background preloader

Séances proposées pour la semaine de la presse

Séances proposées pour la semaine de la presse
Il faudra noter qu'il ne s'agit que de propositions de séances, elles n'ont encore pas été réalisées. Ces séances sont prévues pour être modulables : en demi-groupe par l'enseignant documentaliste ou en classe entière par l'enseignant de discipline (et/ou l'enseignant documentaliste), en 1 à 3h, et adaptables à plusieurs niveaux. Séance : Les croquis de presse après l'évènement Séance basée sur différents croquis de presse réalisés à la suite de l'attentat 1 : Définition d'un dessin de presse Il doit faire RIRE REAGIR REFLECHIR (On peut montrer ici 3 autres dessins de presse, qui ont fait le choix de privilégier un seul aspect, demander à un élève qui « ne l'aime pas » d'expliquer pourquoi). 2 : L'analyse des dessins de presse Comment font ils RIRE REAGIR REFLECHIR ? Il s'agit ici, seul, en groupe ou à l'oral en classe entière, de relier chaque dessin de presse aux procédés spécifiques qui font rire, réagir, réfléchir : Séance : Les photographies de Une le lendemain de l'évènement Pour identifier

https://www.reseau-canope.fr/savoirscdi/index.php?id=2744

Related:  Pistes pédagogiquesThéories du complotEducation aux médiasPresse

Actualités - Liberté de conscience, liberté d'expression : outils pédagogiques pour réfléchir et débattre avec les élèves Comment parler d'un drame de l'actualité aux élèves ? Quelques principes Moduler son attitude pédagogique selon l'âge des élèves : à l'école maternelle, du début à la fin de l'école élémentaire, au collège...Accueillir l'expression de l'émotion des élèves, sans sous-estimer, y compris chez les très jeunes enfants, leur capacité à saisir la gravité des situations ;Rassurer les élèves : l'école est un espace protégé ; l'évènement s'est déroulé dans un lieu et un temps circonscrit, même si les média en parlent et diffusent plusieurs fois les images ;Etre attentif au « niveau de connaissance » que les élèves ont de l'évènement : certains élèves peuvent n'en avoir aucune connaissance ; d'autres ne disposer que d'éléments partiels, voire erronés, provenant de sources variées. Pour aller plus loin : Aborder un événement collectif violent

EMI : Pour combattre le complotisme Inscrite dans la loi d’orientation de 2013, l’Education aux Médias et à l’Information (EMI) est appelée à devenir une finalité essentielle de l’Ecole : cherchant à favoriser conscience critique, maîtrise des outils, usages responsables, elle constitue un plein apprentissage de la citoyenneté. Parmi les compétences à développer, il y a sans aucun doute l’intelligence des fausses informations, des rumeurs, des théories du complot … qui font des ravages, en particulier chez les jeunes, conduisant certains à remettre en cause l’attentat du 11 septembre ou celui contre Charlie-Hebdo. Certaines ressources peuvent nous y aider. France TV Education met en ligne plusieurs vidéos analysant mécanismes et diffusions des théories du complot. « La Fabrique du web » propose un démontage des manipulations de Dieudonné ou un « kit de détection des foutaises ». Jean-Michel Le Baut

Une chasse au canular collaborative Le socle commun insiste sur l’attitude de responsabilité à adopter à l’égard des TIC, notamment grâce à deux capacités à acquérir par l’élève : un esprit critique face à l’information et à son traitement et la participation à des travaux collaboratifs (Pallier 3, Compétence 4, domaine 2). De même, les compétences civiques et sociales évaluent la compréhension de l’influence des médias et des réseaux. Présentation de l’action : Les élèves analysent la validité d’une information-canular, largement diffusée sur Internet et partagée sur les réseaux sociaux.

Construction d’une Une avec des images de presse En quoi et comment la construction d’une Une en 2015 avec des images de presse se démarque de la Une traditionnelle ? À l’heure de la génération visuelle, les Unes évoluent. Les images abondent et construisent l’actualité, qu’elles soient fixes ou animées. Nous allons travailler sur ces supports afin de les analyser ( leur place, d’où viennent-elles, leur genre…) et apprendre à en réaliser soi-même. Cette activité pédagogique permettra aux élèves de choisir ses propres images révélatrices du rapport qu’ils construisent avec le monde qui les entoure et les actualités.

Complots et conspirationnisme : pédagogie différenciée en éducation civique Cette séquence a été présentée lors des animations collège pour les bassins d’Antony, de Vanves et d’Argenteuil-Gennevilliers. Elle a été réalisée dans la semaine qui a suivi les attentats de janvier contre Charlie Hebdo et l’HyperCacher de la Porte de Vincennes. Elle se veut une tentative de réponse aux diverses théories du complot que les événements ont fait naître, dans les heures qui ont suivi leur déroulement, relayées et amplifiées sur les réseaux sociaux. Cette séquence a trois objectifs : faire réfléchir les élèves sur la notion même de "théorie du complot" ; réaliser des chroniques radiophoniques ;

Presse écrite NIVEAU / DUREE / CADRE : 2nde (18 élèves) – 7 séances - Accompagnement personnaliséEn 2012-2013, l’AP est organisé de la manière suivante :1er semestre : les élèves suivent tous 4 modules de 3 séances de 2 heures (rotation) : citoyenneté, recherche documentaire, méthodologie, connaissance de soi. 2ème semestre : les élèves suivent 2 modules culturels de 7 séances de 2 heures selon les intérêts et les besoins repérés au 1er semestre. Ici, l’atelier presse, animé par le professeur-documentaliste et un professeur de français. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE / OBJECTIFS GENERAUX: Après avoir rappelé le circuit de l’information, les critères de choix, de hiérarchisation et de traitement de l’information par les journalistes (à travers les dessins de presse, les journaux télévisés et l’intervention d’un journaliste de La Provence), les élèves deviendront journalistes pour le journal de leur lycée en rédigeant un dossier spécial sur «ce que pensent les marignanais des sujets d’actualité».

Journalisme contre complotisme : des imprécateurs qui se prennent pour des pédagogues (Henri Maler, mars 2014) Nous publions ci-dessous, en avant première, un article inédit extrait du dossier « Médias et complots » à paraître dans le n°11 du magazine trimestriel d’Acrimed. Pour ne rien manquer de ce dossier, et s’en délecter confortablement, un bon conseil : commander ce numéro, ou mieux, s’abonner. Qu’il s’agisse de la vision conspirationniste globale de la société et de l’histoire ou du micro-complotisme qui se répand à l’occasion d’événements particuliers, nombreux, très nombreux sont les ouvrages de science sociale, mais aussi de journalistes qui s’attachent à les démonter, à expliquer leur invention et leur propagation. Il n’entre pas dans notre propos de les discuter ici. Mais rares, trop rares sont les enquêtes journalistiques qui, non dans des livres, mais dans les grands médias, ne se bornent pas à dénoncer des « cerveaux malades » et tentent de répondre à des arguments réputés « conspirationnistes » en s’adressant à de vastes publics qui doutent.

« Théorie du complot » et coïncidences troublantes Dans le livret « Esprit critique es-tu là ? 30 activités zététiques pour aiguiser son esprit critique », nous proposons de se frotter à l’analyse critique de façon concrète, amusante et réellement constructive. Voici un nouveau support pour envisager les scénarios complotistes basées sur des coïncidences présentées comme « troublantes »… Le thème n°4 du livret propose de traiter des prémonitions, hasards et coïncidences « extraordinaires ». Ce montage de l’émission Le Before sur Canal+ du 30/01/2014, offre un exemple simple, drôle et efficace pour illustrer une présentation orientée de données qui laissent penser à un complot.

Caricatures et figures de style Dans le cadre de la classe média, on ne pouvait pas passer à côté des événements tragiques de mercredi dernier. D’autant plus que dans le collège, nous avons eu certaines réactions très particulières, de type « bien fait pour eux » (pour rester soft). Toutes les classes ont bien entendu eu un moment d’explication et de recueillement jeudi, mais des incompréhensions demeures. Théories du complot: le remède pédagogique du professeur Ronan Cherel Photo: Antonin Moreau Enseignant d’Histoire-Géographie au collège, Ronan Cherel a été pris par surprise lorsqu'aux lendemains des attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes, certains de ses élèves ont commencé à tenir des propos conspirationnistes. Depuis, il a intégré dans son cours tout un programme dédié à l’éducation aux médias et à l’information. Comme aux lendemains des attentats de janvier, des dizaines d’images défilent à la télévision et sur Internet depuis vendredi 13 novembre.

Séance : De la dépêche à l’article Avant propos : La 23e semaine de la presse et des médias à l’école se déroulera du 19 au 24 mars 2012. Elle a pour but de développer chez les élèves une attitude critique et réfléchie vis-à-vis de l’information. Info ou intox : comment déjouer les pièges sur Internet ? (France 24, mars 2015) Bienvenue ! {* welcomeName *} {* loginWidget *}

Related:  Divers