background preloader

Hésiode

Hésiode
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. « Pseudo-Sénèque » : longtemps considéré comme un buste du philosophe stoïcien, ce portrait pourrait représenter un poète archaïque, peut-être Hésiode. Copie romaine d'un original hellénistique, British Museum Œuvres principales Hésiode (en grec ancien Ἡσίοδος / Hêsíodos, en latin Hesiodus) est un poète grec du VIIIe siècle av. J. Biographie[modifier | modifier le code] Les faits[modifier | modifier le code] Ascra était un endroit pauvre. Pour amener son frère à la sagesse, à une saine vie et à une bonne gestion de ses biens, Hésiode composa à son intention le poème Les Travaux et les jours, ouvrage dont la partie didactique est axée autour de deux vérités morales : le travail est la grande loi de l’humanité ; celui qui travaille peut vivre décemment. Parallèlement à ses activités agraires, Hésiode était un aède, c’est-à-dire un barde composant ses poèmes pour un auditoire. Il mourut à Ascra. Œuvre[modifier | modifier le code] Éditions Études

Théogonie - audio Donneur de voix : Stéphane Gambier | Durée : 1h 03min | Genre : Mythologie La Théogonie, poème composé par Hésiode au VIIIe siècle avant J.-C., est une des sources principales de la mythologie grecque. Traduction : Anne Bignan (1795-1861). > Écouter un extrait : Première partie. > Télécharger ce livre audio en intégralité (archive Zip, 42Mo) > Télécharger ce livre audio par chapitres : Partie 1.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)Partie 2.mp3Partie 3.mp3Partie 4.mp3Partie 5.mp3 > Consulter la version texte de ce livre audio.

La Théogonie Commençons (1) par invoquer les Muses de l'Hélicon (2), les Muses qui, habitant cette grande et céleste montagne, dansent d'un pas léger autour de la noire fontaine et de l'autel du puissant fils de Saturne, et baignant leurs membres délicats dans les ondes du Permesse, de l'Hippocrène et du divin Olmius, forment sur la plus haute cime de l'Hélicon des chœurs admirables et gracieux. "Vils pasteurs, opprobre des campagnes, vous qui ne vivez que pour l'intempérance, nous savons inventer beaucoup de mensonges semblables à la vérité ; mais nous savons aussi dire ce qui est vrai, quand tel est notre désir." Ainsi parlèrent les éloquentes filles du grand Jupiter, et elles me remirent pour sceptre un rameau de vert laurier superbe à cueillir ; puis, m'inspirant un divin langage pour me faire chanter le passé et l'avenir, elles m'ordonnèrent de célébrer l'origine des bienheureux Immortels et de les choisir toujours elles-mêmes pour objet de mes premiers et de mes derniers chants (9). Elle dit.

Ernst Haeckel Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ernst Hæckel Ernst Haeckel en 1860. Ernst Heinrich Philipp August Hæckel (Potsdam, le - Iéna, le ), était un biologiste, philosophe et libre penseur allemand. Il a fait connaître les théories de Charles Darwin en Allemagne et a développé une théorie des origines de l'homme. Ernst Haeckel contribua beaucoup par ses écrits à la diffusion de la théorie de l'évolution. Biographie[modifier | modifier le code] En 1857 et 1858, Ernst Haeckel obtint son doctorat de médecine, puis il obtint son autorisation d'exercer la médecine (Approbation). En 1861, après seulement une année de pratique, il obtint son habilitation et un poste de conférencier (Privat-docent) en anatomie comparée à l’université d'Iéna avant de devenir, l’année suivante professeur extraordinaire d’anatomie comparée à l’institut de zoologie de l’université. En 1862, il épousa sa cousine Agnès Sethe. En 1881-1882, il parcourut les mers tropicales et Ceylan.

Théorie de la récapitulation Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La théorie de la récapitulation, aujourd'hui légèrement tombée en désuétude, a été initiée par Ernst Haeckel. Elle affirme que l'ontogenèse récapitule la phylogenèse, c'est-à-dire que le développement individuel d'un organisme se fait en reproduisant les étapes de l'évolution de certains de ses ancêtres. Dans la pratique, l'énoncé de Hackel n'était ni tout à fait vrai, ni tout à fait faux : chaque génération hérite bien du capital génétique ayant permis à la précédente de survivre (mais pas nécessairement à toutes les précédentes : voir l'article Néoténie). Est donc logiquement transmis sur plusieurs millions de genérations ce qui est utile aux différentes phases du développement de l'embryon (ce qui inclut pour un mammifère son développement dans le milieu amniotique), mais ne sera pas conservé le bagage dont l'entretien serait inutile, et a fortiori nuisible. Notes et références[modifier | modifier le code]

Néoténie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'axolotl, souvent cité comme exemple de cas de néoténie. Il s'agit d'un cas particulier d'hétérochronie et d'un type de pédomorphose. Étymologie[modifier | modifier le code] Le terme néoténie a été proposé par le biologiste Julius Kollmann dans plusieurs articles écrits en 1883 et publiés en 1884 ou 1885. Exemples classiques[modifier | modifier le code] L'exemple le plus connu est l'axolotl ; on a longtemps cru avoir affaire à deux espèces alors qu'il s'agissait de larves se reproduisant sans avoir atteint l'« âge adulte ». Un autre exemple classique est le cas du ver luisant : cette fois-ci, la femelle reste à l'état de « larve » toute sa vie (d'où l'appellation de « ver » alors qu'il s'agit d'un coléoptère), alors que le mâle doit se métamorphoser en imago ailé pour pouvoir se reproduire. Néoténie et évolution adaptative[modifier | modifier le code] Chez l'homme[modifier | modifier le code] Autre[modifier | modifier le code]

La théorie de la récapitulation de Haeckel à Freud Notes La nécessaire distinction méthodologique entre le plan de l’histoire des sciences d’une part et celui des objectifs actuels de la psychanalyse d’autre part permet de rendre à la biologie le rôle qui a été le sien aux sources de la pensée freudienne, sans ignorer pour autant l’opposition foncière qui sépare aujourd’hui la pratique analytique d’une approche biologisante. On trouvera chez Gould (1977) une analyse scientifique, historique et critique de la théorie de la récapitulation mettant en évidence ses ramifications dans d’autres champ de la recherche. Gould 1977, p. 164. Le terme néolamarckien, revendiqué au XIXe siècle par une fraction des évolutionnistes, en particulier les paléontologue américains, désigne ceux qui se refusent à abandonner les idées de Lamarck concernant l’hérédité des caractères acquis. Freud, 1986 [1939], p. 196. On compte plus d’une vingtaine de références à la récapitulation dans l’index thématique de Delrieu 1997. Serres, 1859, pp. 398-399.

Boulè Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans les cités de la Grèce antique, la Boulè (en grec ancien Βουλή, aussi transcrit Boulê) est une assemblée restreinte de citoyens chargés des lois de la cité. Son nom a souvent été traduit par « Conseil » et, plus rarement, par « Sénat ». La Boulè d'Athènes : une institution évoluant[modifier | modifier le code] Création par Solon[modifier | modifier le code] Réforme de Clisthène[modifier | modifier le code] Le rôle de la Boulè était de recueillir les projets de lois des citoyens : chaque proposition de loi, ou probouleuma (en grec ancien, au singulier προβούλευμα) fait l'objet d'un rapport de la Boulè, afin d'établir l'ordre du jour des séances de l'ecclésia qu'elle convoquait. Par le biais de l'alternance des prytanes, ce calendrier politique permet certes une circulation du pouvoir dans l'ensemble du corps civique mais surtout, assure la permanence de l'État. Révolution oligarchique des Quatre-Cents[modifier | modifier le code]

Hestia Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans la mythologie romaine, elle correspond à Vesta[1]. Ses attributs sont le feu, le foyer (familial comme civique) et l’âne[2]. Étymologie[modifier | modifier le code] Son nom ionien est Ἱστίη / Histíê et son nom dorien Ἱστία / Histía. Mythe[modifier | modifier le code] Hestia n'est pas mentionnée par Homère[5]. Culte[modifier | modifier le code] Le nom « hestia » désigne le foyer, tout particulièrement celui de la maison[17] ; Hestia en est la personnification. Hestia veille également sur le foyer domestique, centre symbolique de la maison. Dans le culte, Hestia est liée à Apollon : elle veille sur le foyer de Delphes, l'un de ses principaux sanctuaires[31] et à Délos, sa statue est assise sur l'omphalos. Lieux principaux de culte et sanctuaires[modifier | modifier le code] Iconographie[modifier | modifier le code] Hestia est rarement représentée dans l'art grec[21]. Sources complémentaires[modifier | modifier le code]

Sieyès Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Emmanuel-Joseph Sieyès ou l'abbé Sieyès (prononcer [sjejɛs]), né le à Fréjus et mort le à Paris, est un homme d'Église, homme politique et essayiste français. Robespierre, qui le détestait, l'avait surnommé « la taupe de la Révolution ». Biographie[modifier | modifier le code] Sieyès devient célèbre dès 1788 par son Essai sur les privilèges. En 1789, élu député du tiers état aux États généraux, il joue un rôle de premier plan dans les rangs du parti patriote du printemps à l'automne 1789 et propose, le 17 juin 1789, la transformation de la Chambre du Tiers état en assemblée nationale. Élu dans trois départements à la Convention, il siégea à la Plaine mais dans le procès du roi vota avec la Montagne contre l'appel au peuple pour la mort et contre le sursis. Il est inhumé le 25 juin 1836 dans la division 30 du cimetière du Père-Lachaise[1]. Académie française[modifier | modifier le code] Sieyès et la sociologie[modifier | modifier le code]

Gilbert Simondon Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Gilbert Simondon (né le à Saint-Étienne et mort le à Palaiseau) est un philosophe français du XXe siècle. Son œuvre, produite pour l'essentiel entre 1954 et 1968, traite de l'appartenance de l'homme au vivant, de la centralité philosophique du problème de la technique ou encore des nouvelles formes d'aliénation. Biographie[modifier | modifier le code] Gilbert Simondon fait ses études secondaires au lycée de Saint-Étienne, sa ville natale, et a tôt l’occasion de fréquenter le milieu industriel, de discuter avec des ingénieurs, de s’intéresser à l’invention scientifique et technologique et à la manière dont les innovations sont reçues au sein de la société. En 1955 il devient assistant à l’université de Poitiers. La dernière partie de sa vie est assombrie par la souffrance psychique, qui le contraint à prendre une retraite anticipée. Pensée[modifier | modifier le code] Publications[modifier | modifier le code] Pour une théorie de la rencontre.

Related: