de Paris ne tarissait pas d'éloges sur l'élection de son confrère londonien. Mais ce dimanche, Virginia Raggi a été élue maire de Rome. Et Anne Hidalgo s'est faite plus discrète, ce qui n'est pas passé inaperçu sur les réseaux sociaux. La comparaison est amusante, et les internautes ne gâchent pas leur plaisir pour le souligner. Quand Sadiq Khan a été élu maire de Londre le 6 mai dernier, c'est une pluie d'encouragements et de félicitations que la maire de Paris avait adressé à son homologue : «Je soutiens Sadiq Khan et me tiens à ses côtés, un grand maire pour Londres !» Quatre jours après son élection, la maire de Paris avait été la première personnalité publique étrangère à faire le déplacement pour aller rencontrer le nouveau maire musulman de la capitale britannique : «Je suis tellement heureuse d'être à Londres aujourd'hui, et ravie de rencontrer Sadiq Khan.»

Related: