background preloader

Injection SQL

Injection SQL
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Exemple[modifier | modifier le code] Considérons un site web dynamique (programmé en PHP dans cet exemple) qui dispose d'un système permettant aux utilisateurs possédant un nom d'utilisateur et un mot de passe valides de se connecter. Ce site utilise la requête SQL suivante pour identifier un utilisateur : SELECT uid FROM Users WHERE name = '(nom)' AND password = '(mot de passe hashé)'; L'utilisateur Dupont souhaite se connecter avec son mot de passe « truc » hashé en MD5. SELECT uid FROM Users WHERE name = 'Dupont' AND password = '45723a2af3788c4ff17f8d1114760e62'; Attaquer la requête[modifier | modifier le code] Utilisateur : Dupont' --Mot de passe : n'importe lequel La requête devient : SELECT uid FROM Users WHERE name = 'Dupont' -- ' AND password = '4e383a1918b432a9bb7702f086c56596e'; SELECT uid FROM Users WHERE name = 'Dupont'; L'attaquant peut alors se connecter sous l'utilisateur Dupont avec n'importe quel mot de passe. SELECT ... Related:  SécuritéKali Linux

Sauvegarde (informatique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En informatique, la sauvegarde (backup en anglais) est l'opération qui consiste à dupliquer et à mettre en sécurité les données contenues dans un système informatique. Ce terme est à distinguer de deux notions proches : l'enregistrement des données, qui consiste à écrire des données sur un périphérique, tel qu'un disque dur, une clé USB, des bandes magnétiques, où les informations demeureront même après l'extinction de la machine, contrairement à la mémoire vive.l'archivage, qui consiste à enregistrer des données de manière à garantir sur le long terme leur conformité à un état donné, en général leur état au moment où elles ont été validées par leurs auteurs. La sauvegarde passe forcément par un enregistrement des données, mais pas nécessairement dans un but d'archivage. Les copies de sûreté sont utiles principalement à deux choses : L'opération inverse qui consiste à réutiliser des données sauvegardées s'appelle une restauration.

Injection SQL De nombreux développeurs web ne sont pas conscients des possibilités de manipulation des requêtes SQL, et supposent que les requêtes SQL sont des commandes sûres. Cela signifie qu'une requête SQL est capable de contourner les contrôles et vérifications, comme les identifications, et parfois, les requêtes SQL ont accès aux commandes d'administration. L'injection SQL directe est une technique où un pirate modifie une requête SQL existante pour afficher des données cachées, ou pour écraser des valeurs importantes, ou encore exécuter des commandes dangereuses pour la base. Cela se fait lorsque l'application prend les données envoyées par l'internaute, et l'utilise directement pour construire une requête SQL. Les exemples ci-dessous sont basés sur une histoire vraie, malheureusement. Avec le manque de vérification des données de l'internaute et la connexion au serveur avec des droits de super utilisateur, le pirate peut créer des utilisateurs, et créer un autre super utilisateur. <?

Injection SQL De nombreux développeurs web ne sont pas conscients des possibilités de manipulation des requêtes SQL, et supposent que les requêtes SQL sont des commandes sûres. Cela signifie qu'une requête SQL est capable de contourner les contrôles et vérifications, comme les identifications, et parfois, les requêtes SQL ont accès aux commandes d'administration. L'injection SQL directe est une technique où un pirate modifie une requête SQL existante pour afficher des données cachées, ou pour écraser des valeurs importantes, ou encore exécuter des commandes dangereuses pour la base. Cela se fait lorsque l'application prend les données envoyées par l'internaute, et l'utilise directement pour construire une requête SQL. Avec le manque de vérification des données de l'internaute et la connexion au serveur avec des droits de super utilisateur, le pirate peut créer des utilisateurs, et créer un autre super utilisateur. Exemple #2 Exemple d'injection SQL Exemple #4 Révélation des mots de passe <?

sqlmap: automatic SQL injection and database takeover tool sans titre Havij est un outil automatisé d’injection SQL qui permet aux testeurs de pénétration de trouver et identifier les vulnérabilités SQL d’un site web . Il est développé par ITSecTeam, une société de sécurité iranienne. Havij a été publié en 2010 et depuis sa sortie, plusieurs autres outils d’injection SQL (tels que sqlmap ) ont été introduits. Cependant, Havij est toujours actif et couramment utilisé par les testeurs de pénétration. Qu’est ce qu’on peut faire avec Havij ? En utilisant ce logiciel, un utilisateur peut récupérer les utilisateurs d’une base de données, les mots de passe, les tables et les colonnes, et même exécuter des commandes linux à distance sur le système d’exploitation du serveur hébergeur. La puissance de Havij qui le rend différent des autres outils d’audit de la sécurité informatique sont ses méthodes d’injection. Comment détecter une faille SQL avec Havij ? Pour utiliser cet outil, il faut tout d’abord apprendre à comment fonctionne une injection SQL.

Tails Pour utiliser Tails, éteignez l'ordinateur et démarrez-le sur votre clé USB Tails à la place de Windows, macOS ou Linux. Vous pouvez transformer temporairement votre propre ordinateur en une machine sécurisée. Vous pouvez également rester en sécurité en utilisant l'ordinateur d'une autre personne. Tails s'installe en ½ heure, après un téléchargement de 1.2 GB . Plus de raison de s'inquiéter des virus car Tails fonctionne indépendamment du système d'exploitation habituel et n'utilise jamais le disque dur.

[Résolu] Injection Sql ??? PDO... Bonsoir, Vu l'heure c'est peut-être normal^^ mais je suis paumé (comme d'hab quoi ) Bon j'ai lu sur le manuel de php( ) que: Citation Si votre application utilise exclusivement les requêtes préparées, vous pouvez être sûr qu'aucune injection SQL n'est possible (Cependant, si vous construisez d'autres parties de la requête en vous basant sur des entrées utilisateurs, vous continuez à prendre un risque) . Donc si je pige bien, plus besoin de faire un "mysql_real_escape_string" pour prévenir les injections SQL puisque PDO le fait directement grâce aux requêtes préparées...Chose que j'ai lu dans d'autres forum/site! Je dois quand même faire une vérif? ), plus tard ils pourront écrire un commentaire mais c'est tout! Voilà merci de votre aide( si tard " Rien ne vaut la recherche lorsqu'on veut trouver quelque chose

Cross-site scripting Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le cross-site scripting est abrégé XSS pour ne pas être confondu avec le CSS (feuilles de style)[1], X se lisant « cross » (croix) en anglais. Définition[modifier | modifier le code] Le terme cross-site scripting n'est pas une description très précise de ce type de vulnérabilité. Mark Slemko, pionnier du XSS, en disait : « Le problème n'est pas simplement le 'scripting', et il n'y a pas forcément quelque chose entre plusieurs sites. — Mark Slemko, « Cross Site Scripting Info », sur The Apache HTTP Server Project,‎ février 2000 Le principe est d'injecter des données arbitraires dans un site web, par exemple en déposant un message dans un forum, ou par des paramètres d'URL. La détection de la présence d'une faille XSS peut se faire par exemple en entrant un script Javascript dans un champ de formulaire ou dans une URL : <script type="text/javascript">alert('bonjour')</script> Risques[modifier | modifier le code]

WebGoat/WebGoat: WebGoat 8.0

Related: