background preloader

L’innovation monétaire (4/5) : Mettre en place une monnaie complémentaire aujourd’hui

L’innovation monétaire (4/5) : Mettre en place une monnaie complémentaire aujourd’hui
Jean-Michel Cornu, directeur scientifique de la Fing continue d’explorer pour nous l’innovation monétaire (voir la première, la seconde et la troisième partie). Dans De l’innovation monétaire aux monnaies de l’innovation qui vient de paraître chez Fyp éditions, il nous explique, concrètement, comment créer et mettre en place une monnaie complémentaire, avec les outils d’aujourd’hui. 1. Des monnaies plus faciles à créer Quel système utiliser pour échanger de la monnaie ? Lorsque la comptabilité est effectuée dans un système déporté comme le sont les banques, il est également possible de n’emporter avec soi qu’un moyen d’identification et d’authentification qui pourra se connecter à la banque. Mais la mise en place d’un ensemble de monnaies ou bien de cartes et de terminaux d’identification peut s’avérer compliquée et chère. Il existe maintenant des plateformes généralistes pour créer des monnaies complémentaires. 2. Vous souhaitez utiliser une monnaie complémentaire pour un but précis.

Monétisation, un terme et un concept à expliquer (Wikimedia Commons - Lionel Allorge - cc) C’était un mot que connaissaient seulement les spécialistes du Japon il y a seulement trois ans. En quelques temps, la question de la monétisation des dettes publiques est apparue dans le débat public et promet d’agiter le landernau politique et économique dans les années à venir. Il y a monétisation et monétisation C’est grâce à RST que j’ai pu rencontrer l’association « Chômage et Monnaie », fondée par des Polytechniciens progressistes, et peaufiner ma compréhension des mécanismes de la monétisation. Du même auteur La monétisation est-elle inflationniste ? En outre, on voit aujourd’hui également que l’augmentation de la masse monétaire n’aboutit pas forcément à un dérapage des prix à la consommation.

L’innovation monétaire (3/5) : Différentes monnaies pour différents objectifs Jean-Michel Cornu, directeur scientifique de la Fing continue d’explorer pour nous l’innovation monétaire (voir la première et la seconde partie). Dans De l’innovation monétaire aux monnaies de l’innovation qui vient de paraître chez Fyp éditions, il entre dans le corps du sujet et explique la nécessité qu’il y a d’avoir différentes monnaies pour remplir différents objectifs. Nos monnaies nationales n’ont qu’un objectif unique, alors qu’on pourrait imaginer autant de monnaies que de but assignés à leur utilité. 1. Jusqu’à présent, nous n’avons parlé que d’un monde où in fine il n’existe qu’une seule forme de monnaie permettant de tout acheter. Pourtant, à y regarder de plus près, nous pourrions nous poser la question de monnaies plus spécialisées. Un pilote d’un cargo qui fait la navette entre l’Europe et l’Afrique témoigne (1) : « J’ai fait deux vols d’Europe vers l’Angola avec des grandes machines comme des chars. Imaginons une monnaie qui permette d’acheter seulement du raisin. 2.

"Comment redistribuer la nouvelle richesse ?" Dans un entretien accordé au Bilan du monde (en vente en kiosques depuis le 17 janvier), l'économiste Kemal Dervis explique que le rattrapage de l'Occident par les pays émergents est un fait acquis. Mais ce basculement de l'histoire laisse entier le problème des inégalités entre les nations, comme en leur sein. Les économistes se disputent pour savoir si la bonne santé économique des pays du Sud est encore liée à celle des pays du Nord, ou s’ils ont acquis une dynamique propre qui signifierait, à terme, le déclin de la domination économique occidentale au profit des nouvelles nations émergentes. Quelle est votre opinion ? Kemal Dervis : En termes de produit intérieur brut (PIB), il y a bien une convergence entre pays avancés et émergents depuis la fin des années 1980 : ces derniers croissent plus vite que les premiers. Mais cela ne devient globalement le cas, en PIB par tête, qu’à partir de 1999, une fois passée la crise asiatique de 1997. Comment expliquez-vous cette convergence ?

L’innovation monétaire (5/5) : Vers des monnaies de l’innovation  Dernière partie du dossier de Jean-Michel Cornu consacré aux Monnaies, suite à la publication de son livre De l’innovation monnétaire aux monnaies de l’innovation, ouvrage permettant de poser les bases pour entamer une réflexion commune. Peut-on innover avec de nouvelles formes monétaires ? C’est tout le sujet de l’expédition que lance la Fing, pour explorer encore un peu plus loin comment les monnaies peuvent transformer l’innovation. 1. L’innovation dans la réserve de valeur Les nouvelles plateformes qui facilitent la mise en place de monnaies complémentaires devraient permettre une multiplication de celles-ci. Nous avons vu cependant qu’il reste de nombreux domaines possibles pour « l’innovation monétaire » : monnaies non transactionnelles, unité de compte approximative ou bien mesurant la valeur d’usage… Peut-on cependant imaginer dès à présent des monnaies adaptées à faciliter l’innovation, des « monnaies de l’innovation » ? Une autre approche est celle du crowd funding. 2. 3.

Une nouvelle étude révèle que les étudiants n’obtiennent pas les compétences requises pour affronter le marché du travail et la vie LONDRES, January 10, 2011 /PRNewswire/ – - Une étude novatrice sur l’enseignement et l’apprentissage prend de l’ampleur afin d’inclure de nouveaux pays, et Microsoft Partners in Learning propose un nouvel outil pour permettre à toute école de mesurer sa réussite quant à l’enseignement des compétences requises pour le 21e siècle. Microsoft Corp. a annoncé aujourd’hui les résultats préliminaires de son étude intitulée Innovative Teaching and Learning (ITL), qui démontre que les étudiants peuvent obtenir les compétences requises pour affronter le marché du travail et la vie au 21e siècle par le biais de l’école, mais que dans les faits, c’est rarement leur cas. Bien que les leaders de l’éducation exigent constamment des changements, les politiques et les systèmes d’éducation de la plupart des pays n’ont toujours pas fourni de définitions claires des compétences requises au 21e siècle, ou une manière de guider les professeurs dans la façon d’enseigner et d’aborder ces compétences.

L’innovation monétaire (2/5) : Comment se crée la monnaie Jean-Michel Cornu, directeur scientifique de la Fing continue d’explorer pour nous l’innovation monétaire (voir la première partie). Dans De l’innovation monétaire aux monnaies de l’innovation qui vient de paraître chez Fyp éditions, il revient, notamment, avec sa clarté pédagogique légendaire, sur les processus de création de la monnaie. D’où vient la monnaie ? Cette question qui peut sembler simple est en fait révélatrice de la méconnaissance et des idées préconçues sur l’argent. 1. La première façon de créer une monnaie a été d’utiliser un objet ou une matière première existant : de l’or, de l’argent, des coquillages [1] ou même des objets usuels dans les universités brésiliennes (voir plus loin). Cette forme de monnaie permet d’éviter le troc direct en utilisant un “objet intermédiaire”. La situation a considérablement évolué. Image : la proposition de Dowling Duncan, vainqueur de la compétition créative de reconception du dollar (Redesigning Dollar). 2. 3. 4.

Quand trop de flexibilité du travail tue l’économie… - Emploi et Entreprises - Blog LeMonde.fr S'attaquer aux droits des travailleurs limite la compétitivité de l'économie... C'est le cri d'alarme lancé par un célèbre professeur de droit de l'université de Cambridge, Simon Deakin, dans une interview publiée sur le site de la Cambridge Judge Business School, l'école de management de la prestigieuse université britannique. Selon la théorie économique, explique le Pr. Deakin, diminuer les coûts indirects de l'emploi salarié augmente la compétitivité d'une économie nationale vis-à-vis de ses concurrents. Mais selon le professeur Deakin, "il existe un nombre croissant de preuves que les droits des travailleurs sont bons pour l'innovation et l'économie du savoir. "Ce dont nous avons réellement besoin, explique-t-il, c'est d'une main d'oeuvre hautement qualifiée, d'une économie intensive en savoir, et cela ne peut venir d'une diminution des droits des travailleurs et d'une incitation à les employer sur une base flexible et précaire. Si même les Britanniques le disent...

L’innovation monétaire (1/5) : Monnaie, vous avez dit monnaie A l’occasion de la publication prochaine de De l’innovation monétaire aux monnaies de l’innovation dans la collection Fabrique des possibles chez Fyp éditions, Jean-Michel Cornu, responsable scientifique de la Fondation internet nouvelle génération (Fing), nous propose d’entamer avec lui un vaste tour d’horizon pour comprendre le rôle de l’innovation monétaire. Dans cette première partie, il revient sur le rôle que joue la monnaie dans nos sociétés. L’innovation est devenue le moteur de notre société, mais de quelle innovation parlons-nous ? Il y a bien sûr l’innovation technologique qui comprend sa petite sœur moins connue : l’innovation architecturale (ainsi, c’est l’architecture de l’internet qui en apporte avant tout sa valeur). Cette première génération d’innovation a toujours cours, mais elle a été complétée par une deuxième génération : l’innovation de service qui voit son explosion avec le web puis le web 2. Image : Money par Nick Ares. 1. 2. 3. Jean-Michel Cornu ___________ 1.

La désindustrialisation, parent pauvre de la mondialisation-Mozilla Firefox (capture d'écran Dailymotion d'une manifestation des salariés de Continental - france24 - cc) Il y a deux attitudes principales face à la désindustrialisation de notre pays : ceux qui s’en lamentent mais ne font rien pour changer quoique ce soit et ceux qui s’en félicitent carrément. Heureusement, une troisième voie commence à se faire jour. Du même auteur Les arguments des partisans de la désindustrialisation Une économiste d’Harvard et de l’école d’économie, Julia Cagé, a expliqué dans la Tribune qu’il n’est pas grave de voir les activités industrielles de faible valeur ajoutée quitter le pays du moment que nous investissons en recherche pour développer des industries à forte valeur ajoutée. L’impérieux besoin d’industrie Mais leur raisonnement présente de nombreuses limites.

Monetary Reform Here's an introduction to various approaches to monetary reform The two most discussed reforms are the introduction of demurrage (i.e. the accumulation of money should cost something so it cannot be speculatively hoarded), and the reform of seigneurage, the contemporary monopoly of private banks to issue money, so that it can be freed up for use by local communities. See the related entries on Taxation Reform and Basic Income There are also some groups that want to eventually replace money and barter altogether, transitioning society to a resource-based economy where wealth acknowledgment systems aren't needed; see The Venus Project, RBE Foundation and The Zeitgeist Movement for more information. URL There seems to be a consensus amongst monetary reformers that a key change would be the replacement of interest with the system of demurrage: 2. URL = 1. 2. 3. 1.

#pdlt : L’effondrement des modèles économiques complexes Xavier de la Porte, producteur de l’émission Place de la Toile sur France Culture, réalise chaque semaine une intéressante lecture d’un article de l’actualité dans le cadre de son émission. Désormais, vous la retrouverez toutes les semaines aussi sur InternetActu.net. Clay Shirky est américain. Shirky raconte avoir donné il y a un an une conférence devant un parterre de décideurs de la télévision. Selon Shirky, il est très compliqué de répondre à cette question. Ces prémisses sont doubles. Et Shirky va s’employer à nous montrer pourquoi. En 1988, nous apprend Clay Shirky, Joseph Tainter a écrit un livre qui s’intitulait The Collapse of Complexe Societies (L’effondrement des sociétés complexes), livre dans lequel Tainter s’intéressait à plusieurs civilisations qui avaient atteint un haut degré de sophistication avant de s’effondrer brutalement : les Romains et les Mayas notamment. Selon Shirky, elle est bien là la réponse à donner aux dirigeants des chaînes de télé. Xavier de la Porte

Related: