background preloader

Le difficile combat contre l’argent de Daech

Le 16 novembre dernier, dans son communiqué spécial sur la lutte contre le terrorisme, le G20 a appelé ses membres à « renforcer le combat contre le financement du terrorisme ». Le constat est certes unanimement partagé : on ne peut combattre Daech par la seule action militaire, il faut réussir à couper le groupe terroriste de ses ressources financières. Facile à dire mais moins facile à faire. Car si l’on en croît les études du Gafi et du Congrès américain, ses dirigeants semblent avoir recours essentiellement à un financement local difficilement contrôlable. Les diverses estimations disponibles situent les ressources de « l’Etat islamique » (EI) entre un et trois milliards de dollars par an, ce qui en fait l’organisation terroriste la plus puissante au monde financièrement. Selon un ancien colonel de l’armée américaine interviewé par la chaîne d’information CNN, ils auraient livré des informations clés car l’EI étant aussi un business, ses membres sont « de méticuleux comptables ».

http://www.alterecoplus.fr/international/le-difficile-combat-contre-largent-de-daech-201511181120-00002528.html

Related:  AttentatsDaech Isis EITerrorismeSociété

« Face à la radicalisation, l’Europe doit s’unir et se renforcer » Directeur d'études à l'EHESS, Farhad Khosrokhavar nous livre une première analyse des attentats du 13 novembre et nous éclaire sur les ressorts de la radicalisation djihadiste. A nos lecteurs : cet article est une version mise à jour par la rédaction le 18 novembre 2015 avec Farhad Khosrokhavar de l’article « Ces jeunes qui se radicalisent » paru initialement le 12 mars 2015. Farhad Khosrokhavar, vous êtes spécialiste du jihadisme et de la radicalisation. Quels premiers enseignements tirez-vous des attentats qui ont frappé la France le 13 novembre, et particulièrement de l’association de jihadistes français et belges?Farhad Khosrokhavar1 : C’est le cœur du problème : l’Europe jihadiste existe, tandis que l’Europe de la sécurité n’existe pas encore. Chaque pays a ses propres services de police, de renseignement.

Tout comprendre sur l’Etat islamique en quatre questions Comment est né l'Etat islamique ? Quels sont ses objectifs ? Pourquoi frappe-t-il la France ? Qui achète le pétrole de Daech ? Depuis plus d’un an, je pose cette question cruciale : qui achète le pétrole de Daech et permet à cette organisation de se financer ? Voici mes contributions à ce débat. Lors d’une réunion de la Commission des affaires étrangère du Parlement européen nous avons appris avec stupeur que l’UE se fournirait en pétrole auprès de l’État islamique. Vidéo : Daech expliqué en sept minutes - En bref Tandis que les récits des exactions perpétrées par l'organisation de l'Etat Islamique (Ei, ou Daech, son acronyme arabe) s'ajoutent les unes aux autres, jour après jour, peut-être avions nous besoin d'un peu de recontextualisation. LeMonde.fr a produit dans ce but une courte vidéo de sept minutes pour faire le point sur ce qu'est Daech, d'où vient cette organisation terroriste, où elle en est et quels sont les rapports de force dans la région. L'approche est aussi économique, religieuse et étayée par de nombreuses cartes. Pratique. Comprendre la domination de l'Etat islamique en sept minutes, par Le Monde :

Enquête. Ce que veut vraiment l’Etat islamique Cette grande enquête publiée dans The Atlantic offre un éclairage sans précédent sur les objectifs et les fondements idéologiques de Daech. Soutenant la thèse selon laquelle l’organisation se définit essentiellement par sa lecture littérale du Coran, elle a suscité de nombreuses réactions. En voici, en exclusivité, l’essentiel. Qu’est-ce que l’Etat islamique [EI, Daech en arabe] ? D’où vient cette organisation et quelles sont ses intentions ? La simplicité de ces questions peut être trompeuse, et rares sont les dirigeants occidentaux qui connaissent les réponses.

Choqués par ce qu'ils croient être des passages du Coran, ils lisent en fait la Bible L'expérience est révélatrice. A travers une vidéo (voir ci-dessus), Sacha Harland et Alexander Spoor, deux Youtubeurs néerlandais, ont souhaité mettre en avant les préjugés qui existent au sujet de l'islam. Ils ont dissimulé une Bible sous la couverture d'un Coran et ont demandé à des passants d'en lire quelques passages, soigneusement choisis parmi les plus violents ou sexistes. Parmi ces extraits, "Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable ; ils seront punis de mort" (Lévitique 20:13). "Si vous ne m'écoutez pas et ne mettez pas tous ces commandements en pratique, (...)

"Daech", l'enquête d'Arte : mais que font les banques ? Il faut taper là où ça fait mal Capture d'écran du documentaire "Daech, la naissance d'un État terroriste", diffusé sur Arte le 10 février 2015. (Capture d'écran/Arte) J'aime ma banque. Moins que Gad c'est certain, mais j'aime à savoir mes maigres économies, mon découvert bien à l'abri, et mes futurs projets irréalisables financés à meilleur taux qu'avec des petits bonhommes en mousse verte, ces usuriers des temps modernes. J'aime ma banque. Accord de Paris : « Le verre est aux trois quarts plein » Une observation tout d’abord sur ce niveau d’ambition, énoncé à l’article 2 de l’accord de Paris. Il est plus élevé que ce qu’on imaginait au départ. Personne n’aurait parié sur le fait qu’on aboutisse à ce résultat. Depuis la COP de Cancun, en 2010, nous étions sur un objectif de 2°C.

Related: