background preloader

L'Agence nationale des Usages des TICE - Des outils numériques au service des apprentissages

L'Agence nationale des Usages des TICE - Des outils numériques au service des apprentissages
Des outils numériques au service des apprentissages Martial Gavaland, professeur de sciences physiques à Nantes, présente l'usage d'outils numériques et notamment du smartphone dans une classe de lycéens. L'origine du projet Les outils et espaces numériques se sont démocratisés au sein des établissements. D’accès rapide, nombreux, disponibles, ils sont préconisés par le ministère. Il s’agit de les mettre en œuvre à bon escient dans l’ensemble des disciplines, notamment en Sciences physiques. Le déroulement de l'activité Idée générale : usage de BYOD (Bring Your Own Device), d’outils personnels numériques en dehors de la classe. Les aspects techniques 90 % des élèves disposent d’un smartphone. Les apports des TICE Il faut relativiser l’effet de la nouveauté et s’ancrer dans l’amélioration des apprentissages. Les compétences mises en œuvre Réaliser : mettre en œuvre l’usage des TICE : réalisation - transfert. Martial Gavaland

http://www.cndp.fr/agence-usages-tice/temoignages/des-outils-numeriques-au-service-des-apprentissages-1264.htm

Related:  exemples d'usages pédagogiquesBYODLes Capsules...

Le BYOD dans les écoles françaises commence à faire débat Faut-il fournir les appareils ou adopter le BYOD ? Si le BYOD concerne en grande partie les entreprises et parfois certaines administrations, l’école est elle aussi concernée. Les grandes écoles et les universités sont concernées depuis de très nombreuses années, les étudiants n’hésitant pas à apporter d’eux-mêmes leurs PC portables pour travailler et prendre leurs notes. Ces établissements étant historiquement bien connectés, le BYOD n’en avait que plus de sens. Mais quid des écoles primaires et secondaires ? De fait, les étudiants sont déjà moins bien équipés, hormis bien entendu au lycée, et de surcroît, les établissements ne disposent pas toujours d’une connexion adaptée. Comment intégrer une infrastructure BYOD en classe ? inShare18 Dans un récent article, nous vous présentions comment le BYOD en classe (Bring Your Own Device) permet de favoriser les apprentissages numériques et d’accéder à de nouvelles ressources pédagogiques, tout en utilisant un outil que l’élève maîtrise et dont il dispose aussi bien en classe, qu’à la maison. Néanmoins, dans le cadre de la mise en place d’une infrastructure BYOD, il ne suffit pas de choisir son support et d’intégrer des ressources pédagogiques numériques.

PEPS : Pour une pédagogie participative et sociale Les capsules vidéos constituent l’un des éléments les plus représentatifs de la pédagogie inversée, ce qui n’est pas sans susciter l’ironie de certains collègues qui considèrent un peu rapidement que le seul apport de cette pédagogie consiste à remplacer le cours donné en classe par un cours enregistré en vidéo. L’existence d’un tel outil permet certes aux élèves de regarder un cours quand ils le veulent et autant de fois qu’ils le veulent, mais il oblige aussi le professeur à réfléchir sur la création et l’utilisation d’un nouvel outil de transmission des connaissances. Avant de passer en revue les outils permettant de créer de courtes vidéos de cours, il convient de rappeler quelques règles simples pour que cet outil soit utile et efficace : Règle n° 1 : la vidéo doit être courte Règle n° 2 : Il est préférable que le commentaire audio soit réalisé avec votre voix

Connaissez vous Le BYOD? Une innovation qui pourrait être une chance pour le français ? Par Jean-Michel Le Baut (extrait du café pédagogique) Le « BYOD » (Bring Your Own Device », autrement dit « Apportez votre propre matériel ») tend à se répandre en classe tant il parait pratique de demander aux élèves d’utiliser leurs smartphones, tablettes ou ordinateurs personnels. Pallier les problèmes d’équipement, rapprocher les usages scolaires et les usages réels du numérique, mettre en place des activités pédagogiques particulièrement formatrices … : le BYOD, plus qu’un anglicisme, est un dispositif susceptible, en français aussi, de renouveler les pratiques. La preuve par 3 exemples… Bruno Vergnes : Eduquer à l’image la génération mobile Selon les sociologues, la jeune génération serait moins celle de l’ordinateur que celle du smartphone : l’Ecole ne doit-elle pas alors prendre en compte les appétences de la génération mobile pour développer en elle de réelles compétences ?

Réalité virtuelle et BYOD en 3e Euro : un projet qui mêle TICE et imagination Laurence Gilmant, prof d’anglais au collège d’Evian, utilise la réalité augmentée et la réalité virtuelle pour rendre les travaux de ses élèves plus vivants. Elle a aussi recours au BYOD, qui “décloisonne” le cours. Laurence Gilmant, professeur au collège Les Rives du Léman, à Evian-Les-Bains, a mis en place dans sa classe de 3e européenne, un projet pédagogique original : l’utilisation de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle pour apprendre l’anglais.

Création de capsules vidéo Les compétences procédurales (manipulations en laboratoire, utilisation d’applications logicielles, etc.) peuvent être présentées sous forme de capsules vidéo pour accompagner des lectures ou précéder des exercices en classe (classe inversée). Les caméras ou les technologies mobiles peuvent enregistrer simplement et transférer rapidement la vidéo sur ordinateur. Il y a aussi les caméras Web qui offrent une bonne qualité d’image.

Appareils numériques personnels en classe- Usages du numérique éducatif Peut-on laisser les élèves utiliser en classe leur téléphone, ordinateur portable ou tablette ? Cette question complexe a été discutée lors des "rencontres autour du numérique" d’avril 2014 en présence de professeurs qui ont opté pour une réponse positive. • En cours de technologie Pascal Godard, professeur de technologie au collège de Ménigoute, estime souhaitable de laisser la classe tirer parti dans son cours des outils dont beaucoup d’élèves disposent maintenant à titre personnel. Lui-même utilise en classe sa propre tablette et un media center sous Android1 avec des logiciels qui lui permettent de piloter un tableau numérique interactif et le poste de vidéo projection2. Il crée, quand il en a besoin pour une activité, une passerelle avec un CPL ce qui permet aux élèves de pouvoir profiter d’une connexion internet avec leur smartphone3.

BYOD : quelles sont les bonnes pratiques ? Qu’est-ce que le « Bring Your Own Device » (BYOD) ? L’acronyme « BYOD » est l’abréviation de l’expression anglaise « Bring Your Own Device » (en français : « Apportez Votre Equipement personnel de Communication » ou AVEC), qui désigne l'usage d'équipements informatiques personnels dans un contexte professionnel. Il peut s’agir par exemple d’un employé qui, pour se connecter au réseau de l’entreprise, utilise un équipement personnel comme son ordinateur, sa tablette ou son smartphone. La possibilité d’utiliser des outils personnels relève avant tout d’un choix de l’employeur qui peut tout aussi bien l’autoriser sous conditions, ou l’interdire.

Related: