background preloader

Le Proche et le Moyen-Orient de 1918 à nos jours

Le Proche et le Moyen-Orient de 1918 à nos jours
Ce cadre de violence quotidienne qui a épargné les pétromonarchies du Golfe bénéficiant du parapluie états-unien, mais aussi l’Egypte depuis 1973, est aggravé par d’autres maux en dépit d’une amélioration au cours de la décennie 2000 [5] : une corruption endémique qui touche toutes les strates de la société ; les entraves aux libertés individuelles ; le plus faible taux au monde de participation des femmes à la vie publique ; une dégradation généralisée des conditions de l’enseignement du fait de la croissance démographique et de blocages internes. Les inégalités économiques sont fortes comme l’indique le PIB/habitant en 2011 : Qatar 90 500 $/hab. ; Israël 31 300 $ ; Arabie saoudite 20 500 $/hab. ; Turquie 10 600 $ ; Liban 9 150 $/hab. ; Iran 6 800 $ ; Iraq 6 500 $ ; Syrie 3 000 $/hab ; Egypte 3 200 $/hab. ; Yémen 1 350 $/hab [6] . 1- Quête d’un espace de référence - Force d’attraction et imposition des conceptions européennes - Quatre projections en tension : Umma, Shâm, Qawmiyya, Watan

http://www.aphg.fr/Le-Proche-et-le-Moyen-Orient-de-1918-a-nos-jours

Related:  Informations, débats, réflexionsAborder un drame avec les élèvesFraternité / Solidarité / Laïcité / Contre l'amalgameProche et Moyen OrientBazar temporaire 19

Des repères pour comprendre Daesh Le nom de l’État islamique apparaît sous plusieurs formes : Daesh : acronyme de l’arabe Dowlat al-Islamiyah f’al-Iraq wa Belaad al-sham qui signifie « État islamique en Irak et au Levant »EI : sigle pour « État islamique »EII : sigle pour « État islamique d’Irak »EIIL : sigle pour « État islamique en Irak et au Levant »Isil : acronyme de l’anglais Islamic State in Irak and the Levant Le 29 juin 2014, les djihadistes de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL), d’obédience salafiste, ont proclamé le rétablissement du califat, le régime politique islamique disparu il y a près d’un siècle, et le changement de nom de l’organisation en « État islamique » (« Daesh » en arabe). Il s’impose par la force aux populations de larges pans de territoires en Irak et en Syrie.

Guerre et guerre Par Dominique FAGET Scène de panique dans les environs de la place de la République à Paris, le 13 novembre 2015 (AFP / Dominique Faget) PARIS, 15 novembre 2015 – Tout commence par un coup de téléphone chez moi, ce vendredi soir, alors que je suis photographe de permanence à Paris. La rédactrice en chef photo de l’AFP m’annonce que des coups de feu auraient été tirés dans le dixième arrondissement de la capitale. La radicalisation djihadiste est-elle une «dérive sectaire»? Si le djihadisme est une dérive meurtrière de l’islam, l’étude des processus de radicalisation décrit aussi des phénomènes d’emprise, d’isolement et de manipulation mentale qui ne sont pas spécifiques à l’islam et existent de tout temps dans les grandes sectes religieuses. «Comment vous sentez-vous à l’idée que vous partagez avec les suspects arrêtés par le FBI la même foi?», demanda un journaliste, après les attentats du 11-Septembre, au boxeur américain Cassius Clay, converti à l’islam sous le nom de Mohamed Ali. «Et vous, rétorqua-t-il, comment vous sentez-vous à l’idée qu’Hitler partageait la vôtre?» Réponse lapidaire et scandaleuse. Mais elle revient à l’esprit face à l’injonction de justification qui pèse à nouveau, depuis les attentats du 13 novembre, sur les musulmans dits «modérés», sommés de s’expliquer, de prendre la parole et de condamner leurs correligionnaires «radicaux».

Proche ou Moyen-Orient ? Géohistoire de la notion de Middle East Aujourd’hui, les expressions de Proche-Orient et de Moyen-Orient [1][1] Dans cet article, on désignera par Proche-Orient, en... pourraient passer pour interchangeables. Ainsi, dans un récent numéro de la revue Hérodote, on pouvait lire en couverture : « Proche-Orient, géopolitique de la crise », et en tête de l’éditorial : « Au Moyen-Orient, des conflits qui s’aggravent en n’évoluant guère » (Lacoste, 2007). Aussi peut-on comprendre que la Direction générale de l’enseignement scolaire tente de clarifier les choses : « La terminologie souffre ici d’une imprécision à cause des différences de tradition culturelle. Dans les pays anglo-saxons et en Amérique, on parle de Moyen-Orient.

Enquête. Ce que veut vraiment l’Etat islamique Cette grande enquête publiée dans The Atlantic offre un éclairage sans précédent sur les objectifs et les fondements idéologiques de Daech. Soutenant la thèse selon laquelle l’organisation se définit essentiellement par sa lecture littérale du Coran, elle a suscité de nombreuses réactions. En voici, en exclusivité, l’essentiel. Qu’est-ce que l’Etat islamique [EI, Daech en arabe] ? Pour l’historien Pascal Ory, « le terrorisme est la guerre de notre temps » LE MONDE | • Mis à jour le | Par Pascal Ory (Historien, professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) Prononcé encore avec réticence au mois de janvier, le mot « guerre » impose sa présence au mois de novembre. Ce simple constat pourrait suffire : l’histoire est performative. Mais je me doute bien que beaucoup d’intellectuels, préoccupés de « raison garder » et surtout très soucieux de « ne pas être dupe », vont continuer à manifester plus que des réserves, ne serait-ce qu’en souvenir des emballements belliqueux du passé. Pourtant, le vendredi 13 de cette fin d’année me semble plutôt confirmer, et mot à mot, ce qui suit. 1.

Événements et concours - Initiadroit et la Coupe nationale des élèves citoyens L'action d'Initiadroit au sein des établissements scolaires Les avocats qui s'impliquent dans la démarche mise en œuvre par l'association Initiadroit ont pour mission de faire découvrir le droit aux élèves. Pour ce faire, ils interviennent dans les établissements scolaires qui le souhaitent, notamment dans le cadre des cours d'enseignement moral et civique. Michael Bonner, Le jihâd, origines, interprétations, combats Si le livre de Michael Bonner, Le jihâd, origines, interprétations, combats, est souvent présenté comme très utile pour mettre en perspective l’utilisation contemporaine du mot « jihâd », il est aussi très intéressant vis-à-vis du programme d’agrégation 2015, c’est-à-dire pour étudier le sens et les pratiques du jihâd entre les Xème et XVème siècle. En effet, Michael Bonner, en tant que médiéviste, donne une large place à toute la période médiévale dans son ouvrage de synthèse, ne réservant qu’un dernier chapitre aux évolutions contemporaines (XIXème et XXème siècles). Il permet ainsi de dégager la naissance et l’évolution du concept dans les trois premiers siècles de l’islam, donnant un arrière-plan historique à la période qu’il s’agit d’étudier, puis d’approfondir les évolutions dans cette période même, avec une forte insistance sur les variations d’usage selon les espaces et les acteurs. L’ouvrage débute par une étude du sens premier du terme, dans le Coran et le hadith.

Origine, nombre, financement... l'Etat islamique en cinq questions Une trentaine de pays sont réunis, lundi 15 septembre, à Paris pour décider des moyens à mettre en œuvre dans la lutte contre l'Etat islamique, deux jours après que le mouvement djihadiste sunnite a revendiqué dans une vidéo l'assassinat d'un troisième otage occidental. Pour les Etats-Unis, l’EI, qui sévit actuellement en Irak et en Syrie, est « plus qu'un groupe terroriste ». Il « allie idéologie et sophistication militaire. Il est incroyablement bien financé.

Abdennour Bidar «C’est la communion, l’unité du 11 Janvier qui vient d’être visée» Philosophe des religions, Abdennour Bidar travaille depuis des années sur le monde musulman et la laïcité. En 2015, il a publié Plaidoyer pour la fraternité (Albin Michel) et Lettre ouverte au monde musulman (Les liens qui libèrent). Si vous deviez vous adresser à nouveau au «monde musulman», que lui diriez-vous ? Daech est un cancer qui ronge et défigure ce monde musulman. J’insisterais donc sur l’urgence d’une prise de conscience, sous peine de mort. La civilisation islamique est l’homme malade de la civilisation mondiale, et Daech n’est que son symptôme le plus grave.

Related: