background preloader

Pratiques d’emprunt de livres numériques en bibliothèques : la plateforme grenobloise Bibook - épisode 1

Pratiques d’emprunt de livres numériques en bibliothèques : la plateforme grenobloise Bibook - épisode 1
Une étude quantitative sur le « lectorat numérique » en bibliothèque ? Après 6 mois d’activité, il a paru pertinent et nécessaire à la Bibliothèque municipale de Grenoble (BMG) de chercher à caractériser les degrés d’appropriation de sa plateforme de prêt de livres numériques, Bibook, et de tester la pertinence envisagée du dispositif dans ses différentes composantes. C’est dans ce cadre précis que la bibliothèque municipale de Grenoble (réseau de 13 bibliothèques réparties sur la ville, ainsi que 8 autres bibliothèques d'institutions culturelles locales) et l’enssib ont envisagé une étude visant à qualifier le lectorat numérique dans son écosystème d'usages à travers une analyse statistique des données de Bibook. La demande formulée par la Bibliothèque municipale de Grenoble portait alors sur l’exploitation des fichiers d’emprunt de Bibook. Pour autant, nous pouvons supposer, sans pouvoir le vérifier, que les ebooks empruntés sont peu ou prou effectivement lus. « Usage » ? Notes [2] S.

http://www.enssib.fr/recherche/enssiblab/les-billets-denssiblab/usages-livre-numerique-pret-numerique-pnb-bibliotheque

Related:  Ebook et PNBProblématiques liées au numériqueNumérique et bibliothèqueLe numérique en bibliothèque

Prêt en bibliothèque : la loi de 2003 concerne livres imprimés et numériques ActuaLitté, CC BY SA 2.0 À ce jour, le fonctionnement est en effet simple : pour les ouvrages papier, la divulgation d’une œuvre littéraire – mais également scientifique ou artistique – implique le prêt, effectué par des établissements publics. Il s’agit là d’une exception au droit d’auteur, consentie en ce que l’ayant droit est rémunéré pour le prêt. En France, elle fit l’objet d’une modification du Code de la propriété intellectuelle, avec la loi du 18 juin 2003. Au commencement était le traité de l'OMPI, puis... En échange de cette contrepartie financière, l’auteur perd le droit de s’opposer à ce que son ouvrage soit communiqué dans les bibliothèques de prêt.

Le nouveau baromètre des usages du livre numérique Une seconde enquête sur les usages du livre numérique en France vient d’être réalisée par l’institut de sondage Opinion Way à la demande du Syndicat national de l’édition (SNE), de la Société française des intérêts des auteurs de l’écrit (SOFIA) et de la Société des gens de lettres (SGDL). Elle montre que la lecture de livres numériques gagne du terrain puisque 14 % des Français âgés de 15 ans et plus déclarent avoir déjà lu un livre numérique, alors qu’ils n’étaient que 8 % à le déclarer lors de la précédente enquête réalisée en mars 2012. Selon les chiffres clés recueillis, le lecteur type d’un ebook est un homme jeune, diplômé et gros lecteur de livres papier. Les supports privilégiés pour la lecture sont la liseuse pour 85 % des lecteurs de livres numériques et la tablette (82 %). Pour en savoir plus : Baromètre des usages du livre numérique en France, les chiffres clés, IDBOOX, 10 novembre 2012.

Le numérique et le nomade - Étude sur les usages du livre numérique dans les bibliothèques publiques de la région Rhône-Alpes Cette étude, prochainement disponible dans son intégralité, a été réalisée en 2015 par Mabel Verdi, Docteur en Sociologie à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) dans le cadre d’un post-doctorat à l’École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques. Après la publication de sa thèse - soutenue le 30 septembre 2014, Les multiples mobilités de la migration. Le cas des migrants chiliens en France, qui portait sur l’étude de la mobilité, les réseaux sociaux et les usages de dispositifs de communication dans le cadre de la migration, elle poursuit à présent ses travaux de recherche sur la mobilité dans le cadre de la lecture numérique en bibliothèques. Les lecteurs, l’expérience de lecture numérique et la mobilité Le développement des technologies de l’information et de la communication (TIC) a débuté dans les années 1970, lorsque les économies mondiales ont commencé à être interdépendantes.

« Les bibliothèques numériques, ou comment concilier droit à la culture et droit d’auteur », retour sur un article d’Alexandre Zollinger La récente actualité rappelle l’importance de concilier l’exclusivité instaurée par le droit d’auteur avec l’accès de tous à la culture et aux connaissances. Les conclusions rendues par l’avocat général devant la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) en juin dernier se fondaient d’ailleurs expressément sur l’intérêt public attaché à l’accès universel à la culture. L’affaire, rappelons le, oppose la Vereniging Openbare Bibliotheken, association qui regroupe l’ensemble des bibliothèques publiques des Pays-Bas, à la Vereniging Nederlands Uitgeversverbond, association d’éditeurs nationaux. Amené à se prononcer sur le litige, le tribunal de La Haye décida de saisir la CJUE d’une série de questions préjudicielles. Etait principalement demandé à la Cour si le prêt de livres numériques peut relever de la directive 2006/115 du 12 décembre 2006. L’analyse met en évidence la nécessité de penser le droit d’auteur en perspective avec les droits culturels du public.

Pratiques d’emprunt de livres numériques en bibliothèques : la plateforme grenobloise Bibook - épisode 2 Un « lectorat numérique » qui se calque sur le public des bibliothèques ?Oui, mais pas seulement... Nous restituons ici la partie des résultats de l'enquête qui porte sur les usagers et les usages de la plateforme Bibook évoquée dans l'épisode 1. A partir des résultats les plus représentatifs, on peut identifier quatre spécificités majeures propres au lectorat numérique et au profil type de l'emprunteur. Le livre numérique en bibliothèque : état des lieux et perspectives Laurent Soual connaît bien les bibliothèques. Autrefois conservateur des bibliothèques, aujourd’hui consultant en système d'information documentaire, il publie en 2015 aux Éd. du Cercle de la Librairie un ouvrage sur le livre numérique en bibliothèque et son avenir sous la forme d’un bilan. Procédant à une radiographie exhaustive des enjeux pour les bibliothèques publiques et universitaires, l’auteur propose un panorama salutaire dans un contexte mouvant et instable, tant au niveau technologique que juridique et économique. Plus d’une décennie après l’émergence du livre numérique sur le marché de l’édition, aucun modèle réellement stable, reconnu par l’ensemble des acteurs de la chaîne du livre numérique, ne s’est encore imposé 1. Le retard français

loi Lang, édition, numérique. Loi du 26 mai 2011 relative au prix du livre numérique Où en est-on ? La loi a été promulguée le 26 mai 2011. Elle a été publiée au Journal officielJournal officielJournal de la République française dans lequel sont publiés les lois et les règlements. du 28 mai 2011. Le texte définitif de la proposition de loiProposition de loiProjet de texte législatif déposé au Parlement à l’initiative d’un ou plusieurs parlementaires. avait été adopté le 17 mai 2011, l’Assemblée nationale ayant adopté le texte mis au point par la Commission mixte paritaire, texte déjà adopté par le Sénat le 5 mai 2011. La proposition de loi avait été adoptée en deuxième lecture par le Sénat, avec modification, le 29 mars 2011 et avait été modifiée de nouveau par l’Assemblée nationale le 7 avril 2011.

Des livres numériques : où je veux, quand je veux! Avec 300 000 inscrits et plus de 13 millions de prêts par an, les 74 bibliothèques de la Ville de Paris complètent aujourd'hui leur catalogue par un large choix de livres numériques, consultables sur une plateforme dédiée. 2 250 livres électroniques sont accessibles gratuitement pour tous les inscrits en bibliothèque. Début 2016, le catalogue sera enrichi de 4 000 livres complémentaires. « Pour la première fois en France, un important réseau de bibliothèques propose un service de prêt de livres numériques à grande échelle. C’est une grande réussite pour Paris et un bénéfice réel pour les Parisiens de tous âges à qui nous proposons un service nouveau, complémentaire du prêt de livres physiques », se réjouit Bruno Julliard, premier adjoint à la Maire de Paris. Le prêt de livre numérique est réservé à l’ensemble des lecteurs inscrits dans les bibliothèques de prêt de la Ville de Paris.

Related: