background preloader

DOCUMENTS COMMERCIAUX

DOCUMENTS COMMERCIAUX
Pour réaliser des achats ou des ventes par une entreprise , il faut créer ou recevoir des factures pour cet effet. La facture est un moyen de preuve qui justifie l’achat ou la vente. La circulation des documents dans l’entreprise : Les documents commerciaux sont à l’en-tête de l’entreprise qui les établit. 1. Le Plan Comptable Général classe les achats en fonction de leur nature et leur destination.Achats : Stockés 601 Matières premières et fournitures 602 autres approvisionnementsNon stockés 604 Etudes et prestations de services 606 Matières et fournituresrevendus en l’état 607 Marchandises 2. 3. CAS 1: Le 4 janvier, les MEUBLES PATY, spécialisés dans la fabrication et la vente de meubles, reçoivent la facture suivante, de la scierie DUCHENE. Observez cette facture, en vous situant chez le client. Qui est le client ? Complétez le tableau en vous aidant du plan comptable. Quelle est la date de création de cette facture ? Enregistrez la facture dans le journal. Qui est le client ?

http://www.tifawt.com/comptabilite-2/documents-commerciaux-2/

Related:  Scénario 5: Tenue et suivi des dossiers clientsP1jugroux

Le Contrôle Interne (CI) du Cycle des Achats et des Fournisseurs Commençons par définir qu’est-ce qu’englobe le cycle des achats et des fournisseurs. Celui-ci contient les achats au comptant et à crédit (fournisseurs) ainsi que les passifs qui en résultent et finalement le remboursement de ceux-ci. Selon la taille de l’entreprise, le cycle des achats contiendra plus ou moins d’étapes. En effet, une petite entreprise contiendra, plus souvent qu’autrement, un seul secteur dans lequel toutes les étapes seront contenues.

Sécurisation du processus Achats : Acheteur – Juriste, une relation gagnante Une bonne gestion de la relation avec les fournisseurs est fondamentale en terme technique, économique et juridique. Nous vous proposons un échange sur la relation gagnante « acheteur – juriste », binôme qui intervient en première ligne à toutes les étapes du processus achat pour limiter les risques et sécuriser les relations commerciales avec les fournisseurs. Un focus particulier sera fait sur le thème des « garanties de paiement ». Une manifestation Débat animé par : Comment comptabiliser une lettre de change relevé (LCR) ? Les factures clients et fournisseurs peuvent être réglées au moyen d’effets de commerce, dont la lettre de change relevé (LCR). Compta-Facile fait le point sur ce mode de paiement en répondant à la question : comment comptabiliser une lettre de change relevé (LCR) ? Qu’est-ce qu’une lettre de change ? Une lettre de change est un effet de commerce par lequel un créancier (appelé le tireur), donne à un débiteur (le tiré), l’ordre de payer à l’échéance fixée, une somme déterminée.

Bien gérer l'enregistrement et classement des pièces comptables Lorsqu’une entreprise tient elle-même sa comptabilité, elle procède à l’enregistrement des pièces comptables. Ses justificatifs comptables peuvent prendre différentes formes (factures d’achats, factures de ventes, relevés bancaires) mais ils doivent, dans tous les cas, faire l’objet d’un classement et d’un archivage rigoureux. Compta-Facile vous dévoile les bonnes pratiques à adopter en matière de numérotation et de classement des pièces comptables. 1. Pièces comptables devant faire l’objet d’un classement Traditionnellement, toutes les pièces qui font l’objet d’un enregistrement comptable doivent être classées ; citons notamment :

Comment comptabiliser les opérations liées à l'affacturage ? L’affacturage est une technique de financement qui consiste, pour l’entreprise, à céder les créances clients qu’elle possède à un organisme spécialisé (le factor) et à récupérer en contrepartie immédiatement la trésorerie liée aux créances cédées. Lors de l’opération, le factor se rémunère avec des commissions d’affacturage et une retenue de garantie peut également être demandée. Voici comment traiter en comptabilité les opérations liées à l’affacturage. Rappels sur le fonctionnement de l’affacturage Pour accélérer le recouvrement de ses créances, une entreprise peut utiliser l’affacturage. Un contrat d’affacturage, qui définira les conditions d’application de l’opération, sera alors mis en place avec un organisme spécialisé appelé le factor.

Maîtriser le processus achats Consultation des fournisseurs Il est préférable de mettre en concurrence les fournisseurs à partir des différentes solutions susceptibles de répondre aux besoins, en étudiant leurs solutions en termes technico-économiques. La consultation de nouveaux fournisseurs s’effectue par tous les moyens à disposition de l’entreprise : annuaires papier, électroniques ; Internet ; réseau ; presse spécialisée. À ce niveau, la norme ISO 9001 n’exige pas de formalisme particulier. La consultation peut être verbale ou écrite (courriers, fax, appels d’offres, Internet, etc.).

Cession Dailly Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cession de créance[modifier | modifier le code] Le débiteur cédé, c'est-à-dire le débiteur de ladite créance, devra donc s'acquitter de son obligation envers le cessionnaire, si celui-ci lui a notifié la cession. Mécanisme du bordereau[modifier | modifier le code] La cession Dailly s’opère au moyen d’un simple bordereau (bordereau Dailly) et concerne tous les types de crédit. Sous peine d'invalidité et d'inopposabilité aux tiers, le bordereau doit comporter les mentions suivantes : Le suivi des comptes clients et fournisseurs Suivi des comptes clients et fournisseurs: Les comptes de tiers doivent être contrôlés fréquemment afin de détecter les erreurs et les anomalies. Celles-ci doivent être décelées le plus rapidement possible de façon à ne pas porter préjudice à l’entreprise : des créances restées longtemps impayées peuvent entraîner des difficultés de trésorerie ; des rappels « intempestifs » envoyés aux clients ayant déjà réglé leurs factures peuvent provoquer des mécontentements et nuisent à l’image de marque de l’entreprise ; des dettes impayées par suite d’une erreur peuvent entraîner une rupture d’approvisionnements et des difficultés avec les fournisseurs. Le contrôle des comptes de tiers ❏ Les techniques « classiques » de contrôle comptable des comptes de tiers • La justification du solde d’un compte La vérification est effectuée à partir du grand-livre.

Traiter les impayes de ses clients Comprendre les raisons de l'impayé Dès l'apparition d'un impayé, c'est-à-dire dès que votre banque vous informe (ou que vous constatez sur votre compte) qu'un chèque ou une lettre de change remise à l'encaissement vous revient impayée (vous est débitée), prenez immédiatement contact avec votre client pour comprendre la cause de cet impayé. Il peut s'agir d'un oubli de votre client, ou votre client a donné instruction à sa banque de ne pas payer, ou pire, c'est directement sa banque qui a pris la décision de ne pas payer. KYC : la gestion du risque client automatisée Gérez le risque potentiel de vos clients, dans le temps La gestion du risque client ne peut être assurée que sur le long terme. Le fait de connaître vos clients à l'entrée en relation ne vous prémunie pas d'un changement de situation en cours de collaboration (des coordonnées qui changent à la réorientation professionnelle).

Crédit mobilisation créances commerciales Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Crédit de mobilisation de créances commerciales ou CMCC est une mobilisation de crédits autres que l’escompte : Le commerçant regroupe ses factures-clients dont les échéances sont voisines (10 jours), et les transmet à sa banque, mais sans qu’il y ait cession de créance. La banque lui consent un crédit sous forme de découvert en compte courant. Le commerçant souscrit en contrepartie de ce crédit un billet à ordre à échéance de 90 jours maximum. Il assure lui-même le recouvrement des factures, ce qui lui permet de payer le billet à ordre à l’échéance, mais il peut aussi donner mandat à la banque d’opérer ce recouvrement.

Related: