background preloader

Un « serious game » simple et ludique pour aider les étudiants à utiliser une bibliothèque. A vous de jouer !

Un « serious game » simple et ludique pour aider les étudiants à utiliser une bibliothèque. A vous de jouer !
Un « serious game » pour comprendre l’utilisation d’une bibliothèque universitaire et l’enseigner aux étudiants. Il fallait y penser ! Découvrez le film qui vous le décrit en cliquant sur ce lien ou sur l’illustration suivante Ce jeu est né d’un double constat, un écart entre les pratiques des « digital natives » et l’offre de formation traditionnelle (problème de motivation) et le fait que les étudiants ne savent pas faire de recherches pertinents (problème de perte de temps ou mauvaises habitudes). Il fallait donc trouver un moyen ludique pour former les étudiants et notamment les plus jeunes d’entre eux à la recherche documentaire. Cette génération d’étudiants est créative, multi-tâches, hyper-connectée, franche et directe. Le synopsis de ce SG est le suivant : Maëva, jeune étudiante de première année, doit faire un devoir d’anglais sur un roman de Shakespeare. Pour en savoir plus, à vous de jouer en cliquant sur le jeu. Texte de Marion GERARD et Liora LOCHE

http://blog.educpros.fr/jean-charles-cailliez/2015/11/14/un-serious-game-simple-et-ludique-pour-aider-les-etudiants-a-utiliser-une-bibliotheque-a-vous-de-jouer/

Related:  pédagogie nuériqueCONSEIL EN EVOLUTION PROFESSIONNELLE

La médiation numérique pour les nuls Cette couverture est fausse, c’est juste pour illustrer le billet ! Voici un billet que je prends un plaisir tout particulier à publier. Qu’est-ce que la médiation numérique dans les bibliothèques ? Une nouvelle approche du Conseil en évolution professionnelle fondée sur la psychologie existentielle – Conseil en Evolution Professionnelle Jean-Luc Bernaud, professeur en psychologie du conseil et de l’orientation au Cnam, a donné son approche du CEP lors d’une conférence sur le thème : « La recherche en orientation et formation professionnelles : méthode, sens, cohérence ». Changement d’orientation professionnelle, transition de vie, fin de carrière sont des moments-clés où l’individu est plus que jamais amené à exercer sa liberté individuelle. Le conseiller en évolution professionnelle doit la mettre au centre de sa pratique et inviter l’individu à s’interroger sur ce qui fait sens pour lui. Telle est la thèse qu’a défendue Jean-Luc Bernaud, professeur en psychologie du conseil et de l’orientation au Cnam (Conservatoire national des arts et métiers), jeudi 10 janvier, à l’Université Paris-Nanterre, lors de la conférence sur le thème : « La recherche en orientation et formation professionnelles : méthode, sens, cohérence ». Clairvoyance sur soi-même

Le modèle de co-construction de savoirs : un enjeu d'innovation pour les bibliothèques ? (1/3) Par Pascal Desfarges Pascal Desfarges, spécialiste des territoires et de la médiation numérique est le fondateur de l'agence Retiss qui accompagne les organisations culturelles et les collectivités territoriales dans une démarche résolument innovante, réticulaire et collaborative autour des enjeux et usages liés au développement des technologies et des cultures numériques. Il intervient régulièrement auprès des bibliothèques pour décrypter les nouveaux moyens d'innover dont elles disposent pour hacker, détourner, remixer, partager, participer et inventer la bibliothèque de demain. Le point de départ de cet article est de questionner le croisement de deux identités en mouvance : l’une qui doit repenser ses modèles et l’autre qui en invente de nouveaux : la bibliothèque et le tiers-lieu de fabrication (FabLab, Hackerspace, Makerspace). Les bibliothèques en mutation et les tiers-lieux, dont les modèles sont pluriels et en devenir ont ils à voir ensemble ? Du design vers la bibliothèque spéculative

« Changer le paradigme » de l’accompagnement vers, pendant et après la formation – Conseil en Evolution Professionnelle Cette dernière a été chargée, fin octobre par le Haut-commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi, Jean-Marie-Marx, de « contribuer au cadrage » de l’appel à projets national dédié à l’accompagnement du développement des compétences, qui doit être lancé au premier semestre 2019 dans le cadre du Plan d’investissement dans les compétences (Pic). Elle lui a remis ses propositions le 31 décembre 2018. Le rapport suggère notamment d’articuler cet appel à projets autour de deux grands volets : « un premier réservé aux opérateurs du CEP […], un second dédié aux projets coopératifs innovants utiles aux développement des expertises qu’il reste à développer. » Consolider les invariants attendus du CEP Celui-ci serait ouvert toute l’année 2019 pour des expérimentations à conduire d’ici 2021, avant essaimage.

Ordre et désordre dans l'enseignement et l'apprentissage avec le numérique Apprendre, apprendre à « apprendre » et … apprendre à « apprendre à apprendre » Plusieurs d’entre vous le savent : je suis physicien de formation initiale issu du domaine des particules élémentaires (ce que ne sont pas nos étudiants, n’est-ce pas ?), devenu technopédagogue par déformation, réformation … successives. Ceci peut expliquer en partie l’utilisation que je fais de certains concepts pédagogiques et scientifiques, dans un amalgame salutaire entre sciences exactes et sciences humaines.

Alliance de travail - Mieux comprendre Historique du concept d’alliance Origines du concept le champ thérapeutique (importance du lien qui va s’établir entre le client et l’intervenant et du temps pour que ce lien s’établisse) La pensée informatique: des programmeurs jusqu'aux élèves - Contact Lorsque j’étais étudiante à l’université, je me suis inscrite à Eurodyssée, un programme d’échange offrant des stages dans n’importe quel pays francophone ou anglophone d’Europe, sans savoir à quel point cette expérience allait changer ma vie. Le stage en France finalement obtenu, j’ai pu saisir un concept qui a complètement changé ma façon d’analyser le monde qui m’entoure et qui fait aujourd’hui sa place dans nos écoles: la pensée informatique. Je suis arrivée dans une petite ville de la campagne française, Vesoul. En l’an 2000, on y trouvait encore plus de vaches que d’ordinateurs, mais y habitait aussi une femme d’exception, Michèle Guerrin, qui avait décidé de lancer une jeune entreprise de formation informatique et de formation à distance. C’est là que je suis tombée en amour avec Adobe Flash… et avec un Français! J’ai tout laissé tomber à Barcelone pour rester en France à faire du multimédia avec mon chum.

Qu’est-ce que l’empathie et comment la développer L’empathie. Sans elle, vous aurez du mal à comprendre vos apprenants – ce qu’ils font, ce qu’ils voient, ce qu’ils entendent et expérimentent. Vous ne pourrez pas non plus comprendre comment nouer des partenariats efficaces avec des parties prenantes, des experts métiers ou des collègues concepteurs pour gérer vos projets.

Les 5 erreurs classiques du e-learning Qui a peur du grand méchant loup numérique ? L’ electronic learning est une des grandes tendances du XXIème siècle… qu’il soit top-down, bottom-up, P2P, objets connectés, nanotechnologies,… le vertige technologique est tellement important qu’il oblige les acteurs à s’interroger sur les bonnes pratiques. Quelles sont les erreurs classiques à éviter dans un projet du e-elarning ? 1, Confondre les inventions technologiques et les innovations sociales L’innovation est une invention socialisée… Walter Benjamin parlait « d’ère messianique », les pédagogues attendent la dernière invention, comme d’autres le messie… IA, réalités virtuelles, réalités augmentées, social learning… une béatitude technologique.

La thérapie centrée sur le client et les techniques 1La position théorique de Rogers milite contre l’utilisation de techniques en counselling [1][1]N.d.t.: counselling (orth. britannique): l’Approche centrée sur… et en psychothérapie. Les techniques sont pour le moins hors de propos et, pour les fondements de la théorie de l’approche centrée sur le client, elles n’ont aucune valeur. Pire, les techniques peuvent interférer avec la liberté du client que diffuse la position centrée sur le client et insidieusement contaminer l’attitude non-directive du thérapeute. Même si je pense que des techniques peuvent apparaître dans la thérapie centrée sur le client et être consistantes avec la théorie, de telles réponses sont nécessairement en lien avec le référent interne du client et émergent du référent même. 4Par ailleurs, pourquoi une personne travaillant dans l’optique centrée sur le client voudrait-elle utiliser des techniques ?

Related: