background preloader

Cours de psycho cognitive

Cours de psycho cognitive
Related:  .caisson test

Wikipedia - Psychologie cognitive Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Plus généralement la cognition se définit comme l'ensemble des activités mentales et des processus qui se rapportent à la connaissance et à la fonction qui la réalise. La psychologie cognitive part du principe que l'on peut inférer des représentations, des structures et des processus mentaux à partir de l'étude du comportement. Contrairement au béhaviorisme, elle défend la thèse que la psychologie est bien l'étude du mental et non du comportement. Historique[modifier | modifier le code] La psychologie cognitive est véritablement née dans les années 1950, en même temps que l'intelligence artificielle. Notions de base[modifier | modifier le code] Bibliographie (manuels et textes introductifs)[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code] Cours de psychologie Définitions, articles, dossiers sur la psychologie cognitive telle qu'elle est enseignée en université. Voir aussi[modifier | modifier le code] Précurseurs :

Cours de psychologie cognitive La psychologie cognitive étudie les grandes fonctions psychologiques de l’être humain, c’est à dire la mémoire, le langage, l’intelligence, le raisonnement, la résolution de problèmes, la perception et l’attention... La cognition peut se définir comme l'ensemble des activités mentales et des processus qui se rapportent à la connaissance et à la fonction qui la réalise. La mémoire: définition Définition : la mémoire c’est la capacité qu’a notre cerveau d'enregistrer, stocker et récupérer des informations, d'utiliser des connaissances acquises antérieurement. Variable dépendante et indépendante : définition Une variable est quelque chose qui peut être changé, comme une caractéristique ou une valeur. Validité écologique : définition La validité écologique correspond au postulat que, les comportements observés au cours d’une étude sont le reflet des comportements qui se produisent effectivement en milieu naturel. Le behaviorisme, ou comportementalisme : définition Mémoire sémantique : définition

Portail:Psychologie Les travaux de la Salpêtrière introduisent également une nouvelle vision des phénomènes hystériques. Charcot ne considère plus les malades hystériques comme des simulatrices et découvre, à la surprise générale, que l'hystérie n'est pas le privilège des femmes. Enfin, Charcot rattache l'hystérie aux phénomènes de paralysies post-traumatiques, établissant les bases d'une théorie du traumatisme psychique. Au terme des polémiques qui l'opposent à Hippolyte Bernheim et aux autres membres de l'École de Nancy, Charcot est accusé d'avoir opéré à la manière d'un montreur de foire, dressant ses patientes aux comportements théâtraux qu'il rapporte à l'hypnose.

Le cognitivisme Le courant cognitiviste est issu des travaux sur la logique et les mathématiques, et surtout du développement de l'informatique. Notons au début du siècle, la machine universelle de Turing, capable virtuellement de raisonner comme un cerveau humain. Wiener en 1948 ("cybernetics") émet l'idée d'une représentation mécanique du cerveau. Le cognitivisme repose sur deux métaphores : - le cerveau est similaire à un ordinateur et fonctionne en traitant de l'information à l'aide de systèmes ouverts qui peuvent communiquer avec l'environnement, en manipulant des symboles - le cerveau est semblable à un réseau neuronique où les concepts sont reliés entre eux par des relations. Ainsi, la pensée est un système de représentations de l'état du monde, représentations qui sont des significations sur lesquelles la pensée s'exerce. Et l'humain recueille, modifie, encode, interprète, emmagasine l'information provenant de l'environnement et en tient compte pour prendre des décisions et orienter sa conduite.

5 principes issus des neurosciences pour favoriser l'apprentissage en formation Quels sont, à votre avis, les avantages et inconvénients des pédagogies actives, ludiques et participatives ? Si les entreprises semblent conscientes de la nécessité d’amorcer un virage pédagogique dans leurs formations, elles sont parfois réticentes à l’idée de passer à l’action : est-ce vraiment utile et pertinent ? De mon point de vue, la réponse est indéniablement : OUI ! Et les recherches scientifiques menées ces dernières années vont clairement dans ce sens. Découvrez 5 principes essentiels issus des recherches en neurosciences pour mieux favoriser l’apprentissage dans vos formations. 1. Tous les êtres humains disposent d’une mémoire de travail. Le problème de notre mémoire de travail, c’est qu’elle dispose d’une capacité très limitée : elle ne peut conserver simultanément que 7 éléments (+/- 2 en fonction des individus) pendant une période de 30 secondes. De plus, les recherches montrent que l’attention des apprenants chute naturellement au bout d’environ 10 minutes. 2. 3. 4. 5. J.

Psychologie relationnelle Une once de psycho Représentations imagées Expériences encodage imagé – encodage verbal hyp : dimension concret/abstrait qui constitue déterminant principal dans formation des images mentales. Exp : demande aux sujets de noter difficulté éprouvée pour se représenter mot sous forme d'image mentale fournir en une min le plus de mots associés tâche d'apprentissage de la liste épreuve de rappel rés : rappel influencé par valeur d'imagerie mais pas par valeur d'association Selon Paivio : efficacité des images mentales dans la mémorisation s'explique par double encodage, visuel et verbal. hyp : effet d'une tâche sur mémorisation de mots à forte valeur d'imagerie moindre que sur mémorisation de mots abstraits. Exp : mémorisation de mots pendant que tâche interférente réalisée : suivre du doigt une cible visuelle mobile rés : mémorisation supérieure des mots imageables tâche interférente ne perturbe pas plus mémorisation des mots imageables que mots abstraits Résultats vont à l'encontre de la théorie du double encodage.

Robert Sternberg Robert Sternberg (born December 8, 1949) is an American psychologist and psychometrician. He is Professor of Human Development at Cornell University.[1] Prior to joining Cornell, Sternberg was president of the University of Wyoming.[2] He has been Provost and Professor at Oklahoma State University, Dean of Arts and Sciences at Tufts University, IBM Professor of Psychology and Education at Yale University. He is a member of the editorial boards of numerous journals, including American Psychologist. He was the past President for the American Psychological Association. Sternberg has a BA from Yale University and a PhD from Stanford University, under advisor Gordon Bower. Among his major contributions to psychology are the Triarchic theory of intelligence, several influential theories related to creativity, wisdom, thinking styles, love and hate, and is the author of over 1500 articles, book chapters, and books. Early life[edit] Academic career[edit] University of Wyoming presidency[edit]

Psychologie collective Comment réussir à mener deux types de cohésion pour réussir en mobilisation de l’intelligence collective ? Comment construire la cohésion sociale d’un groupe vecteur d’intelligence collective globale et comment construire la cohésion opérationnelle d’un groupe fondateur d’intelligence collective. Il y a 1001 façons d’aborder l’intelligence collective. Partagée, l’intelligence collective globale est une aptitude cohésive à acquérir d’une grande complexité. Il semble impossible de mobiliser l’intelligence collective à partir d’un seul outil, d’une seule méthode ou d’un seul principe sans une approche globale et durable des process favorisants son épanouissement . L’intelligence collective est bien plus que ce que nous pensons vraiment à l’échelle d’un individu ou d’un collectif. En prendre conscience est déjà le premier pas vers l’humilité et la sagesse de comprendre, qu’elle est partout, dans tous les rouages de nos organisations, sous différentes formes. De l’importance de la cohésion….

Intelligence créative Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'intelligence créative est un type d'intelligence qui ajoute de l'originalité et de l'efficience aux solutions qu'elle propose. De l'intelligence logique à la créativité pure[modifier | modifier le code] Un continuum[modifier | modifier le code] Il est d'usage d'opposer l'intelligence à la créativité En fait, il y a des degrés entre les deux. On peut distinguer sur un continuum, en allant de gauche à droite : Soit : L'intelligence logique, pure, déductive (celle schématisée caricaturelement par la métaphore du cerveau gauche)L'intelligence créative (logique inventive, avec une composante imagination) dont un bon exemple est la résolution créative de problèmeLa créativité intelligente (imagination raisonnée) dont deux bons exemples sont le design et l'architectureLa créativité pure, domaine des arts plastiques et autres (celle schématisée caricaturelement par la métaphore du cerveau droit) L'analyse de Robert Sternberg[modifier | modifier le code]

Related: