background preloader

Carte interactive : toutes les attaques de Daech dans le monde

Carte interactive : toutes les attaques de Daech dans le monde
Depuis la proclamation du rétablissement du califat le 29 juin 2014, Daech (l'organisation de l'Etat islamique) n'a pas cessé ses attaques, en Syrie et en Irak, où le théâtre de ses actions s'étend avec les ralliements successifs d'autres organisations terroristes, ou ailleurs dans le monde, comme on vient d'en vivre un triste exemple. Pour mieux comprendre l'étendue de l'influence et de la zone d'opération de l'organisation terroriste, le Washington Post a produit, et régulièrement mis à jour depuis, une carte interactive et chronologique de ses frappes. Un outil simple et clair pour mieux appréhender où Daech agit, et à quel rythme.

http://www.telerama.fr/monde/carte-interactive-toutes-les-attaques-de-daech-dans-le-monde,134379.php

Related:  RessourcesCollège

La guerre civile syrienne expliquée en vidéo “Une brève histoire de la guerre Syrienne”, cinq minutes trente pour comprendre ce conflit. Pourquoi la situation en Syrie s'enlise-t-elle autant ? Eh bien... parce que c'est compliqué. Ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas essayer de comprendre.

Vidéo : Daech expliqué en sept minutes - En bref Tandis que les récits des exactions perpétrées par l'organisation de l'Etat Islamique (Ei, ou Daech, son acronyme arabe) s'ajoutent les unes aux autres, jour après jour, peut-être avions nous besoin d'un peu de recontextualisation. LeMonde.fr a produit dans ce but une courte vidéo de sept minutes pour faire le point sur ce qu'est Daech, d'où vient cette organisation terroriste, où elle en est et quels sont les rapports de force dans la région. L'approche est aussi économique, religieuse et étayée par de nombreuses cartes. Pratique. Comprendre la domination de l'Etat islamique en sept minutes, par Le Monde :

100 ans de guerre au Moyen-Orient En mai 1916, alors que la bataille de Verdun fait rage, la France et le Royaume-Uni concluent avec l'aval des Russes et des Italiens un accord secret par lequel les deux puissances coloniales se partagent le Moyen-Orient ? ou Proche-Orient, selon le terme plutôt utilisé en France. Les territoires qui constituent de nos jours la Syrie, l'Irak, la Jordanie, le Liban et Israël sont alors toujours sous domination ottomane. Mais en prévision d'une victoire qu'ils jugent probables, les deux pays alliés décident de redécouper la région à leurs bénéfices respectifs. Les négociations sont confiées au député anglais conservateur Mark Sykes et au diplomate français François Georges-Picot, membre du Parti colonial.

Qui se bat contre qui en Syrie ? INFOGRAPHIE - Par ses actions spectaculaires, l'Etat islamique s'impose médiatiquement comme le principal opposant au régime de Damas. En réalité, l'opposition est bien plus diverse et complexe. En quatre ans de conflit, Bachar el-Assad a réussi à liguer contre son régime une myriade de groupes armés aux intérêts parfois opposés, mais qui se retrouvent tous dans leur volonté de le faire tomber. Depuis la conquête spectaculaire de Raqqa par Jabhat al-Nusra en mars 2013, jusqu'à la prise de Palmyre en mai 2015, l'Etat islamique accapare l'attention médiatique par ses coups d'éclats et ses exactions.

PHOTO. "Le monde selon Daech", une carte satirique signée Jay Simons Peu après le début de la guerre en Irak menée par les Etats-Unis, un nouveau groupe jihadiste voit le jour en Irak. C'est l'origine de l'Etat islamique. Ce groupe se présentait comme le défenseur de la minorité sunnite face aux chiites qui ont pris le pouvoir avec l'invasion conduite par les Etats-unis en 2003.

Origine, puissance, financement : les clefs pour comprendre l’Etat islamique Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Mathilde Damgé L’organisation, qui a revendiqué les attentats du 13 novembre, est une nébuleuse dont les contours sont difficiles à cerner. Voici 5 points essentiels pour l’appréhender. 1. Son origine L’Etat islamique (EI), qui a revendiqué les attentats de Paris et de Saint-Denis du 13 novembre, est né de la guerre en Irak.

Terrorisme en Europe : moins de morts au XXIe siècle que dans les années 1980 et 1990 Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Les Décodeurs Malgré les attentats survenus le 13 novembre en France, qui rappellent de tristes précédents (attentats de Madrid en 2004, de Londres en 2005, d’Uttoya en 2011...), on ne peut pas dire que l’Europe occidentale est plus touchée par le terrorisme ces dernières années qu’à la fin du siècle précédent. En réalité, on décompte moins de morts liés à des attaques entre 2001 et 2015 que dans les quinze ans précédents (1986-2000). L’année 1988 a notamment été endeuillée par l’attentat de Lockerbie.

Paris attaqué par des terroristes De terribles attentats ont eu lieu à Paris vendredi 13 novembre. Le Square de l’info t’explique ce qui s’est passé. L’homme que tu vois sur cette photo a été blessé dans une attaque terroriste. Les Nations Unies et la décolonisation Depuis sa création en 1945, l’Organisation des Nations Unies a accueilli parmi ses membres plus de 80 nations qui se sont affranchies de la domination coloniale ou d’accords de tutelle et sont devenues des États souverains et indépendants. L’ONU a joué un rôle crucial dans cette évolution historique en encourageant les aspirations des peuples dépendants et en fixant des buts et des normes pour hâter leur accession à l’indépendance. En dépit des progrès remarquables accomplis dans la lutte contre le colonialisme, il reste aujourd’hui encore 17 territoires non autonomes où vivent près de deux millions de personnes. L’Organisation poursuit donc son action pour favoriser l’accession à l’autodétermination ou à l’indépendance de ces territoires.

Les attentats d'Al-Qaida de 1993 à 2008 Réalisation de la cartographie de ce nouveau numéro de XXI. Illustration : couverture du n° 29 (Hiver 2015) de la revue XXI Note de l'éditeur concernant ce n° : C'est une petite phrase perdue au milieu d’un magazine qui soudain accroche l’œil. Le rédacteur en chef du Mainichi Shimbun (« le journal de chaque jour »), le plus ancien quotidien du Japon, y donne une interview insipide. Si le pays de la technologie et du futurisme est le paradis de la presse prospère, ses dirigeants semblent les inventeurs de la langue de bois : pas un adjectif ne dépasse.

Related: