background preloader

60 illustrations pour évoquer les attentats

60 illustrations pour évoquer les attentats
Related:  Attentats Paris - Novembre 2015Ressources pour aborder les événements du 13/11/1513 novembre 2015

La peur est notre ennemie - Mediapart Un vendredi soir d’automne, sous un temps clément. Fin de semaine, temps de sortie, moment de détente. Joies des retrouvailles amicales, des concerts musicaux, des matchs sportifs. Il suffit d’aligner ces mots simples, sans grandiloquence, pour partager ce que nous ressentons tous depuis hier : tout un chacun, nos enfants, nos parents, nos amis, nos voisins, nous-mêmes, étions dans le viseur des assassins. Parce qu’ils ne visaient pas des lieux manifestement symboliques comme lors des attentats de janvier, exprimant leur haine de la liberté (Charlie Hebdo) ou leur haine des juifs (l’HyperCacher), il s’est dit que les terroristes auteurs des carnages parisiens n’avaient pas de cible. Prendre la juste mesure de ce que menace cette terreur sans précédent sur le territoire hexagonal – les attentats les plus meurtriers en Europe après ceux de Madrid en 2004 –, c’est évidemment mesurer aussi le défi que nous ont lancé les assassins et leurs commanditaires. Non, nous n’avons pas peur.

Actualités - Liberté de conscience, liberté d'expression : outils pédagogiques pour réfléchir et débattre avec les élèves Comment parler d'un drame de l'actualité aux élèves ? Quelques principes Moduler son attitude pédagogique selon l'âge des élèves : à l'école maternelle, du début à la fin de l'école élémentaire, au collège...Accueillir l'expression de l'émotion des élèves, sans sous-estimer, y compris chez les très jeunes enfants, leur capacité à saisir la gravité des situations ;Rassurer les élèves : l'école est un espace protégé ; l'évènement s'est déroulé dans un lieu et un temps circonscrit, même si les média en parlent et diffusent plusieurs fois les images ;Etre attentif au « niveau de connaissance » que les élèves ont de l'évènement : certains élèves peuvent n'en avoir aucune connaissance ; d'autres ne disposer que d'éléments partiels, voire erronés, provenant de sources variées. Pour aller plus loin : Aborder un événement collectif violent Quelques repères pour agir à l'école primaire Aujourd'hui, le périmètre touché est beaucoup plus important. Distinguer les situations S'appuyer sur le collectif

Des ressources pour parler avec les enfants Enseignants, chefs d’établissement, animateurs, parents, tous sont confrontés à la difficulté de parler avec les enfants des terribles attentats qui se sont produits dans la soirée du 13 novembre à Paris. Nous vous proposons ici des liens vers des ressources pour y réfléchir avant ou avec eux, dont plusieurs datent de janvier dernier. Vous trouverez dans cet article : Des dessins et des unes de journaux Des documents destinées aux enfants Des analyses, notamment de psychiatres Des articles de presse Des articles pour contrer les rumeurs Des ressources sonores Des ressources institutionnelles Des ressources syndicales Des questions de pédagogie Des textes pour réfléchir ou échanger Des Cahiers avec des articles en ligne Des dessins et des unes Dessin de Jack - dangerecole.blogspot.fr/ 23 dessins qui rendent hommage aux victimes des attentats de Paris (Buzzfeed) Un « padlet » qui regroupe des dessins publié dans la presse ou qui ont circulé sur les réseaux sociaux. Pour les enfants Analyses

Prévenir la radicalisation / SGCIPD Face au basculement de plusieurs centaines de personnes dans l’engagement radical, le Gouvernement a arrêté un plan de lutte contre la radicalisation violente et les filières terroristes présenté par le Ministre de l’intérieur en Conseil des ministres le 23 avril 2014. Ce plan qui vise à démanteler ces filières, à empêcher les déplacements générateurs de menaces, à coopérer plus efficacement au plan international contient un volet préventif et d’accompagnement des familles. La radicalisation relève d'un processus pouvant conduire à l'extrémisme et terrorisme. L’action préventive est essentielle. Elle a vocation à se situer en amont afin de repérer les situations, d’anticiper et d’éviter les recrutements et le passage à des actes violents. Le Courrier des maires d'octobre 2015 consacre un numéro spécial à la Prévention de la radicalisation pour sensibiliser les élus locaux : cahier pratique La CNAF se mobilise pour les valeurs de la République et la prévention de la radicalisation :

Les #MSGU : en cas de crise, sur les réseaux sociaux, adoptez le réflexe citoyen ! Si les médias sociaux constituent un nouveau canal de communication pour la puissance publique, leur utilité ne saurait se limiter à cette fonction. Ils présentent aussi pour elle l’opportunité d’associer les citoyens dans une démarche moins descendante et plus participative, notamment en situation de crise. C’est tout l’objet des #MSGU, ou pratique des Médias Sociaux en Gestion d’Urgence. Il s’agit pour l’Etat de s’appuyer, en cas par exemple de catastrophe naturelle, sur des internautes volontaires et mobilisés, à la fois pour diffuser l’information officielle fiable sur la crise, et remonter de l’information de terrain, via tous les moyens offerts par le web social : tweets, photos géolocalisées, cartes interactives, outils contributifs ... Cette collaboration avec les internautes permet à l’Etat de démultiplier sa surface de diffusion et de captation d’information, et d’être d’autant plus efficace pour sa gestion de crise. Avoir le réflexe #MSGU Vous êtes au cœur de l’événement.

Philippe Meirieu : Prendre soin de l'humain Nous savions que la vie était fragile, que l'humain c'était par moments et que la démocratie était menacée par les forces archaïques qui habitent encore le monde. Nous savions que, face à la vacuité de nos modèles économiques fondés sur la consommation compulsive, notre occident peinait à offrir un autre idéal que l'assujettissement aux intégrismes. Nous savions que tout ce qui nous tient à coeur est mortel et que l'obscurité absolue peut, un jour, faire oublier l'espoir de toute lumière... Que cette nuit terrible où nous avons éprouvé la terreur de la pénombre, nous rappelle notre fragilité et notre finitude. Qu'elle renforce ainsi notre détermination à prendre soin de toute vie, de toute pensée libre, de toute ébauche de solidarité, de toute joie possible. Prendre soin de la vie et de l'humain, avec une infinie tendresse et une obstination sans faille, est, aujourd'hui, la condition de toute espérance. Philippe Meirieu

Attentats de Paris, que dire aux jeunes enfants – Pomme d’Api 15 novembre 2015 Sur les réseaux sociaux et dans la presse de ce week-end, le premier conseil donné aux parents est celui du bon sens : préserver les enfants en les protégeant des images. Mais il faut quand même en parler aux plus petits. Même tenus à l'écart des images de ce vendredi noir, les moins de 6 ans aussi perçoivent l'écho du monde. À travers l'état émotionnel de leurs parents, ils sentent l'inquiétude, la tristesse ou la colère. Jusqu'à 6 ans, l'enfant est égocentré et il part du principe que si papa, ou maman, est triste ou en colère, c'est de sa faute à lui. Ne pas lui donner trop de détails concernant les faits, juste peut-être : “Des hommes méchants sont venus exprès tuer d'autres personnes parce qu'ils ne veulent pas accepter que d'autres ne pensent pas comme eux.” Dire à son enfant que papa et maman, et les autres adultes, sont là pour eux, pour les protéger, chez eux, dans la rue, à l'école. Lui expliquer que cela concerne le monde des grands.

jesuisparis Cauchemar parisien L’attentat du vendredi 13 Novembre a complément choqué la population française et mondiale. Cette fois, on parle d’une guerre entre religions ce qui terrorise les gens . Malheureusement l’année se termine comme elle avait commencé :... La tour Eiffel a été éteinte en signe de deuil tandis que dans le monde entier les monuments les plus importants s'éclairent pour montrer leur solidarité à la France et nous aussi nous voulons envoyer un message de solidarité sincère pas seulement aux... Les événements de Vendredi 13 Novembre ont été très tragiques. C’est la première fois que la France subit une si grande attaque, et la seconde fois que les branches les plus extrémistes de l’Islam (c’est a dire l’Isis) touchent si profondément le pays.... L'Italia Abbraccia La Francia : Firenze, Pisa, Livorno...avec vous ARTICLE A LIRE EN LIGNE Qui a le droit de tuer ? Les évenéments de hier soir m’ont très touchée et je veux exprimer ma solidarité à tous mes amis français.

Attaques à Paris : les rumeurs et les intox qui circulent Le RAID n’est pas intervenu en Alsace, quatre policiers n’ont pas été tués et l’extrême droite n’a pas incendié la « jungle » de Calais… Le point sur les fausses rumeurs à ne pas diffuser. Dans le sillage des fusillades à Paris et en région parisienne, de nombreuses réactions de soutien ont émergé sur les réseaux sociaux, mais aussi des rumeurs et de fausses informations. Le gouvernement a mis en garde contre la propagation de ces rumeurs et édité un guide de bonne conduite, les #MSGU, ou pratique des Médias sociaux en gestion d’urgence. Voici les principales, ainsi que l’explication de leur caractère erroné. 1. Des chaînes d’information et quelques sites ont diffusé durant la nuit une information erronée évoquant quatre policiers tués en neutralisant les assaillants au Bataclan, qui s’est répandue très rapidement. En revanche, un policier en civil, qui n’était pas en service, a été tué rue de Charonne. 2. Lire aussi Attaques à Paris : le point sur l’enquête et le déroulé des attaques 3.

Related: