background preloader

Il y a des actes barbares, il n’y a pas de Barbares

Il y a des actes barbares, il n’y a pas de Barbares
Ce texte a déjà été publié sur Reporterre le 20 mars dernier. Au lendemain des terribles attentats qui se sont déroulés à Paris le 13 novembre au soir, et qui ont provoqué la mort d’au moins 128 personnes, nous le republions, dans l’émotion, et dans la réflexion. Patrick Viveret A menace globale il faut une riposte globale, déclare un responsable tunisien après les attentats de Tunis venant après ceux de Paris, de Copenhague, de Tunis... Certes, mais encore faut-il ne pas se tromper de menace si l’on ne veut pas que la riposte soit inadaptée ou pire contre-productive. Car si à l’évidence, nous sommes en présence d’un conflit mondial qui peut toucher n’importe quel pays à n’importe quel moment, qui concerne tout autant l’échelle planétaire que l’échelle locale de nos cités, il y a deux approches radicalement différentes de l’analyse et de la stratégie à mettre en œuvre. Il y a des actes barbares, il n’y a pas de Barbares Simple nuance de vocabulaire dira-t-on ?

http://www.reporterre.net/Il-y-a-des-actes-barbares-il-n-y-a-pas-de-Barbares

Related:  AttentatsAttentats Paris - Novembre 2015Attentats de Paris - Des ressources pour expliquerBazar temporaire 22

Samy Amimour, de la prière en cachette au djihad LE MONDE | • Mis à jour le | Par Stéphanie Marteau C’est au 1, place Marcel-Paul, à Drancy, qu’a grandi Samy Amimour, l’un des trois kamikazes qui a semé la mort le 13 novembre au Bataclan. Lundi matin, à 6 heures, la police a défoncé la porte de l’appartement où il vivait jusqu’en septembre 2013, lorsqu’il a rejoint la Syrie. Les enquêteurs ont emmené son père, Azzedine, 68 ans, sa mère, Z., 54 ans, et sa sœur cadette, M., 21 ans, et les ont placés en garde à vue.

Philippe Meirieu : Prendre soin de l'humain Nous savions que la vie était fragile, que l'humain c'était par moments et que la démocratie était menacée par les forces archaïques qui habitent encore le monde. Nous savions que, face à la vacuité de nos modèles économiques fondés sur la consommation compulsive, notre occident peinait à offrir un autre idéal que l'assujettissement aux intégrismes. Nous savions que tout ce qui nous tient à coeur est mortel et que l'obscurité absolue peut, un jour, faire oublier l'espoir de toute lumière... Que cette nuit terrible où nous avons éprouvé la terreur de la pénombre, nous rappelle notre fragilité et notre finitude. Qu'elle renforce ainsi notre détermination à prendre soin de toute vie, de toute pensée libre, de toute ébauche de solidarité, de toute joie possible.

Le triple embarras du mot «barbare» François Hollande a parlé de «barbarie absolue» pour qualifier les massacres du vendredi 13 novembre. Il n’est pas le seul. Le mot barbarie revient à nouveau en boucle, de Manuel Valls et Bernard Cazeneuve à Nicolas Sarkozy ou Monseigneur Vingt-Trois. Comme après le 11 Septembre, comme après les crimes de Mohamed Merah, comme après les attaques de janvier contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher de Vincennes. Attaques de Paris - Samy Amimour, itinéraire d’un radicalisé De Drancy au Bataclan, en passant par la Syrie, voici l’itinéraire de Samy Amimour : un kamikaze qui a commis, avec six autres personnes, les attentats les plus meurtriers de l’histoire de France. Selon ses proches, la vie de Samy Amimour «a basculé» le 15 octobre 2012. A 7 heures du matin, des agents des services de renseignement cagoulés et armés «défoncent la porte» du modeste appartement de cette famille de Drancy, en Seine-Saint-Denis. Soupçonné de nourrir un «projet de départ avorté vers le Yémen», Samy est mis en examen à l'issue de quatre jours de garde à vue pour «association de malfaiteurs terroriste» et immédiatement placé sous contrôle judiciaire.

13 le maudit Aux Cahiers pédagogiques, nous sommes, comme tous, horrifiés et immensément tristes après les attentats qui ont frappé Paris et Saint-Denis vendredi 13 novembre. Certains d’entre nous ont ressenti le besoin d’écrire, nous publions leurs textes. Sur le soir doux et provincial, les étoiles laissaient présager d’agréables promenades. Contre le terrorisme, la législation d’exception La Vie des idées : Pourquoi avoir recours à une législation d’exception ? François Saint-Bonnet : On a longtemps eu recours au concept d’évidente nécessité pour échapper aux limitations des pouvoirs des gouvernants lorsqu’on devait faire face à un péril grave pour la communauté politique. Salus populi suprema lex est (le salut du peuple est la loi suprême) ou necessitas legem non habet (nécessité n’a point de loi) sont des formules qui ont permis de justifier la transformation d’un état normal de limitation du pouvoir en un état d’exception illimité. À partir de la Révolution, on a considéré que les lois limitatives du pouvoirs — c’est-à-dire souvent celles qui protégeaient des libertés — ne devaient être suspendues sous aucun prétexte. Mais cela a duré peu de temps car la mise entre parenthèses des lois et même de la constitution a été fréquente, notamment sous la Terreur mais aussi pendant le premier XIXe siècle.

Le Califat a des lettres, par Jean-Claude Milner par Jean-Claude Milner, philosophe Paris, capitale du siècle, Marx et Baudelaire y avaient cru. Loin du travail contraint, loin des contraintes de la règle, la foule parisienne leur semblait figurer, comme un reflet fugitif, le bonheur des peuples. Or, on avait cessé d’y croire. La peur est notre ennemie - Mediapart Un vendredi soir d’automne, sous un temps clément. Fin de semaine, temps de sortie, moment de détente. Joies des retrouvailles amicales, des concerts musicaux, des matchs sportifs. Sociabilités populaires et juvéniles. Hommes et femmes mêlés, jeunesses sans frontières, plaisirs variés où l’on peut, selon les goûts ou les envies, boire, fumer, danser, se côtoyer, se mélanger, se séduire, s’aimer, bref aller à la rencontre des uns et des autres.

Expliquez-nous ... le salafisme Le mot salafisme revient sans cesse après les attentats vendredi en France, en Tunisie et au Koweït. C’est quoi le salafisme ? Le salafisme vient du mot salaf, qui signifie "ancêtre" et qui désigne les premiers musulmans. Le salafisme, ce sont plusieurs mouvements qui veulent un retour à l’islam tel qu’il était pratiqué, selon eux, à l’époque du prophète, au XIIe siècle. Pureté revendiquée

Jürgen Habermas: « Le djihadisme, une forme moderne de réaction au déracinement » LE MONDE | • Mis à jour le | Par Nicolas Weill (Propos recueillis par) Le président François Hollande veut définir un « état de guerre » adapté à la situation. Que pensez-vous de cette discussion ? Croyez-vous plus généralement qu’une modification de la Constitution soit une réponse adaptée aux attentats du 13 novembre ? Jürgen Habermas.- Il me semble sensé d’adapter à la situation actuelle les deux dispositions de la Constitution française relatives à l’état d’urgence.

Prévenir la radicalisation / SGCIPD Face au basculement de plusieurs centaines de personnes dans l’engagement radical, le Gouvernement a arrêté un plan de lutte contre la radicalisation violente et les filières terroristes présenté par le Ministre de l’intérieur en Conseil des ministres le 23 avril 2014. Ce plan qui vise à démanteler ces filières, à empêcher les déplacements générateurs de menaces, à coopérer plus efficacement au plan international contient un volet préventif et d’accompagnement des familles. La radicalisation relève d'un processus pouvant conduire à l'extrémisme et terrorisme.

Pour contribuer à la réflexion après les attentats du 13 novembre 2015 Suite à la vague d'attentats du 13 novembre dans le Xe et XIe arrondissement de Paris et à Saint-Denis, comme après ceux des 7 et 8 janvier 2015 contre la rédaction du journal satirique Charlie Hebdo et contre un magasin casher à Paris, nous proposons une sélection de ressources universitaires publiées par des spécialistes de géographie et de géopolitique pour contribuer à l'analyse. Nous avons privilégié les ressources en ligne, en accès libre ou via le portail cairn.info. Les ressources les plus récentes sont mises en avant. Si les auteurs sont majoritairement des géographes et des géopoliticiens, ils peuvent être aussi des politistes, anthropologues, sociologues, historiens. Nous commençons par une sélection de documents clefs. Les liens sont valides au 14 novembre 2015.

Related: