background preloader

"Le droit de la mer face aux nouvelles ressources rares et le devoir de protection de l’environnement" oct 2015

"Le droit de la mer face aux nouvelles ressources rares et le devoir de protection de l’environnement" oct 2015
Gaëtan BALAN doctorant du Programme Human Sea, CDMO, Faculté de Droit et des Sciences politiques de l’Université de Nantes Notre planète est recouverte à 70% par les océans mais les ressources que ceux-ci recèlent sont encore mal connues bien qu’elles suscitent l’intérêt croissant des États, des Organisations régionales et des entreprises qui y voient un gisement d’avenir en termes de développement et d’innovation. Bien entendu, les ressources fossiles telles que le gaz ou le pétrole ainsi que leurs applications industrielles sont bien connues, elles ne résument pas l’ensemble des richesses maritimes potentiellement exploitables. Ces dernières années ont vu un développement rapide et constant des techniques d’explorations en mer, où l’investissement dans les infrastructures offshores supportant des conditions extrêmes est croissant. La recherche scientifique sur les ressources marines, telles que les algues ou les ressources minérales des grand fonds, confirme ce potentiel économique.

http://humansea.hypotheses.org/348

Related:  MERS ET OCEANSMers & OcéansAMB_Mers & Océansclaireobscur

Pastel n°6 "Enseigner les espaces maritimes : nouveaux horizons" sept 2015 Respectant l’alternance histoire-géographie qui guide la politique éditoriale de la revue PASTEL, cette nouvelle livraison s’inscrit à la suite d’un numéro dédié à la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale. Parmi une liste de choix possibles, la rédaction a décidé de consacrer ce sixième numéro à un thème qui, à ses yeux, méritait d’être mis en avant, sinon en valeur, auprès du monde enseignant. En choisissant «l’enseignement des espaces maritimes», PASTEL a tout d’abord souhaité, comme pour les numéros et les thèmes précédents, offrir un outil à disposition des enseignants. Fidèle à la tradition des parutions antérieures, l’ architecture de ce nouveau numéro repose sur des contributions où se conjuguent les approches pédagogiques, didactiques, culturelles et intellectuelles pour mieux appréhender ces «nouveaux horizons» offerts par un objet d’étude singulier, aux enjeux longtemps sous-estimés dans nos réflexions et pratiques professionnelles.

"L’extension du domaine maritime français"-oct 2015-Géoconfluences La ZEE s’étend jusqu’à 200 milles marins, mais un pays a le droit de revendiquer l’extension de sa zone économique exclusive au-delà des 200 milles traditionnels, et jusque dans une limite de 350 milles, en faisant entrer en ligne de compte, études géologiques à l’appui, les limites de son plateau continental qui s’étend sous les eaux. C'est ainsi que la France vient d'étendre son domaine maritime de 579 000 km², soit l'équivalent de la superficie de l'Hexagone. Quatre décrets ont été publiés à la fin de septembre au Journal officiel (JO), fixant les limites extérieures du plateau continental français au large de la Martinique et de la Guadeloupe, de la Guyane, de la Nouvelle-Calédonie et des îles Kerguelen. Avec 11 millions de km² de zone économique exclusive (ZEE) dont 97 % outre-mer, la France conforte ainsi sa deuxième place mondiale en termes de domaine maritime, juste derrière les Etats-Unis. le planisphère avec toutes les zones concernées le glossaire la sitographie

Epistémologie - « Les géographes et la connaissance scientifique de la mer », FIG 2009, Le titre de mon propos retenu par les organisateurs de ce festival a une signification chronologique évidente. Il désigne une période assez récente qui prend son origine au milieu du XIX s., quand on a commencé à avoir une connaissance scientifique de l’océan, un peu avant la naissance de l’océanographie que l’on fait coïncider, par commodité, avec la grande expédition britannique du autour du monde de 1872 à 1876. Le milieu du XIXe s. est aussi la naissance de la géographie moderne, en tant que discipline autonome, dégagée de l’astronomie et de la cartographie auxquelles elle était assimilée depuis l’antiquité.

Atlas économique de la mer 2016 Le marin, l'hebdomadaire de l'économie maritime est heureux de vous annoncer la sortie de l'Atlas économique de la mer 2016. Destiné au grand public s'intéressant au monde maritime, aux lycées et établissements d'enseignement supérieur, aux étudiants, professeurs d'économie ou d'histoire géographie, mais aussi aux professionnels du milieu maritime, ce document de synthèse, unique en son genre permet de mesurer l'importance des activités portées par les océans. Par sa clarté et sa précision, il permet de comprendre dans quelle mesure « la mer est l'avenir de la terre ». Une compilation commentée des données les plus récentes sur les plus grands ports du monde, le transport des matières premières, les flottes et leurs pavillons, les compagnies et leurs spécialités, la construction navale, l'offshore pétrolier, l'éolien en mer, la pêche, l'aquaculture et les produits de la mer, les marines de combat... Pour feuilleter quelques pages, cliquez ici

Le porte-conteneurs Bougainville, le plus grand navire de la CMA-CGM-Oct 2015 François Hollande a inauguré le 6 octobre au Havre (Seine-Maritime) le porte-conteneurs Bougainville, le plus grand navire de la compagnie française CMA-CGM, troisième armateur mondial. Ce mastodonte affecté à la ligne Europe/Asie peut transporter 17 220 conteneurs. Visite guidée d’un rouage de la mondialisation. Bienvenue à bord du Bougainville. Le plus grand porte-conteneurs de la compagnie française CMA-CGM a été inauguré mardi 6 octobre au Havre (Seine-Maritime) en présence de François Hollande. A. Bellayer Roille, "Les enjeux politiques autour des frontières maritimes", CERISCOPE Frontières, 2011 Alexandra Bellayer Roille, "Les enjeux politiques autour des frontières maritimes", , 2011, [en ligne], consulté le 05/02/2015, URL : en 1958 d’encadrer les prétentions d’extension de souveraineté des États sur les différentes zones maritimes. Elle se décline en quatre conventions portant sur la mer territoriale, le plateau continental, les activités de pêche et la conservation des ressources biologiques en haute mer. Une deuxième conférence affine la délimitation de la mer territoriale en 1960. En 1973 se déroule la troisième conférence qui débouche sur la convention des Nations unies sur le droit de la mer du 10 décembre 1982 (convention dite de Montego Bay - CMB) consacrant la dimension économique de la mer en écho aux préoccupations des États en développement.

A Djakarta, une grande muraille contre la mer LE MONDE | • Mis à jour le | Par Bruno Philip (Bangkok, correspondant en Asie du Sud-Est) L’Indonésie vient de lancer au début du mois le plus ambitieux projet jamais élaboré dans l’archipel pour lutter contre les inondations récurrentes dans la capitale, Djakarta : il s’agit de construire dans la mer, à environ 8 km au nord de la mégapole, une « grande muraille » de 32 km de long, susceptible de contenir les eaux de la baie de Djakarta qui s’avancent à chaque saison des pluies dans la ville. Ce mur sera haut de 7 m, s’enfoncera à 16 m sous le niveau de la mer et dessinera les contours de polders formant dix-sept îlots permettant par ailleurs de reloger certains citoyens d’une capitale de 10 millions d’habitants menacée d’engorgement.

"Transport maritime en mer Baltique : un processus de régionalisation à l’heure de la mondialisation" A.Serry, 2015, P@ges Europe Transport maritime en mer Baltique : un processus de régionalisation à l’heure de la mondialisation Arnaud Serry* Héritière d’une configuration spécifique au regard de l’économie maritime mondiale, la mer Baltique reste aujourd’hui à l’écart des grandes routes maritimes qui desservent les ports ouest-européens. "Le gigantisme des navires face aux limites de la sécurité maritime" 26/12/2015 Des navires de plus en plus gros, transportant de plus en plus de marchandises, mais aussi de plus en plus de passagers. Et si un accident survenait? Sommes-nous prêts à y faire face? Pas sûr, disent des experts. Quelque 8.400 personnes, dont 6.300 passagers, pourront embarquer à compter de mai à bord du paquebot Harmony of the seas, actuellement en construction à Saint-Nazaire. Le navire, véritable ville flottante de la compagnie américaine Royal Caribbean, qui souhaite ainsi proposer au plus grand nombre des prix toujours plus compétitifs, sera alors le plus grand paquebot du monde, avec 362 mètres de long.

"Le transport maritime et les rivages de la mer" J.M. Miossec (idée schémas) Mer invisible, mer nourricière L’événement est passé inaperçu, comme souvent en France lorsqu’il s’agit des « choses de la mer ». Le 4 juin 2013, la compagnie internationale CMA-CGM (troisième opérateur mondial de transport maritime par conteneurs, environ 10 % du marché) inaugurait son porte-conteneurs « Jules Verne », à ce jour le plus grand du monde, et en profitait pour fêter son trente-cinquième anniversaire. François Hollande, en chemin pour l’inauguration de « Marseille, capitale de la culture 2013 », avait même fait une rapide escale pour prononcer un discours (très) rapide et (fort) convenu.

Au Vietnam, le projet gigantesque du port de Haiphong Le port construit jadis par les Français est au cœur d’un vaste projet de développement visant à désenclaver le nord du Vietnam. L’embarcation laisse derrière elle la ville de Haiphong pour filer vers le delta du fleuve Rouge. Le contraste est flagrant : autant une berge du fleuve n’est qu’une suite de navires à quai en train de procéder à des opérations de transbordement, autant la rive opposée demeure vierge de toute installation.

Related: