background preloader

Conflits, crise pétrolière, COP21… Le PDG de Total livre son regard sur le monde - L'Usine de l'Energie

Conflits, crise pétrolière, COP21… Le PDG de Total livre son regard sur le monde - L'Usine de l'Energie
Dans une interview accordée aux Echos, le PDG de Total, Patrick Pouyanné, partage ses vues sur le monde, ses guerres, la place de France et la mobilisation pour lutter contre le réchauffement climatique. Résumé. Total est présent dans 130 pays, parfois dans des zones soumises à de hautes tensions. "Je n'ai jamais connu autant de tensions au même moment sur la planète. Syrie, Irak, Libye, Yémen, Ukraine, Mali, Nigeria… La liste des conflits ne cesse de s'allonger, les risques sont nombreux et ils sont aux portes de l'Europe !" Pour le Pdg de Total Patrick Pouyanné, cette situation pousse en priorité à trouver une solution au conflit russo-ukrainien. La France, UN Mediateur Dans ce monde en conflit, Patrick Pouyanné considère que la France peut continuer à jouer un rôle important, en particulier grâce à son siège permanent au conseil de sécurité de l’ONU. Ludovic Dupin

http://www.usinenouvelle.com/article/conflits-crise-petroliere-cop21-le-pdg-de-total-livre-son-regard-sur-le-monde.N346336

Related:  ambreandflorefabienlaurent63eglantineroxanelulug84logan63

COP 21 : la deuxième semaine de négociations sur le climat sera une « semaine de compromis » Un effort mondial entamé il y a quatre ans pour élaborer un accord visant à réduire l’augmentation des températures mondiales entre aujourd’hui dans sa dernière semaine, les dirigeants du monde entier étant réunis à Paris pour résoudre les points les plus contentieux dans le cadre de la COP21. Le Secrétaire d’Etat des Etats-Unis, John Kerry, envoyé pour garantir un accord visant à cimenter l’héritage du Président Barack Obama en tant que gardien de l’environnement, est arrivé à Paris pour travailler avec les ministres de près de 200 nations afin de tenter d’éloigner le monde des carburants fossiles et de lutter contre le changement climatique. A mi-chemin ou dans une impasse ? Après une pause d’une journée dans les discussions, le Secrétaire Général de l’ONU Ban Ki-moon s’exprimera lors de la conférence lundi, suite à deux jours de discours brefs donnés par presque toutes les nations.

COP21 : le casse-tête des restrictions de circulation 25 Nov. 2015, 12h23 | MAJ : 25 Nov. 2015, 13h18 Evénement exceptionnel, mesures qui le sont tout autant. La préfecture de police a détaillé ce mercredi les restrictions de circulations mises en place pour l'ouverture de la COP21, qui débute le 30 novembre au Bourget (Seine-Saint-Denis). Le Parisien fait le point. Autoroutes Dimanche 29 novembre. National - Climat: 13 jours pour un accord FRANCOIS GUILLOT/AFP(g-d) La responsable cliamt de l'ONU, Christiana Figueres, le Secrétaire général des Nations unies Ban Ki Moon, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius et le président François Hollande, au Bourget, près de Paris, le 12 décembre 2015 De l'aréopage sans précédent de chefs d'Etat et de gouvernement au coup de maillet final sous les vivats de délégations de 195 pays: l'avenir du climat mondial s'est en partie joué en 13 jours au Bourget. "Vous ne pouvez pas vous permettre d'être indécis, de prendre des demi-mesures, l'histoire vous interpelle". A la tribune, le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, vient de résumer l'enjeu de la COP21 qui démarre, ce 30 novembre. L'immense salle aux parois de bois, où des écrans géants retransmettent les discours, est pleine à craquer: négociateurs du monde entier, qui bûchent sur le fameux accord depuis des années, ONG environnementales, journalistes... -'Personne ne l'ouvre'-

GEO Ado : au menu du n° 154 (décembre 2015) mardi 24 novembre 2015 à 15h21 par Frédéric Fontaine sommaire À quelques jours de la conférence internationale de Paris sur le climat, voici une enquête qui présentent les bonnes idées des ados pour sauvegarder notre planète… COP21 : la France et la Chine s'accordent sur un accord "contraignant" Voir la vidéo Par Francetv info Mis à jour le , publié le La COP 21, paradis du greenwashing et des conflits d'intérêts ? Mais que viennent donc faire EDF, Engie (ex-GDF-Suez), Renault-Nissan, Air France, BNP Paribas, Michelin ou Suez Environnement à la conférence climat du Bourget ? Et pourquoi Carrefour, Veolia, Coca-Cola ou Avril-Sofiprotéol – le conglomérat dirigé par Xavier Beulin, le président de la FNSEA – proposent-ils de faire «vivre l’expérience climat» au grand public à l’exposition de «Solutions COP21», ouverte depuis vendredi au Grand Palais, à Paris ? Impossible en tout cas de louper leurs logos, ils sont partout. Qualifiés sans rire d’«amis du climat» par Laurent Fabius, la plupart sont même des sponsors officiels de la COP21.

COP21 : prendre le chemin des changements concrets Une nouvelle session de négociations techniques sur le climat s’est terminée vendredi 12 juin 2015 à Bonn en Allemagne. Elle réunissait 196 pays sous l’égide de l’ONU. Objectif affiché : progresser sur le texte qui a vocation à devenir l’accord de Paris lors de la COP21 en décembre prochain. Après deux semaines de discussions techniques, sans surprise, très peu d’avancées ont réellement été décidées. Pourtant le cap est connu : pour contenir le réchauffement climatique dans la fourchette des 2°C, il est impératif de passer à 100 % de renouvelables pour tous d’ici 2050. Le climat : qu'est-ce qui compte pour toi ? jeudi 17 septembre 2015 à 21h38 par Laurence Muguet Climat © iStockphoto Du 30 novembre au 11 décembre, la France accueille la COP 21, une réunion de chefs d'États sur le climat.

Related: