background preloader

La responsabilité écrasante de l’exécutif français

La responsabilité écrasante de l’exécutif français
La vague d’attentats sans précédent qui a touché Paris hier soir et qui aurait fait, selon un premier bilan, au moins 127 morts, est la conséquence directe de la politique étrangère menée par la France en Syrie et qui vise moins la lutte contre le terrorisme salafiste que la destruction de ce pays et le renversement du président Bachar-al-Assad. Si plusieurs auteurs du carnage perpétré dans la salle de concert du Bataclan auraient déclaré, selon des témoins : « C’est la faute de Hollande, c’est la faute de votre président, il n’a pas à intervenir en Syrie », il faut ici rappeler quelle a été la réalité de la politique française dans ce pays depuis le début du conflit en 2011. La république française, comme le révèle le président François Hollande dans un entretien avec le journaliste Xavier Panon, a en effet fourni des armes aux « rebelles » syriens dés 2012. Un conseiller de l’Elysée admet également auprès de Xavier Panon : Related:  Syrie

» La France a fourni des armes aux islamistes syriens dès 2012, avoue François Hollande dans un livre Bravo, c’était important d’envoyer des armes à des islamistes pour combattre Assad, qui ne nous avait jamais rien fait…J’espère que ce soir au Bataclan, devant les victimes, Hollande a médité sur sa décision et sa politique depuis lors… La France a fourni des armes à la révolution syrienne dès 2012 Source : Robin Ferner, pour Slate.fr, le 6 mai 2015 François Hollande avec Khaled Khodja, président de la coalition nationale syrienne. OB : coalition nationale syrienne, gangrénée par les Frères musulmans… Le président français s’est confié au journaliste Xavier Panon, qui révèle que François Hollande a décidé de livrer des armes lourdes aux rebelles syriens, malgré l’embargo européen. La France a fourni des armes à des groupes rebelles syriens dès 2012 alors que l’Union européenne avait imposé un embargo sur de telles livraisons. «Nous avons commencé quand nous avons eu la certitude qu’elles iraient dans des mains sûres», explique le chef de l’Etat à l’auteur du livre, en mai 2014.

Poutine est à prendre au sérieux Ce serait une grave erreur pour l’Occident et ses dirigeants de ne pas prendre au sérieux ce que dit Poutine. Il n’est pas du genre à parler pour ne rien dire. Ce qu’il a à dire, il le dit sans élever le ton et sans effet oratoire. Les mots sont pesés, les pensées sont claires et ses intentions sont sans équivoque. « …le monde s’est engagé dans une époque de changements et de mutations profondes, époque où nous devons tous faire preuve d’un degré élevé de prudence et d’une capacité à éviter les démarches irréfléchies ». Cette année, à l’occasion de sa rencontre avec les experts internationaux, réunis à Sotchi pour la XIIe édition du club de discussion de Valdaï, il a de nouveau pris la parole dans un contexte où les problèmes semblent s’accentuer plutôt que diminuer. « «Il ne faut pas diviser les terroristes entre modérés et non-modérés. Deux conflits majeurs permettent de cerner avec précision ce qui sépare l’approche de la Russie de celle des États-Unis et de L’Europe. Oscar Fortin

La Russie utilise une nouvelle technologie pour éviter les victimes civiles en Syrie La guerre entre la Russie et les malades mentaux de Daesh en Syrie dévoile plein de choses du point de vue technologique et aussi que Poutine souhaite faire le moins de victimes possibles du coté des civils. On assiste pour la première fois a une plus grande transparence des forces armées Russes qui ont installé des caméras type go-pro sur leurs tanks. Ces images sont diffusées sur la chaine Russe Anna. Et ce qu’on y voit est très intéressant… Le type de munitions utilisée par les tanks Russes : D’habitude quand un Tank tire sur un immeuble, la charge de l’obus crée une explosion avec une boule de feu. Ceci implique bien sur que les Russes sont totalement capables de voir a travers le béton des murs pour savoir précisément ou tirer. Un nouveau système de vision est utilisé par les Russes : Dans ces batailles vous pouvez voir beaucoup de fumée qui est dispersée par les tanks Russes, ou par des tirs de grenades de la part des soldats a pieds. Voici les vidéos : Voir dans cette vidéo a 1 min :

Les mercenaires de la CIA en Syrie coûtent un milliard de dollars par an Les Etats-Unis dépensent un milliard de dollars par an pour la formation d’une armée de dix mille mercenaires envoyés en Syrie. C’est le Washington Post qui l’a révélé. Voilà pourquoi les groupes terroristes ont enregistré quelques avancées ces dernières semaines. L’Armée arabe syrienne se bat depuis plus de quatre ans sur 800 fronts différents sans interruption, face à des dizaines de milliers de terroristes financés, armés et entrainés par une coalition internationale dirigée par les Etats-Unis. Cent mille dollars pour chaque mercenaire L’article révèle que le programme de la CIA, doté d’un milliard de dollars par an, est devenu l’une des plus grandes opérations secrètes de l’agence dans le monde. Des «modérés… médiocres» Les dirigeants américains prétendent que les rebelles entrainés par la CIA font partie des brigades soi-disant «modérées». Samer R.

Israël soigne des djihadistes d'Al-Qaïda blessés en Syrie (Wall Street Journal) | i24news - Voir plus loin L'Iran et le Hezbollah perçus comme des menaces plus graves que les djihadistes sunnites, selon A. Yadlin Ahmad Gharabli (AFP/Archives)"La ligne de séparation entre la partie syrienne du Golan et la partie occupée par Israël près Quneitra, le 30 août 2014" Israël ouvre ses frontières à des djihadistes d'Al-Qaïda et du Front Al-Nosra engagés dans la guerre civile en Syrie afin de les soigner, a assuré le Wall Street Journal cette semaine. Le journal américain a indiqué que le Front Al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaida qui combat actuellement le régime de Bashar el-Assad et le Hezbollah, "n’a pas causé de torts à Israël" depuis que l'organisation terroriste "a pris le contrôle de la zone frontalière" sur le Plateau du Golan. Bien que l’Etat hébreu considère Al-Qaïda et ses alliés comme des ennemis, ses principales préoccupations sont actuellement dirigées vers l'Iran et ses soutiens comme le Hezbollah, perçus comme des menaces plus significatives dans l'immédiat. A lire sur le même sujet:

Al-Qaïda : terroriste en France, alliée en Syrie Chères Charlie, chers Charlie, Je partage votre indignation, votre colère et votre tristesse au lendemain de ces actes de guerre inhumains contre la Liberté, l’Égalité et la Fraternité – valeurs universelles qui nous unissent malgré nos différences. À l’heure où je finalise cet article, trois terroristes viennent d'être tués par les forces de l’ordre, après avoir imposé à la France une atmosphère de guerre civile en commettant des attentats d'une rare sauvagerie. Dans ce contexte de déstabilisation systémique, soyons unis, tolérants et solidaires. Mais ne laissons pas l’émotion neutraliser notre esprit critique ! (1) En effet, au lendemain de ces crimes effroyables – sachant que nos gouvernants risquent d’alimenter ou de déclencher de nouvelles guerres « contre » le terrorisme –, (2) il est plus que jamais indispensable de rappeler plusieurs faits dérangeants sur la politique étrangère de la France en Syrie. Fraternellement, humainement, librement, Maxime Chaix Notes 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8.

Des frappes aériennes américaines en Syrie ont ciblé un agent français qui a fait défection pour Al-Qaïda Erbil, Irak - Un ancien officier des renseignements français qui a fait défection pour Al-Qaïda a figuré parmi les cibles de la première vague de frappes aériennes américaines en Syrie le mois dernier, selon des personnes familières avec les mouvements et l'identité du transfuge. Deux fonctionnaires des renseignements européens ont décrit l'ancien officier français comme le transfuge de plus haut rang jamais connu ayant rejoint le groupe terroriste, et ont qualifié sa défection comme l'une des évolutions les plus dangereuses de la longue confrontation entre l'Occident et Al-Qaïda. L'identité de l'agent est un secret bien gardé. Deux personnes, indépendamment l'une de l'autre, ont fourni le même nom, que McClatchy tient en réserve jusqu'à confirmation ultérieure. Toutes les sources ont convenu qu'un ancien officier français était l'une des personnes ciblées lorsque les États-Unis a frappé huit emplacements occupés par le Front al-Nosra, filiale syrienne d'Al Qaida. source

La métamorphose de Bachar el-Assad, par Thierry Meyssan Dès sa première rencontre avec Bachar el-Assad, Hugo Chávez affirmait qu’il deviendrait le principal leader révolutionnaire dans le monde. Bachar el-Assad ne souhaitait pas entrer en politique. Il se destinait à être ophtalmologue. Cependant, à la mort de son frère Bassel, il rentra du Royaume-uni où il poursuivait ses études et accepta de servir sa patrie et son père. À la mort de celui-ci, il consentit à lui succéder pour maintenir l’unité du pays. Cependant, à peine arrivé au pouvoir, il fut informé que les États-Unis avaient décidé de détruire la Syrie. Quelle ne fut pas sa surprise, au début des événements, en recevant une délégation de la bourgade syrienne où s’était tenue la plus importante manifestation, d’entendre celle-ci lui réclamer pour toute revendication l’expulsion des alaouites de la ville. Durant trois ans, le timide médecin se transforma en chef de guerre. L’idéal qu’il y exprima est d’abord celui du service de la Patrie républicaine.

Mettre un terme à l’insupportable Guerre en Syrie Une vidéo en deux parties expliquant les véritables motivations et l’implication totale de l’Empire et de ses affidés arabes dans le complot destiné à détruire la Syrie et sa civilisation millénaire. Pour ce faire, les USA, La GB, la France, Israël, la Turquie, l’Arabie Saoudite, le Qatar…ont recruté, entraîné, armé, financé et transporté des dizaines de milliers de jihadistes qui ont déferlé du monde entier tels des hordes de barbares pour écraser, piller, massacrer, tuer de la manière la plus effroyable et la plus abjecte des milliers de syriens et pousser à l’exil des millions d’autres. Cette guerre mondiale contre le vaillant peuple syrien sera vouée à l’échec à l’instar de toutes les guerres et agressions contre les peuples. Ces mutants à la barbe et aux cheveux hirsutes, ébouriffés et hérissés, les yeux injectés de sang, tels des vampires fondant sur leurs proie pour boire leur sang ou révélant leur véritable nature de cannibales découpant et mangeant de la chair humaine. Partie 2

Syrie : Les djihadistes multiplient les crucifixions. C’est cela le modèle qui doit remplacer Bachar el-Assad ? La crucifixion publique comme forme de châtiment est leur dernière « règle ». Selon les informations locales, au moins trois personnes ont été victimes de ce mode d’exécution. La première a ainsi été crucifiée le 16 Avril pour vol. Quelques jours plus tard, est apparue sur Internet une courte vidéo où l’on pouvait voir un jeune homme, les yeux bandés, en train de mourir sur une croix. Cette semaine, deux autres hommes ont été crucifiés sur l’une des places de Raqqa. Selon des sources sur place, les djihadistes tentent de garder le contrôle de la zone en effrayant les gens. Marquer les esprits par la cruauté semble bien être la ligne de conduite de ces groupes djihadistes. Si le régime de Bachar el-Assad devait tomber, voilà le type de société qui le remplacerait. Source(s) : Médias Presse Info Icône de liens externes

Une vidéo donne de nouvelles preuves d’une attaque aux armes chimiques par les rebelles en Syrie Soumis par zitouni MetaTV le mer, 30/04/2014 - 23:55 Le clip montre les membres du groupe terroriste Jabhat al-Nusra se promener dans ce qui semble être un ancien poste de l’armée syrienne dans une région éloignée jonchée de cadavres de soldats. Certaines des victimes ont les visages noircis tandis que d’autres semblent n’avoir aucune blessure visible. Les masques à gaz se trouvent à proximité des corps. La plupart des soldats semblent être désarmés, ce qui suggère qu’ils ne sont pas engagés dans une fusillade ou n’ont rétorqué à une attaque conventionnelle au moment de leur décès. Des réservoirs à proximité semblent être en parfait état. Source(s) : Infowars Icône de liens externes

Élection démocratique en Syrie Tandis que les États membres de l’Otan et du Conseil de coopération du Golfe (CCG) persistent à présenter la Syrie comme une dictature, le pays poursuit ses réformes. Le 3 juin, il procédera à l’élection de son président de la République, bien que la guerre continue à ravager une partie de son territoire. Damas fait tout ce qui est possible pour que ce scrutin soit démocratique et irréprochable, tandis que ses agresseurs ont donné instructions à leurs médias d’en limiter au maximum la couverture et aux jihadistes de le perturber. L'adoption par le Conseil du Peuple syrien d’un nouveau code électoral a rendu hystériques les puissances de l’Otan et du CCG. Avant même qu’il ne soit voté, Lakhdar Brahimi présentait sa version de l’échec des négociations de Genève 2 devant l’Assemblée générale de l’Onu, le 14 mars. Icône de liens externes Quelle mouche avait donc piqué le représentant spécial de Ban Ki-moon et de Nabil al-Araby ? ]. ]. Restent les conditions d’éligibilité : la constitution [5

Related: