background preloader

Le bouturage : Un façon rapide et économique pour multiplier les plantes de votre jardin

Le bouturage : Un façon rapide et économique pour multiplier les plantes de votre jardin
Le bouturage est un mode de multiplication économique et rapide qui permet d’obtenir un nombre important de sujets à partir d’un même pied mère. C’est également la technique idéale pour reproduire à l’identique une plante qui vous plaît dans votre jardin ou encore dans celui d’un(e) ami(e). Selon les espèces, on bouture au printemps, en début d’été, en fin d’été ou en automne, mais pour de nombreuses plantes et arbustes, le mois d’août est souvent la période la plus favorable. Pourquoi est ce le moment opportun pour bouturer et comment procéder ? Découvrez nos secrets de la réussite du bouturage d’été ! Le mois d’août, la période la plus favorable ! A la faveur des chaleurs estivales, le cycle végétatif de la plupart des végétaux marque généralement un petit coup d’arrêt. Comment procéder au bouturage d’été ? Bien prélever la bouture est le secret de la réussite. Il est conseillé d’employer une hormone de bouturage afin de favoriser la reprise de boutures. AlsaGarden Related:  jardinage3jardinage

Potager : durée de vie des graines des différents légumes On se demande souvent combien de temps on peut conserver les graines sans qu'elles perdent leur capacité germinative. Voici donc un grand tableau récapitulatif pour connaître la durée de vie des graines de légumes et autres plantes potagères... Pour une durée de vie optimale des semences du potager, il est important que les graines soient conservées dans de bonnes conditions, qu'elles aient été récoltées au jardin ou achetées en sachets dans le commerce. Stockez-les à l'abri de la chaleur, de la lumière et de l'humidité, par exemple dans des enveloppes en papier ou dans des petits pots hermétiques. Et si vous récoltez vous-mêmes vos graines de légumes d'une année sur l'autre, pensez à bien indiquer la date de récolte : cette information vous sera utile pour savoir si vos graines sont encore "bonnes" ou non. >> Lire aussi : Récoltez vos graines de tomates Sachets de graines rangés dans une boîte en carton

Bouturage de vivace, plante et arbuste Arbres et arbustes | 22/04/2013 Voici venue l’une des grandes périodes de bouturage. Profitez de ce moyen facile et économique pour obtenir de nombreuses plantes contre simplement un peu de temps. Bouturer pour multiplier au jardin sans se ruiner - F. Marre - M. Marcat - Rustica Le matériel et les différentes techniques de bouturage Tout jardinier amateur peut bouturer ses plantes sans équipement coûteux. Il vous faut : • des godets ou des pots • des caissettes, une miniserre, un châssis • des tessons, des billes d’argile pour le drainage • des verres ou des flacons (pour les boutures à réaliser dans l’eau) • de la tourbe blonde, du sable ou de la perlite, du terreau, de la terre de jardin • de la poudre d’hormones de bouturage • des étiquettes pour bien identifier les plantes • un sécateur propre, affûté et désinfecté • un transplantoir, un bâtonnet (pour faire des avant-trous) • une table de jardin

Contre les limaces : Le piège à bière, une très mauvaise idée Quasiment tous les jardiniers connaissent le piège à la bière. Très simple à mettre en place, il suffit d’enfoncer un petit gobelet dans le sol et y versez de la bière. Les limaces, attirées par l’odeur, seraient supposées y tomber et se noyer. D’ailleurs, vous pouvez en faire l’expérience dans votre jardin, vous y trouverez chaque jour des limaces noyées. Donc, a priori ça semble fonctionner. La bière attire toutes les limaces du quartier ! En effet, l’odeur de la bière attire les limaces de loin et augmente ainsi la population de limaces dans le secteur. Vidéo d’une joyeuse beuverie de limaces ! Regardez ce timelapse, il démonte très bien que la plupart des limaces ne font que boire un peu de bière et poursuivent leur chemin tranquillement ! Quelles sont les alternatives au piège à bière ? >>> Piège à tuiles ou à planches : Les limaces dès les premières heures chaudes de la journée se réfugient à l’ombre.

Les trucs pour lutter contre les pucerons Les trucs pour lutter contre les pucerons Retrouvez vos trucs et astuces contre les pucerons... Contre les pucerons noirs, laisser macérer un paquet de tabac pendant 24 h, ensuite vous filtrez et vous y ajoutez dans le litre obtenu, 15 dc de vinaigre et 15 dc de savon, vous vaporisez.Pilou Plantez dans le pot de vos plantes vertes, des allumettes, la tête dans la terre. Pulvérisez vos rosiers avec une "potion" préparée avec des feuilles de lierre macérées dans de l'eau pendant quelques jours. J'avais des pucerons dans mes plantes ( beaucoup ) on m'avait dit de mettre de l'eau mélangé a de l'huile d'olive, ce que j'ai fait et ... ça a marché, plus un seul puceron, en + cela a nourrit mes plantes ! J'ai testé la dissolution d'une cuillère à soupe de savon noir dans un litre d'eau à renouveler tous les 15 jours environ et cette année je n'ai pas été envahi comme les années précedentes paddy Contre les pucerons de rosiers planter de la sarriette et ils disparaîtront a jamais.Baudoin Lire aussi

Un anti limace facile à faire pour préserver votre jardin Les limaces ou les escargots envahissent votre jardin? Vous êtes à la recherche d’un anti limace bio et écologique. Alors découvrez dans cet article comment traiter les limaces qui nuisent à votre jardin bio. Il vous faut: de l’eaudu vinaigre blancun vaporisateur Pour faire la chasse à ces gastéropodes, terreurs de vos jardin, utilisez une solution à 50% d’eau et 50% de vinaigre blanc. Ce traitement les fera mourir très rapidement. Et pour si vous voulez en savoir plus sur le jardinage bio ou bien débuter dans ce domaine, rendez-vous ici. » Casaque verte à gagner! Comment utiliser du vinaigre blanc pour faire briller votre maison et réduire les produits d'entretien classique Le vinaigre ne sert pas uniquement à faire des vinaigrettes! Découvrez ces utilisations étonnantes du vinaigre qui vous aideront à : Pour connaître et utiliser tout de suite ces astuces et conseils malins, laissez-moi simplement votre prénom et votre email en dessous : Cette astuce vous a plu?

Récolter ses graines Il peut être intéressant de faire ses semences pour diverses raisons : elles sont assez chères dans le commerce et cela représente une économie dans le budget jardinage, il est aussi satisfaisant de « faire soi-même » et rassurant d'être un peu plus indépendant... Cela nécessite un peu plus de travail et d'attention et quelques habitudes nouvelles, car il faut aussi prévoir pas mal de place en plus en raison de certaines plates-bandes ou parties de plates-bandes qui restent occupées pratiquement toute l'année et même, pour les bisannuelles, une année et demie... Il faut essayer de choisir et laisser pousser des porte-graines vigoureux, veiller à ce que leur santé ou leur croissance ne soit pas trop entravée par d'autres plantes, trop de mauvaises herbes, les travaux de proximité, et cela tout au long de leur croissance jusqu'à leur maturité. Il faudra souvent en tuteurer certains. Ces plantes gagnent à être multipliées par éclats, marcottage, mais aussi semis. Aneth : graines en été.

Faire de nouveaux plants de tomates à partir de gourmands - tout fait maison entretien de la maison cuisine cosmétiques potager légumes plantes médicinales Chaque année, j'effectue des semis de tomates et donne des plants aux amis ou à la famille. Mais, bien que je donne une cinquantaine de plants issus de semis, chaque année, à la dernière minute, quelques personnes me demandent des plants. Alors, trop tard pour semer, j'effectue des pants à partir de gourmands. Les gourmands sont de petites pousses à l'aisselle des branches de tomates Ils sont très vigoureux et épuisent alors la plante qui donnera des fruits plus petits. Il faut donc passer régulièrement pour les enlever des plants de tomates (sur les tomates cerise, on laisse généralement pousser librement les gourmands). Je laisse habituellement pousser quelques gourmands jusque 20 cm (taille d'un petit plant de tomate) pour que ceux-ci me fournissent de nouveaux plants de tomates. Il suffit de l'enlever avec la main ou à l'aide d'un cutter (ou sécateur) désinfecté auparavant pour ne pas apporter la maladie au plant. Le gourmand va former de nouvelles racines Refermer avec de la terre.

Réveillez vos graines et noyaux Maintenant que le froid est installé, il est temps de penser à faire germer les noyaux des arbres fruitiers. Une méthode simple et efficace consiste à les sortir de leur sommeil en leur faisant subir le froid hivernal : c'est la stratification ou le réveil de la dormance par le froid. La stratifi-quoi? Si certains noyaux sont protégés par une coque incassable, c'est pour qu'ils ne germent pas pendant la saison chaude, une fois la fructification passée. Les graines et noyaux concernés par cette méthode sont, de manière non exhaustive, les noyaux de pêche, de nectarine, de brugnon, d'abricot, de cerise, d'amande, de noix et noisette, de châtaigne (sans la bogue !)... Comment faire ? La méthode la plus simple consiste à installer ces graines en strates dans un substrat de sable humide (ou 50/50 terreau et sable). Le pot doit être ensuite disposé près d'un mur au nord. Ainsi disposés, les noyaux ne gèleront pas, mais seront ramollis au fil du temps par l'humidité du sable et le froid.

Related: