background preloader

Les jouets pour enfants entretiennent-ils le sexisme ?

Les jouets pour enfants entretiennent-ils le sexisme ?
Analyse 2012-25 Le bleu pour les garçons, le rose pour les filles : au travers de ses magasins de jouets et de ses catalogues, la société véhicule encore de nombreux clichés sexistes. Le jouet est pourtant censé refléter la société dans laquelle nous vivons. Les jeux sont-ils dépassés ? Respectent-ils les codes de la société actuelle ? Le contexte Alors que les mentalités évoluent dans la société et que les différences hommes-femmes tendent à s’amenuiser, depuis trente ans, dans les catalogues et magasins de jouets, les différences de genre ne cessent de croitre. En renforçant les stéréotypes de genre au travers de ses magasins de jouets, la société donne en fait le sentiment de construire non pas des enfants – mais des filles et des garçons. Le rôle du jouet Le jouet est le reflet de la société. Avant 4 ans Avant 4 ans, les jouets intéressent indifféremment les deux sexes. De 4 à 6 ans Les enfants commencent à jouer avec des jeux différents : les intérêts se différencient. Après 6 ans

http://www.couplesfamilles.be/index.php?option=com_content&view=article&id=301:les-jouets-pour-enfants-entretiennent-ils-le-sexisme-&catid=6:analyses-et-reflexions&Itemid=9

Related:  Le jeu et les stéréotypes du genreDes stéréotypes dès l'enfance?ofelivincentDocuments sélectionnés

Jouets pour filles, jouets pour garçons, pourquoi ? Une ségrégation sexiste qui s’aggrave ? Cette ségrégation est analysée et dénoncée depuis les années 70, par des chercheuses, des parents, des éducateurs-trices. Elle perdure, malgré les engagements internationaux, européens ou nationaux de lutte contre les stéréotypes de genre qui assignent filles et garçons à des rôles culturellement construits par la société. Le phénomène a même tendance à s’amplifier depuis les années 90, ce qui montre qu’il est loin d’être « naturel » puisqu’il fluctue selon les époques. Non seulement les vêtements et les jouets sont concernés mais aussi de plus en plus d’objets comme les vélos, les brosses à dents, les gels douche, les couvertures pour bébé, les livres, etc. Un article du New York Times du 30 octobre 2015 mentionne les recherches d’une sociologue de l’Université de Californie montrant qu’en 1975, seuls 2 % des jouets du catalogue Sear étaient genrés, tandis qu’en 2002 tous les jouets du site commercial Disney l’étaient.

Superhéros ou princesses : comment les jouets véhiculent les clichés sexistes LE MONDE | • Mis à jour le | Par Gaëlle Dupont Qui n’a jamais fait cette expérience dans une boutique de jouets : « C’est pour une fille ou pour un garçon ? », demande le vendeur avant d’orienter vers le rayon qui convient, rose pour les filles, bleu pour les garçons. Jouets de Noël: "Les garçons sont plus contraints que les filles par les normes de genre" Les achats de Noël battent leur plein. Sous le sapin, y aura-t-il les mêmes jouets pour les filles et les garçons? Majoritairement, les parents disent choisir les jouets en fonction des goûts de leur enfant et non de leur sexe. Mais si un garçon veut un jouet socialement attribué aux filles, comme une poupée ou un poupon, par exemple, ils vont davantage le recadrer que pour une fille. On appelle cela le contrôle social.

Campagne contre les jouets sexistes : l’égalité c’est dès la naissance ! » Collectif Debout! Qu’est-ce qu’un jouet sexiste ? Parler de « jouets sexistes » est un raccourci destiné à la prise de conscience de l’usage sexiste des jouets. En effet, il suffit d’ouvrir un catalogue de jouets ou d’entrer dans un magasin de jouets pour constater que ceux-ci sont triés entre « jouets filles » et « jouets garçons ». Ce type de « tri » a pour conséquence directe de participer à l’imposition de rôles genrés aux enfants.

Les clichés filles-garçons expliqués aux CP et CE1 La Ligue de l'enseignement de Paris a envoyé un kit pédagogique « Filles et Garçons : Cassons les clichés » comprenant 3 livrets à toutes les classes de CP et CE1 parisiennes. L'esprit de cette opération : « éveiller à l'éducation au genre. Alerter que nous véhiculons tout des clichés, moi le premier » explique Philippe Guez, Vice-Président de la Fédération de Paris de la Ligue. En 2012, on peut se demander si une telle opération est bien nécessaire. Noella Germain, enseignante détachée à la Ligue durant 3 ans, raconte les premiers résultats de cette campagne de sensibilisation : « Le livret élèves est construit à partir d'images d'ours, absolument identiques et non sexuées. Les animaux réalisent différentes activités : repassage, lecture, vélo.

Stéréotypes de genre L’influence de la société toute entière Elkin et Handel en 1984 nous expliquent qu’une fois que l'enfant se déplace au delà de l'arène de la maison, des comportements sont également modelés par les professeurs, les amis ainsi que les médias. Les enfants apprennent par l'observation de leur culture et société comment s'adapter dedans et contrôler leur environnement. Selon Sewell en 1970 ces comportements acceptables sont récompensés avec l'éloge et l'encouragement. Des comportements qui sont considérés pour être inadéquats ou inacceptables sont découragés par la société. Ce découragement de certains comportements et encouragement d'autres vient des parents, pairs, professeurs...

Panorama des jouets les plus sexistes Si pour les bébés, les jouets sont peu différenciés selon les sexes, lorsqu'ils grandissent, on observe rapidement que l’égalité des jouets , comme l'égalité des sexes n’est pas encore pour demain. Même si l'air du temps est à la lutte contre les joujoux genrés, il est indéniable qu'un grand nombre de jouets sont sexués, d'autres carrément sexistes. Petit panorama de ces jouets tellement stéréotypés qui font bondir les parents qui tentent d’élever leurs enfants dans un principe d’égalité.

Jouets sexistes: «Ils limitent l'accomplissement des enfants» INTERVIEW A l'occasion d'un rapport parlementaire publié ce jeudi, la psychothérapeute Nicole Prieur répond à 20 Minutes... Propos recueillis par Anissa Boumediene Publié le Mis à jour le Jouets de garçons, jouets de filles : faut-il aller contre les stéréotypes Thinkstock Dis-moi à quoi tu joues, je ne te dirai pas qui tu es « Peu importe à quoi l’enfant joue, l’essentiel c’est qu’il joue ! » s’exclame Anne Bacus, psychologue. Il faut en finir avec l’idée selon laquelle une fille joue comme une fille et un garçon comme un garçon. Jouets garçons / filles : Comment en est-on arrivé à ces stéréotypes? EDUCATION - Un rayon rempli de rose et de pastels pour les cadeaux destinés aux filles, un autre où règne un camaïeu de bleus, des rouges et du noir pour les jouets à offrir aux garçons. La distinction peut sembler exagérée mais elle est pourtant bien réelle dans les magasins en ces fêtes de fin d'année. Critiquées par les associations féministes, ces pratiques ont même attiré l'attention du Sénat. Ce jeudi 18 décembre, sa délégation aux droits des femmes présidée par Chantal Jouanno (UDI) a publié un rapport listant dix recommandations dans le but de lutter contre ces stéréotypes dans le monde du jouet. La situation s'est-elle particulièrement dégradée ces dernières années pour que le Sénat décide de se pencher sur la question ou n'est-ce qu'un changement récent des mentalités qui a mené l'institution à se saisir du dossier? Le HuffPost a rassemblé quelques éléments de réponse sur ce sujet qui fait de plus en plus polémique.

Les jouets ont-ils un sexe ? Jusqu’à l’âge de la mobilité, c’est-à-dire jusqu’à la fin de la première année, il n’y a pas de distinction entre les jouets selon le sexe de l’enfant. Un petit garçon comme une petite fille s’intéresse aux mêmes hochets, aux mêmes cubes, les deux ont envie de leurs nounours… A partir de l’âge de la marche, en revanche, la capacité motrice et la capacité de l’observation sont déjà différentes d’un enfant à l’autre. Même si la plupart des jouets présentent un intérêt commun, nous voyons les garçons beaucoup plus concernés par les jeux de ballon, dans lesquels ils s’exercent à lancer, à donner un coup de pied, par le camion qu’il faut pousser et les petites voitures. « Wroom-wroom » sera souvent le premier mot du garçon.

Jouets : Des catalogues plus que jamais en rose et bleu Univers de garçon, univers de fille : malgré quelques récentes audaces, la mise en scène des différences de genre dans les catalogues de jouets n’a cessé de s’accroître et de se sophistiquer depuis trente ans. C’est un véritable miracle de Noël : un catalogue de jouets « dé-genré », autrement dit qui ne sépare garçons et filles en deux univers ludiques séparés ! Le flot de commentaires qu’a provoqués cette récente audace de l’enseigne Super U souligne par contraste, combien cette division est encore la règle dans le commerce. Une distinction omniprésente Mais en a-t-il toujours été ainsi ? Le camion ou la poupée, un choix inné ? - 10 avril 2008 Le psychologue et son équipe du Centre national de recherche sur les primates de Yerkes à Atlanta (Géorgie) ont placé de jeunes singes rhésus (de 1 à 4 ans) face à deux lots de jouets distants d’une dizaine de mètres. Le premier groupe contenait des objets à roue dit « de garçons » (voiture, camion…) et le deuxième des peluches « de filles » (poupées, Winnie l’ourson…). Le but était d’évaluer la part d’inné et d’acquis dans le choix d’un joujou. Afin de mesurer le temps passé par les sujets avec chaque type de jouets, l’expérience a été filmé (vidéo disponible ci-contre).

Related: