background preloader

État d'urgence : l'État policier pour éluder tout bilan critique

Paris, le 19 novembre 2015 — L'Assemblée nationale a voté aujourd'hui le projet de loi sur la refonte de l'état d'urgence1, adopté en extrême urgence dans un climat de surenchère autoritaire sans précédent. La Quadrature du Net s'inquiète de plusieurs mesures contenues dans la loi, notamment concernant les perquisitions informatiques, la censure d'Internet et la liberté d'association. À rebours de toute réflexion de fond sur les causes profondes des attentats et la manière de régler une situation complexe, la classe politique dans son ensemble se désavoue elle-même en répondant par la restriction générale des libertés publiques à une attaque sans précédent contre nos libertés. Si le projet de loi précise et actualise un certain nombre de points, notamment en rouvrant une possibilité de recours administratif, La Quadrature du Net regrette profondément qu'il soit refondu dans des délais rendant impossible un examen serein et un débat éloigné des émotions actuelles. 1. Related:  #ParisAttacks

L’Etat islamique ou les chevaliers de l’apocalypse djihadiste - Rock the Casbah La violence extrême du monstre djihadiste tient largement aux convictions apocalyptiques de nombre de ses recrues. Ce monstre a réussi à imposer au monde entier l’appellation qu’il s’est choisie d’Etat islamique (EI), alors qu’il n’est pas un Etat, mais une machine de guerre, et que sa doctrine totalitaire menace avant tout les musulmans. A la différence d’Al Qaeda, la base de l’EI, à défaut de sa hiérarchie, est portée par des croyances millénaristes à l’impact dévastateur. On a désormais des dizaines de témoignages de « volontaires » étrangers de l’EI qui révèlent leur angoisse, mais aussi leur exaltation à l’approche de la fin des temps. Apocalypse de la terreur L’Ultime Bataille, celle qui verra dans un effroyable bain de sang la victoire des Fidèles, y sera menée. Cette redoutable collusion entre la technologie moderne et les superstitions les plus obscurantistes est encore mieux illustrée par le titre même du magazine de l’EI en langue anglaise. Tradition prophétique

« L’Etat islamique a un père : l’Arabie saoudite et son industrie idéologique » Après les attentats meurtriers du 13 novembre, revendiqués par l'organisation Etat islamique (EI), la France et, plus largement, les Occidentaux doivent-ils repenser les liens qu'ils entretiennent avec l'Arabie saoudite et le Qatar ? Une tribune de l'écrivain algérien Kamel Daoud, publiée (en anglais et en français) par le quotidien américain The New York Times et largement partagée sur les réseaux sociaux, vient alimenter le débat. Dans cette tribune, Kamel Daoud, lauréat du Goncourt du premier roman pour Meursault, contre-enquête et chroniqueur au Quotidien d'Oran, affirme que l'Arabie saoudite n'est qu'un "Daech [acronyme arabe de l'Etat islamique] qui a réussi". "Daech noir, Daech blanc. Le premier égorge, tue, lapide, coupe les mains, détruit le patrimoine de l’humanité, et déteste l’archéologie, la femme et l’étranger non musulman. Lire aussi : Kamel Daoud, une plume contre l'obscurantisme "Daech a une mère et un père" "Daesh a une mère : l’invasion de l’Irak. Salafisme "quiétiste"

les AZA | Les AZA subversifs « Modifier notre Constitution sur injonction de Daech, c’est donner aux terroristes la victoire qu’ils espèrent Basta ! : Les députés discutent ce jeudi du prolongement de trois mois de l’état d’urgence. Quelle est votre réaction par rapport au discours de François Hollande devant le Parlement réuni en Congrès, le 16 novembre, après les attentats meurtriers ? Jean-Pierre Dubois [1] : Nous faisons face à une situation exceptionnelle, qui appelle à des mesures exceptionnelles. Mais cela ne signifie pas des mesures d’exception. Cela suppose des moyens plus importants qu’en temps normal, avec la restriction de certaines libertés si cela est absolument nécessaire. Que pensez-vous des mesures proposées par François Hollande ? Deux choses sont extrêmement inquiétantes. Deuxièmement, même s’il faut évidemment attendre d’en savoir plus, le contenu des mesures annoncées est aussi inquiétant. Réviser la Constitution n’est pas une bonne idée, selon vous ? « Nous sommes en guerre », martèlent nos dirigeants. Il faut bien sûr traquer ces gens et les empêcher de nuire. Cela suffira-t-il ?

La France prévient officiellement qu’elle ne respectera peut-être pas les droits de l'Homme La France vient d’informer le Conseil de l’Europe qu’elle pourra, à cause de l’état d’urgence, déroger à certains droits garantis par la Convention européenne des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Tout pays signataire de cette convention peut demander une dérogation à l’application de celle-ci, pour une durée limitée, en cas de guerre mais aussi de « danger public menaçant la vie de la nation ». Et cela dans la « stricte mesure où la situation l’exige », précise l’article 15 de la convention. Situation ironique : la France annonce qu’elle va enfreindre des droits et libertés fondamentales – et l’officialise – pour combattre ceux qui menacent les droits et libertés... Pourquoi une telle demande officielle ? Cette procédure permet notamment à la France de se prémunir d’éventuels futurs procès devant la Cour européenne des Droits de l’homme (CEDH), qui contrôle et veille à la bonne application de la convention. À lire aussi :

Qu'est-ce que le captagon, la drogue des djihadistes ? Les forces de l’ordre antidrogue turques ont mis la main sur près de 10,9 millions de comprimés au cours de deux descentes distinctes dans la province de Hatay, frontalière de la Syrie (voir carte ci-dessous), annonce l'AFP. Les policiers ont saisi un premier lot de 7,3 millions de comprimés dissimulés dans 1.300 filtres à huile de moteur. Le second lot a été découvert dans un dépôt. Une pilule très prisée des combattants de Daesh 26 juin 2015, dans la station balnéaire de Port El-Kantaoui, près de Sousse, en Tunisie. L'impression d'être "le roi du monde" Synthétisé pour la première fois en 1961, le captagon est un stimulant de la famille des amphétamines qui comprend notamment la métamphétamine et l'ecstasy (aussi appelé MDMA). "Comme toutes les autres amphétamines, cette drogue entraîne une résistance à la fatigue, une vigilance accrue et une perte de jugement. La "descente" qui suit la prise de captagon Les effets de cette drogue ne sont pas cantonnés au cerveau. COMMERCE.

La stratégie de Daech vise à créer le chaos et diviser les populations La lecture de l’ouvrage, largement diffusé sur les réseaux sociaux, fait partie de l’apprentissage des militants de Daech. Le 12 novembre, un jour avant les attentats de Paris, Daech a mené une double attaque terroriste contre le quartier à majorité chiite de Bourj al-Brajneh, à Beyrouth, dont le bilan s’élève à 44 morts et 239 blessés. Dans le communiqué de Daech revendiquant l’attentat, l’organisation donne les noms de trois de ses kamikazes supposés : deux Palestiniens et un Syrien. > À lire aussi : A Beyrouth, « on a développé des anticorps et on résiste » Attiser les tensions communautaires Aussitôt « l’information reprise sur les réseaux sociaux, ainsi que sur les principaux médias télévisés libanais, attise quelques heures durant, les accusations communautaires contre les Palestiniens du Liban », explique Nicolas Pouillard, chercheur associé à l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo). « Car l’attentat a aussi sa spécificité, poursuit-il. Le sectarisme de Daech Et la France ?

— Free Software Foundation — working together for free software We recommend these sites because they follow ethical guidelines and respect their users: Other popular sites for sharing news are a problem for technology users -- they are set up to lock users to their services and deny them basic privacy and autonomy. But it's important that we let people everywhere know about the importance of free software, so if you have an account on these sites, please help spread the word. La Suède met fin à sa coopération militaire avec l'Arabie saoudite au nom des droits de l'homme En 2014, selon cet accord, Riyad avait acheté pour 37 millions d'euros d'armement suédois. La Suède a décidé de ne pas renouveler son accord de coopération militaire signé avec l'Arabie saoudite en 2005, a annoncé mardi 10 mars le premier ministre social-démocrate, Stefan Löfven. « Il sera rompu », a déclaré M. Löfven à la radio publique SR depuis Kiev, à propos de cet accord qui était controversé au sein de la majorité de gauche en raison de la question des droits de l'homme. En 2014, selon cet accord modeste, Riyad avait acheté pour 338 millions de couronnes (37 millions d'euros) d'armement suédois. Cette décision est rendue publique peu après un incident diplomatique entre les deux pays, l'Arabie saoudite ayant empêché la ministre des affaires étrangères suédoise, Margot Wallström, de prononcer un discours prévu lors d'une réunion de la Ligue arabe au Caire. M.

France. “Comme s’il n’y avait pas de cafés à Damas ou au Caire ...” Mathias Enard, lauréat du prix Goncourt 2015, revient sur les fractures entre l’Occident et le Moyen-Orient. Un discours à contresens de l’opinion générale de la part de cet amoureux du monde arabe et perse. Le Temps : La Syrie est à feu et à sang, l’Irak est en miettes, Paris est en deuil… Votre distinction par le Goncourt est-elle comme une ultime récompense avant qu’on tire le rideau sur une époque ?Mathias Enard : Ce n’est pas le monde d’hier que je décris, même si mon livre donne aussi à voir un côté un peu crépusculaire et mélancolique. Le paysage est tout de même assez désespérant, non ? Luis Lema

Related: