background preloader

Air France dépassée par la concurrence - Economie

Air France dépassée par la concurrence - Economie
Le Premier ministre Manuel Valls appelle à la « responsabilité » du principal syndicat de pilotes d'Air France. Ce dernier refuse le plan proposé par la direction qui leur demande de voler une centaine d'heures de plus par an, sans être payés plus. La compagnie française compte mettre en place le plan Perform 2020, qui prévoit des milliers de suppressions de postes, car la compagnie est déficitaire de plus de 370 millions d’euros. Avec un chiffre d’affaires quasi semblable, British Airways par exemple, devance aujourd'hui Air France, avec plus d’un milliard d’euros de bénéfices. Air France a également raté le virage du low cost. Le groupe français est aussi menacée, comme les autres compagnies dans le monde, par la puissance de feu des compagnies du Golfe. Les compagnies du Golfe ont pu investir massivement et proposer des prix ultras compétitifs. Chronologie et chiffres clés

Un contexte concurrentiel évolutif Le marché du transport aérien dans lequel évolue Air France est devenu extrêmement concurrentiel, sous le coup de divers facteurs : la déréglementation américaine initiée en 1978 avec l'Airline Deregulation Act,la libéralisation communautaire à partir de 1993,la globalisation avec le jeu des alliances,le développement rapide de nouvelles technologies. De ce fait, les conditions économiques du marché ont été fondamentalement bouleversées, forçant l'industrie du transport aérien à se réorganiser, à dégager continuellement des gains de productivité et à contenir la croissance de l'offre face à une demande dopée par le dynamisme économique mondial, pour finalement retrouver l'équilibre financier. Aujourd'hui, Air France est confrontée à un nouveau paysage concurrentiel. De plus, sur les trajets domestiques courts, Air France est également exposée à la concurrence ferroviaire depuis l'ouverture en France des lignes TGV.

Le procès de la chemise arrachée à Air France renvoyé au 27 mai LE MONDE | • Mis à jour le | Par Guy Dutheil Le tribunal correctionel de Bobigny (Seine-Saint-Denis) a décidé, mercredi 2 décembre, que les cinq salariés d’Air France seront jugés le 27 mai 2016. Accusés d’avoir pris part aux échauffourées survenues lors du Comité central d’entreprise (CCE) du 5 octobre, ils étaient convoqués, mercredi, pour une audience de fixation, une séance organisée afin de fixer la date du procès. La juge a justifié sa décision par « la complexité de l’affaire ». Tous affiliés à la CGT, les cinq salariés, dont un délégué syndical, sont poursuivis pour des violences présumées sur deux cadres d’Air France et deux vigiles. Le CCE du 5 octobre avait été brutalement interrompu par des manifestants et deux cadres de la compagnie, dont le DRH d’Air France, Xavier Broseta, avaient eu leur chemise arrachée. Lire aussi : Ce qui est reproché aux cinq salariés d’Air France mis en cause pour « violences en réunion » Appel à la grève

Un employé d’Air France interpellé avec 30 kilos de cocaïne à Roissy Un employé d’Air France a été interpellé jeudi 12 novembre à l’aéroport de Roissy (Val-d’Oise) en possession d’une valise remplie d’une trentaine de kilogrammes de cocaïne, a-t-on appris vendredi de source policière. Ce cadre travaillant au service de réception des bagages a été arrêté en flagrant délit « alors qu’il venait de réceptionner la valise en provenance du Brésil pour le compte d’un tiers à qui il devait la remettre », a précisé cette source. Ce dernier a également été interpellé, il est soupçonné d’être « un maillon important » du trafic. Placés en garde à vue Les deux hommes faisaient l’objet de la surveillance de l’Office centrale de lutte contre le trafic illicite de stupéfiants (Octris) et des services de sûreté interne d’Air France, ils ont été placés en garde à vue dans les locaux de l’Octris à Nanterre.

CE d'Air France : 4 salariés licenciés, un cinquième à venir Les salariés d'Air France accusés d'avoir participé aux heurts en marge du comité central d'entreprise début octobre commencent à être fixés sur leur sort. Selon les informations d'Europe 1, 16 des 18 salariés soupçonnés de violences ou de dégradations par la compagnie aérienne ont reçu le courrier leur signifiant des sanctions. Et cinq d'entre eux devraient être licenciés pour avoir participé à l'arrachage de chemise du DRH du groupe. Cinq salariés licenciés. Parmi eux, trois viennent d'être informés de leur futur licenciement, les deux autres le seront très rapidement mais connaissent déjà le sort qui leur sera réservé. Deux autres salariés ont en revanche vu les charges abandonnées par Air France. 15 jours sans solde pour avoir vandalisé un portail. "L'affaire de la chemise" n'est pas pour autant terminée aux yeux de la CGT : la centrale syndicale appelle à la grève le 19 novembre pour contester ce qu’elle appelle des licenciements programmés.

Pourquoi le dossier Air France est-il si sensible ? LE SCAN ÉCO - Depuis l'échec cuisant du dernier CCE, l'atmosphère est tendue chez Air France. Emplois, engagement du gouvernement, image de la France… derrière la crise que traverse la compagnie aérienne se cachent de nombreux enjeux. Décryptage. Depuis plusieurs semaines Air France est soumise à de fortes turbulences. 1. La colère des salariés trouve ses racines dans l'annonce de la mise en place d'un nouveau plan d'économies baptisé «Perform 2020». La direction d'Air France avait menacé de mettre en œuvre un «plan B» plus sévère que «Perform 2020» en cas d'échec des négociations avec les syndicats. Si la tension semble être retombée d'un cran depuis cet épisode, elle n'a pas disparu. 2. L'État possède 17,58% du capital de la compagnie tricolore. 3. Si la crise chez Air France prend une telle ampleur, c'est aussi parce qu'elle concerne un fleuron national auquel l'image de la France est intimement liée, plus que pour n'importe quelle autre entreprise.

Compagnies aériennes, Compagnies low cost | Vie pratique Pour concurrencer la voiture et rivaliser avec les compagnies aériennes low cost, la SNCF a lancé Ouigo, une nouvelle offre à prix réduits. [...] Pour mettre fin à cette érosion, la société doit contrer l'offensive des compagnies aériennes low cost et offrir une alternative plus économique aux habitués des voyages en voiture. [...] Et repenser entièrement son activité, sur le modèle des compagnies aériennes low cost (voir le n° 1084 du Particulier). [...] Toutes les compagnies aériennes pratiquent le yield management. Air France vient de lancer une offensive de grande ampleur contre les compagnies aériennes low cost. [...] La dernière solution est proposée par quelques assureurs à travers des formules baptisées un peu rapidement low cost, par analogie avec les compagnies aériennes. [...] Marseille, Montpellier, Lyon, La Rochelle et Bordeaux. Là, les choses sont plus simples. Une trentaine de compagnies aériennes low cost desservent la France et l'Europe.

Aérien : le poids toujours croissant des compagnies low cost en Europe Le trafic passager de Ryanair et d’easyJet progresse deux fois plus vite que celui de l’ensemble des compagnies classiques. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Guy Dutheil L’essor des compagnies aériennes low cost au détriment des compagnies « historiques » ne se dément pas en Europe. Comme une baignoire qui se vide, les passagers des compagnies européennes classiques privilégient toujours un peu plus les transporteurs à bas coûts. Un rapport de un à deux pour la croissance Si l’on regarde la croissance du trafic passager l’an dernier, la palme revient à un représentant des compagnies traditionnelles : IAG, maison mère de Bristish Airways totalise 15 % de passagers en plus, soit 77,3 millions au total. Si l’on compare les taux de croissance des deux principaux acteurs du low cost aérien et ceux affichés par l’ensemble des compagnies classiques (Air France, Lufthansa et autres British Airways), on voit que la hausse moyenne enregistrée par ces dernières n’est que de 2,7 %.

Related: